Test :
SAUVEZ CLAUDE : le clochard déjanté
Par AristA
Sauvez-Claude, un jeu sorti il y a longtemps mais n’ayant pas eu un franc succès, de part son thème assez hasardeux et son univers étrange. C’est mon devoir de testeur de jouer à ce jeu et d’en tirer un test, pour vous prouver, qu’au final, c’est pas si mal…

Award Graphismes personnalisés 2.5/5
S’il y a des graphismes personnalisés, je ne l’ai pas remarqué, étant donné que tout se confond dans le style RTP et les ressources du net. Cependant, les quelques que j’ai pu voir me donnaient l’impression d’avoir été réalisé « pas-trop-mal-ement », ce qui permet à ce jeu d’obtenir une note correcte.

Award Musiques personnalisées 0/5
Il ne me semble pas que les musiques aient été créées pour l’occasion…

Award Systèmes personnalisés 1.75/5
Le jeu possède un système d’écran titre personnalisé (Rien d’exceptionnel entre nous), un système de téléphone (buggué en fait, après avoir récupéré les personnages dans l’équipe, ils disent encore être en prison) et différents mini-jeux. Pour parler plus en détails de ces derniers, certains sont vraiment très bien (je pense à celui de stand de tir, qui m’a bien mis au taquet), d’autres un peu moins bien et juste soulant et buggués (genre celui où il faut tirer des gens en défilant avec les CRS, j’en suis ressorti fixant la gauche, et le suivant reprenant le même principe tout le long je marchais très lentement et en le quittant je marchais encore très lentement). Le jeu a donc de bonnes idées, mais a eu assez de mal à les réaliser j’ai l’impression. Peut être qu’une petite mise à jour s’impose, car au final malgré le mini jeu d’haltères et celui du stand de tir, j’ai trouvé les autres systèmes fortuits (oui, oui, même celui d’écran titre, celui de base aurait été même peut être un peu plus joli).

Award Conception des niveaux (Level design) / Mapping 3/5
Le mapping aurait pu être mieux : assez vide par endroits, impression de carré assez omniprésente… Ça reste potable, mais c’est améliorable. Concernant le level design, c’est assez dur d’en parler : le jeu ne se base pas réellement dessus. Qu’importe la forme du niveau, l’expérience de jeu n’en différerait pas. À certains passages cependant, on remarque une certaine ingéniosité de l’emplacement des divers éléments et d’autres choses dans le genre, je pense par exemple à la bataille sur le pont, où les caisses sont judicieusement placées pour permettre au joueur de décider quand attaquer le boss, il lui suffit d’avancer, et au contraire s’il préfère encore gagner un peu d’expérience il peut laisser les sbires venir. Je tiens aussi à préciser que tout le long du jeu j’ai sur exactement où j’allais, la ville n’étant pas très grande et facilement repérable.

Award Personnages (Charadesign) 4/5
C’est vraiment un gros point fort du jeu. Si à premier abord ça rebute (bouh ! un clochard ! ça me ressemble pas du tout !), plus on joue plus on se rend compte qu’au contraire, le personnage peut beaucoup ressembler à nous : Il essaie de s’en sortir, il cherche du côté du mal, se rend compte que c’est mal, va du côté du bien, se rend compte que c’est pire encore, et se retrouve valdingué d’un côté à l’autre, pour finalement se rendre compte qu’une seule chose le gène et cætera. J’ai beaucoup aimé la progression de tout cela, on découvre une certaine richesse à ce clochard. Je pourrais parler également de sa coéquipière qui l’accompagne presque tout le long de l’aventure, qui elle est plus clichée : elle joue le rôle de la « meuf amoureuse du héros qui l’aime très fort que lui ». Ses deux autres coéquipiers en revanche sont assez absents et on n’a pas le temps de les découvrir. Avoir plus de scènes pour les découvrir aurait aidé à augmenter la note qui est baissée à cause, justement, de la focalisation du développement des personnages uniquement sur le héros. Il faut de la qualité sur chaque héros !

Award Univers 4.5/5
L’univers est un autre point fort du jeu, il me rappelle un peu le jeu IParadise Life Zone, car c’est plus ou moins le même esprit. Un monde quasiment contemporain se voit envahi d’une puissance supérieure démoniaque, les héros doivent la combattre. Certes, c’est presque cliché, mais le fait que ce soit dans un univers contemporain change du tout au tout, donnant un certain cachet au jeu, donnant un bon esprit et background au tout. La corruption qui règne ne fait qu’amplifier cet effet positif.

Award Scénario 3.75/5
Le scénario se baserait presque sur un cliché : le gentil doit tuer le méchant. Mais ce qui est d’autant plus impressionnant dans ce scénario, c’est toute la quête que doit faire le héros pour y arriver, à savoir explorer le clan des brigands et explorer le camp des justiciers. Personnellement, j’ai trouvé que c’était pas juste une idée tombée du ciel pendant que Myrmecia était au toilettes, mais quelque chose de murement réfléchi, ce scénario a été murement réfléchi.

Award Humour 2/5
Il est difficile de parler d’humour dans un jeu aussi sombre. S’il y a quelques personnages qui font un peu rire à cause de la nervosité, on reste la plupart du temps dubitatif. Certaines répliques sont assez cocasses et lolantes, mais ce n’est clairement pas le point fort du jeu, ni même le principe.

Award Originalité 4/5
J’ai trouvé ce jeu vraiment unique. Il y a rarement des jeux RPG Maker qui me marque réellement par leur expérience de jeu, mais celui là en a eu l’exploit. C’est une grande expérience que d’entrer dans la peau d’un clochard qui essaie de s’en sortir, qui essaie de devenir bon. C’est un thème quasiment jamais abordé, et peu importe que ce soit un clochard ou quelqu’un d’autre. C’est difficile à définir, mais disons que j’ai rarement vu des jeux proposant une expérience de jeu qui fait réfléchir. Sans être chiant ; c’est un point important.

Award Introduction / Départ 3.75
La première que j’y ai joué, c’était durant les prétests. Et j’ai directement accroché, grâce à l’ambiance quasiment unique du métro et la musique entraînante. La phase de « récolte » (on peut dire comme ça ?) m’a immédiatement fait apprécier le jeu, et même après j’ai beaucoup aimé réfléchir pour trouver de l’argent et résoudre les petites énigmes. Pour moi, c’est un bon départ qui plonge directement dans le jeu, tout en étant améliorable (peut être pas assez amusant pour certains).

Award Gameplay 3/5
Le gameplay se compose en plusieurs phases : au tout tout début du jeu, il y a quelques phases d’échanges commerciaux (acheter/revendre de la drogue pour avoir de l’argent), apparaît ensuite des combats RPG (ceux de base de RPG Maker) et finalement différents mini jeux. Ces derniers sont parfois assez bons, parfois moins bons, mais restent corrects dans l’ensemble. Les combats RPG offrent réellement du challenge (bien que les sorts de soins ne soient pas limités en quantité, il faut savoir gérer l’ATB) mais sont un peu lassants à la longue. Finalement, les meilleures phases pour moi restent celles d’échanges, dommage qu’elles n’aient pas été plus présentes à plus d’endroits du jeu, car c’est assez fun de faire fonctionner sa matière grise pour voir qu’est ce qui offrira le plus de bénéfices pour nous. J’ai pu également voir un système de costumes que je n’ai pas vraiment eu le temps d’exploiter, pressé par les événements.

Award Histoire 4.25/5
Comme expliqué dans de nombreux awards, l’histoire est vraiment ce ou quoi tourne tout le jeu. Réitérer mes impressions face à l’histoire serait un peu inutile, mais je le redis : une expérience exceptionnelle qui laisse béat et fait réfléchir, une grande montée qui est fascinante.

Award "Âme du jeu" 4/5
Je l’avais dit dans l’award originalité, ce jeu était vraiment impressionnant et laisse béat. J’ai réellement apprécié y jouer. Tout l’univers s’exprime par l’ambiance sombre et corrompue qui règne dans le jeu, un excellent travail de ce côté.

Award Conceptions sonores 3.25/5
J’ai beaucoup apprécié l’ambiance sonore, après cela est mon goût (beaucoup de dub comme genre de musique). Cependant, qulque fois les musiques ne s’arrêtent pas, ce qui donne une certaine incohésion à l’ensemble (faire des achats sur une musique épique, wtf), cela étant probablement dû au fait que les musiques aient été ajoutées après. Bon choix de musique, cohérentes entre elles, mais pas toujours à la bonne place.

Award Graphismes 2.5/5
Les graphismes ne sont pas réellement impressionnants, d’autant que les sprites des ennemis ne sont pas toujours du meilleur goût (photos découpées puis passées en 256 couleurs). J’ai bien aimé le rendu général des cartes grâce à des chipsets assez sympa (qui viennent du net pour la majorité). C’est dommage de voir une telle hétérogénéité, les ennemis auraient été plus sympa en charsets RM ou plus dans le genre RPG.

Meilleur jeu 3.75/5
Vraiment, sauvez claude est une expérience unique de jeu, surtout grâce à son pitch narratif accrocheur et son excellente originalité. Il a cependant encore des bugs (dont un qui m’a empêché de finir le jeu, fuuuuuuuuuuuuuuu), et il faut encore améliorer l’enveloppe de l’histoire. Ça reste vachement bien, yo.

Quelle note donneriez-vous à ce test ?

Ce test est-il bien rédigé, compréhensible, complet, respectueux ?

Vous devez être connecté sur le site pour mettre une note !