Test :
Super Stars Party Version Bonus
L'état d'esprit du concours a changé au cours des années. Certains tests du passé peuvent avoir un franc parler mais aussi un caractère choquant. Nous nous excusons d'avance pour cela.
Super Stars Party Version Bonus de blabla
Test de Diamonds.

Avec un titre pareil, j’avoue m’être demandé à quoi j’allais avoir affaire. Bon, il faut avouer que le mot « Party » a un don pour laisser supposer des minis-jeux, mais encore fallait-il savoir de quelle sorte. Alors on imagine, on rêvasse, pour finalement démarrer la bête… Il y a des titres, comme ça, qui s’avèrent plus intéressants lorsqu’ils ne sont pas encore passés entre les mains du joueur…

Awards Principaux :

- Meilleur Graphismes 0.5/5:
Sans aller par quatre chemins : ça pique les yeux. Alors, oui, il y a un décor, on ne nage pas dans le vide, mais quel décor ! Un sol, quelques éléments répétés maladroitement par-ci par-là et une vague d’obstacle installée comme au hasard. Les finitions ne sont pas abordées et on se retrouve ainsi avec un monde carré, dont la cohérence graphique laisse à désirer. Enfin, signalons que Mechasonic n’a pas de vue haute ou basse lorsqu’il se déplace. Etrange, n’est-il point ?

- Meilleur Gameplay 0.5/5 :
Si la structure jeux/boss n’est pas sans rappeler le bon vieux Crash Bash de la PS, l’intérêt des jeux en eux-mêmes est pour le moins discutable. On se retrouve rapidement à appuyer sur la même touche et à agir de manière répétitive. Le plaisir de jeu que pouvait procurer la découverte du titre s’en retrouve tellement taché qu’il en devient au final inexistant (surtout lorsque l’on voit le combat face à Eggman). Il aurait été bon de chercher plus loin dans le fonctionnement des mini-jeux, que ce soit pour les rendre originaux ou attrayants.
Concernant les bugs, j’ai eu l’occasion d’en choppé quelques désagréables, comme par exemple dans le jeu « Au secours, j’aime pas l’eau » où il m’est arrivé d’avoir un « Recommencer ? » sur l’écran avant même de jouer, ou encore dans « Des ennemis m’attaquent », où, malgré avoir gagné le jeu, je me suis retrouvé coincé dans ce dernier avec la musique de victoire en boucle. A revoir, donc, autant dans la forme que dans le fond.

- Meilleure Bande-son 0.5/5 :
Du Crash Bash, bien que Bandicoot n’ait pas été convié à la fête, et des musiques de jeux propres aux PJ. L’ensemble ne colle pas toujours, et le niveau sonore est mal réglé (oui, mes tympans ont failli en prendre un coup une seconde fois).

- Meilleur scénario 0/5 :
Le scénario ne consiste qu’en quelques dialogues naïfs et mal agencés. Construire une histoire incroyable n’est probablement pas le but de ce titre, mais un minimum de présence de la part des personnages aurait permis d’apprécier davantage SSPVB. On se retrouve, au final, à diriger des tas de pixels trop vides du moindre esprit.

Awards Secondaires 0.25/5 :

- Humour x/5 :
J’aurais aimé sourire, mais les points cités ci-dessus m’ont rattrapé bien trop vite.

- Originalité 0.25/5 :
Du potentiel aurait pu être apporté à SSPVB, mais le tout s’arrête à des idées de surface, sans grande profondeur. Chaque épreuve aurait pu gagner en prestance, et j’avoue avoir espéré jusqu’à la fin du titre. Dommage.

- Non RPG 0.25/5 :
En mettant SSPVB dans la catégorie des Minis-jeux, comme Crash Bash ou Mario Party, on se retrouve avec un titre qui ne vole pas bien haut. Diversité, profondeur, cohérence et, bien que souvent décalé dans ce genre, présence d’esprit, sont à prendre en compte pour améliorer l’ensemble.

- Meilleure durée de vie 0/5 :
Il m’a fallu entre 15 et 20 minutes pour assister à la fuite de Bowser et débloquer deux nouveaux personnages. Même si les épreuves changent en partie pour chaque personnage, on se retrouve trop souvent dans des jeux où une résolution suffit à enlever tout intérêt. Rejouer à l’ensemble n’est pas un choix qui vient instinctivement, il faut l’avouer.

- Personnages X/5 :
Des carapaces vides accomplissant des actions sans grand intérêt. Ils gagneraient à être un minimum présent.

- Meilleure mise en scène X/5 :
La seule scène présente laisse à désirer. Dommage.

- Meilleur Art (Artwork) X/5 :
Le titre est hors course dans cette catégorie.

- Meilleure immersion 0/5 :
Trop de défauts empêchent une véritable relation entre le joueur et l’œuvre.

- Thème des Alex's X/5 :
Le titre est hors course dans cette catégorie.


Conclusion 0.5/5 :
SSPVB prend plus la forme d’un projet inachevé que d’un jeu à proprement parler. L’ensemble est à approfondir, à doter d’atouts aguicheurs pour les futurs joueurs.

Quelle note donneriez-vous à ce test ?

Ce test est-il bien rédigé, compréhensible, complet, respectueux ?

Vous devez être connecté sur le site pour mettre une note !