Warning: Trying to access array offset on value of type bool in /home/users2/a/alexzone/www/alexdor/traitement/t-test.php on line 118
Test de "Off" par Kevar - Alex d'or 2021
Test :
Off
Par Kevar
L'état d'esprit du concours a changé au cours des années. Certains tests du passé peuvent avoir un franc parler mais aussi un caractère choquant. Nous nous excusons d'avance pour cela.
"OFF" de "Mortis Ghost"
Test de "Kevar".


Awards Principaux :

- Meilleur Graphismes 5+1/5:
De prime abord, les graphismes peuvent paraître austères, vides. Puis on découvre les facesets et le design des monstres, parfois simples et effrayants, parfois riches et torturés. Au fur et à mesure des écrans, des mondes, cette même "ligne claire" des décors alliée aux graphismes plus cauchemardesques des créatures construit un style solide, esthétiquement fort et capable du violence immobile d'une rare intensité, posant en quelques aplats des atmosphères traumatisantes tellement elles sont sensiblement justes dans leur évocation. On pourrait craindre une facilité de recette une fois les premiers essais transformés, mais là aussi, OFF ne tombe pas dans l'écueil, et à mesure que se dessine la fin, après avoir oscillé dans leurs palettes de couleurs dominantes, les décors gagnent soudainement en densité, en texture, en folie aussi, accompagnement une gradation narrative merveilleusement orchestrée, se permettant même le luxe d'un décalage complet lors du jeu dans le jeu vers la fin, accomplissant indéniablement l'une des plus grandes, inventives et jouissives réussites visuelles qu'il m'ait été donné de voir dans un jeu vidéo, amateur comme professionnel. Chef d'œuvre absolu !

- Meilleur Gamelay 4/5 :
Le jeu ne s'encombre pas d'un gameplay compliqué, et se base essentiellement sur le système de base (que les graphismes transcendent complètement cependant). Les énigmes sont bien pensées, et s'accordent par leur efficace simplicité avec le style du jeu. Le jeu propose des mini jeux simples mais très réussis, totalement dans le ton de l'univers, et suivant la gradation de la narration pour offrir une palette de plus en plus dense.

- Meilleure Bande-son 5+1/5 :
Rarement il m'a été donné de jouer à un jeu où sons et graphismes s'accordent avec autant de brio. L'univers est rempli de sons organiques, les protagonistes marquent leurs interventions d'un son qui les identifie tous, posant avec mille fois plus de force qu'une longue description la personnalité de ces êtres étranges. Et les musiques, absolument sublimes, reprennent pour elles les textures dont les décors se sont dépouillés. La bande son est l'une des rares que j'écoute non pas pour meubler le silence de mon appartement, mais pour m'immerger dans une ambiance particulière. Superbe !

- Meilleur scénario 5/5 :
La purification est d'emblée le maître d'œuvre de cette histoire. Le monde que l'on découvre semble fou, totalement. Mais apparaît alors un malaise car tout se tient, la folie fonctionne, et on en vient à se demander si ce n'est pas nous qui sommes déplacés. Avec subtilité, des relations se font jour, une trame plus rationnelle affleure, mais que pour mieux intensifier la folie des choses, si vraies soient elles (et même plus particulièrement les vraies). Certains détails apparaissent comme des échos facultatifs de choses non dites et inaccessibles, mais qui restent présentes derrière le décor. Tout ce travail aurait pu s'échouer dans un verbiage superficiel et facile, mais c'est sans compter sur une gradation narrative absolument magnifique, accompagnée par tous les aspects du jeu et qui débouche sur le choix final qui amène à remettre en perspective la totalité du jeu, justifiant à lui seul la pertinence de toute l'histoire qui s'avère beaucoup plus émouvante et subtile que ce qu'on pourrait croire. Mention spéciale aux zones "purifiées" qui ont été l'une de mes plus intenses expériences de jeu de ma vie.


Awards Secondaires _/5 :

- Humour X/5 :
Ce jeu n'est pas concerné par cette catégorie.

- Originalité 5/5 :
Rien ne ressemble à OFF. Et OFF se tient du début à la fin, sans fausse note.

- Non RPG X/5 :
Ce jeu n'est pas concerné par cette catégorie.

- Meilleure durée de vie 4.5/5 :
OFF aurait il mérité d'être plus long ? Peut être, mais il aurait alors atteint une taille critique où la redondance inutile guette, rendant l'exercice inutilement difficile. Aurait il pu être plus court ? Difficilement, tellement le monde se déroule avec fluidité et densité sous nos pas. Est il de la bonne longueur ? Assurément, il en est très proche, et s'il est facile de tomber dans le "trop" lorsque les premières idées sont développées, OFF a su se contenir et rester à sa place.

- Personnages 5/5 :
Par un simple son, marquant la prise de parole, par un faceset au style étrange, détonnant avec complémentarité sur le décor et le charset, par un style de langage magnifiquement bien marqué lors des discours, chaque protagoniste est croqué avec génie en peu de chose : que le nécessaire, pas de superficiel. Aucune personnage n'est en trop, aucune personnage n'est décevant, tous contribuent à leur manière à l'univers. Parfait.

- Meilleure mise en scène 5/5 :
On pourrait trouver les mises en scène pauvres en effets et animations. Mais étrangement, ç'aurait été de trop. Là encore, OFF trouve la justesse, et conserve dans ses animations le minimalisme de ses décors (avec, là aussi, une gradation vers la fin proportionnelle à la gradation narrative). De plus, les joutes verbales que sont chaque dialogue suffisent à remplir la scène qui se déroule devant nos yeux. Et c'est sans compter certains coup de génie comme l'usage de planches encyclopédiques comme éléments de cut-scènes.

- Meilleur Art (Artwork) 5/5 :
OFF propose une stylisation graphique bicéphale : des décors minimalistes, et des artworks, facesets et battlesets d'un style torturé magnifique. Ces artworks ont une place particulière dans OFF : sans eux, les décors auraient été trop minimalistes, sans équilibrage pour y adhérer ; sans eux, la folie du monde n'aurait pas été aussi palpable ; sans eux, les combats, ô combien classiques, n'auraient pas été aussi passionnants à jouer. Plus que tout autre chose du jeu, ce sont peut être ces artworks qui donnent le mieux à deviner la genèse profonde de cet étrange univers.

- Meilleure immersion 5/5 :
Le monde de OFF existe. Si si, il est là, quand vous jouez, dans votre machine, dans votre tête. Il n'a pas besoin d'être ailleurs. Il est là, et nous y sommes aussi. Ou peut être n'y est il plus. Tout dépend de votre choix final.

- Thème des Alex's 5/5 :
En tordant un peu le thème, et en prenant le miroir comme une métaphore, et sous réserve d'avoir fini le jeu et d'avoir ainsi mis en perspective tout le déroulement de l'histoire, OFF répond au thème, et plus que brillamment.


Conclusion 5/5 :
Chef d'œuvre, merveille, je n'arrive pas à trouver de superlatifs assez justes pour comprendre ce qu'il m'est arrivé dans la gueule en jouant à ce jeu. OFF a réussi le pari magnifique d'avoir fondamentalement une âme, un style, et un style qui balaye sans effort les quelques références au logiciel qui a permis son existence, s'arrachant ainsi une indépendance esthétique totale. Ma critique en est certainement biaisée, mais qu'un jeu soit capable de m'offrir une expérience aussi bouleversante justifie qu'un tel biais soit nécessaire pour mieux en mesurer la beauté.

Quelle note donneriez-vous à ce test ?

Ce test est-il bien rédigé, compréhensible, complet, respectueux ?

Vous devez être connecté sur le site pour mettre une note !


Fatal error: Uncaught Error: Class "Message" not found in /home/users2/a/alexzone/www/alexdor/affichage/a-test.php:168 Stack trace: #0 /home/users2/a/alexzone/www/alexdor/design/newdefaut/cadre.php(87): include() #1 /home/users2/a/alexzone/www/alexdor/index.php(76): include('/home/users2/a/...') #2 {main} thrown in /home/users2/a/alexzone/www/alexdor/affichage/a-test.php on line 168