Test :
Miroir
L'état d'esprit du concours a changé au cours des années. Certains tests du passé peuvent avoir un franc parler mais aussi un caractère choquant. Nous nous excusons d'avance pour cela.
Miroir de Kenetec.
Test de Rockmik.

Test :
Cette année, Alex d'or voit l'apparition d'un award à thème : "De l'autre côté du miroir".
Kenetec a donc probablement pris l'initiative de créer un jeu à partir de ce thème, chose louable. Intéressons nous donc à "Miroir".

Awards Principaux :

- Meilleur Graphismes 3+0/5:3
Les graphismes sont homogènes et réussi dans l'ensemble. Les effets de lumières sont sympa. Le mapping est bon. La ville est particulièrement agréable à parcourir. La partie de l'autre côté du miroir est étonnamment moins esthétique de part ses couleurs criardes et les effets de lumières moins subtils.
Ensuite je crois avoir fait l'overdose de l'effet pellicule de film (dans la partie avec la brume noire) trop usité.

- Meilleur Gameplay 2/5 :2
Le strict minimum, on se déplace et on interagit, il n'y a pas de menu (sauf pour les parties sauvegardées) ou autre système. D'un point de vue gameplay c'est un peu faiblard.
Quelques bugs sont à déplorer: en faisant charger au tout début nous sommes coincés dans le menu, impossible de revenir en arrière surement à cause d'un event qui ne se désactive pas.
Il y a aussi des bugs de collision (on peut traverser certains éléments comme les murs, comptoirs, portes...).
C'est plus une nouvelle interactive qu'un jeu à proprement parler.


- Meilleure Bande-son 4+0/5 : 4
Les musiques sont bien choisies et très agréables à écouter. Il y a quelques petits problèmes de boucles sur certaines pistes mais rien de grave.

- Meilleur scénario 3/5 :3
L'histoire Commence de façon classique, le héros se réveille et commence sa journée.
L'univers est "triste"et la misère sociale règne(la majorité des gens ont des tracas, on croise des chômeurs, des sdf, des fumiers, un barman qui a des problèmes avec sa femme, des gangs de voyous...).
Le héros issu d'un milieu pauvre, travaille pour Catherine la DRH. Paul est le lèche botte de la DRH (un air de déjà vu). Disons que tout cela est un peu exagéré pour montrer une misérable vie remplit de pourris. De l'autre côté du miroir c'est l'inverse tout y est trop parfait voir mièvre. Je pense qu'en forçant moins le joueur aurait tout de même su voir la différence sans difficulté. La partie avec la brume noire est anecdotique (l'intérêt principale étant l'énigme et l'attaque du barman). Il aurait fallu approfondir les différentes parties et ne pas se contenter de la facilité "bien/mal".
L'aventure s'achève de façon prévisible et hâtive mais laisse quelques questions en suspens comme l'état psychologique du héros suite à sa rencontre avec Philéas.

- Humour _/5 :
Je ne noterais pas le jeu sur ce critère mais la phrase qui dit que Kenetec a trouvé une excuse bidon sur le fait qu'un camion bloque la route m'a faite sourire. <!-- s --><img src="{SMILIES_PATH}/icon_biggrin.gif" alt="" title="Very Happy" /><!-- s -->

- Originalité 3/5 : 3
L'écran titre fait en réalité dans une map est une bonne idée. L'énigme avec le code est originale.

- Non RPG 3/5 : 3
Le jeu est agréable et se laisse jouer sans déplaisir.

- Meilleure durée de vie 2/5 : 2
La durée de vie est courte et il y avait matière à développer d'avantage les différentes parties. Dommage.
Par ailleurs, comme le gameplay est minimaliste et offre au final peu de possibilité, difficile de parler de rejouabilité ici.

- Personnages 3/5 : 3
Le personnage principal est un gros has been, lessivé et qui a un boulot ingrat.Sa vie est banale. Les autres personnages ont également leur petits problèmes.
Tout cela est assez bien fait.
Par contre Philéas, le personnage clé du jeu est sous exploité.


- Meilleure mise en scène 4/5 : 4
Les dialogues sont bien écrit. Les évènements se déroulent de fort belle manière (ex la scène dans les toilettes avec Philéas).
Rien à signaler de ce côté là.


- Meilleure immersion 3/5 : 3
A part quelques petits problèmes de musiques qui ne bouclent pas correctement, l'immersion se fait rapidement car le jeu propose d'emblée un univers réaliste plus susceptible de nous toucher qu'un jeu fantastique, de plus les musiques sont en concordance avec ce qui se passe à l'écran.

- Thème des Alex's 5/5 : 5
C'est le seul et unique jeu qui traite du thème des Alex de façon convenable.
Le contraire aurait été un comble pour un jeu avec un titre pareil.


Conclusion 3,5/5 :
Miroir reflète un réel investissement de l'auteur.C'est un jeu sympa qui se doit d'être joué au moins une fois.L'univers à la fois réaliste et à la fois barré possède un charme indéniable.

Quelle note donneriez-vous à ce test ?

Ce test est-il bien rédigé, compréhensible, complet, respectueux ?

Vous devez être connecté sur le site pour mettre une note !