Test :
Luor
L'état d'esprit du concours a changé au cours des années. Certains tests du passé peuvent avoir un franc parler mais aussi un caractère choquant. Nous nous excusons d'avance pour cela.
Luor par Willay Clément

En publiant et présentant ce shoot'em up en scrolling vertical, Willay Clément affirme : "Avec Luor, je voudrais démontrer aux développeurs potentiels que faire un jeu de qualité n’est pas si compliqué et j'aimerais leur donner envie de créer. Il ne suffit pas de posséder une bonne technique pour pouvoir créer, mais le manque de technique n'est pas non plus un frein à la création." Question reste de savoir si le pari est vraiment tenu.


Graphismes : 4/5

Chromatiquement épuré au possible, le design n'en reste pas moins beau à voir, ce d'autant plus lorsqu'on connaît les limitations dans lesquelles il s'inscrit. Le moteur MMF est ici parfaitement méconnaissable, sublimé par une gestion d'objets multiples sans latence et des effets de lumière/transparence qui ne jouent jamais la carte de la surenchère pour autant.


Sonorisation : 4/5

Des thèmes new age de qualité professionnelle d'inscrivent parfaitement dans le cadre fluide et lumineux de l'ensemble. Les effets sonores sont assez discrets pour ne pas trancher, en particulier les tirs de notre vaisseau.


Gameplay : 2/5

Les grands jeux de tir 2D ont eu leur heure de gloire il y a bien longtemps, et si aujourd'hui des remakes gratuits du concept pulullent sur le net, il faut séparer le bon grain de l'ivraie. Soyons directs : Luor se contente malheureusement de réinventer la roue, faute à un gameplay trop classique, un level-design ultra-linéaire et une difficulté globalement faible. Peut-être qu'un ou deux boss auront l'élément de surprise avec eux pour mettre le joueur dans une situation difficile, mais jamais plus d'une fois ; pour peu que le vaisseau conserve son vaisseau tir à puissance maximale, la plupart des obstacles seront balottés comme des foetus de paille. Si l'objectif était de rendre le jeu accessible à tous, des niveaux de difficulté supplémentaires n'auraient pas été un luxe.


Scénario : -/5

Vous êtes un vaisseau blanc et tirez sur des vaisseaux noirs.


Conclusion (Jeu/Non-RPG)

Bénéficiant d'une ambiance agréable, Luor fera principalement plaisir aux jeunes joueurs et à ceux qui ont toujours trouvé les vieux "scrollers" d'une difficulté infâme. De par sa faible durée de vie (de l'ordre des 40 minutes) et son manque de challenge, il aurait tiré un bénéfice certain à ne pas proposer d'option permettant de recommencer à partir du dernier niveau atteint. Reste une expérience sympathique, dont les créateurs en herbe devraient s'inspirer sur deux points : tout d'abord faites le deuil de votre tout-puissance (vous n'être pas un dieu dans tous les domaines ; travaillez en équipe), ensuite ne confondez pas votre capacité à programmer et celle à designer un gameplay.

3/5

(Pour vous plaindre, c'est par ici.)

Quelle note donneriez-vous à ce test ?

Ce test est-il bien rédigé, compréhensible, complet, respectueux ?

Vous devez être connecté sur le site pour mettre une note !