Test :
Alice au Pays des Merveilles
Par Karel
L'état d'esprit du concours a changé au cours des années. Certains tests du passé peuvent avoir un franc parler mais aussi un caractère choquant. Nous nous excusons d'avance pour cela.
Alice au pays des merveilles par Glandeur
Test de Karel


Un jeu merdeveilleux qui parodie avec intelligence l'oeuvre de Lewis Caroll.
Pauvre Mr Caroll...


Awards Principaux :

- Meilleur Graphismes 1/5:
Rotten.com est une promenade de santé comparé à ÇA ! Les chipsets sont assemblés a la va vite, ça ressemble à rien, murs carrés et sols uniformes. Y'a un peu plus de travail pour les intérieurs qui sont malheureusement gigantesques et vides.

- Meilleur Gameplay 0/5 :
Aucun effort. On se balade et il y a des combats, parlons en des combats, on inflige 44000 point de dégâts a chaque attaque ce qui fait que les combats sont pliés avant que l'ennemi aie le temps de bouger, combats qui sont, rappelons-le, fréquents. (1 pas 1 combat)

- Meilleure Bande-son 0/5 :
Le jeu pèse 270Mo... Il y a 260Mo de musiques. On en entends même pas le tiers de ce qui est présent dans le répertoire. Les musiques sont variés, Final Fantasy, Final Fantasy et oh ! Final Fantasy ! Mais merde quoi, elle collent pas à l'ambiance (il faut rire) du jeu et prennent du poids pour rien. C'est à s'en taper les couilles sur la table.

- Meilleur scénario 0/5 :
Alors Alice est une blonde, une grosse trainée qui semble avoir un penchant pour l'alcool et pour "se faire remplir la chatte" Un jour en sortant chez elle pour aller en boite (et donc, se faire remplir la chatte) elle voit un lapin et décide de le suivre. Elle tombe dans un trou sans fond et se retrouve dans un dédale souterrain qui comporte des énigmes à la con et des mini-jeux. On ferra la rencontre de souris, une souris homosexuelle aux compétences qui semblent être toute "en rapport avec une "partie spéciale" de l'ennemi". Bref, faire passer ses frustrations sexuelles dans un jeu donne un scénario pourri.


Awards Secondaires :

- Humour 0/5 :
Bite, nichon, couille, baise, enculer, chatte...

- Originalité 4/5 :
C'est original, un jeu basé sur ses fantasmes sexuels, mais assez pourri tout de même.

- Non RPG -/5 :


- Meilleure durée de vie 0/5 :
On s'ennuie et on quitte. Personnellement je me suis arrêté au village de souris, c'est gonflant de se taper des dialogues d'obsédé de la bite depuis le début du jeu.

- Personnages 0/5 :
Alice est une pute et parle comme une beurette. C'est super original.

- Meilleure mise en scène 0/5 :
Si Mr. Caroll avait écrit une oeuvre sans talent littéraire et en étant en manque de sexe, on devrait pas être très loin de ce jeu.


- Meilleure immersion 0/5 :
Moi aussi, je veux rentrer dans la chatte d'Alice !



Conclusion 0/5 :

Lorsqu'on est en manque de sexe ou tout simplement pourvu d'une vulgarité sans limite et d'une obsession pour la chose (sans pour autant en avoir l'expérience, à ce qu'on peut voir) on crée un jeu comme ça, bâclé, nul et ouaté du début jusqu'à la fin de dialogues mielleux du genre "Tout les mecs aiment me remplir la chatte". Aller, on a tous des moments difficiles dans la vie, une cassette porno ou au mieux, une pute pas cher payée pour se requinquer et constater qu'on à sorti un gros caca aux jurés, prendre sur soi et promettre de ne jamais recommencer.

Quelle note donneriez-vous à ce test ?

Ce test est-il bien rédigé, compréhensible, complet, respectueux ?

Vous devez être connecté sur le site pour mettre une note !