Test :
1 RPG Sans Nom - Episode 5
L'état d'esprit du concours a changé au cours des années. Certains tests du passé peuvent avoir un franc parler mais aussi un caractère choquant. Nous nous excusons d'avance pour cela.
Un des fameux rpg sans nom, l'un des plus aboutis présenté aux alex d'or.
Une série qui aurait du succès auprès d'un publique ciblé mais qui aurait tendance à provoquer des spasmes de névrosés à une bonne majorité des jurys.
Pour l'épisode 5, sans que ça soit indigne d'être présenté à un concours, il est quand même étrange de voir un jeu dont l'humour tourne autour du caca drogue bite etc. ici! Cela dit, l'épisode 5 semblerait être plus aboutis que les épisodes précédents et bien que l'humour n'est pas passe partout, nous avons plein de mini-jeux dont certains plutôt sympathiques...


-----------------------------------



Gameplay:

Suite de cut-scènes se voulant marrantes, entrecoupées de phases de mini jeux ou de combats au tour par tour (avec des drogués).


Spécificités:

  • l'humour
    le principal élément faisant la subtilité de ce jeu reste le côté clownesque de celui-ci, une sorte d'humour assez axé caca, sex & sadisme s'entend, le tout s'harmonisant sous les jurons québécois.

  • les mini jeux
    Assez variés, assez typiques (éviter; foncer sur; tirer sur...) à part les simulations de « où est charlie » bien que le résultat sur ce jeu n'influe pas sur la suite (à juste raison que ce mini jeu à répétition a été mis dans le jeu dans un but bien précis).
    Des drogués viendront, entre autres, vous combattre de temps en temps pour des combats en tour par tour.
Questions posées à l'auteur:

  • A qui s'adresse ce jeu (a quel type de joueur en gros)?
    Hypnodisc & Chaos64 : À tous ceux qui veulent rire.

  • Quel est l'objectif vis à vis du joueur?
    (De quelle façon et en quoi, le joueur doit-il ressentir du plaisir dans le jeu? Qu'est ce qu'est sensé procurer ton jeu au joueur?)

    Hypnodisc & Chaos64 : Comme pas mal tout les 1rsn , faire rire, rire et rire

  • Quel est ton but (facultatif)?
    (pour promouvoir qqch? Pour donner envie de créer des jeux? Ou tout simplement pour être reconnu, avoir du succès? etc, c'est assez vaste et ambigu)

    Hypnodisc & Chaos64 : Faire rire les joueur Mais dans cet épisode j'ai aussi relevé quelque défi personnel en créant plusieur mini-jeux
    Mais le but 1er ... Faire rire lol

    -----------
    Il est vrai que dans l'ensemble, il s'agit d'un cut scène laissant place à une suite de calembour. Les mini-jeux quand à eux ne sont pas difficiles et sont justes pour la majorité, des prétextes pour offrir une énième scène dite « rigolote », le seul éventuel challenge du jeu résidant en un boss qui reste néanmoins relativement soft.
-----------------------------------



1 rpg sans nom 5 de Hypnodisc & Chaos64
Test de Shûji, notation de Falco



Awards Principaux :

  • Meilleur Graphismes 1/5:
    Ils sont cohérents mais l'intérêt du « jeu » ne réside absolument pas la dedans. Je trouve l'ensemble peu charmant et parfois vide d'unicité, ce qui fait que ce jeu (si l'on ne tient compte que des graphismes) se fond dans l'immense masse de toutes les productions rpg maker procédant de la même façon. Cela dit, cet avis n'engage que moi, de plus, on ne peut pas dire que cela soit gênant, considérant le but premier de cet ensemble (même si on aimerait, comme dans tout jeu, des graphismes bien en concordance avec l'univers proposé; dans le cas présent, cette forme d'humour bien particulière).

  • Meilleur Gameplay 1/5 :
    Cela me fait bizarre de dire ça pour un concours de jeu mais l'intérêt, comme le disent les auteurs eux même, ne réside pas dans le gameplay (du moins pas pour moi).
    Les 2 amis se sont lancé tout de fois dans la lourde épreuves des mini-jeux sur rpg maker, ce logiciel absolument pas construit dans ce but et nous offrant parfois des résultats grandement pompeux.
    Ici, ils sont en général pas compliqués et instinctifs, pas désagréables, tout simplement parce qu'ils sont simple et ont un gameplay basique; Ils s'avalent très bien, à part peut-être le mini jeu long, lourd, où nous devons lancer des tomates, assez mal amené, mal exploité et très redondant, puis le jeu où nous devons éviter des couteaux qui traversent probablement le mur du son.
    Nous avons aussi des combats au tour par tour, très simples globalement (donc assez répétitifs en plus d'être longs pour certains).
    Les concepts de ces mini-jeux ont déjà été vu, revu et rerevu, ce qui n'est pas un problème en soi, à partir du moment où ils restent agréable (il faut savoir que j'évalue la chose en tenant compte que c'est un jeu amateur sans prétention, juste fait pour faire rire les amis & un publique précis).. mais dans ce lot de jeux rpg maker qui recherchent la victoire dans ce domaine, et où il est essayé de surprendre agréablement le joueur avec un gameplay agréable, stimulant et incongru, je ne saurais m'attarder sur ce point pour ce jeu, c'est pas l'extase, juste respectable (pour un jeu amateur).
    Je me doit de souligner quand même cet effort donné afin de contrer les failles du logiciel pour éviter de proposer des mini-jeux désagréables comme ça arrive si souvent, car ce qui est dommage, c'est cette volonté de vouloir faire de vouloir imiter des gameplay très poussé ou tout simplement créer des concept nouveau mais si maladroitement... ici, les auteurs se sont contentés de proposer des jeux, peut-être déjà vu, mais qu'ils savent maitrisés (bien que le petit jeu des jets de tomate donne envie de couper), merci donc.

  • Meilleure Bande-son 2.5/5 :
    Ça concorde avec l'univers proposé par l'auteur. C'est une question de goût après.
    Mais la musique de la simulation du jeu « où est charlie » est très bien choisie <3 !

  • Meilleur scénario 0.5/5 :
    Nous devons aller sauver le grand poo fin qui s'est fait capturé par la police, ayant fait des conneries. L'histoire est prétexte à amener des mini-scène et blagounettes marrantes, tout simplement.
Awards Secondaires :

  • Humour 0.25/5 :
    Dans l'univers assez chargé des humoristes, nous avons dany boon, relativement aimé si on considère la chose dans sa globalité... et michael young plus extrémiste, amenant les gens à l'être aussi envers lui (soit ils aiment beaucoup, soit ils détestent).
    1 Rpg sans nom, c'est comme michael young, il nous est proposé un humour caca sex & sadisme dans la majorité du temps, qui plait ou pas. Les blagues sont assez cru et peu métaphorique, parfait pour les gamins, sauf qu'au vue de la vulgarité et la présence de thèmes « ado/adulte », ce dernier a intérêt à être plutôt dévergondé.
    En ce qui me concerne, j'ai du mal à accéder à cet humour mais encore une fois c'est une question de goût.
    Je pense néanmoins que globalement, comme michael young, cet humour tend à être extrémiste, comme démontré dans le jeu (avec des référence à oniro qui pourront en déstabiliser certains qui ne connaissent pas le forum) avec notamment M.Blonde qui remettrait en cause la subtilité de l'humour et du jeu.

  • Originalité 1/5 :
    Un RPG loin d'être original en soit, mais qui est assez peu commun dans le domaine. Malheureusement, ce n'est pas un bon point.

  • Non RPG x/5 :

  • Meilleure durée de vie 1.5/5 :
    Les phases d'explorations, de combat et de mini-jeux sont bien amenés et répartis les uns par rapport aux autres.
    Cet épisode pris individuellement est court mais je veux féliciter les 2 cowboys pour avoir fait leur jeu en plusieurs épisodes, ce qui permet d'une part de ne pas abandonner en court de route, et d'autre part d'éviter le succès mitigé en proposant des épisodes individuels pas trop long.
    M'enfin les non adeptes de ce genre d'humour risque de quitter le jeu rapidement, surtout que la longue introduction, pas très attirante n'aide pas.


  • Personnages 2/5 :
    Une volonté visible de rendre les personnages uniques et originaux (un personnage sadique et démesurément étrange, un démon con qui viens de sous terre et qui découvre le monde mais qui reste un démon et préfère ce qui est « moche », un gars dont la volonté est de le rendre le plus inutile possible, c'est pas commun toussa) . Je ne m'y suis absolument pas attaché personnellement (car sont plus ou moins relié à l'humour de ce jeu) et encore une fois c'est une question de goût (à part peut-être le grand po fin), mais c'est un bon travail, même s'il est plus facile de faire original quand on entre dans le domaine du comique.

  • Meilleure mise en scène 1/5 :
    Le nécessaire pour la cohérence! Par contre je ne savais pas où mettre ça, mais quelle intro pénible!!

  • Meilleur Art (Artwork) x/5 :

  • Meilleure immersion 0.5/5 :
    Le temps de jeu étant relativement court, j'ai bien eu du mal à m'y attacher. De plus l'univers proposé ne me correspond pas (ne faisant probablement pas partis du publique visé).
    Je pense qu'à ce niveau, les différents épisodes se complètent les uns les autres mais pour les alex, je me doit de considérer les jeux individuellement d'une part. Et de toute façon, ce n'est pas dans l'immersion que réside l'intérêt du jeu.

  • Thème des Alex's x/5 :
    « De l'autre côté du miroir »
Conclusion - 1/5 :

La concurrence est rude et au final, ce qui nous est proposé est surtout un cut-scène drôle avec quelques mini-jeux, eux même conçus pour rendre l'ensemble plus drôle et offrant, pour ainsi dire, que peu de challenge(à part pour le jeu des couteaux qui est dur parce que c'est abusé ' ), ce qui me laisse un peu perplexe pour la notation du gameplay, de surcroit la note générale car c'est, au final, plus un cut-scène qu'un jeu (cet avis n'engageant que moi).
Le but de Hypnodisc & Chaos64 est bel et bien atteint mais ne correspond pas forcément aux exigences des alex d'or, j'ai envie de dire.
Les nombreuses fautes, le vocabulaire québécois (que j'ai bien eu du mal à comprendre parfois), les allusions à oniro me laissent donc conclure qu'il s'agit d'un jeu maison destiné a un publique de la même génération / du même age / de la même communauté que les 2 auteurs partenaires, au final, pour se faire plaisir et montrer leur façon de délirer. Ça plait ou pas.
Les objectifs visés par ce jeu relèvent encore + du goût que le reste et en ce qui me concerne, je demeure assez mitigé... mais considérant la chose, je me dois de signaler que mon avis ne peut-être généralisé, mis a part le fait qu'il s'agit d'un humour assez extrême dans son genre qui implique donc des avis/positions qui le seront probablement tout autant.


CitationIl faudrait:

- Rendre les graphismes plus stimulant: on éprouve pas trop de plaisir à se promener dans ce jeu, ça n'aguiche pas l'oeil :S
- Raccourcir ou enlever ce jeu des tomates -_-
- Refaire une intro plus courte
- Retravailler ce jeu de lancé de couteaux car ils atteignent le mur du son et on s'en prend obligatoirement plusieurs... si c'est voulu, c'est pas stimulant ni jouissif X( , ce genre de jeu doit avoir une apparente complexité certe mais doit permettre l'habituation, et la même avec le temps on se prend toujours des couteaux.
- Éviter l'aspect private joke, même si fondamentalement une personne qui n'est pas sur oniro peut comprendre mais ça donne l'impression que ce jeu est destiné a un publique très ciblé
- Peut-être retravailler cet humour... ce n'est pas moi, qui commente, qui a noté ce jeu, mais la note donné est bien symbolique de ce que j'ai expliqué! C'est une question de gout, on ne peut pas dire le contraire, mais on peut avoir un style d'humour qui soit à la fois personnelle, ressemblant à nous même, et subtile: il faut faire de telle sorte que l'humour du jeu puisse plaire au gamin de 13 ans, au philosophe, à l'aigris et aux autres humoristes (même si c'est impossible, procéder dans cet optique, aide un peu on va dire... savoir faire rire, c'est tout un art, huhu. Je ne peut que vous encourager dans cette voie là... le sixième opus a l'air, à priori, plus travaillé à ce niveau, à vue de nez.

Quelle note donneriez-vous à ce test ?

Ce test est-il bien rédigé, compréhensible, complet, respectueux ?

Vous devez être connecté sur le site pour mettre une note !