Test :
Wonder Boy in Pokeland
Par garsim
Avant toute chose, je tiens à signaler que le jeu a provoqué de nombreux ralentissements lorsque j'y ai joué. Hormis l'introduction, le reste tournait au ralenti, et je n'ai pas pu profiter pleinement du jeu. Par conséquent, il est possible que mon point de vue sur certains aspects soit un peu écorné. J'ai essayé de mettre de côté ce défaut pour me concenter sur le jugement des autres points, mais ça n'a pas été simple. J'aimerais tout de même savoir si le ralentissement était anormal ou non et s'il a eu lieu chez d'autres jurés ; de mon côté, mon ordinateur n'est pas spécialement puissant mais il pouvait sans doute faire tourner un jeu rmXP "classique" sans problème, donc c'est pour ça que je pense que le problème vient du jeu...

Autant être franc dès le départ : l'introduction souligne déjà certaines faiblesses du jeu. Après l'écran-titre, on arrive directement sur l'introduction (ce qui semble exclure le système traditionnel de sauvegarde/chargement de parties), pas trop mal faite, mais d'une part assez bien remplie de fautes d'orthographe et d'autre part laissée un peu à l'intuition du joueur pour qu'il devine comment continuer (comment je peux savoir qu'il faut utiliser Shift, alors qu'intuitivement j'aurais utilisé Entrée ?). D'ailleurs, ce n'est pas un cas isolé : dans tout le jeu, il faut deviner à quelle touche correspond quelle commande. Et ça donne des situations particulièrement cocasses comme on pourra le constater...


Awards majeurs

Gameplay : 1.5/5

Sans aucun doute ce qui rend le jeu vraiment peu agréable.
La faute à la maniabilité, qui est incontestablement le plus gros point noir : certes, faire un plateforme avec un logiciel tel que RPG Maker XP n'est pas évident, mais certains détails auraient quand même pu rendre le jeu plus agréable à manier. A commencer par le choix des touches, qui, en plus de n'avoir été précisé nulle part (pas même dans la fiche jointe, à quelques exceptions près...) est vraiment fait en dépit du bon sens : qu'on ne nous précise pas quelle touche sert à sauter, passe encore, mais quand il s'agit d'Echap, qui est traditionnellement utilisée pour les menus, franchement, il fallait l'oser celle-là. Par ailleurs, les sauts réalisés sont imprécis (certes, normal avec un déplacement case par case) mais également buggés (parfois, avant d'atteindre le sol, on peut enchaîner un deuxième saut, voire même marcher un peu dans le vide...). Les combats sont, heureusement, un peu plus intuitifs (en utilisant la touche Maj lorsqu'on approche des ennemis). Mais la progression dans le jeu reste extrêmement pénible : les ralentissements sont courants, la faute (sans doute ?) à des maps trop grandes. Bref, pas vraiment de quoi donner envie d'avancer. Même si la progression des personnages sur les vieilles consoles n'était pas un parangon d'ergonomie, une meilleure maniabilité n'est pas un mal non plus...
Un effort quand même sur le feedback, bien qu'il soit légèrement gâché par les ralentissements.


Histoire : 2/5

Dans un jeu de ce genre, le scénario ne va pas chercher forcément loin, même si l'idée de base n'est pas mauvaise : une vengeance à but humoristique et parodique, pourquoi pas. Mais la progression de l'histoire dans le jeu n'évolue pas beaucoup...


Ame du jeu : 2.5/5

On ressent bien l'ambiance rétro, sans plus.


Graphismes : 3/5

Compte tenu du contexte, il fallait bien des graphismes rétro pour coller avec l'histoire. C'est ainsi qu'on retrouve des rips de jeux rétro comme Mario ou Sonic. Il aurait cependant fallu ne pas les mélanger, même si le but du jeu était d'être parodique. Car il s'agit de styles différents à la base.


Musiques : 2.5/5

Des musiques rétro, ce n'est pas ce qu'il y a de plus harmonieux, mais c'est en tout cas ce qu'il y a de plus cohérent avec le contexte.


Awards mineurs

Graphismes custom : 1.75/5

Peut-on considérer les rips comme du custom ? Pas vraiment, vu qu'il s'agit de ressources tirées d'autres jeux, même si les assembler demande déjà du travail. Mais ils sont assez bien montés tout de même. En revanche, l'assemblage n'est pas très original et leur utilisation aurait pu se faire avec plus de parcimonie.


Systèmes custom : 1.5/5

Le plateforme est un bon choix pour le jeu, mais un logiciel comme RPG Maker était-il vraiment approprié ? Il donne lieu en tout cas à un système custom, certes artisanal (on sent bien qu'il n'a pas été tiré d'un script déjà fait) mais quand même assez buggé, confus et très peu ergonomique dans l'ensemble, ce qui le rend difficile à exploiter, alors qu'il est pourtant simple à la base (les actions ne sont pas très nombreuses : avancer, sauter, frapper).


Level design : 1.5/5

Difficile de se rendre compte de la variété des lieux visités quand il n'y en a pas tant que ça. En outre, hormis les décors, peu d'éléments rendent les lieux vraiment spécifiques : les mêmes ennemis apparaissent, les éléments de gameplay ne changent pas...
Par ailleurs, on n'est pas beaucoup guidé et le chemin à trouver n'est pas forcément évident.


Charadesign : 2.25/5

Le personnage principal est à l'image des héros des oldies, à savoir qu'il est juste là pour être manipulé par le joueur. Ainsi, il ne dégagera pas d'émotions particulières, ni un certain charisme. Mais vu le contexte du jeu, l'essentiel est qu'il soit fidèle aux oldies, donc ce n'est pas très grave...
Les autres personnages sont essentiellement les ennemis, qui sont tirés de Pokémon. Même si leur animation de déplacement est bonne, il manque peut-être leur cri pour mieux les identifier (lorsqu'ils sont tués par exemple, ce qui aurait pu mieux rendre que les sons des RTP).


Univers : 3/5

Le rétro est bien marqué dans le jeu, avec des rips de Mario, de Sonic et de Pokémon, ainsi qu'un personnage à l'apparence très rétro elle aussi. Sans plus.


Humour : 2/5

Dans un jeu de ce genre, on le ressent surtout dans son synopsis, qui part d'une bonne idée, mais qui peut difficilement être matérialisée dans le jeu...


Originalité : 2.5/5

Un jeu parodique qui ne se démarque pas forcément des autres, mais qui joue bien dans sa catégorie.


Départ : 2/5

On démarre assez vite dans le jeu. Trop, même. Après l'écran-titre et la cinématique d'introduction (simple mais appropriée pour ce genre de jeu), un didacticiel (ou au pire une brève description des commandes utilisées) n'aurait certainement pas été de trop, car le fait d'arriver directement sur la première map jouable sans vraiment savoir ce qu'il faut faire est assez brutal. Surtout quand on découvre la maniabilité sur le coup...


Conclusion :

Même si le jeu part de bonnes intentions (recréer une ambiance rétro avec un côté parodique, tout en programmant un plateforme avec RPG Maker, ce qui permet de se lancer également un défi), il demeure un peu trop "brouillon" pour être vraiment appréciable, en particulier à cause de son gameplay qui le rend quasiment injouable... dommage, car c'est véritablement celui-ci qui plombe la note finale. Mais peut-être qu'exploité sur un autre logiciel, plus approprié, il pourrait donner un rendu différent ?


Note finale : 2/5

Quelle note donneriez-vous à ce test ?

Ce test est-il bien rédigé, compréhensible, complet, respectueux ?

Vous devez être connecté sur le site pour mettre une note !