Test :
Vader Ou La Fin des Moussons
Vader ou La fin des moussons (2k3) :

Introduction:

VOLFM est un jeu d'action avec beaucoup de dialogues plutôt qu'un A-RPG, au sens où il n'y a pas d'inventaire, d'équipement, de magie à acquérir : le personnage ne progresse en aucune sorte. Vader doit mater une rebellion interne, causée par les syndicalistes de l'Étoile noire !

Awards Majeurs :

* Award Gameplay: 2.5/5
Il y a, en gros, deux phases de game play : la première consiste à massacrer des révoltés à coup de sabre laser (à la Zelda) ; la deuxième à descendre les vaisseaux ennemis (à la Duck Hunt). Le tout doit prendre vingt minutes à tout casser, je pense. Je dirais que ce n'est pas là l'intérêt du jeu.

* Award Histoire: 4/5
Le scénario se développe très bien au cours du jeu, avec des rebondissements toujours plus cocasses. J'ai particulièrement apprécié que la parodie (qui mêle, avec beaucoup de talent, burlesque et héroï-comique) se fonde si bien avec le scénario de Starwars. Par contre, c'est très court.

* Award "Âme du jeu": 4/5
Ce jeu a un style indéniable ! Les calembours, les clins d'oeil, l'auto-dérision sont vraiment excellents même l'orthographe était bonne ! La seule chose qui m'ait maintenu à distance, c'est la vulgarité. Je reste convaincu qu'il est possible d'être drôle sans elle.

* Award Conceptions sonores: 3.5/5
Les reprises de Starwars, que ce soient les musiques ou les effets spéciaux, sont très bien. Le reste ne m'a pas particulièrement séduit : pas de véritable ambiance créée par la musique.

* Award Graphismes: 3.5/5
Les chara ne sont pas extraordinaires et les facesets sont vraiment trop pixellisés.
Par contre, j'ai été bluffé par les "cinématiques".

Awards mineurs :

* Award Graphismes custom 3.5/5
J'aime bien les animations de combat, mais pas tellement les chara de base... Les murs, parois et autres, ce n'est pas ce qui m'a le plus séduit.

* Award Systèmes custom 4/5
La carte qu'on peut consulter à tout moment ne sert à rien : il y a deux couloirs et demi...
Le système de combat est vraiment très fluide et le déplacement en diagonale rend les déplacements moins "carrés". Par contre, il y a des problèmes de couches quand on fait un mouvement en diagonale à côté d'une colonne par exemple : on passe à moitié à travers. Il y a également un souci avec le recul quand un combattant est blessé : s'il se prend un coup et qu'il est contre une paroi avec une case libre derrière (le long des cellules par exemple), il peut sauter à travers le mur.
Je n'ai pas réussi la moindre contre-attaque : soit je suis trop nul, soit je n'ai pas eu la patience de trouver le bon timing, soit le système est à revoir...
Au bout du compte, ce qui est le plus dommage, c'est que cette phase où on "joue" vraiment soit si courte.
Le système de shoot them up m'a moins plu, en particulier le système de visée : j'ai raté 90% de mes attaques (et j'ai passé le plus clair de mon temps à éviter les coups) et j'ai fait bon usage des bombes ! Mais bon, je n'aime pas ce genre de jeu à la base, alors le problème vient peut-être de là... Par contre, le choix des touches ( 0 1 3 5) m'a beaucoup perturbé (il n'en faut pas beaucoup !) puisque j'ai l'habitude de jouer avec 2 4 6 8...
Encore un fois, si par hasard quelqu'un a aimé cette phase du jeu, il doit être dégoûté qu'elle soit si courte.
Tout ça pour dire que c'est dommage que les systèmes ne soient pas au service du gameplay !

* Award Conception des niveaux (level design) 3/5
C'est bien fait, agréable à l'oeil. Mais on a très peu de maps et elles sont toutes un peu identiques : pas de variété dans le décor quoi. Mais bon, ça tient au scénario...

* Award Personnages (chara design) 3.5/5
Bon on ne peut pas dire qu'il y ait une véritable construction des personnages ni de personnalités disctinctes qui se dégagent. Il n'y a qu'un seul PJ. Ok l'empereur en patron du MEDEF et Obi-wan en Karl Marx, c'est énorme ; mais l'idée n'est pas vraiment développée.

* Award Univers (background) 3/5
On est dans l'univers de Starwars, mais le jeu crée-t-il vraiment un univers ? Tout donne l'impression de tourner autour de la lutte syndicale ; c'est un peu bancal et ça ne colle pas vraiment avec le côté "Étoile noire". Le côté humoristique nuit du coup à la cohérence et au réalisme. Les deux personnages les plus puissants de l'univers qui se révèlent n'être qu'un junkie et un inverti... Ça casse l'ambiance !

* Award Scénario (évènementiel - contage) 4/5
Très bien mené, mais un peu léger.

* Award Humour 4.5/5
Point essentiel du jeu ! Encore une fois, je regrette uniquement le recours à la vulgarité.

* Award Originalité 4.5/5
Le scénario est original ! Les deux phases de combat aussi. Les personnages déjantés le sont également. Même le côté science-fiction change un peu des univers medieval-fantasy !

* Award Départ/Introduction 4/5
La reprise du titre comme dans le film est vraiment du plus bel effet ! Le reste du blabla est un peu longuet.

* Award Thème des Alex 5/5
Le seul jeu à ma connaissance qui a vraiment dû avoir pour point de départ le thème des Alex ! La pluie est un élément essentiel du scénario ; elle est présente tout au long du jeu. Et elle est même traitée de façon originale puisque ce n'est pas vraiment de la pluie !

Conclusion:

Ce que j'ai préféré : L'humour poussé dans ses derniers retranchements !
Ce que j'ai détesté : On ne joue pas ou trop peu.

Si vous voulez revoir l'Empire sous un autre angle et connaître la véritable fin de l'Étoile noire, essayez VOLFM, vous rirez un bon coup. Mais n'espérez pas trop jouer.

Note du jeu (Grand prix): 3/5

Quelle note donneriez-vous à ce test ?

Ce test est-il bien rédigé, compréhensible, complet, respectueux ?

Vous devez être connecté sur le site pour mettre une note !


Fatal error: Uncaught Error: Class 'Message' not found in /home/users2/a/alexzone/www/alexdor/affichage/a-test.php:168 Stack trace: #0 /home/users2/a/alexzone/www/alexdor/design/newdefaut/cadre.php(87): include() #1 /home/users2/a/alexzone/www/alexdor/index.php(76): include('/home/users2/a/...') #2 {main} thrown in /home/users2/a/alexzone/www/alexdor/affichage/a-test.php on line 168