Test :
Les Chroniques d'Alandum

Temps joué : 1 h 45 min


Introduction

L'auteur du jeu fait le choix de proposer un J-RPG dans les règles de l'art.
Ce qu'il sacrifie en originalité est gagné en harmonie et efficacité.

Un monde vaste, des quêtes secondaires nombreuses, un système de magie opérationnel, un scénario efficace, un habillage harmonieux, bref, Les Chroniques d'Alandum promet d'être un très bon jeu.


Awards généraux

Gameplay (Note : 3,5/5)

On est dans du classique et du maîtrisé, là encore, animé par l'envie d'offrir quelque chose de clair et de familier au joueur, qui se sent à l'aise dans l'assimilation des bases du jeu.

L'interface de combat est clair, ergonomique et sa forme circulaire est raffraichissante, tranche avec le sempiternel menu à lignes.
Le menu est lui aussi soigné, clair, agréable.

L'alternance entre phases d'exploration libre et segments "d'intrigue principale" est particulièrement souple et servie par le système de quêtes annexes particulièrement en place, inspiré des ténors du genre.



Histoire (Note : 3,75/5)

On sent le travail de l'auteur non seulement au niveau de l'univers, de son fonctionnement, de ses subtilités, mais aussi dans la volonté de ne pas étouffer le joueur en faisant montre d'une belle maîtrise de l'équilibre narratif.
Les éléments sont distillés au bon rythme, permettant au joueur de s'intéresser à l'univers proposer, entrer "en douceur" dans sa complexité, à travers une mise en scène à segments.
La trame principale est claire, et les quêtes annexes permettent de s'imprégner de l'ensemble sans pour autant se perdre.

On sent que l'auteur est aussi joueur attentif, et qu'il sait tirer des leçons de son expérience de gamer.





Ambiance et Immersion (Note : 3,75/5)

L'excellence de l'habillage graphique, la justesse de la narration et les très bons choix musicaux participent à une immersion efficace.
L'université pose les bases de l'univers, et le village aspire le joueur dans le jeu.

Le ton est plutôt ironique sans que ça n'entache l'immersion, un point fort et difficile à gérer. Je note malgré tout une faute de goût (l'accent de la diseuse de bonne aventure, à mon sens), mais ça reste mineur, compte tenu de l'équilibre harmonieux de l'ensemble.


Graphismes (Note : 4/5)

Après un passage dans une université intéressante mais un peu austère, le village vient confirmer les bonnes impressions du début : les graphismes sont classiques et soignés.
Piochant visiblement allègrement dans les banques du logiciel, l'auteur du jeu fait preuve d'un soin dans l'agencement particulièrement harmonieux des dits éléments. La visite du village est enchanteresse et vivante, et elle éveille des souvenirs parmi les meilleurs.


Bande-son (Note : 3,25/5)

Les choix de musiques sont bons et à propos.

Néanmoins, j'ai eu un problème avec la musique de l'université, qui, à cause de la boucle trop courte, devient au bout d'un moment épuisante.

A part ce problème ponctuel, rien à redire.


Awards spécifiques

Game design (Note : 3,5/5)

Là encore, le mot d'ordre est efficacité.
La roue des magies est claire malgré un nombre conséquent d'éléments, l'interface de combat sort un peu des modèles FF like en adoptant une forme circulaire raffraichissante et claire.
On est toujours dans du classique, mais du classique maîtrisé.

Level design (Note : 4/5)

Le plaisir de se promener dans le village est vraiment là, tant il est non seulement beau, mais en plus bien conçu, suffisamment grand pour ne pas se sentir enfermé, mais suffisamment clair dans son agencement pour que l'on ne se sente pas perdu.
L'université (point de départ du jeu) bénéficiait déjà de ce soin, malgré des décors moins enchanteurs (mais bien adaptés au thème "futuriste" de l'académie).
Clairement, le level design transpire la maîtrise et l'équilibrage.

Systèmes originaux (Note : 3,5/5)

Entre les quêtes secondaires plutôt variées, les combats maîtrisés, un système de crafting a priori bien en place et le soin apporté à la programmation de l'ensemble, on peut dire que l'on est gâtés.
Les menus ont été agencés de façon claire et didactique, et sont agréables à visiter.

La constance de l'ensemble est remarquable (ça rame un peu parfois, mais je crois que c'est mon PC qui est à blâmer, pour le coup).

Un petit problème néanmoins (je ne sais pas si c'est ici qu'il faut le mentionner) : on lutte parfois pour "cliquer" vers un perso en mouvement, ce qui nous oblige à le poursuivre durant quelques mouvements avant qu'il nous réponde.

Scénario (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Mise en scène (Note : 3,75/5)

Là encore, la force du jeu tient dans son équilibre harmonieux.
Plutôt que de longues phases bavardes pour nous balancer le scénario par blocs indigestes, c'est le joueur qui découvre les choses à travers l'évolution de quêtes suffisamment linéaires pour que l'on ne loupe rien, et à la linéarité suffisamment discrète pour que l'on se sente libre.


Univers (Note : 3,75/5)

Il suffit de consulter la page de présentation du jeu pour admirer le travail massif fait sur la création de l'univers.
Il est complexe et cohérent, sans s'imposer trop lourdement dans le jeu. Le background politico religieux s'insère par touches légères qui donnent envie au joueur d'en savoir plus.
On oscille entre diverses influences, tant vidéoludique que "mangaesque", et le tout est cohérent et, au risque de me répéter, équilibré.
Malgré la relativement courte taille de la démo, on sent la profondeur potentielle de l'univers doucement s'imposer, et l'epicness souffler au loin.



Personnages (Note : 3,5/5)

Le personnage principal est solide, constant et intéressant, cynique sans être méprisant.
La masse de PNJ est impressionnante, et tous sont parfaitement à leur place.
Il est relativement impossible de louper quelque chose, car les PNJ clés sont statiques et repérables, on a donc même dans cette catégorie un bel équilibre entre diversité et efficacité.

Graphismes originaux (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Musiques originales (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Introduction (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Fin (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Originalité (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)




Conclusion (Note totale : 3,75/5)

Ce qui marque d'office ici, c'est le degré de maturité de l'ensemble, son harmonie impressionnante, son équilibre.

Le jeu est classique, dans le sens noble du terme, et propose une expérience entière, traversé par les résonances des grands noms du genre.

Si l'intégralité du jeu est aussi soignée que cette démo de 2 heures, on aura alors un excellent J-RPG à se mettre sous la dent.

A considérer pour l'Alex d'Or.


Remarques diverses

Quelle note donneriez-vous à ce test ?

Ce test est-il bien rédigé, compréhensible, complet, respectueux ?

Vous devez être connecté sur le site pour mettre une note !