Test :
Pouvoir 2 - Umi's Aqua Quest

Temps joué : 6 h 30 min


Introduction

Quel plaisir de pouvoir tester mon premier A-RPG pour le compte des Alex d'Or!

Le jeu Pouvoir 2 promet une quête ou Umi tente de rejoindre ses compagnons, séparés depuis une mystérieuse tempête ayant propulsé tout le monde du bateau.

Le système de combat est réussit? les personnages donnent envie d'être sauvés? A voir dans ce test.


Awards généraux

Gameplay (Note : 3/5)

Le jeu fait penser aux Zelda 2D est c'est loin d'être une critique.

Tout d'abord par son système de combat A-RPG. Assez rapidement on prend en main le personnage et on parcourt les univers en sachant toujours plus ou moins ou aller. Dès que le personnage réussit un vaincre un ennemi, celui ci lâche un item entre 3 (rubis/coeur/trèfle). Ces items sont assez bien répartis, et on ne meurt pas si facilement, ou alors en le faisant bien exprès.

On le voit également dans la construction des tours, très réussie, ou on se retrouve pas avec des énormes maps avec seulement 3 murs. Le boss est à chaque fois derrière une grand porte avec une clé spéciale, et souvent celle ci est récupérable avec l'obtention d'une capacité spéciale qui servira en dehors pour libérer le passage.

On garde par contre aussi des aspects purement RPG, avec l'achat d'objets dans les boutiques des grandes villes et l'intervention de créatures connues en Tour par Tour. D'ailleurs c'est dommage qu'on ne puisse pas faire quelque chose de ces derniers, si ce n'est balancer une ball pour les faire disparaitre. Le système de collision lors des attaques est aussi étrange, car il faut obligatoirement avancer en attaquant. C'est assez déroutant car on a l'impression de ne pas faire de dégats.

Histoire (Note : 2,75/5)

L'histoire est assez classique : nos 3 héros sont séparés suite à un événement et vont devoir se retrouver grâce à plusieurs joyaux répartis dans les tours aux alentours. Bien sur ça ne se fera pas en ligne droite et on pourra rencontrer un bon nombre de pnj tout au long de l'aventure. L'univers n'est que vaguement exprimé, l'intérêt étant l'action.

C'est surtout la mise en scène qui est intéressante ici, car tout en gardant une cohérence dans la production, le jeu se permet beaucoup d’apartés humoristiques. J'avoue vraiment avoir ris à des situations du jeu totalement désamorcées par une réflexion du personnage, ça rappelle un peu les point'n'click lucas art avec notamment le bris du 4ème mur. Et chaque rencontre avec des personnage nous donne envie de savoir comment ils se comportent

En parlant de personnages, celui sur lequel l'aventure se concentre plutôt sur Umi, la fille du groupe. C'est elle qui va parcourir une bonne partie du Monde. On alterne parfois avec ses deux amis, et leur manière de communiquer par télépathie est assez marrante. Néanmoins comme l'univers, nous n'avons pas un background immense pour ces personnages.



Ambiance et Immersion (Note : 2,75/5)

L'univers est résumé assez rapidement et l'histoire est somme toute assez classique. Par contre plusieurs choses ont été faites pour favoriser une certaine ambiance.

Le ton de l'aventure est plutôt comique. Attention on reste dans l'optique d'une quête d'un A-RPG mais tous les dialogues, personnages et autres situations vont souvent briser le 4ème mur, faire une référence plus contemporaine, faire des remarques sur l'architecture d'une tour. Ca donne la curiosité de savoir comment le maker s'est pris pour donner vie à ses personnages

L'inspiration Zelda (oui j'aime ce jeu), et le soin apporté au tours attise la nostalgie pour savoir quel mécanisme va activer quel passage, quel boss se cache dans la dernière salle,etc... Le travail sonore et graphique est présent pour signifier les différents moments de l'aventure.

Je pense qu'il manque une certaine prise de risque vis à vis du scénario et des personnages.

Graphismes (Note : 3/5)

Les graphismes sont principalement ceux des RTP, on a également quelques exceptions avec notamment les Pokemon et quelques autres éléments apportés par l'auteur du jeu. Les environnement sont toutefois vraiment bien travaillés, et on détermine facilement chaque tour à traverser. Même chose pour les îles avec leurs palettes spécifiques, un peu comme des thèmes de niveau de plate forme 16 bits. Mention spéciale à la ville de Aghlaghla fêtant noël.

Ce qui peut être un peu en dessous c'est certaines maps faisant un peu trop rectilignes ainsi que le peu d'expressions différentes des personnages (tourné en dérision par l'un des 3 larrons).

Bande-son (Note : 2,75/5)

Pas de grande originalité dans les musiques, comme indiqué dans les infos du jeu mais elles collent bien à l'ambiance de cette aventure. Un travail a été fait sur celles ci pour être un accompagnement du joueur et non un simple fond sonore.


Awards spécifiques

Game design (Note : 3,75/5)

Une note assez forte mais qui souligne certainement le point fort du jeu. J'ai vraiment pris plaisir dans ce jeu.

Le principe de la progression dans le jeu possible que part un objet X dans un donjon, repris de Zelda, est ici bien réutilisé. On sait de toute manière que l'on doit fouiller tel endroit pour en débloquer un autre, ce qui ne donne pas une impression d'être complètement perdu (au pire c'est un pnj qui indique)

Le système A-RPG même sans script est vraiment pas mal, malgré un petit temps d'adaptation au début, avec sa barre de vie et de mana propre, la bonne répartition des bonus ramassés sur les ennemis, et les ennemis ayant une difficulté propre. On ne se sent pas frustré dans l'avancement ni complètement désemparés devant une trop grande facilité.

Le level design est également une grande réussite (dommage que l'award ne soit pas en cause). Les donjons sont bien désignés, plus ou moins longs, avec une intelligence de varier les phases (plateforme, clé (clef), passages invisibles, orbes). C'est le cas aussi pour les villes, qui ont une vraie vie à l'intérieur.

En tout cas très bon point pour ce jeu.

Level design (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Systèmes originaux (Note : 2,75/5)

Le système A-RPG a été grandement travaillé, avec sa barre de vie et de mana propre, la bonne répartition des bonus ramassés sur les ennemis, et les ennemis ayant une difficulté propre. On ne se sent pas frustré dans l'avancement ni complètement désemparés devant une trop grande facilité.

Par contre, n'ayant pas de script spécifique, il est retrouvable sur une certain nombre de A-RPG existants. Et un petit défaut de collision nous demande de nous jeter sur l'ennemi avec la touche avant.

Scénario (Note : 2/5)

Le scénario s'établit dans un premier temps sur la séparation de notre groupe principal, ne pouvant discuter que par télépathie.

On suit le parcours de ces 3 héros, avec en priorité le personnage de Umi. Pour rejoindre ses deux comparses elle va devoir terminer les 6 (7?) tours pour lever une protection de la nouvelle aquarelle. On contrôlera par la suite les deux autres personnages dans une "Pendant ce temps là...." . On parcours donc les univers pour essayer d'aller à la nouvelle Tour, puis à la nouvelle île.

Le scénario même du jeu ne réserve pas de surprise. Quelques thème sont abordés ensuite mais pour être honnête, jétais plus intéressé de connaître le nouveau dongeon que de comprendre une éventuelle cohérence.

Mise en scène (Note : 3,25/5)

Là ou le scénario pêche un peu, la mise en scène est plutôt bonne. Les personnages sont attachants comme tout, les dialogues peuvent être bourrés d'humour, les villes sont remplies d'habitants (chose parfois totalement occultée sur certains jeux).

Côté progression on a toujours envie d'aller plus loin. Les Tours sont intéressantes à faire, on nous indique subtilement comment aller plus loin, et à chaque île une mini quête, souvent pour obtenir le passage vers la tour, permet de faire connaissance avec de nouveaux personnes.

Graphiquement, le maker a compris la mise en scène. Que ce soit au niveau de la palette de couleurs, des effets, des animations, on va vite comprendre ce qui nous arrive.

Dommage que parfois on ait l'impression de recroiser les mêmes personnes, et que certaines map un peu torp rectilignes nous sorte un peu de l'immersion.

Univers (Note : 1,75/5)

On a une trame globale pour expliquer ce que l'on fait là, et les villes ont pour certaines une histoire, mais l'accent est surtout mis sur les 3 héros.

Personnages (Note : 3/5)

Les 3 personnages principaux sont plutôt bons. Le focus est surtout sur Umi, mais Kaizo et Salsupe sont également présents au cours de certaines scènes. Comme déjà dit, l'humour est quasiment tout le temps présent, chacun y allant de sa petite blague. Celà donne un peu de recul sur la quête en cours, sans donner le sentiment que l'auteur veuille faire une spéciale dédicace à sa maman où que l'humour passe dans le vulgaire. On trouve également d'autres personnages attachants par la suite.

Les PNJ sont un peu en retrait. Le bon point est qu'ils ont tous une raison d'être là, même les moins importants. L'inconvénient est qu'on a une impression de déjà vu dans certains endroits.

Les ennemis quant à eux restent assez classiques pour un RPG/A-RPG. On a toute fois des invités suprises avec les Pokémons. Ces amis/ennemis font très mal en combat mais seront parfois à sauver pour avancer dans l'aventure. Bande d'ingrats!



Graphismes originaux (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Musiques originales (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Introduction (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Fin (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Originalité (Note : 2,25/5)

"Pouvoir 2 - Umi's Aqua Quest" est un jeu avec un gameplay solide, assez drôlé et qui repose sur des personnages travillés; mais question originalité je suis assez partagé.

Par rapport à ce qui est fait de base dans RPG Maker, c'est assez original. Il y a une utilisation de ressources de bases et de ressources personnalisés, le scénario est à la fois intéressant et avec des passages comiques, mais c'est surtout le gameplay qui est travaillé de telle manière à avoir un Action RPG avec quelques passages en tour par tour.

Par contre il y a également beaucoup de jeux du même genre, et il n'y a pas de chose en plus qui le fasse clairement différencier de la concurrence, sachant que même l'ajout des Pokemons ne fait pas vraiment différencier le Gameplay.


Conclusion (Note totale : 3,25/5)

En conclusion " Pouvoir 2 - Umi's Aqua Quest" est un jeu qui possède un game design et un level design plutôt bons, on prendre plaisir à conduire nos héros là ou il le faut, et les références sont nombreuses aux A-RPG de mon enfance Par contre il manque un certain travail sur l'univers et l'histoire, ainsi que sur une petite prise de risque technique, pour en faire un jeu solide.




Remarques diverses

Quelle note donneriez-vous à ce test ?

Ce test est-il bien rédigé, compréhensible, complet, respectueux ?

Vous devez être connecté sur le site pour mettre une note !