Pré-test :
Les Ailes de l'Espoir

Temps joué : 1 h 45 min


Introduction

Bienvenue dans cette critique des Ailes de l'Espoir, une démo réalisée par le maker Alexander et qui semble s'orienter au vu des awards désirées sur son histoire, il est temps de décortiquer ça plus en détail !


Awards généraux

Gameplay (Note : 3/5)

Le gameplay est d'office visible comme étant tout à fait classique, on ne déroge pas à la règle du classique des RPG qu'est Dragon Quest avec un bon vieux système de Tour par tour qui a su faire ses preuves. Ainsi on peut dire que : "C'est classique mais vachement bien", problème étant que l'inverse semble marcher "C'est bien mais vachement classique". On dispose à côté de cela d'un Level Design correct mais restant dans une norme classique des jeux de RPG Maker, ne lui donnant pas toute la valeur qu'il mériterait, en fait les niveau semblent parfois être plus indexé pour faire joli que pour améliorer le gameplay et renforcer le rythme.
Au delà de ce système très classique, on dispose de petites choses comme les CD (temps de recharge) qui sont assez sympa, l'alchimie sinon qui est cool, hélas moi et ramasser des bouts d'herbe à la rosée du matin ça fait deux, le jeu n'est pas difficile et on n'a pas tellement besoin de ses objets, nos soins étant déjà très puissant et surtout quasi illimité. Encore un problème concernant le Level Design du jeu semble t-il.
Néanmoins, le jeu reste amusant dans ses phases de combat et malgré une originalité dans les boss design assez faible, on se plaît à matraquer la gueule aux passants et c'est l'essentiel !

Histoire (Note : 2,5/5)

On a concrètement en face de nous quelque chose d'extrêmement classique --> Découverte pour une raison X/Y d'un point d'énergie --> Peuple qui se développe autour, et en devient dépendant --> Découverte de peuple ignorant le point d’énergie (leur ancêtre ?) --> Conflit entre les deux pour une raison X/Y
Ainsi l'histoire est sans trop de surprise finalement trop simple pour apporter tout de suite quelque chose au joueur. On se sent vraiment en présence d'un univers héroic-fantasy cohérent, mais surtout habituel. On est en terrain connu, maîtrisée plus où moins par l'auteur, mais le jeu risque de ne marquer personne par ses principes de scénario ultra refait à toute les sauces. Et surtout des mystères qui sont exposés trop peu subtilement (lé héros voit dans ses cauchemars des hommes morts des deux factions qui veulent se venger de nous, et le héros a perdu la mémoire... On sent très clairement que se dernier a fait une erreur, une chose irréfléchie qui a provoquer des énormes dégâts et un trauma. Comme le projet participe aux sous-parties de l'histoire, je reporte l'explications des différentes parties vers ses dernières.

Ambiance et Immersion (Note : 3,5/5)

La première chose qu'on remarque, c'est finalement une mise en scène très soft, mais qui porte ses fruits, la petite scène où l'on voit deux apprenties se taper dessus notamment met très bien dans l'ambiance magique du jeu. Les musiques ne m'ont pas franchement marqué, peut-être sont elles un peu trop oubliable (quand y'a pas de doublage, ne pas hésitez à faire un peu plus péter le son peut-être une bonne idée). Peut-être est-ce là faute au fait que ce soit une démo, mais au delà de cet univers qui semble s'ouvrir sur moi, et mon attirance pour ce genre de monde "arcanique", je n'ai pas repérer réellement de chose osées, impressionnantes, étonnantes. Ma curiosité n'a pas été pincé dirons-nous. Mais je reviens à ce problème de classicisme omniprésent.Je repère que le jeu participe aux sous-awards concernant l'histoire et pas le gameplay. Ainsi une construction simple du Game Design est un objectif en soit, mais si le jeu s'oriente vers la richesse de son univers et veut inviter le joueur a se plonger dedans, il faut absolument sortir des sentier battu et essayer de marquer le joueur avec quelque chose de mémorable, et de mémorable immédiatement. Je dirais que l'ambiance est bonne mais mériterais d'être traité comme un outil pour faire transmettre des émotions, pas simplement pour faire vivre l'univers.

Graphismes (Note : 2,5/5)

Celianna est quelqu'un de relativement talentueux pour faire des tiles hein ? Tiles qui sont néanmoins devenu des classiques et qui sont par moment aussi connu que les RTP, ainsi on ne tiendra pas forcément compte de l'offre d'avoir importer des tiles si connu. Leur utilisation dans le mapping est orienté graphisme justement, et les décor sont finalement beau, malgré certains lieux vides où étrangement conçu comme le bateau. (quoique esthétiquement, le bateau est bien, c'est peut-être plus le level design de ce dernier qu'il faut revoir).
Au delà des tiles, l'interface est classique, donc difficile de la prendre en compte, on se reportera sur les charset/faceset/battler. La très grande majorité des charset semble généré grâce au générateur aléatoire, ce n'est pas un soucis car ils forment tout de même un ensemble harmonique, toujours est-il qu'ils sont réutilisés pour les combats, donnant une répétitivité dans les éléments vues à l'écran, et un côté banal également. Viens ensuite les sprites qui semblent être des modifications de ceux de base, notamment en changeant la couleur de cheveux et de peau, les swap color c'est pas vraiment le nec plus ultra en manière de graphismes mais au moins ils appartiennent rien qu'au jeu, c'est toujours bien d'avoir une identité graphique, aussi peu marqué soit t-elle.

Bande-son (Note : 2/5)

Alors les musiques ne m'ont pas marqué a un seul instant. Faute d'être réellement prenante, et apparemment pas suffisement forte, il ne faut vraiment pas hésiter à FAIRE ENTENDRE la musique au joueur pour l'encrer dans l'univers, pas à la mettre en fond comme si le jeu souhait mettre en valeur des bruitages/des voix, ce qui n'est pas particulièrement le cas, les bruitages sont classiques et le jeu n'est pas doublé (mais je préfère largement qu'il ne soit pas doublé.)


Awards spécifiques

Game design (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Level design (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Systèmes originaux (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Scénario (Note : 2,75/5)

Alors le scénario est résolument très classique, j'en ai déjà parler dans la partie histoire. La seule chose sympa que j'y ai vraiment trouvé, c'est le camp qu'on joue. C'est finalement rare que ceux qui ont la puissance dans leur main soient les pacifistes et ceux n'ayant rien deviennent les bellicistes. Ensuite le scénario souffre du grave problème qu'est la démo, difficile d'accorder des points à une histoire dont on ne m'a raconté que le début. C'est compliqué dans de tels situations de juger pleinement de ce que veut faire vivre au joueur l'auteur si il n'a pas finit de le faire.

Mise en scène (Note : 3,5/5)

La mise en scène du jeu est sobre et efficace, c'est vraiment les choses notables que j'en ai retiré. Il n'y a pas de tentatives de quelque choses de bien bourrin pour te dire "ramène ta gueule dans l'univers", c'est un peu dommage car on met du temps à s'intégrer, mais on voit les différents PNJ vraiment en train de vivre dans le monde, faire quelques petite routine tout simple et ça c'est vraiment la magie de la mise en scène. Les cinématiques sont également très simples, on regrette qu'il n'y est pas les fameux émoticônes alors que l'ambiance moyennement sérieuse du jeu s'y prête et allège le ton comme fait comprendre rapidement des émotions.

Univers (Note : 3/5)

Un univers teinté de blanc et noir, voilà ce qui se dégage des Ailes de l'espoir. Le contexte global est très simple, c'est vraiment un conflit sur un quiproquo "Donne-moi secret, ça marche pas, moi tuer toi !". Fort heureusement, l'univers qui s'en détache est plus intéressant, plus profond je ne sais pas, les choses sont toujours un peu survolés dans une démo et si on se base exclusivement sur ce que l'on voit, il est très simple comme univers, mais j'accorde le bénéfice du doute. Les coûtumes des arcaniens sont mis en valeur et bien que très proche de nous autre humains de la Terre, il s'en dégage cet aspect magique omniprésent qui a toujours son côté féerique qui rend bien, et je trouve sincèrement que ça rend bien au sein du jeu, je regrette juste qu'aucun personnage n'ait l'air foncièrement intelligent et érudit, archétype qui se serait lié avec une efficacité monstrueuse avec le peuple des Arcaniens et aurait tout de suite créer une frontière avec les autres, plus brutaux.

Personnages (Note : 1/5)

Les personnages sont très plat et clichés, voir presque inintéressant. On a l'ancien commandant/stratège/chef d'une force armée qui a commis une bavure accidentelle et qui est devenu amnésique ensuite, et son pote faisant très boulet et provocateur, relativement peu malin à penser plus à lui faire une vanne plutôt qu'à lui permettre de se soigner, et c'est un bon vivant bon mangeur aussi. En terme de personnage principal, rien ne sort d'un cliché vraiment énorme, et les personnages secondaires ne marquent pas du tout. On regrette aussi, pour une nation basé sur la magie, de l'absence totale de magiciens, où du moins d'un érudit, faisant vraiment penser que si ils maîtrisent la magie, c'est pas par son étude mais parce qu'ils claquent des doigts.

Graphismes originaux (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Musiques originales (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Introduction (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Fin (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Originalité (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)




Conclusion (Note totale : 2,5/5)

Oui... Mais non, c'est franchement ce que laisse les Ailes de l'Espoir dans mon esprit.
En toute honnêteté quand j'ai vu l'intro du jeu, je me suis tout de suite dit qu'une chose aussi simple servait à l'auteur à justifier le gameplay et donc à apporter un jeu porté par son GD et son LD riche et travaillé, mais... aucune participation à ses catégories. Plus étonnant encore ses participations aux awards lié à l'histoire alors que le jeu se démarque aucune par celles-ci, à cause d'un scénario, d'une intrigue et de personnages, vu, revu et re-revu sans être revisité de manière un minimum innovante. Mais finalement qu'est-ce qu'il y a de bien dans ce jeu, et bien tout le reste j'aimerais dire, dommage que toutes les subtilités soient difficile à intégrer dans une note. Je penses que les ailes de l'espoir ont un titre parfait, c'est un jeu qui a de l'espoir, de l'avenir, pour peu qu'il soit fini, car juger d'un univers où l'ont a pas le temps de rentrer dedans, de personnages qu'on a pas le temps de découvrir et d'un scénario dont on ne connaît pas le dénouement est mission impossible, et si le jeu considère que ses principaux intêrets sont ses derniers, et bien... mieux vaut prouver qu'on sait y faire dans le domaine tout de suite sans faire hésiter une seule seconde le joueur.

Sans aucun problème, si le jeu revient l'année prochaine, il récoltera de meilleur résultat, car il semble très bien partie. Mais on doit noter ici ce qui est téléchargeable et pas ce qui est en projet.


Remarques diverses

- Impossible à lancer sans les RTP de VX, c'est souvent une bonne idée d'inclure une version les contenant.

- C'est quoi cette faute sur "parer" dans le menu de combat ? Voir une faute dans le menu qui défile le plus du jeu ça peut faire très mal, voir plus de centaine de fois ça m'a donné envie de tuer un chat, faut vite corriger cette faute qui aurait pu faire perdre des points (je ne l'ai pas compter dans la notation ceci dit).

Quelle note donneriez-vous à ce test ?

Ce test est-il bien rédigé, compréhensible, complet, respectueux ?

Vous devez être connecté sur le site pour mettre une note !