Test :
Kingdom Hearts Rebirth 2
Par Aba

Temps joué : 1 h 45 min


Introduction

Je ne connais pas bien la série Kingdom Hearts, je sais que c'est un mélange entre les Final Fantasy et l'univers Disney en gros. Je sais que la série est adoré par une forte communauté de fans, notamment l'équipe de ce projet sympathique. Au début, je me suis dit: "Oh mon dieu, c'est cucul la praline", "Oh la la, il faut qu'il entraine son coeur", en tant que néophyte, c'est beaucoup à assimiler. Finalement après l'intro (après le disciple noir), j'ai commencé à m'attacher au petit Kyoku, parti Keyblabe à la main en quête de nouveaux amis, et ennemis...

A moi de vous faire rentrer dans le coeur de Kingdom Hearts Rebirth 2.


Awards généraux

Gameplay (Note : 4/5)

Le gameplay est un point central de Kingdom Heart Rebirth 2. C'est le gros point, le système de combat original (ou CBS pour les intimes) est hallucinant. On est loin du tour par tour un peu rouillé de Rpg Maker XP, on a ici un vrai combat en temps réel bien nerveux. Dans ces séquences, on retrouve Kyoku armé de la Keyblade et on explose des bandes de Sans-Coeur jusqu'à ce qu'ils en aient marre.

*Le système de combat nous plonge dans une arène plate en 2D.
Les touches sont simples, deux touches de mouvements, droite et gauche, une touche pour taper, une touche pour se défendre et quatre touches de racourcis pour les consommables et la magie.

*Le système est assez nerveux, Kyoku est très rapide, il enchaine les coups de Keyblade dans des combos meurtriers.
Les combats se prennent en main facilement et on a bien l'impression de puissance.

*Même si parfois, ça peut se résumer à bourriner sur la touche C, on voit que les combats évoluent au fil de l'aventure.
Au début on a que l'attaque et la défense, puis les potions, la magie ensuite, puis le Brise Lumière, une super attaque superbement animé.

*Les ennemis sont variés, du Sans-Coeur simple qui se couche pour vous esquiver, au Sans-Coeur tournicotant et enfin le Sans-Coeur Fleur lance missile.

*Le système est bien foutu, on peut fuir si on fonce sur la gauche et que personne vous touche pendant 3 secondes. Assez originale et pratique.

*Les tutoriaux sont ludiques et permettent la compréhension quasi immédiate de la technique.

Les combats sont le point fort du jeu, ils procurent une bonne sensation de gros roxxor.
Je peux conclure en parlant des menus et de l'exploration.

Les menus sont très jolis, colorés et ergonomiques, on regrette que les nombreuses options proposées soient à decouvrir dans le futur.

Quand à l'exploration, c'est un des points les moins réussis à mon goût, qui nuit à l'immersion.

Histoire (Note : 3,5/5)

Comme je l'ai dit dans l'introduction, je ne suis pas un joueur de Kingdom Hearts, je n'y connais pas grand chose, j'ai joué quelques parties sur l'épisode GBA, impressionné par l'intro en 3D et amusé par les apparitions des personnages de Disney dans les combats, mais sans plus. Aujourd'hui je dois tester Kingdom Hearts Rebirth 2, donc je teste la suite d'un fan game qui est surement integré dans la mythologie de Sora, je peux me poser la question: "Qu'est-ce que je fous ici?". Après je découvre l'histoire des coeurs, la force et la lumière, j'ai presque raccroché, mais faut rester professionel.

En réalité, même si c'est une suite, le début du jeu, nous permet de nous rafraichir la mémoire, et de nous spoiler aussi.
L'intro a un problème de cohérence(texte en anglais et en français, voix en japonais), mais la mise en scène est sympa, alternance d'images et de facesets. Après on peut signaler le cliché du héros quasiment mort mais qui utilise la force de l'amitié pour se relever et se battre. La bataille entre père et fils a un côté très épique, très manga, une bonne introduction.

Puis on est plongé chez Kyoku, dans sa ville, il a plus de pouvoirs, il y a une lumière, son pote Léa arrive, il a une vision, il a retrouvé son pouvoir par un garçon mystérieux et un cristal mystèrieux. Et c'est là qu'est le point fort de l'histoire, le lien entre le pouvoir retrouvé et le cristal inconnu donné par un garçon qui pourrait être son pote du début. Mais comme Yen Sid le dit si bien, il faut faire attention avec les cristaux tombés du ciel, il ne faut pas être avide de pouvoir (comme au début, quand on nous dit qu'il y a des gens qui convoitent nos pouvoirs).

L'histoire du cristal emmene aussi à la reflexion autour du personnage de Lacrima qui cherche de la lumière dans le coeur des héros Disney mais s'arrête dès qu'il voit le cristal de Kyoku. Ce personnage attise la curiosité. Qui est-il? Comme à la fin de la démo, en dessin animé, où notre héros découvre son nouveau némesis pour un nouveau duel.

On attend la suite avec impatience, l'histoire est un peu plus mature que la kikoololerie du début.

Ambiance et Immersion (Note : 2,5/5)

L'Ambiance et l'immersion, un poil décevant pour ma part. La bande-son colle parfaitement à l'univers, aux scènes, aux personnages, aucun reproche dans ce point. L'histoire semble farfelue en mélangeant les différents univers Square Enix et Disney mais reste en équilibre.
Le point noir c'est l'exploration. Peut-être la transition graphic novel à "monde ouvert" est un peu difficile ou c'est juste la démo.

*Les maps sont petites et vides. C'est-à-dire dans la cité des souvenirs, on se sent pas en ville, les gens sont fixes tels des statues. Dans la gare, ils sont totallement muets. Les villes, ça bougent, ça suintent, ça fourmillent... De plus la ville, les parties accesibles, est petite, trois maps. On aurait aimé des rues parallèles, un quai de gare avec un train fumant, des passants, ou des PNJ animés.

*Le Colissée est mort aussi, aucun athlète, que deux salles, dont une pas facile à trouver, il faut suivre le bras de la statut pour passer dans l'autre map, c'est pas fluide, donc ça nuit à l'immersion. On aurait aimé des vestiaires, peut-être une forme circulaire pour le Colissée.

*Dingo, il est bien gentil de nous parler de Sora s'entrainant dans la forêt, mais elle est où la forêt, au moins une petite haie aurait suffit, pour nous faire croire à une forêt. Au lieu de ça, on a juste une tour.

*Le manque d'immersion, les points de sauvegarde et d'Atlas, j'aurais bien aimé un vaisseau qui reste à côté pour se déplacer de monde en monde.

*Le panneau des quêtes, une bonne idée.

*Le village Mog, très bien, bonne ambiance, les mogs, à part deux-trois muets, sont sympas et nous immergent dans l'aventure, même avec des quêtes comme plantage de carotte.

L'ambiance et l'immersion se fait plus sur l'histoire et la bande-son que sur l'exploration mais je sais que ce n'est qu'une démo, à améliorer.

Graphismes (Note : 3,5/5)

Les graphismes sont beaux, c'est autre chose que les RTP de XP. Graphismes customs, ça fait plaisir, alors que j'ai vu pas mal de RIP de Kingdom Hearts sur le net. Le style des personnages est très asiatique dans le cas des humains mais on retrouve la patte Disney dans les autres, rapellant des souvenirs des Mickey Parade et autres Picsou Magasine.

*Les personnages sont très bien faits, en charsets et en facesets, on sent l'artiste derrière. On retrouve les têtes connues de la série comme Mickey(dans la démo, en statue), Dingo ou Léa(que j'ai déjà vu), mais aussi les nouveaux comme Kyroku et Kyoku qui ressemble dans leur apparence à Sora, c'est-à-dire des jeunes adolescents assez fluets

*On peut saluer le travail d'animation des héros, mais aussi des différents Sans-Coeur, chacun avec ses propres mouvements.

*Les seules regrets sont peut-ête le trop peu de différences avec les versions de la série.
Les designs des personnages sont semblables aux images que j'ai vu des jeux, Dingo a le même look dans le fan game que dans le jeu original, logique peut-être, manque de fantasie surement. Les Sans-Coeur ont aussi la même tête que sur GBA.

Qui dit fan game, dit cohésion avec le support original. Kingdom Hearts Rebirth 2 remplit sa mission de fan game, mais peut être un manque d'ambition pour réinventer les designs connus de la franchise, c'est comme faire Superman sans slip, c'est risqué.



Bande-son (Note : 3,75/5)

La bande-son de Kingdom Hearts Rebirth 2 est bonne, elle joue parfaitement son rôle dans l'ambiance globale. Je trouve qu'elle colle à l'univers du jeu. Je ne peux vous dire si les musiques se rapprochent de celles de la série, mais en tout cas elles sont très harmonieuses dans les différentes situations.

*La musique de combat nous évoque l'affrontement, la rapidité, les chocs, elle sublime les animations de Kyoku, qui se bat nerveusement avec sa grande épée.

*Les bruitages de combat sont aussi très immersifs, quand on tape, on l'entend, quand le coup est contré, le bruitage est plus sourd. On peut aussi saluer les petits cris de combat japonisants de Kyoku. J'ai aussi adoré le cri de mort du père de Kyroku, faisant pensé au "cri viril".

*En parlant de japonais, on entend quelques lignes de dialogues dans la langue de Tetsuya Nomura. La voix féminine apporte un petit côté maternel, lumineux, dans la scène. Un ajout sympathique.

*Le rire de Lacrima, démoniaque mais pas cliché, dans la scène de fin de démo

*Les musiques sont dans l'ensemble de bonne facture, elles collent aux scènes, tantot triste, joyeuse ou naïve comme dans les séquences d'explorations. Mention spéciale à la petite musique au violon du Colissée

La bande-son est un point fort du projet.
Je ne met pas une note supérieur car j'ai pas encore trouvé la Musique du jeu.



Awards spécifiques

Game design (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Level design (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Systèmes originaux (Note : 4,5/5)

Vive les systèmes originaux, j'imagine pas tout l'arsenal de scripts qu'il a fallu pour nous pondre ce projet, mais ça doit être pas mal au moins.

*Le CBS comme dit plus haut est une tuerie, il est vraiment différent du système de combat de base de Rpg Maker XP.
Le système est fluide, aucun ralentissement, un seul crash heuresement, intuitif.
Rien à redire.

*Le CMS est superbe, le menu est dynamique, coloré, on voyage dedans sans soucis, on peut personnaliser ses favoris pendant les combats, voir ses techniques, il y a même un menu trophées, malheuresement innacessible.

Les systèmes sont géniaux, ça mérite un award pour sûr.

Scénario (Note : 3,75/5)

Le scénario est un point fort de l'histoire, peut-être pas le plus original pour l'instant, mais riche en promesses.

*Les enjeux sont multiples, et se découvrent au fur et à mesures, il y a la compréhension des nouveaux pouvoirs liés au cristal, le sauvetage de Kyroku, l'apparition plus prononcée des tenèbres, notamment Lacrima ou les serrures des mondes mal refermés. Les enjeux sont aussi tous liés entre eux, ce qui renforce le scénario.

*Les rebondissements sont peu présents dans un début de jeu, mais on peut noter que la découverte des pouvoirs et l'apparition du mystérieux Lacrima sont des rebondissements.

*Le seul défaut est l'intro un peu cucul, mais la suite gagne en maturité

On attend la suite avec impatience

Mise en scène (Note : 4/5)

La mise en scène est un point fort du jeu.

*Les dialogues sont mis en avant par les facesets, ou plutôt les bodysets, qui prennent de la place dans l'écran et renforce les émotions des personnages.

*Certaines scènes cinématiques plutôt bien réalisés comme l'introduction, avec le sursaut de Kyroku et l'apparition de sa Keyblade. Ou la scenette finale, la baston de regard entre Kyoku et Kyroku.

*Certaines scènes ingames plutôt agréables comme la rencontre avec Lacrima, le bouclier du cristal et l'arrivée héroïque de Hercule.

La mise en scène sert vraiment l'histoire du jeu, elle est dynamique, ne se résumant pas à de vulgaires bulles de dialogues.

Univers (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Personnages (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Graphismes originaux (Note : 3,75/5)

Les graphismes sont customs et beaux.

*Les graphismes sont beaux, on pourrait les retrouver dans une bande dessiné ou un manga, plus dans le style, ce qui renforce le plaisir de jeu.

*Malheuresement, même si les graphismes sont faits à la "main", ils ressemblent à ceux de la série original, et donc sont-ils originaux?

Peut-on faire un fan game non ressemblant à l'original?

Musiques originales (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Introduction (Note : 3,25/5)

L'intro n'est pas ma partie préférée du jeu mais je dois quand même avouer qu'elle a de l'allure.

*Un superbe écran titre qui colle à l'univers, avec bien sûr au début les conseils pour bien jouer et le nom de l'équipe Skynism.

*La cinématique d'intro en trois langues, la bizarrerie du jeu.

*Le combat épique patricide, bien sympa.

*Mais après la partie plus cucul, avec le pouvoir de l'amitié pour le faire revenir.

*On est vraiment laché dans le jeu après le premier boss, le disciple noir, et donc l'intro prend fin.

Une intro sympathique sans plus pour moi.

Fin (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Originalité (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)




Conclusion (Note totale : 3,5/5)

Kingdom Hearts Rebirth 2 est une bonne expérience pour les fans et non-fans de la série.
C'est assez drôle de tester un jeu d'un univers d'on connait les protagonistes, mais pas les codes.
Je ne me suis pas ennuyer sur ce jeu, j'ai drôlement été surpris par ce jeu, je remercie l'équipe Skynism.
Pour moi, KHR2 n'est pas le meilleur jeu du concours, il fait parti des bons jeux, il a des chances pour l'award des systèmes originaux, et peut-être en espoir.
C'est un projet à peaufiner mais je sais qu'il fera encore parler de lui.

AVIS FAVORABLE


Remarques diverses

J'ai remarqué quelques fautes d'orthographes, des "s" oubliés, mais rien de bien méchant

Un petit bug: avant la première rencontre avec Yen Sid, on ne peut pas redescendre les escaliers de la tour, le jeu se bloque sur un écran noir.

Et avant de mettre le patch pour Windows 7, les directions étaient bloquées, mais c'est pour ça qu'il y a un patch.

Sinon ces désagrements ne m'ont pas dérangés dans mon test.

Quelle note donneriez-vous à ce test ?

Ce test est-il bien rédigé, compréhensible, complet, respectueux ?

Vous devez être connecté sur le site pour mettre une note !