Test :
Lyrium

Temps joué : 1 h


Introduction

Lyrium est un jeu qui a le potentiel de l'excellence chevillé au corps. Des thèmes ambitieux, une direction artistique personnelle originale et harmonieuse, un gameplay singulier...

Cependant, Lyrium a des problèmes de bugs, des imprécision au niveau des passage d'un écran à l'autre, des moments de flottement qui me donnent l'impression que le jeu n'est pas finalisé, et que le jeu a peut-être finalement participé trop tôt à la compétition, la plupart des défauts notés étant corrigeable à terme.

Le potentiel est néanmoins complètement là, et ça n'empêche pas Lyrium de se placer au rang des belles surprises, et de concourir pour plusieurs awards avec des chances de gagner.


Awards généraux

Gameplay (Note : 3,25/5)

Difficile de noter justement car ce qui pourrait flirter avec l'excellence est refroidi par des détails handicapants.

Par exemple, la façon dont les combats se déclenchent à même l'aire de jeu mais au tour par tour suivant une jauge d'action est une idée excellente et parfaitement en place, mais ce système est un peu plombé par la lenteur de remplissage de la jauge.
De même, le menu de combat est original, simple et efficace avec ses icones, mais au final, le fonctionnement reste peu clair, et on aurait aimé une anotation complémentaire pour expliciter la fonction des icones, leur utilisation (après, c'est un choix qui se respecte, renvoyer à une notice pour ne pas briser l'harmonie esthétique et fonctionnelle de l'ensemble).

Les passages d'un écran à un autre sont parfois hasardeux.

Mais malgré ces défauts réels, la force et la cohérence de l'ensemble est non négligeable, et donne envie de passer sur ces défauts, ne serait-ce que parce que le créateur a su faire montre d'audace en s'appropriant un système certes classique, mais en y insufflant sa patte.

Après rééquilibrages et correction de bugs, le gameplay du jeu sera parmi les franches réussites de la compétition.
En l'état, ce sont beaucoup de bonnes idées minées par quelques défauts...

Histoire (Note : 3,25/5)

L'univers est finement introduit par nos pérégrination à travers les deux premiers villages, et laisse deviner un background sérieux et référencé.

Pour ce qui est de l'histoire à proprement parler, si l'on prend plaisir à visiter le jeu, à s'engager dans les quêtes secondaires, l'ensemble reste flottant, flou, et l'on peine à saisir les enjeux de la chose, un fil conducteur central.

Là encore, on sent vraiment le potentiel du jeu, mais il semble encore en gestation...

Ambiance et Immersion (Note : 3,5/5)

Malgré les flottements évoqués ci-dessus, on prend indéniablement plaisir à évoluer dans cet univers singulier, à en explorer les recoins.


Graphismes (Note : 4/5)

On pourra dire que c'est une question de goûts, et peut-être qu'ils ne plairont pas à tous.

J'ai personnellement été touché par l'univers graphique de Lyrium, son minimalisme, ses détails, ses choix tranchés et harmonieux.

Bande-son (Note : 3,25/5)

Les thèmes sont adaptés, suffisamment neutres pour ne pas être saoulants, mais peu variés, et plutôt originaux, en comparaison des choix habituels des créateurs.
Les bruitages sont peut-être un peu légers...

Judicieuse utilisation du silence dans le monde atemporel.




Awards spécifiques

Game design (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Level design (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Systèmes originaux (Note : 3,25/5)

Là encore, j'ai un problème.

Le jeu n'est pas stand alone, et bugge sur un segment (secondaire, cela dit).

Les idées efficaces et intéressantes sont là encore mises en ballotage par les problèmes techniques et le manque ponctuel de clarté.

Je vais me répéter, mais le jeu a un potentiel à mon sens massif, à condition que la copie soit revue et corrigée.

Scénario (Note : 3,25/5)

L'idée de départ est très bonne, séduisante, mais a peu d'incidence sur le segment que j'ai joué, sachant que j'ai été incapable de finir la démo

Dans l'état, la trame est trop évanescente et les enjeux réels ne transparaissent pas.



Mise en scène (Note : 3,25/5)

Le jeu est, là encore, victime du sentiment de flottement mentionné plus haut.

Les quêtes secondaires sont glissées assez subtilement et assez clairement pour que le découlement soit souple, et l'utilisation du silence et du noir et blanc pour exprimer le temps gelé est un procédé de mise en scène efficace et minimal, à l'image du jeu.

Néanmoins, le manque de clarté de la trame centrale dénote un manque d'élément de narration et de mise en scène pour amener le joueur à réaliser de lui même certaines actions nécessaires.



Univers (Note : 3,5/5)

L'univers, avec ses croyances mythiques, son système de "huis clos temporel", son utilisation de la magie, est à mon sens une réussite.
Il transparaît pour l'instant à travers la lecture des stèles de statues, et à travers la fête du village en cours.
La relation au temps est centrale et finement mise en place via le passage dans le monde du cristal.


Personnages (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Graphismes originaux (Note : 4,25/5)

Le parti pris graphique est tranché, cohérent, et ne plaira pas à tous, de par son identité très forte.

Le minimalisme ambiant est maîtrisé et à propos, donnant un cachet singulier au jeu. On le retrouve dans toutes les strates du jeu, des menus à l'agencement des combats, et cette patte esthétique est audacieuse, et à mon sens une réussite.
Ce minimalisme est servi par un sens du détail bien en place.

On sent l'amour du 8 bit transparaître (je crois), sans pour autant verser dans le "retro" basique.

Un des vrais points forts de Lyrium.

Musiques originales (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Introduction (Note : 3,75/5)

Il est impératif de lire la page du jeu pour comprendre les enjeux, ce qui, à mes yeux, est peut-être un défaut.

Néanmoins, lorsque vous êtes vierges de toute connaissance des enjeux, cette phase d'éveil dans les bois est minimale et bien en place, et permet, de par une microquête (aller à l'église), de découvrir en douceur l'univers du jeu.
On peut donc parler de réussite pour l'intro.

Fin (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Originalité (Note : 4/5)

Malgré les défauts mentionnés au fil des catégories, rien n'entache l'originalité et la force des parti pris de l'auteur quant à son jeu.
Son identité esthétique, son parti pris de boucle temporelle, la gestion des combats, son fonctionnement en huis clos sont autant d'éléments qui en font un jeu réellement original et intéressant.



Conclusion (Note totale : 3,5/5)

...et on se retrouve avec le même problème qu'en intro : que faire ?
Noter en l'état, avec ses bugs et sa narration flottante, ou se dire qu'on a ici l'armature encore en gestation d'un excellent jeu à venir ?

Attention, les mots utilisés peuvent sembler durs par moments, mais n'oublions pas que Lyrium est peut-être le jeu qui m'a le plus excité dans cette sélection!

C'est donc très sincèrement que je crois en son potentiel d'excellent jeu. Simplement, n'ayant pas été capable de "choper au vol" le fil de l'intrigue, ayant dû faire face à des galères techniques et des plantages (désormais corrigés sur les versions ultérieures du jeu), et ce sentiment de flottement ambiant, l'impression de manque de finition persiste et ne m'a pas quitté.

Donc à mes yeux, il est assez en place pour participer aux catégories "Graphismes Originaux", "originalité", entre autres, mais n'a pas bénéficié des finitions nécessaires pour pouvoir prétendre à l'Alex d'Or cette année.

J'encourage vraiment son auteur à retenter le coup l'année prochaine, une fois que la démo sera devenu un jeu en acier!


Remarques diverses

Comme dit plus haut, le jeu n'est pas, en l'état, stand alone, plusieurs essais l'ont confirmé.

De plus, un gros bug plantant le jeu a posé problème.

Ce dernier a été corrigé depuis.

Quelques fautes mineures ont été relevées, mais dans l'ensemble, le ton et la langue sont propres.

Un petit problème de police, me semble-t-il, rendant certains textes difficile à lire en plein écran.

ATTENTION : je n'ai pas fini la démo...

Quelle note donneriez-vous à ce test ?

Ce test est-il bien rédigé, compréhensible, complet, respectueux ?

Vous devez être connecté sur le site pour mettre une note !