Test :
Final Fantasy VII Origin
L'état d'esprit du concours a changé au cours des années. Certains tests du passé peuvent avoir un franc parler mais aussi un caractère choquant. Nous nous excusons d'avance pour cela.

Lorsque j'avais testé ce jeu l'année dernière, je dois avoué que je n'avais pas été du tout convaincu. Encore un Fan-Game, encore du FFVII m'étais-je dit. Ainsi, lorsque j'ai vu débarquer ce jeu pour les Alex 2006, je n'ai pas été beaucoup plus enthousiaste.
Oui mais voilà, il s'agit maintenant d'une version toute neuve, et par moment, il semble inconcevable qu'il s'agisse là du même jeu. Au lieu d'un Fan-Game fade utilisant encore une fois - sic – Sephiroth &Co, on assiste à un retour aux origines plein d'intérêt : Final Fantasy VII Origin est passe du projet au jeu.

1) Awards majeurs

Scénario 3/5
Le scénario de ce Fan-Game est de bonne qualité, on prend plaisir a remonter dans le temps et a y retrouver des têtes connues, mais aussi a découvrir des personnages nouveaux. La trame est construite de manière cohérente, peut-être un peu trop parfois, mais d'une manière générale, on se laisse séduire par ce retour dans FFVII.

Univers 3/5
L'univers du Jeu est bien entendu celui d'origine, et on retrouve donc au fil des heures des lieux connus. Le fait d'adopter assez souvent le point de vue du Sephiroth d'avant FFVII nous permet de re-découvrir avec lui cet univers, et les différents éléments qui en font la richesse sont présents.

Personnages 5/5
Le point fort du jeu, c'est les personnages. Le jeu ne se contente pas de prendre les char set des différents personnages : il leur forge un caractère qui leur est propre, et surtout, qui n'est pas exactement le même que dans FFVII. Et pour cause, ce jeu nous invite a observer le cheminement psychologique qui va amener les différents personnages a ce qu'ils seront après la folie de Sephiroth.
Mais le jeu nous présente aussi de nouveaux personnages, et ils ne sont pas en restes. Ainsi Kenat et Lenia s'intègrent très dans cet univers ou ils ne dépareillent pas, et loins d'êtres de seconde mains, ils s'imposent avec classe dans ce jeu.

Mise en scène 4/5
La encore, un gros effort a été fourni. Que se soit dans les différentes transitions entre les différents personnages, ou celles entre les chapitres et moment clef, la mise en scène est une composante omniprésente dans ce jeu.

Graphismes 3/5
Les personnages sont classes, les face set admirables, et la mise en scène excellente. Mais les graphismes restent classiques, même s'ils collent presque toujours parfaitement au contexte.

Bande son 4/5

Avec 90% de musiques personnelles, on évite le lieu commun des fan-game-de-FFVII-farcis-de-Nobuo-Uematsu. En fait, il y a bien un peu quelques musiques issues de FFVII et FFVIIAC, mais elles ne sont là que parce qu'elles sont nécessaires. En effet, le thème de la ShinRa, c'est le thème de la ShinRa, point. Pareil pour le reste. Donc les rares emprunts sont parfaitement intégrés à un ensemble de musiques custom très agréables.

Programmation 3/5

Bien, alors pour ce qui est de la prog, je vois pas bien ce que je pourrais bien raconter. Le CRS et le CMS tournent sans problème pareil pour système des materia fonctionne aussi sans problème, les cut-scenes aussi, et je n'ai pas noté de bug dans le jeu, donc voilà

Gameplay 3/5

Les concepteurs de ce jeu sont DE GRANDS MALADES Je ne sais pas exactement quelles sont TOUTES les influences qui ont abouti a l'expérience de jeu que l'on retrouve ici, mais il y a au moins Metal Gear Solid et Sillent Hill dans le tas (et Final bien sur). Et comme ceux qui ont réalisés ces jeux cultes sont eux aussi de grand malades...

Bon alors c'est une très bonne idée tout ça, mais ça manque un peu de dynamisme... enfin surtout la première phase, celle du manoir. C'est sans doute très personnel, mais j'ai trouvé que c'est un véritable calvaire. En fait, le jeu met du temps, beaucoup de temps à se lancer, et c'est un peu dommage.

Le système de combat est intuitif car bien connu, et le système des materia est simple et efficace. Bref, les combats, si l'on se donne la peine de faire un peu de leveling de temps en temps bien entendu, ne posent pas trop de problèmes.

Sinon, on retrouve avec un plaisir modéré certains passages du jeu de Square, tel que l'élevage de chocobo ou la phase a moto... voilà.

En définitif, bien que le jeu soit riche, le gameplay en lui même ne m'a pas toujours convaincu.

Meilleur durée de vie 4/5
La fiche nous parle de 5h de jeu, je pencherai plutôt pour six voir sept. Je dois tout de même souligner la présence de longueurs dans ce jeu.

3) Awards mineurs

Immersion 3/5

Comme je l'ai déjà dit dans la rubrique Gameplay, on met un moment a véritablement se laisser glisser dans le jeu. Par conséquent, l'immersion en prends un coup. On met du temps a rentrer dans le jeu. Ce n'est qu'après cinq ou six heures que la mayonnaise prend, et qu'on se sent concerné par ce qui arrive aux protagonistes.

CMS 3/5
Le menu est parfaitement clair, parfaitement animé, et ne soufre ce me semble d'aucun problème. Comme dans les menus FF, on peut changer la couleur du menu. Bref un menu somme tout classique, certes, mais en parfait accord avec le jeu.

Conclusion 4/5

En définitif, Final Fantasy VII Origin s'avère être une franche réussite, et même si le début est un peu fastidieu, à l'issu du second chapitre, on ne pense qu'une seule chose : vivement le chapitre III.

P.s. : J'adore le clin d'oeil MGS à la fin...

Quelle note donneriez-vous à ce test ?

Ce test est-il bien rédigé, compréhensible, complet, respectueux ?

Vous devez être connecté sur le site pour mettre une note !