Test :
Vampire X Knight - Episode 1
L'état d'esprit du concours a changé au cours des années. Certains tests du passé peuvent avoir un franc parler mais aussi un caractère choquant. Nous nous excusons d'avance pour cela.

Vampire X Knight est un des rares A-RPG conçus sur RPG Maker. Les A-RPG sont rares, car tout le monde sait que RPG Maker est prévu à la base pour réaliser des RPG traditionnels, les A-RPG étant particulièrement ardus à mettre au point avec la programmation en événements. Pourtant, la première démo avait reçu un vif succès, assez mérité, et avait même obtenu un award, peut-être moins mérité quant à lui. Voyons donc quels changements ont été apportés à cette deuxième démo.


Allez, autant casser le suspense d'entrée de jeu, cette deuxième est une réussite. En fait, elle n'a plus grand chose à voir avec la première, et la détrône de loin. Le gameplay est riche, les graphismes envoûtants et la programmation irréprochable. Toutefois, ce beau tableau se voit entacher de défauts inévitables. Mais commençons par détailler les qualités, nombreuses et imposantes.

Dès les premières secondes, on se surprend à éprouver un certain plaisir à jouer. Tout est remarquablement fluide. Les attaques du héros sont rapides et puissantes. Et le gameplay est suffisamment varié pour nous éviter de sombrer dans la torpeur. On trouve au fil de la démo diverses notes explicatives qui sont autant de nouveaux éléments de gameplay. Ceux-ci se cumulent donc au fur et à mesure de la progression du héros, et la qualité du donjon-making les exploite intelligemment. Dans l'ordre, on apprend comment fondre sur un ennemi et l'enchaîner au corps à corps, comment le saisir pour ensuite le projeter – ce qui fonctionne aussi avec les objets –, comment ramasser un objet et l'utiliser, comment se propulser en continu, et enfin comment s'équiper d'une relique (dans la démo, le couteau) puis s'en servir, par exemple pour couper une corde. Le tout sans temps mort. Les graphismes, pour leur part, sont très peu variés, mais instaurent une ambiance morbide assez jubilatoire : lueurs fantomatiques, tapis déchirés, sang, statues... Et la programmation, là encore, ne souffre d'aucune faille (à ce qu'il semble, tout du moins).

On peut aussi dénombrer d'autres qualités, en plus du gameplay, des graphismes et de la programmation, à savoir : les musiques, qui collent bien à l'ambiance ; l'introduction, soignée ; et le scénario, qui n'est pas négligé même s'il reste pour l'heure très lacunaire.

Passons aux défauts (qui au fond n'en sont pas vraiment), malheureusement inévitables. Premier défaut : il est nécessaire d'attaquer un ennemi à distance. Impossible en effet d'attaquer au corps à corps sans avoir préalablement attaqué à distance ; de surcroît, on se prend des coups. De plus, l'attaque à distance sonne l'ennemi, ce qui fait qu'on ne prend aucun risque à s'écarter à nouveau de lui pour réitérer les attaques à distance jusqu'à ce que mort s'ensuive. La conséquence : si l'on prend garde à ne pas se faire coincer dans l'angle d'un mur, on est théoriquement invincible ; sauf dans le cas des salves envoyées par les statues animées, il est vrai. Deuxième défaut : on se contente (tout du moins dans la démo) de tuer les ennemis sur son passage. Action garantie sans temps mort, au détriment de tous les autres éléments de gameplay propres à un RPG tels que les interactions avec les PNJ. Enfin, troisième défaut : On peut très bien traverser tout le donjon sans tuer le moindre ennemi (sauf cas particulier).

A ce propos, l'auteur a parlé d'une amélioration à venir, qui justifierait que l'on perde du temps à malmener l'adversité. D'après ce que j'ai compris, chaque ennemi tué rapporterait des points qu'il serait possible de dépenser pour renforcer par exemple l'équipement du héros. Ce serait assurément là un ajout intéressant, mais qui au final ne changerait pas grand chose.


Verdict : cette deuxième démo de Vampire X Knight dispose d'un très fort potentiel. La progression est extrêmement fluide, le gameplay est riche et bien exploité, la programmation paraît sans faute, et les graphismes tout comme les musiques instaurent une ambiance idéale. Hélas, hormis cela, l'intérêt est inexistant. Seule l'apparition d'une mise en scène de qualité pourrait justifier le développement d'une suite de plus longue durée. Mais il faut à mon avis plus considérer cette démo comme un bon divertissement et une démonstration technique que comme le prélude à un jeu complet.


Catégories compétitives

Note globale 3

Scénario 2
Univers 1
Personnages 1
Mise en scène 1
Graphismes 3,5
Bande-son 3
Programmation 4
Durée de vie 1
Gameplay 3,5
Originalité 2,5

Catégories spécifiques

CBS (A-RPG) 4

Catégories mineures

Immersion 1,5
Introduction 3
Mapping 3
Donjon-making 3,5

Quelle note donneriez-vous à ce test ?

Ce test est-il bien rédigé, compréhensible, complet, respectueux ?

Vous devez être connecté sur le site pour mettre une note !