Test :
Pro Memoria
L'état d'esprit du concours a changé au cours des années. Certains tests du passé peuvent avoir un franc parler mais aussi un caractère choquant. Nous nous excusons d'avance pour cela.
Pro memoria (de neuro)


Tiens donc, un jeu de vampire cyber-punk sur RM2K ? Voilà qui n'estoit guère prévu, et pourrait être intéressant. Voyons donc ce que ça donne.
Premier constat (enfin techniquement c'est plutôt le dernier), ce que ça donne, ça ne le donne pas très longtemps. Les 30 minutes de durée de vie indiquées dans le dossier du jeu sont un peu généreuses, à vrai dire.

Pour nous assurer que c'est bien un jeu, et pas un trailer, l'auteur a donc jugé bon d'inclure quelques mini-jeux, qui ne sont individuellement pas vraiment passionnants, mais bon c'est l'intention qui compte.
Par ailleurs, pour égayer un peu le gameplay, la gestion de la faim du vampire est une idée tout à fait sympathique à la base, même si ce système devrait être bloqué pendant les dialogues et scènes animées, à moins de le ralentir pas mal : au moment où je suis entré dans le magasin qui concluait la démo, l'indicateur de faim est passé au bleu, et le temps que le dialogue ne s'achève, il était déjà dans l'orange.

Un système à raffiner un peu, donc (il faudrait trouver des moyens de l'exploiter pour en faire autre chose qu'une contrainte de se trouver toutes les minutes dans une zone où il y a un bonhomme à priver de quelques gouttes de sang, sans nécessairement se lancer dans quelque chose d'ultra compliqué à programmer).


Revenons-en à un ordre un peu plus chronologique dans la découverte du jeu. Celui-ci s'ouvre sur une jolie introduction en texte rouge sur fond noir, nous contant les déboires d'un antique vampire du nom de Melchior Alcibiade (note : oui, on rencontre un Balthasar un peu plus loin, par contre j'ignore si son nom de famille est Périclès, et si on verra un Gaspar Nicias à un moment donné).
Première réaction : il ne serait pas inutile de soigner un peu l'orthographe, la ponctuation et l'expression, dans tout le jeu.
"Etre un pion sa fait drole au début puis on sy habitue", ça ne fait pas très vampire antique, chef de clan, qui plus est. Sans forcément adopter un ton ultra-guindé (même si ce serait justifié vu le personnage archaïque), un minimum serait souhaitable.

Deuxième réaction : la musique de l'intro, avec Enya qui chante, n'est pas mal, mais pas parfaitement adaptée à la scène. A fortiori quand on prête attention aux paroles : "There is blue in the sky" au moment où l'intro nous dit que les glaiseux ne voient jamais le ciel, ç'a failli me faire pouffer sur les bords.
La réflexion s'étend un peu à toutes les musiques : elles auraient pu être mieux utilisées et ne sont souvent guère en adéquation avec ce qu'il se passe, à quelques exceptions près (la musique du bar, évidemment - vive Gremlins ). En outre, vu la durée du jeu, il n'y a pas un très grand nombre de musiques donc c'est difficile de se faire une idée générale.

Venons-en maintenant aux graphismes. Le résultat n'est pas mauvais, mais il aurait été assez préférable que davantage d'attention soit accordée au travail sur les chipsets, plutôt qu'aux effets de lumière. Il y a donc quelques zolies images et tout, mais le mapping est vraiment très moyen et mériterait d'être amélioré.

Pour finir, laissons la forme de côté pour parler du fond. Et pour cela, retour à l'intro. Celle-ci me place en effet dans une situation assez gênante pour noter l'originalité du jeu : celui-ci est du jamais vu pour du RM2K3, certes. Par contre, il n'y a pas un seul cliché cyberpunk qui nous soit épargné. Vraiment aucun. Même la terminologie y passe : megacorps, netrunner, j'en passe et des meilleures. Même le pseudonyme de l'auteur, en fait
Le mélange vampire cyberpunk n'est d'ailleurs pas une innovation, mais j'accorderai quand même à neuro le bénéfice du doute.

Par ailleurs, du fait de la durée de la démo, on ne voit quasiment rien du scénario et très peu de mise en scène, et il n'y a en gros qu'un personnage, à savoir le protagoniste. Deux autres apparaissent brièvement, une blondinette nommé(e) Siegfried et un netrunner, mais il faudrait vraiment travailler l'expression dans les dialogues pour leur donner un peu de consistance.


En conclusion, un jeu qui pourrait gagner pas mal d'intérêt en étant développé sur divers plans (game play, scénario) et au moins un peu plus soigné sur d'autres (graphismes, écriture surtout)


2 - Scénario 2/5 On n'en voit quasiment rien du fait de la durée de vie, mais il semble exister.

3 - Mise en scène 2/5 Idem.

4 - Personnages 2/5 Travailler l'expression ! Par ailleurs, le protagoniste n'est pas inintéressant.

5 - Gameplay 2/5 Ce score aurait été plus élevé si les possibilités du système de faim avaient été plus vastes, mais pour l'instant c'est un peu limité.

6 - Musique 2/5 Certains bons choix, d'autres un peu moins bons, un usage pas toujours adapté.

7 - Graphismes 2/5 Les effets de lumière, ça ne fait pas tout.

8 - Programmation 2/5 Assez basique quand même.

9 - Originalité 3/5 Le cyberpunk est rare sur RPG Maker, et il y a une certaine volonté d'innover sur divers plans, avec le système de faim et tout. Mais j'ai hésité entre 2 et 3/5 dans cette catégorie : s'éloigner un peu des stéréotypes du genre ne serait pas forcément une mauvaise idée.

10 - Mini-jeux 2/5 Histoire de dire qu'ils existent, et que c'est déjà ça de pris sur l'ennemi.

11 - Humour 1/5 Ce n'est pas vraiment le but du jeu

Quelle note donneriez-vous à ce test ?

Ce test est-il bien rédigé, compréhensible, complet, respectueux ?

Vous devez être connecté sur le site pour mettre une note !


Fatal error: Uncaught Error: Class "Message" not found in /home/users2/a/alexzone/www/alexdor/affichage/a-test.php:168 Stack trace: #0 /home/users2/a/alexzone/www/alexdor/design/newdefaut/cadre.php(87): include() #1 /home/users2/a/alexzone/www/alexdor/index.php(76): include('/home/users2/a/...') #2 {main} thrown in /home/users2/a/alexzone/www/alexdor/affichage/a-test.php on line 168