Hello ! Venez discuter sur Discord !
Test :
Woowoo le méchant chien
L'état d'esprit du concours a changé au cours des années. Certains tests du passé peuvent avoir un franc parler mais aussi un caractère choquant. Nous nous excusons d'avance pour cela.
Woowoo the Bad Dog - Test de Angel

C’est sur les notes du superbe thème de Wild Arms que débute un jeu que j’attends beaucoup, surtout au niveau de l’humour. C’est parti pour un test des plus intéressant.


Scénario : 5/5

Un must de scénario, plein de poésie et de couilles qui volent à tout va, le tout agrémenter de violence gratuite et plaisante. Une sorte de mix entre Orange Mécanique et Pulp Fiction dans un univers délirant. Tout ce que j’aime pour mon plus grand plaisir. Merci Juyza pour cette sublime fin ! Ga !


Mise en scène : 4/5

Parfaite, on ne s’ennuie pas une seconde. Les actions sont plutôt réalistes et les cut-scènes absolument poilantes. Deux trois bricoles, mais c’est tellement bon !


Personnages : 5/5

Tous plus timbrés les uns que les autres, leurs styles ne plairaient certainement pas au plus grand nombre (Un looser sadique, son pote classe et dévoué, un dragueur sans couilles, un Docteur taré et louche, et le criminel deus-exé désaxé : Jyuza himself…(Morigan)). Mais bon, quelle est plus noble quête que de vouloir récupérer sa paire de couilles. Et ce Woowoo, quel con ce clébard !


Gameplay : 4/5

Ca s’enchaîne bien, tout se manie comme un gant et c’est fluide. Tout ce qu’il faut, quoi !


Sonorisation : 4/5

Commencez par du Wild Arms pour terminer avec du Offsprings, le panard !


Graphismes : 4/5

Bons sets utilisés, les décors et les effets sont pour la plupart tous réussi. La prise de risque, lorsqu’elle n’est pas courue d’avance est toujours récompensée !


Programmation : 2/5

Gros point noir de cette super production. Surtout et quasiment entièrement dans la première partie. On a droit à de la neige qui tombe dans les bâtiments, aux entrées dans les bâtiments en se présentant juste devant (toujours assez dérangeant), etc. Dans le mini jeu où on grimpe l’immeuble, on peut déceler un sacrée nombre de bugs quand on meurt un certain nombre de fois d’affilée en quelques secondes (écran blanchi, perso qui fait des sauts de haut en bas, invulnérabilité…). Mais le reste est absolument parfait et sublime.


Originalité : 5/5

Une pure décon’ qui commence dans l’alcool et qui termine dans un bain de sang et qui propose une aventure sacrée de recherche de burnes, parfait (pour peu qu’on soit un homme ou qu’on ait le sens de l’humour !)


Mini-jeux : 3/5

Dommage que l'escalade de la tour soit ultra-buguée.


Humour : 5/5

Point fort de ce jeu, humour sanglant et violent côtoie humour grossier et profondément tourné en dessous de la ceinture, qui me connaît quelque peu ne pourra pas dire que je ne me suis pas éclaté pendant une demi-heure à chercher tous les petits trucs bien amusant. Ga !


Système d'Action-RPG : - /5


Conclusion

Le meilleur jeu amateur auquel j’ai pu jouer de tout les Alex d’Or pour le moment (Il me reste Rutipa et Fairy Tale). Un jeu bourré d’humour et bien réalisé qui démontre que qualité prime sur quantité. Une démonstration de force pour Sniper et Juyza. Devant vous, je m’incline et vous salue avec tout le respect qui vous revient de droit. Et encore une fois, merci pour la meilleure demi-heure de délire pur que j’ai pu passer sur les Alex d’Or ! Merci !

5/5

Quelle note donneriez-vous à ce test ?

Ce test est-il bien rédigé, compréhensible, complet, respectueux ?

Vous devez être connecté sur le site pour mettre une note !