Test :
La Revanche des Grenouilles
L'état d'esprit du concours a changé au cours des années. Certains tests du passé peuvent avoir un franc parler mais aussi un caractère choquant. Nous nous excusons d'avance pour cela.
La Revanche des Grenouilles - Test d’Angel

Quand j’ai accepté de faire partie du jury des Alex d’or de cette année, on m’a affirmé que j’aurais à tester des jeux et non pas des pures daubes ou des ersatz de jeux. Mais c’est avec indignation que j’ai supporté les quarante minutes de la revanche des grenouilles, non pas pour moi, mais pour les personnes qui sont censés avoir bossé dessus. Quand on pense au nombre de personnes qui sont censées y avoir travaillé, je ne peux me poser que cette question : qu’ont-ils fait ? Un a bâclé un torchon bourré de fautes, pendant que les autres se descendaient allègrement des litres de Kro bon marché ? Ou alors a-t-on affaire à des gens qui n’ont aucun respect de ce noble art qu’est le RPG, plus précisément ici l’action-RPG. Je pousse ce coup de gueule, et je m’en excuse, parce que je crois bien qu’il y en a certains qui n’ont pas encore compris ce que le terme concours veut dire : si un jeu n’est pas compétitif, c’est-à-dire qu’il n’est pas prêt, pas soigné, voir bâclé, il faut s’attendre à ce qu’il ait une sale note et de mauvaises remarques. Je n’incrimine pas ceux qui ont fait ce jeu en particulier, mais je préfère le dire une fois pour toutes : faites des jeux corrects, prenez votre temps, un dico, des boissons non alcoolisés, des bêta-testeurs d’âge différents et pas dépendants à certaines substances prohibées et surtout de l’imagination.

Et oui ! C’est ça qui manque beaucoup dans les RPGs aujourd’hui : l’ingéniosité, la créativité, un bon scénar’ quoi. Alors, on compense bêtement, en espérant que ça passera. On dit soi-même que c’est nul en espérant peut-être que quelqu’un sera assez con pour nous prendre en pitié. On fait n’importe quoi, en pervertissant non seulement le RPG, qui ne demandait certainement pas ça, mais aussi certains standards de la chanson, qu’on utilise n’importe comment. On met ce qui pourrait épargner la honte dans des situations tellement connes (pardonnez-moi l’expression) et tellement mal faites, que l’on en vient à maudire les concepteurs du jeu de ne pas nous contenter avec des plaisirs plus simples, et pourtant tellement plus accrocheurs.

Sur ce, passons à mon premier test des Alex d’or 2005.


Scénario : 1/5

Le jeu peut se résumer en 3 mots : lutte de pouvoir. C’est un concept qui, sans être novateur, pourrait se révéler intéressant, s’il était ficelé correctement. Mais, hélas, c’est là que le bas blesse, il n’y a pas de transitions, pas de liens entre les tenants et les aboutissants. Le jeu se base sur une suite d’événements sans lien apparent. Une simple question parmi tant d’autres : pourquoi le singe trahit-il son camp en fournissant quand même la fourche au héros ? Qui m’apportera la réponse ? Pas le jeu, en tout cas.


Mise en scène : 1/5

Un des points forts du jeu, on est sûr de ne pas se perdre dans les enchaînements de décors et de mouvements de personnages… … … On comprendra tous que je suis ironique dans la première partie de ma phrase. Des plans fixes alternent à d’autres plans fixes, les phases scénaristiques sont aussi dynamiques que l’électrocardiogramme de Jeanne « Calmant » a la fin de sa vie, les ennemis sont aussi peu réactifs qu’un homme ayant descendu toute sa boîte d’antidépresseur d’un coup. Bref, c’est mort. Un documentaire sur Arte est presque plus distrayant.


Personnages : 1/5

Je vais faire court : je trouve que le héros de Prince of Persia, premier du nom, avait, à lui seul, plus de charisme, plus d’histoire et plus d’intérêt que l’ensemble des personnages de ce jeu.


Gameplay : 1/5

Après s’être abruti sur la touche d’espace (ou sur la touche entrée pour ceux qui aime se compliquer l’existence), on incarne un hér… un personnage qui avance et qui, semble-t-il, tape (au vu de l’effet de lumière qui se produit face à l’ennemi). Par la suite, on nous propose de tambouriner sur notre clavier, pour faire un jol… un saut de merde. On nous propose un combat de type RPG final fantaisien, alors que nous sommes dans un ACTION-RPG et pour finir, on nous sert des énigmes qui n’ont d’intérêt… aucun. En résumé, on se fout de nous.


Sonorisation : 2/5

Un demi effort a été consenti pour cette catégorie-là. Les compositions sont honnêtes, mais… elles ne vont pas ensemble et ne collent pas, la plupart du temps, à l’action. Elles sont aussi affreusement répétitives. Alors, où est l’effort ? Eh bien, je déconnais. C’est juste que j’aime bien Nightwish (là encore, mal utilisé, mais je m’en cogne).


Graphismes : 1/5

« Mais qui est ce petit personnage ? »
« Je suis Frog, conasse ! »
« Oh ! Mais quelle horreur ! Qui t’a fait sortir de Chrono Trigger ? »
« Un malade, qui voulait que je me ridiculise, et je me suis pas loupé ! »
« Mais, t’es tout bleu ! »
« C’est juste que c’était, un, le seul moyen de me distinguer de mes sosies, deux, de croire que je ne suis pas moi. »
Sans commentaire. (Merci Naheulbeuk)
Plus sérieusement, je trouve navrant de voir des maps aussi vides, aussi peu appropriées (les couleurs sont hyper ternes, alors que nous sommes dans la jungle). La luminosité devrait nous faire mal aux yeux, mais hélas, c’est autre chose qui nous agresse le nerf optique : des effets de lumière peu réalistes, des graphismes affreux et disproportionnés (voir la maison du chef des grenouilles), j’en passe et des meilleures. En un mot : MOCHE.


Programmation : 1/5

Que celui qui a programmé ce jeu se dénonce ! Que celui qui a placé les téléporteurs entre les zones se dénonce ! Que celui qui a programmé avec trop d’avance le déclencheur du saut en haut de la falaise se dénonce ! Que celui qui… Vous l’aurez compris, la programmation de ce jeu est totalement à revoir. Le déplacement entre les zones ne se fait pas de manière instinctive et il faut souvent ratisser toute la carte pour trouver ce put… de passage de merd… Qui plus est, la plupart du temps, on ne peut pas revenir sur ces pas, ce qui a le don de frustrer. Les déclencheurs sont activés par simple contact, ce qui atténue le côté recherche. On se demande comment autant de bêta-testeurs ont pu tester ce jeu sans se plaindre.
UN MESSAGE POUR EUX : ARRETEZ LE COPINAGE PENDANT LES HEURES DE TRAVAIL. CE N’EST PAS LES AIDER QUE DE LEURS EPARGNER UNE CRITIQUE QUI POURRAIT SE REVELER CONSTRUCTIVE. PENSEZ AUX PAUVRES GENS QUI DEVRONT SE COLTINER LES MEMES ERREURS DE PROGRAMMATION PAR LA SUITE. SOYEZ PROFESSIONNELS !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
Ca va mieux, pfiou !


Originalité : 1/5

… une grenouille … … une conspiration … … … des rivalités … … … …: c’est un RPG de base, tout ce qu’il y a de plus banal. Au niveau du menu, ce serait original… mais c’est moche et pas très visible. Doit-on régresser pour innover ? Non ! Donc, ce n’est pas original.


Humour : 1/5

Une note prise de tête, je dois bien l’avouer. Il faut dire que c’est la note la plus subjective du barème, alors je vais être franc et dire ce que je pense. C’est de l’humour pour gamin, versé à la sauce texto, qui se fout allègrement de la gueule de bonnes choses, de façon lourde et pompeuse. Je pense que j’ai été clair.


Système d'Action-RPG : 1/5

Comme je l’ai dit plus haut, il n’y a pas d’animation de combat à proprement parler. Qui plus est, on se retrouve avec un système de combat de RPG classique au bout d’un moment. Et enfin, ce n’est pas très jouable. Que dire de plus, si ce n’est que n’importe qui, ayant un minimum de franchise, me dirait : « je ne me suis pas foulé et cette partie, je l’ai torchée parce qu’elle me lourdait incroyablement ». T’en fais pas, on s’en est aperçu.


Conclusion

Que dire de plus de ce navet que l’on m’a gentiment demandé de tester ? Je ne dirais qu’une seule chose : je conseille aux créateurs de ce jeu trois choses :
1) de se munir d’un dictionnaire, d’un Bescherelle ou d’un professeur de français à l’avenir.
2) de totalement revoir leur jeu, s’ils comptent le continuer un jour.
3) de se demander s’ils ne devraient pas arrêter de programmer, pour la survie de l’espèce humaine.
A bon entendeur !

1/5

Quelle note donneriez-vous à ce test ?

Ce test est-il bien rédigé, compréhensible, complet, respectueux ?

Vous devez être connecté sur le site pour mettre une note !