Test :
The Legend of Zelda: GB Adventures v0.2b
L'état d'esprit du concours a changé au cours des années. Certains tests du passé peuvent avoir un franc parler mais aussi un caractère choquant. Nous nous excusons d'avance pour cela.
L’année dernière, pas moins de 5 jeux à l’effigie de Link et de sa meuf la princesse Zelda envahissaient les disques durs des jurés attendant alors LE portage, LE fan-game en puissance du hit de Nintendo. On retiendra Mystery of Solarus, dont le succès n’est plus à faire ; et cette année la tendance, bien que moindre, est toujours présente. Ce Zelda-ci, déjà présenté l’année dernière, se démarquait du fait qu’il utilise les graphismes de l’épisode sur GameBoyColor.

C’est YF06 qui réalise cette énième version de Zelda, inscrite cette année avec ½ heure de jeu en plus. La durée de vie atteint donc l’heure, de quoi s’amuser un peu donc. Le scénario tient naturellement sur le verso d’un autocollant Panini : Link est l’élu, il sort l’épée de Légende de son socle et part à l’aventure avec la princesse Zelda, qui lui explique en passant pourquoi il a une triforce sur la main.

Le gameplay n’est pas commun aux aventures du lutin vert à capuchon : les combats se déroulent à la manière de Rm2K, utilisant le système de base d’ailleurs, et les ennemis sont visibles à l’écran. Il faut donc les toucher pour les combattre, facile alors de les éviter. La princesse Zelda combattra même à vos côtés, de quoi faire friser plus d’un fan de la série. Le niveau de difficulté n’est d’ailleurs pas très élevé et les énigmes, bien que présentes, sont simples. Néanmoins, on ne peut s’empêcher de s’amuser durant la démo, pas autant que sur un vrai Zelda ou un Mystery of Solarus tout de même, mais en tout cas aucune lassitude n’est à dénoter.

Concernant la forme, le jeu utilise, je l’ai dit plus haut, les graphismes de l’opus GB, c’est-à-dire A Link to the Past, ce qui donne des décors dignes de la 8 bits portable de Nintendo, des animations simplifiées au possible, un nombre de couleurs à l’écran égal au nombre de fans de Priscillia. Indignes d’un jeu RPGMaker, on se demande ici si YF06 n’a pas cherché la simplicité ou, plus probable, s’il a essayé de trancher avec l’utilisation courante et abusive des décors de l’épisode Supernes. Musiques et sons sont du même acabit, pour une meilleure cohésion de l’ensemble, et seuls les combats, qui tranchent vraiment mal avec le reste, sont ratés.

Pour finir, simple mais amusant, ne témoignant pas d’un travail acharné, Zelda GB Adventures est un tout petit jeu sans prétention, sans véritables bugs. Pour les collectionneurs de fan-games.

Quelle note donneriez-vous à ce test ?

Ce test est-il bien rédigé, compréhensible, complet, respectueux ?

Vous devez être connecté sur le site pour mettre une note !