Test :
Monochrome
Par AlexRE
Monochrome (jeu de Mastervlad)

Un jeu qui semble se vouloir original, notamment au niveau des graphismes,

Awards Majeurs

Award Gameplay : 2,25/5
Se balader, discuter, trouver du temps supplémentaire, arriver à se repérer.
Peut-on parler de jeu ? Oui, à moindre mesure, même si le principe n'est pas transcendant.
Fuir les policiers ? Non, les toucher ne pose pas de problème. Avoir à les fuir obligatoirement (sous peine d'avoir un Bad Ending) aurait probablement rajouté en intérêt.
On récupère des objets au fur et à mesure, mais on se demande si ça sert et si on va trouver la princesse.
Après plusieurs parties, on comprend qu'ils ne servent que pour un succès. Pourquoi ne pas les avoir rendus obligatoire ? (ça aurait peut-être rendu le côté "recherche" trop long, trop lourd, pour quelqu'un qui veut faire une partie normale) Un inventaire aurait été utile, peut être.
D'ailleurs, j'avais cru récupérer ces 6 mémentos en ayant une "tête sans corps", mais il semblerait que cette dernière n'en soit pas un... :\ A quoi sert-elle alors ? (j'ai fini le jeu du coup, en pensant que mes 6 objets allaient me débloquer un succès, mais finalement ça n'a rien fait, et je dois recommencer pour y arriver... bref c'est frustrant... et finalement je n'ai jamais retrouvé de 6ème objet)

Award Histoire : 3,25/5
Je ne suis pas sûr d'avoir compris l'histoire à 100%, notamment savoir si le héros est en vie à la fin de l'histoire ou non. (On le voit dans l’hôpital, est-ce une hallucination ou non ? Le Monochrome n'est pas un paradis : Morale dit que c'est la première fois que le héros y vient, ce qui laisse supposer qu'on peut y entrer et en sortir)
Les indices sur cette histoire sont disséminés un peu partout. A la fin on arrive à faire le lien entre tout, ce qui semblait sans rapport l'est au final. J'ai bien aimé le fait qu'on me demande de choisir ce que j'aurais fait. Est-ce que ça a un impact sur le jeu et sa fin ? Visiblement non, les succès se basent sur autre chose. Il y a plusieurs fins possibles. Qui ne semblent pas très différentes les unes des autres, on ne peut visiblement pas changer le sort du personnage principal (je pense, je n'ai pas réussi à avoir le succès "maître des mementos). L'histoire, dans un jeu aussi court, se résume globalement à un synopsis, mais ses quelques mystères lui laissent une existence au delà du jeu.

Award Âme du jeu : 3,5/5
Âme comme ambiance : Ce jeu a une bonne ambiance : lieu particulier, musique parfois planante, parfois froide, parfois émouvante. Les textes des intervenants rajoutent un côté spécial à cette ambiance. C'est du eXaHeVa, là ! J'ai bien aimé comment l'ambiance change une fois la princesse trouvée.
Âme comme immersion : On ne sait pas trop dans quoi s'immerger, est-ce un rêve ? Le paradis ? On est un peu perdu pour vraiment s'y croire, je pense.
Âme comme voyage : Le jeu nous fait voyager parmi les méandres de la guérison amoureuse. C'est une jolie image, un jeu avec une plutôt belle âme, malgré l'idée du suicide que je n'aime pas beaucoup.

Award Bande Son : 3,75/5
Concernant les musiques :
J'aime beaucoup les musiques utilisées, elles jouent beaucoup dans l'atmosphère du jeu. Elles viennent de Death Note, dont je n'ai pas vu l'anime. J'imagine que pour ceux qui connaissent cet anime, elles doivent avoir moins d'impact. Mais au moins elles sont cohérentes entre elles et avec l'univers.
Concernant les effets sonores :
Des grésillements désagréables style FF7.
Des sons de rires, des sons de game boy pour le curseur. Des bruits de pas dans la neige.

Award Graphismes : 3,5/5
Tout est custom, je détaille donc cela dans l'award dédié.


Awards Mineurs

Award Graphismes custom : 3,5/5
Tout custom.
Le logo du jeu et son écran titre sont pas mal.
Pour un jeu appelé Monochrome, j'y vois au moins 4 couleurs (si on considère le blanc, le gris et le noir comme tel), sans oublier les nombreuses nuances de gris/bleu.
Les éléments de base ne sont pas particulièrement beaux (murs blancs, murs noirs). On a du mal à distinguer les hauteurs, lorsqu'elles s’enchaînent surtout. On a du mal à comprendre certaines formes, certains symboles présents sur le sol.
Certains lieux se détachent clairement : la maison, les symboles mâles et femelles, la salle de classe, l'hôpital aussi.
Les objets sont bien faits dans l'ensemble.
Les personnages sont originaux : grosse tête, petit corps. Ils sont un peu "flous" cependant.

Award Univers (background) : 3/5
L'univers se résume principalement au Monochrome, mi-paradis, mi-songe, où des gens étranges se trouvent, mais qui a un pouvoir guérisseur. C'est un univers où les éléments de la vie réelle viennent s'inviter (classe, maison, mementos). Rien d'énorme, et de très fouillé, mais quand même beaucoup pour un jeu si court.

Award Scénario (contage) : 3,5/5
J'ai bien aimé le fait d'en savoir petit bout par petit bout. Et le principe d'introduire l'histoire par une question, bien trouvé.
Les différentes fins et le générique de fin sont bien faits. Les interventions de la Morale aussi. Le fait que la musique change quand on approche de certaines scènes.
Le fait que certains éléments ne soient que visuels, ou allusifs (exemple du professeur et de sa classe, ou de la maison avec une personne qui pleure - probablement un parent du héros). Il y a de bonnes idées.

Award Originalité : 3,75/5
Ce jeu est original. Au niveau de son histoire, sa façon de la dépeindre, son apparence, ses personnages, le monde du Monochrome. Son gameplay n'est pas vraiment original.


Awards Mineurs non concourus

Award Musiques custom : /5*
Rien de particulier.

Award Systèmes : /5*
Le menu est sympa, même si quelques bugs. (explication tout en bas)

Award Conception des niveaux (level design - mapping) : /5*
Je ne vais pas détailler cet award particulièrement, pardon.

Award Personnages (foreground) : /5*
J'ai bien aimé la Morale. Elle me fait penser à Midona de Zelda: Twilight Princess, et j'ai aimé Midona. Cependant, elle fait moins la morale que les personnages sombres qu'on croise. Elle est un peu trop en retrait dans cette histoire finalement.
J'ai bien aimé le héros, qui arrive à sauver celle qu'il aime du coma. Mais je n'aime pas son geste désespéré. Et qu'est-il devenu ? J'aurais aimé avoir une réponse claire là dessus.

Award Départ/Introduction : /5*
Ecran titre sobre et classe. La phrase peut-être un. Le début du jeu ne traîne pas, on est directement plongé dans le coeur. Pas de chichi, il faut y aller.

Award Humour, Thème des Alex (La pluie) : /5*
Rien, c'est tout à l'honneur du jeu.


Award Principal

Note Globale : 3/5
Monochrome est un bel univers miniature, porté par des musiques agréables (si on ne connait pas Death Note), et une histoire bien trouvée. De bonnes idées, mais difficilement retranscrites dans ce gameplay assez plat malheureusement, avec plusieurs bugs pouvant entacher l'expérience (c'est un jeu qui gagne à être fini, mais encore faut-il y arriver). En ce qui me concerne, j'ai tout de même bien aimé.

Bugs et remarques annexes
* Erreur : "RGP Advocate is cool" (au lancement du jeu, fait planter le jeu) => Pourquoi ?
* Quand on clique sur "charger une partie" puis "annuler", le menu du jeu bugue, on ne peut plus jouer.
* Rame avant l'affichage du nom d'un objet.
* Rame avant une transition musicale.
* Le "podium" devant la cage de la princesse est accessible par le côté droit, on n'est pas obligé de prendre les marches du dessous, ce qui pose un problème : on peut louper un évènement "au contact du héros".
* La princesse peut nous bloquer quand on s'engouffre dans un passage d'une case de largeur (on ne peut pas la contourner). Peut être très grave (obligé de recommencer le jeu).
* Faute : "C'est un maux" => "mal" (ou "ce sont des maux").
* Faute : A la fin "tu serais emprisonné" => "emprisonnée"

Quelle note donneriez-vous à ce test ?

Ce test est-il bien rédigé, compréhensible, complet, respectueux ?

Vous devez être connecté sur le site pour mettre une note !