Test :
Yoshi's Story
L'état d'esprit du concours a changé au cours des années. Certains tests du passé peuvent avoir un franc parler mais aussi un caractère choquant. Nous nous excusons d'avance pour cela.
Yoshi's Story (de The Sky)


Ce matin, en me levant, j'étais de bonne humeur. Cela m'a interpelé, aussi me suis-je penché sur ma vie de ces derniers temps, ce qui m'a conduit à faire le constat que cela fait quelques jours que je suis, somme toute, heureux.
Or je suis au fait d'un principe vieux comme le monde, qui veut que plus on est heureux longtemps, plus il y a de chances qu'une catastrophe se produise ; quelque chose comme une maladie soudaine, un décès dans la famille, un incendie, un tremblement de terre, un typhon, ou encore un jeu RPG Maker sur Yoshi.
La vie est cruelle.

Il faut dire que, sage que je suis, j'aime à commencer une activité telle que celle de juré aux Alex en affrontant ce que je ne serai certainement plus en mesure de supporter au bout de quatre ou cinq mois de ce chemin de croix, pourtant si gratifiant quand arrive enfin le moment qui fait battre nos coeurs à tous dans le jury : l'irrévocable attribution des NOTES, à même de briser les espoirs, de broyer les rêves, de fouler au pied les ambitions, et de voir, avec une indicible joie, fondre en larmes les plus sensibles de ceux qui, par leurs réalisations, nous avaient imposé pareil supplice.

Les plus fins d'entre vous l'auront remarqué : un test qui part sur de telles considérations a toutes les chances d'être positif et valorisant pour son sujet.

A vrai dire, je me montre peut-être un brin méchant. Yoshi's Story n'est pas si mauvais. Enfin. On a vu pire, disons. Si, si.
Il est toutefois très gravement atteint du syndrome du premier-jeu-fait-pour-le-fun, qui n'aura au final guère prodigué de fun qu'à son auteur, hélas.

J'avoue que je ne vois pas ce que je peux dire pour sa défense, vu qu'il donne l'impression qu'il n'y a pas eu la plus petite application de la part de son créateur, pas plus sur le plan intellectuel que sur celui, bêtement mécanique, de faire des maps que ne revendiquerait pas un obscur courant d'art conceptuel est-allemand.

Ayant pris connaissance des catégories considérées par l'auteur comme les plus importantes dans son jeu (les combats et l'humour), je me suis appliqué à y chercher le moindre intérêt, et il est vrai qu'on peut à la limite, comme Hyunkel, esquisser un sourire minimal au recouvrement de ces deux catégories, puisque, de toute évidence, notre glorieux héros se bat en flatulant des oeufs (Yoshi, pas Hyunkel).
Je dois dire que le soulèvement de mes commissures labiales à cette vision fut pour le moins inexistant, même en me forçant, mais je ne dois pas être bon public.

Pour conclure, j'ai juste une question : Pourquoi ?




2 - Scénario 1/5 Porté disparu.

3 - Mise en scène 1/5 Cf. Programmation.

4 - Personnages 1/5 Ha, ha, ha.

5 - Gameplay 1/5 Marcher est une folle activité.

6 - Musique 1/5 Crispante, et aussi originale que mon pied.

7 - Graphismes 1/5 Non.

8 - Programmation 1/5 Une certaine maîtrise des switchs.

9 - Originalité 1/5 Le seul concept d'attribuer une note à Yoshi's Story dans cette catégorie me fait rire.

11 - Humour 1/5 Le reste, non.

A revoir : Non, Adieu, je préfère.

Quelle note donneriez-vous à ce test ?

Ce test est-il bien rédigé, compréhensible, complet, respectueux ?

Vous devez être connecté sur le site pour mettre une note !


Fatal error: Uncaught Error: Class "Message" not found in /home/users2/a/alexzone/www/alexdor/affichage/a-test.php:168 Stack trace: #0 /home/users2/a/alexzone/www/alexdor/design/newdefaut/cadre.php(87): include() #1 /home/users2/a/alexzone/www/alexdor/index.php(76): include('/home/users2/a/...') #2 {main} thrown in /home/users2/a/alexzone/www/alexdor/affichage/a-test.php on line 168