Test :
Valor Adventures: The strange story of Chewie
Intro :

Ah, un jeu sur la team Valor. Ayant déjà joué à l’ « opus » « The attack of Santa », cet univers ne m’est pas inconnu. Et un jeu consacré à Chewie, hein ? Hé bien, ça m’a l’air bien tout ça…

Awards Majeurs :

* Award Gameplay:
3.25/5

Tout est basé sur l’exploration de différents donjons où notre objectif est de trouver 10 perles dorées pour sortir du niveau. Et tout ça en combattant les monstres sur notre chemin. En somme, de la "recherche d'objet". Système qui ne m'emballe pas énormément.
Malgré tout, cette recherche de perles, elle reste prenante. Oui, prenante, car chaque acquisition, ou presque, se fait différemment, ce qui évite l’ennui.
Quant au système de combat, cela reste du classique : tour par tour du logiciel. L'originalité vient du fait que l'on ne contrôle du début à la fin qu'un seul personnage. Ca ajoute une petite touche "personnelle" au gameplay.

* Award Histoire:
3/5

Le scénario a beau l’air sobre, les personnages et l’ambiance générale jouent beaucoup dans l’histoire. En effet, les musiques plaisantes, le personnage principal attachant, et les PNJ amusants, donnent un certain pep’s à l’histoire.
Reste que "battre le grand méchant à la fin" aurait pu être dispensable...

* Award « Âme du jeu »:
4/5

Le gameplay et Chewie contribue beaucoup à l’âme du jeu, et à l’ambiance. Graphismes et musiques sont là aussi pour nous faire aimer notre progression.
L’humour est aussi présent, et tout ce mélange de petites choses fait d’une aventure unique l’histoire de Chewie. Malgré tout, le scénario manque un peu d'originalité, et de richesses, pour nous procurer des frissons lors des dialogues (ou évènements).

* Award Conceptions sonores:
4/5

Les musiques collent parfaitement à l’univers du jeu, et aux différents niveaux que l’ont traverse. Les quelques petits bruitages de-ci de-là sont appréciables, et ne sont pas utilisés à outrance. Mention spéciale aux thèmes de la grotte isolée et de la forêt !

* Award Graphismes:
2.5/5

Il manque des éléments un peu plus «extravagants », et que l’on ne retrouve pas dans la plupart des jeux de RPG Maker. Ainsi que des charsets propres à chaque lookie (j’en demande peut-être un peu trop).
Néanmoins, le mapping est bon, mais n’est pas extraordinaire, et tout cela avec des ressources de base pas mauvaises.


Awards mineurs :

* Award Conception des niveaux :
4.5/5

Un véritable régal. Ma note récompense surtout le fait que les énigmes ne se ressemblent vraiment pas (excepté le fait que l’on doit combattre quelques monstres uniques pour récupérer une perle dorée, mais ça, ça reste acceptable, puisque les monstres sont différents!). Que ce soit une énigme à base de leviers, un petit labyrinthe, mêlé à un « brouillard », ou des simples « contre-la-montre », un soin tout particulier a été apporté pour que le joueur n’aie pas à résoudre toujours de la même façon les énigmes.
Les combats, eux, sont bien dosés, avec les monstres différents, et les compétences acquises au fur et à mesure deviennent de plus en plus fortes et utiles.
Tout ça m’a permis de ne pas m’ennuyer!

* Award Personnages :
3/5

Chewie étant le seul personnage principal, l’action est totalement centrée sur lui. Et ce n’est pas si mal car Chewie, en plus d’être mal habillé, a le charisme d’un VRAI héros principal. Fort et beau comme il est, personne ne peut lui résister.
A côté de ça, les lookies sont rigoolos et donnent un certain charme au jeu. Mais à part eux et les quelques PNJ que l’on rencontre, le panel des personnages s’arrête là.

* Award Univers :
3/5

On ne voit pas grand-chose de l’univers global du jeu, qui peut être découvert dans « Attack of Santa » par exemple. Néanmoins, le petit bout qui nous est montré est plaisant : moi, j’aimerai bien vivre là-bas. L’atmosphère qui se dégage de la grotte isolée, notamment, est excellente. Oui mais voilà, on ne connaît presque rien des coutumes et autres évènements qui se sont déroulés dans le monde où l’on évolue…

* Award Scénario :
1.75/5

Ça ne casse pas trois pattes à un canard. Chewie essaie de retrouver son « peuple », et il va se retrouver face à un gros méchant. C’est classique, peu de rebondissements.

* Award Humour:
3.5/5

Ça ne vole pas très haut, mais l’humour est bien présent, mais pas à outrance. Et c’est vraiment appréciable. Surtout que ce n’est pas de mauvais goût, et que ça marche dans la plupart des cas. Le soin apporté aux lookies du point de vue humoristique est très bien pensé, mais j’aurai bien voulu retrouver cet « humour » dans les différents donjons.

* Award Originalité:
2.5/5

Cela reste un RPG à énigmes, où l’on doit chercher des perles dorées pour sortir des niveaux. Même si ce n’est pas très utilisé sur RPG Maker, si on s’étend sur les jeux-vidéo en général, l’originalité repassera.
Au contraire, les personnages et l’univers en général se différencie des autres projets du logiciel.

* Award Départ/Introduction:
2/5

On apprend un peu l’histoire : c’est Noël, et Chewie veut retrouver sa famille pour célébrer la fête avec elle. Mais rien de réellement trépidant : du texte, et du texte. La scène qui suit, dans l’auberge, demeure amusante et nous lance bien dans le bain.


Conclusion :

« The Strange Story of Chewie » n’a pas des systèmes personnalisés, n’a pas des graphismes de fou, ni des musiques travaillées pendant 48H, et même un monde vaste et diversifié…
Mais qu’est-ce qu’on s’éclate en y jouant ! Sons et mélodies bien choisies, aventure prenante, bon mécanisme de jeu...
Qui ne peut pas résister à Chewie and co., je vous le demande?

Note globale: 4/5

Quelle note donneriez-vous à ce test ?

Ce test est-il bien rédigé, compréhensible, complet, respectueux ?

Vous devez être connecté sur le site pour mettre une note !