Test :
The Man of The Situation
Par Lord D
L'état d'esprit du concours a changé au cours des années. Certains tests du passé peuvent avoir un franc parler mais aussi un caractère choquant. Nous nous excusons d'avance pour cela.

Avec un nom comme The Man of The Situation edition collector, ce jeu ne passe pas inaperçu. Reste à savoir si c'est également The Game of the Situation.

Dans le jeu, on incarne le jeune Tmots, un nom peu usuel mais compréhensible car il est The Man Of The Situation. Bref, ce dernier vit donc dans une ville appelé Senile Town et occupé uniquement par des personnes du 3eme âge, nomée également "vieux". De plus, ces derniers sont particulièrement agacant et la grand-mère de Tmots l'oblige à faire des tâches aussi ridicules que fatiguantes. Tmots finit par en avoir assez et lors d'un entretien d'embauche, il ne peut plus se retenir et sort une blague naze sur un vieux. Et là horreur ! Il se fait interdimensionarrêté et envoyé dans un centre correctionnel accompagné de plusieurs autres personnes ayant elle aussi utilisé l'humour de façon excessive contre une catégorie de gens. C'est sous cet aspect plutôt loufoque qu'on est introduit dans le jeu.

Le principal aspect du jeu n'est pas son coté RPG qui est presque inexistant. En fait la majorité du gameplay consiste à chercher ou à utiliser des objets à la manière d'un point'n click. Par exemple pour récuperer les papiers, il faut aller dans les toilettes mais le passage est bloqué par un lapin alcoolique (qu'on peut en fait contourner à cause d'un bug du chipset) qui demande une bouteille de bière, qui peut nous être donné par un autre personnage mais uniquement en échange d'une faveur, qu'on peut trouver dans un livre derrière une porte vérouillée et j'en passe. Le reste du jeu est du même genre, la plupart du jeu consiste à chercher des objets et à faire des aller-retours à divers endroits. On se retrouve à chercher un glacosucre pour ensuite récuperer un capteur sonore qui permet de se guider dans le temple de glace et apprendre que la Relique de glace n'est plus là et qu'on a fait tout ça pour rien...

Afin de tuer la répétitivité, le jeu met en scène une large diversité dans les scènes jouables. Ainsi vous vous retrouverez à chasser des escargots, à raconter une histoire à un personnage en essayant de rester crédible, à écouter le vent pour se guider (passage assez ridicule d'ailleurs), à chercher la bonne clé avec un détecteur ou encore à jouer à cache-cache, bref tout un nombre d'épreuves très différentes mais qui ne représentent pas un véritable défi et dont la programmation reste élémentaire. Les autres passages jouables comme les combats ne sont d'ailleurs pas plus interessant. Le seul moment où il y a vraiment des combats c'est dans une arène où il faut enchainer des combats à la suite, mais ces derniers sont trop simples du au fait qu'on ai avalé une potion qui nous fait monter à un niveau énorme (il semblerait que ce soit un ajout de la version Collector, la version de base nous obligerait à combattre jusqu'au niveau requis). Et tous les combats en général ne sont rien de plus que d'utiliser la meilleure technique qu'on a (toutes les techniques n'étant que des attaques) jusqu'à ne plus avoir de MP et finir l'adversaire avec des attaques. Lassant...

Mais le jeu est également très diversifié. Lorsqu'on arrive dans la dimension correctionnelle, les graphismes et l'aspect général sont très différent de Senile Town, on se retrouve à explorer une ville muni de certains fond en panorama. Puis dans la pension, l'ambiance fait plutôt camp de vacances, on se retrouve à faire des missions avec ses compagnons et cohabiter avec eux (dommage que ces derniers n'aient pas plus d'utilité dans le jeu), mais on finit par faire route à part et à visiter des temples élémentaires dans un coté plus RPG et à finalement sauver le monde d'une menace effroyable. Autant dire que le jeu passe du tout au n'importe quoi et mélange tous ces éléments. On a également l'impression que la fin est précipité, les événements s'enchainent à toute vitesse sans vraiment comprendre ce qui nous arrive, l'ambiance étant beaucoup plus confuse qu'au début du jeu.

Graphiquement, le jeu est majoritairement fait de R.I.P, enfin de rip, et un soupçon de RTP. Les chipsets sont comme le jeu lui même, très variés et trop différents les uns des autres. Autant dire que ce mélange n'est pas des plus appréciables pour la cohérence générale du jeu. Les musiques sont principalement du midi pas très remarquable et qui finissent par devenir agaçante. Bref l'aspect réalisation du jeu n'est pas le plus poussé.

Mais l'humour dans tout ça ? C'est pourtant ce qui importe dans ce genre de jeu. Et bien à part quelques blagues de temps en temps, l'humour vient de l'absurdité de l'univers et des événements, mais on ne peut pas dire que ce soit vraiment hilarant. Ca fait sourire mais bon, on aurait peut-être pu s'attendre à mieux de la part d'un jeu qui se base sur l'humour. Le jeu a fortement l'impression d'être fait à l'improvisation, une mise sur le papier des différentes idées passant par la tête de l'auteur à l'état brut. Difficile donc d'aborder ce jeu et de le cerner si on a pas le même état d'esprit.

Catégories majeures
Scénario: 1/10
Le scénario est totalement désordonné et confu, il saute du coq à l'âne et parfois s'embrouille lui-même. Un peu de clarté n'aurai pas fait de mal.

Univers: 3/10
Là encore c'est assez difficile à cerner, l'univers semble être le même que le notre mais avec une dimension correctionnelle où l'on peut trouver de nombreuses créatures de toutes sortes. Le reste est plutôt flou.

Personnages: 2/10
Le personnage principal n'a rien de spécial, il ne se sent à peine concerné par ce qui lui arrive. Les autres personnages sont malheuresement trop peu approfondis et les discutions avec ces derniers sont courtes et limitées.

Mise en scene: 0/10
Pas génial, les dialogues n'ont parfois pas de sens ou sont incompréhensible car l'univers et le scénario ne sont pas détaillés suffisamment. Il n'y a pas non plus de scènes remarquables ni d'interet aux cinématiques.

Graphismes: 1/10
Le mapping reste correct mais les différents éléments graphiques utilisés sont trop variés et trop banals pour donner un aspect esthetique remarquable.

Bande-son: 1/10
Un grand nombre de musiques midi mais qui ne collent pas toujours à l'ambiance. La musique en devient presque accessoire, où alors on l'ignore completement. Les effets sonores sont constitués de sons qui ne correspondent pas toujours à la situation (comme les braguettes Alien style).

Programmation: 2/10
Les minijeux qu'on peut effectuer n'ont pas une programmation faramineuse et le jeu en lui-même n'a pas d'éléments remarquables de ce coté là. On pourra se réjouir d'une absence de bugs (à l'exceptions de certaines cases du chipset qui sont accessibles alors qu'elles ne devraient pas)

Durée de vie: 5/10
Assez long pour un projet RPG Maker mais parfois un peu trop précipité.

Gameplay: 2/10
Malgré la diversité du gameplay, les actions que l'on doit faire ne sont pas passionantes et ne necessite pas un grand effort. On a du mal à prendre vraiment du plaisir à jouer.

Catégories spécifiques:
Humour: 4/10
Un humour qui aurai pu mieux s'illustrer mais qui n'est aussi lourd que dans les jeux RM d'habitude.

Originalité: 6/10
L'originalité est l'un des points remarquables du jeu. Il présente en effet une large diversité de lieux et d'évenements et sait s'illustrer par rapport aux jeux standards.

Note globale du jeu: 3/10
Pour passer un bon moment mais ce n'est pas un jeu veritablement marquant. Sympa mais sans plus.

Quelle note donneriez-vous à ce test ?

Ce test est-il bien rédigé, compréhensible, complet, respectueux ?

Vous devez être connecté sur le site pour mettre une note !