Hello ! Venez discuter sur Discord !
Test :
1 RPG Sans Nom - Episode 2
L'état d'esprit du concours a changé au cours des années. Certains tests du passé peuvent avoir un franc parler mais aussi un caractère choquant. Nous nous excusons d'avance pour cela.
1 RPG Sans Nom - Episode 2 par Hypnodisc et Chaos64

Refroidi par le préambule des aventures de H&C, je lance sans grande conviction ce nouvel épisode. Au bout d'une demi-heure, place est néanmoins faite à la résignation : celui-ci va être plus long. Au secours.


Graphismes : 2/5

Le lifting est bien réel ; pourtant, l'impression de se balader dans de grands environnements sans âme persiste, rappelant un certain nombre de MMO coréens (au passage Hypnodisc se trimbale toujours son sprite féminin). Le générique de fin m'étant inaccessible, je laisse le bénéfice du doute quant à la présence de crédits graphiques.


Sonorisation : 1/5

La succession de titres volés sans scrupule serait simplement inacceptable, si elle n'alternait pas en plus entre le fichier son 48kHz et le midi strident. Le générique de fin m'étant inaccessible, je laisse le bénéfice du doute quant à la présence de crédits musicaux.


Gameplay : 1/5

Le système de combat RTP, bien qu'épuré de la myriade de compétences inutiles du premier opus, est toujours aussi rébarbatif ; une bataille à un contre six ninjas ne semble pas spécialement plus épique ou intéressante qu'un pugilat face à des mouches. Les phases de recherche, quant à elles, sont bien plus insipides qu'au préalable ; bien heureuseuement, un gros bug (le timer du labyrinthe qui continue de s'écouler durant les combats) vient faire planter le jeu au moment où j'en avais justement raz-la-casquette.


Scénario : 1/5

Un progrès relatif de l'humour et de la construction de l'histoire ne change rien au fait que, dans l'absolu, l'ensemble est toujours aussi mauvais. La caricature du duo râleur + débile se confirme et s'accentue, sans faire cependant autre-chose que ponctuer inutilement la trame de pseudo-blagues trop longues et souvent trop prévisibles pour être drôles. Pitch : "Les méchants viennent voler le jeu magique ; il faut le retrouver avant que les méchants ne quittent le pays." Il y avait tellement mieux à faire... (Par exemple : "H&C, après avoir fait breveté leur bug, ont fondé une multinationale de réalité virtuelle vendant aux gens de visiter le monde de leurs rêves. Dépossédés de leur bien par des avocats véreux, nos deux héros vont rapidement découvrir que leur création est devenue une drogue pour ses usagers de plus en plus nombreux, permettant à celui qui la contrôle de dominer peu à peu le monde. Ils décident alors de rejoindre un groupe d'extrêmistes anti-MMO, afin de détruire jusqu'à la dernière copie de ce qui fut leur jeu. Mais, connus et haïs par ce groupe pour leur création, H&C doivent d'abord montrer patte blanche en prouvant leurs bonnes intentions.") Ai-je mentionné le nombre de fautes de français déplorables ?


Awards secondaires : 1/5

Vous vouliez participer à toutes les catégories ? Vous voilà servis. Tout ce que j'aurais à dire à leur sujet a déjà été exposé précédemment.


Conclusion

En dépit d'améliorations notables sur presque tous les plans, la qualité en termes absolus de ce chapitre est toujours aussi insignifiante : en somme, un passage symbolique de la fosse à purin vers la cuvette des toilettes un jour de diarhée. Mettons qu'on en reparle dans 5 ou 6 épisodes, d'accord ?

1/5

(Pour vous plaindre, c'est par ici.)

Quelle note donneriez-vous à ce test ?

Ce test est-il bien rédigé, compréhensible, complet, respectueux ?

Vous devez être connecté sur le site pour mettre une note !