Test :
Les Chroniques d'Alandum

Temps joué : 2 h


Introduction

J'avais déjà testé ce jeu, à l'occasion d'une news de Magi sur le topic de son jeu, sur oniromancie. Il m'avait fait bonne impression, mais je n'étais finalement pas allée très loin. Pour ce test je l'ai repris du début, et heureusement car j'ai cette fois plus apprécié le scénario, ce qui m'a motivée pour y jouer plus longtemps que la première fois.


Awards généraux

Gameplay (Note : 3,75/5)

Les Chroniques d'Alandum est agréable à jouer, car les systèmes (originaux et ajoutés) sont très soignés. Les combats sont équilibrés, même si certains combats de boss obligent à retourner tuer quelques monstres pour gagner un ou deux niveaux avant de les combattre.
Les menus sont assez riches mais clairs, et j'ai particulièrement aimé ceux de combat, et de fin de combat (l'augmentation de l'xp et les message des héros, c'est sympa).
Il y a quelques tutoriels, ils sont utiles et tous les systèmes ne sont pas expliqués en même temps, ce qui est tant mieux car ils sont nombreux (quêtes, cuisine, crafting...). D'ailleurs, j'ai finalement peu utilisé les systèmes annexes comme la cuisine ou le craft. Je pense que le jeu ne nous y incite pas assez (peu de recettes au début, peu de forges aussi) et c'est dommage.
Enfin, les quêtes ne sont pas toujours très claires : certaines sont indiquées sur les maps et dans le menu des quêtes, mais pas d'autres, peut-être parce qu'elles sont moins importantes ? A mon avis elles pourraient tout de même être indiquées, pour qu'on ne les oublie pas.

Histoire (Note : 3,75/5)

L'histoire va assez vite, et plusieurs situations sont très improbables, mais c'est complètement assumé donc pourquoi pas ? Jusque là où je suis allée, on n'apprend pas grand-chose du scénario puisque beaucoup d'événements sont encore laissés dans le mystère et le point principal, la prophétie, n'est évoquée qu'au tout début de l'aventure.
Les motivations de l'héroïne sont assez floues, elle veut juste en savoir plus sur un étrange livre, et accepte toutes les situations qui suivent, alors qu'elles décourageraient n'importe quelle personne normale !
Malgré ce début en mode "youpi on part à l'aventure", on on a envie de connaître la suite du jeu car l'univers, les personnages et les mises en scène apportent de l'intérêt à l'histoire.

Ambiance et Immersion (Note : 4/5)

L'univers des Chronique d'Alandum est original, mélange de fantasy et du réel. Plusieurs éléments du réel sont vraiment surprenants à retrouver dans le jeu, comme les titres des livres dans la bibliothèque, ou alors le passeport et l'agence de voyage. J'ai trouvé dommage qu'ils y soient, parce qu'ils ne rappellent trop le XXI° siècle et ne collent pas avec l'ambiance fantasy des graphismes. Peut-être qu'avec simplement un autre nom, je n'aurais pas relevé...
Le jeu est immersif, surtout grâce aux musiques et aux dialogues. Les dialogues sont très utiles à l'immersion, car les personnages donnent facilement des informations sur le monde qui les entoure (mais parfois, ils passent avant que j'aie eu le temps de les lire). Certains dialogues apparaissent automatiquement, il ne font pas trop avancer le scénario mais permettent de mieux connaître les personnages. C'est une bonne idée, on imagine bien le groupe d'aventuriers qui discute en marchant pour passer le temps.
Les musiques et les graphismes vont bien ensemble et créent une ambiance sympa et légère (même si peut-être un peu trop calme pour une aventure).

Graphismes (Note : 3,75/5)

Graphismes tout mignons et cohérents, que demander de plus ?
Les menus ont le même style de graphismes et sont jolis, en plus d'être clairs. Certains fonds de combats sont plutôt en-dessous du reste, je pense aux combats dans le donjon sur l'île déserte, mais ça ne choque pas au premier coup d'œil. Les monstres sont très mignons, trop même (leurs noms n'aident pas beaucoup à les rendre effrayants d'ailleurs). Certains détails apportent beaucoup de charme, comme le pont de l'université qui disparaît quand on s'éloigne.

Bande-son (Note : 3/5)

Je n'ai pas grand chose à dire sur la musique, car c'est un aspect auquel je ne suis pas très sensible. Au début du jeu, la musique de combat me semblait beaucoup plus forte que les autres, mais assez vite je n'y ai plus fait attention.
Le fond sonore du donjon sur l'île déserte est très bien choisi, il colle particulièrement à l'ambiance et il est très sympa à entendre.
Je n'ai pas remarqué beaucoup d'effets sonores, à part ceux utilisés dans les menus.


Awards spécifiques

Game design (Note : 4/5)

Les chroniques d'Aldandum est très orienté sur l'exploration. Assez logiquement donc, le gameplay des combats ressemble beaucoup à celui de base, mais il y a plusieurs ajouts qui concernent l'exploration. Le journal de quête par exemple, la mappemonde qui n'a pour l'instant pas beaucoup servi mais qui va sûrement être réutilisée, et le système qui m'a le plus plu : celui du mode de transport plutôt...original.
Autre bon point, le système de craft et de cuisine impliquent qu'on ramasse beaucoup d'objets, et l'inventaire trie les objets selon leur fonction, c'est très pratique.
Parmi ce qui est moins bien, il y a ce que j'ai déjà indiqué dans l'award Gameplay : on n'a pas souvent l'occasion d'utiliser certains systèmes comme le craft. De plus, les combats contre les monstres sont trop faciles à éviter, résultat il est facile de se retrouver devant le boss à un niveau insuffisant.

Level design (Note : 2,75/5)

Les maps sont très riche. Parfois en extérieur trop riche, un peu fouillis, certains éléments semblent traversables alors qu'ils ne le sont pas (plantes pas énormes, eau pas profonde...). Autre problème, les teleports vers les map suivantes ne sont pas toujours évidents à trouver. Les deux combinés rendent la traversée de certaines map laborieuse et pas très amusante, alors qu'on y trouve quand même de bonnes idées de mapping.

Parmi les bonnes idées, il y a le trait vert dans l'académie au début, on n'est pas trop perdu au début du jeu.

La ville est grande, on ne sais pas où aller. C'est normal d'y être perdu je pense, car le but à ce moment, c'est d'explorer la ville, mais du coup j'ai découvert certaines quêtes trop tard...

Au final, le level design est cohérent avec l'immersion : on a souvent le sentiment de se perdre, et c'est dans plusieurs endroits parfaitement justifié (île déserte, temple abandonné). Mais c'est vraiment frustrant d'être bloqué par une plante que l'on avait même pas remarqué, ou même de déclencher un combat involontairement, car le monstre était caché par un arbre.

Systèmes originaux (Note : 3,5/5)

Beaucoup de systèmes originaux, et de bonnes idées (se transformer en mouette). Je n'ai pas vu de bugs majeurs, mais le menu de PHS est très lent, sûrement beaucoup d'images ? C'est étonnant car les autres menus sont eux aussi custom, et ils n'ont pas ce problème.
L'utilisation des pierres magiques de sauvegarde n'est pas indiqué...? Ce n'est pas terrible de devoir essayer toutes les touches du clavier pour trouver la bonne (mais peut-être que j'ai simplement oublié le moment où le tuto en parlait).
Le "!" est une bonne idée pour trouver où l'on peut interagir avec la map, mais parfois il apparaît un peu vite et on n'a pas le temps de voir où exactement, c'est frustrant !

Scénario (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Mise en scène (Note : 2,75/5)

La mise en scène pendant les cinématiques est bien gérée, même si elle est assez discrète. Le passage où Yulina vole le livre est très bien réalisée, mais la plupart des autres scènes se concentrent plus sur les dialogues que sur l'action. On voit très peu d'effets de lumière, sonores ou musicaux. En revanche, il y a beaucoup de bulles de réactions et de nombreux facesets sont utilisés pour chaque personnages, les dialogues sont donc très vivants.

Univers (Note : 3/5)

L'univers est très riche, on sent qu'il a été très travaillé. Créer un univers original, qui se différencie de l'heroic fantasy (même si avec les graphismes, l'ambiance ne s'en détache pas totalement) donne un bel avantage au jeu. J'ai aussi trouvé le mélange de science et de magie réussi et amusant.

Mais, pour chipoter, cela créé des situations un peu étranges. Par exemple, le monde du jeu est plutôt orienté vers la science et ça ne colle pas vraiment avec l'idée de prophétie. Pourtant, la science est très présente et la prophétie est au cœur du scénario. Autre exemple (dont j'ai déjà parlé dans l'award ambiance et immersion) : retrouver des objets du XXI siècle dans un monde très fantasy fait assez bizarre.

On ne connait pour l'instant pas beaucoup le contexte historique et les différentes races, mais vu la présentation du jeu on retrouvera tout ça plus loin dans l'aventure.

Personnages (Note : 3/5)

Les personnages ont tous des caractères bien marqués. Il sont parfois même caricaturaux (le prof tête en l'air, la pirate débutante pleine d'enthousiasme), mais ça rend les dialogues amusants et correspond bien à l'ambiance générale du jeu.
Certaines répliques ne sont pas très naturelles (par exemple, la première rencontre entre Yulina et Lyly-Anne, "miss glaçon").

J'aimerais en savoir plus sur Lyly-Anne. Comme je n'ai pas vraiment compris où elle avait appris la magie et pourquoi elle avait décidé de devenir pirate, son personnage m'a semblé un peu creux...

Petit plus : le caractère de Yulina est souvent montré pendant les dialogues, mais rien de trop lourd, pas de réaction hyper exagérée pour nous faire comprendre comment elle fonctionne.

Graphismes originaux (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Musiques originales (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Introduction (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Fin (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Originalité (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)




Conclusion (Note totale : 4,25/5)

Les Chroniques d'Alandum a été soigné sur tous les aspects, et grâce à ça le jeu est très agréable à jouer malgré les quelques maladresses.
J'ai bien aimé les nombreux ajouts pour l'exploration, les personnages, l'interface et l'ambiance de certaines zones (l'île et son donjon). Le mapping, quand il est chaotique, est vraiment le point à améliorer.
Les combats, les explorations et les passages qui font avancer l'histoire alternent souvent, le jeu évite donc la monotonie.

L'histoire donne envie de continuer à jouer. Si le scénario s'éclaircissait et si l'univers arrivait à se détacher encore plus de l'ambiance fantasy, les Chroniques d'Alandum deviendrait encore plus intéressant.


Remarques diverses

quand on est une mouette, c'est normal que les monstres disparaissent ?

Quelle note donneriez-vous à ce test ?

Ce test est-il bien rédigé, compréhensible, complet, respectueux ?

Vous devez être connecté sur le site pour mettre une note !