Test :
Décadence (Mystery of Age)
Par Anton_

Temps joué : 20 min


Introduction

Ouh la la, encore un projet de Joke ? C'est le bonheur !!

Ah, il se trouve que c'est un projet antérieur abandonné, on va voir ce qu'il a pu faire avant de réaliser ses fameuses démos techniques.

Ah ben dis donc, l'écran titre qui claque... ça commence bien, vraiment très bien. On appuie sur Nouveau (nouvelle partie) tout de suite...


Awards généraux

Gameplay (Note : 1/5)

Tout ce qui consiste de gameplay dans ce jeu n'est que se déplacer et parler.

Il est même dit que le système de combat n'a jamais été programmé, et c'est bien dommage au vu des compétences actuelles de l'auteur.
Il blâme le logiciel pour ses ralentissements, et en tant que fervant utilisateur de rm2003, j'approuve totalement.

Le menu est à moitié complet, bien que magnifique graphiquement.

On nous explique également que le CBS ralentissait énormément le jeu à cause de l'affichage des images. Quel dommage...

Ce sentiment d'imcomplétion m'empêche de placer une bonne note sur ce critère, et c'est dommage car j'y accorde beaucoup d'importance.

Histoire (Note : 3/5)

Ce qui est joué

J'ai l'impression d'être dans un de ces contes pas original où le héros se réveille et voit qu'il est en retard à son entrainement ou quoi !

- Alex, le héros de cette histoire.

Allez, ça c'est fait. Le héros vient de raconter l'histoire en mode "j'espère que ça ne va pas se passer comme ça", alors que direct, le joueur se fait une remarque du genre : "eh ben si, maintenant que tu le dis"

La première mention des ennemis se fait au camp d'entraînement, ou les jeunôts vont s'enrôler au sein de l'empire pour combattre les Arvles.

Au passage, on dit bonjour à Garet de golgen sun 1.

Ensuite, on doit aller sauver deux gamins qui sont accidentellement tombés dans un trou, le temps d'aller chercher une corde et de descendre dans le trou...

bah euh, Fin.

Ah mince. Mince mince mince.

Toute l'histoire en bref dans ma gueule

Les PNJs présents dans ce gouffre parlent au héros avec un ton ultra familier, ça veut bien dire qu'on a fini le jeu pour de bon...
Et la, on a toute une histoire dans la tronche, avec ses trous scénaristiques.
Et surtout des remarques du genre "trop pas original", et "gros stéréotype de RPG".
Personellement, j'ADORE ce genre de scénarii, je ne vois aucune incohérence, l'univers est (était parti pour être) développé, et classique sans pour autant sortir le duo redondant Elfes/Nains.

Le gentil bat le méchant, les 4 éléments, l'épée ultime, le coté méchant du héros, etc... Du moment que c'est bien mis en scène, ça me va tout à fait.

On s'est même fait spoilé la fin par le PNJ "gran méchan", avec le ton qu'il a utilisé, j'avais l'impression que mon pote avait joué à la version finale et me racontait tout.

Ambiance et Immersion (Note : 2,75/5)

L'intro a beaucoup d'importance dans la contribution de l'immersion. Et il faut dire qu'une intro comme ça, c'est très brutal.
Dès les premières secondes du jeu, des images défilent à vitesse grand V, et on a vraiment du mal à suivre. Il y a même des images subliminales du méchant.
On découvre alors que ce n'était qu'un mauvais rêve... Et là, le héros se met à imaginer des trucs qu'il a lu dans des livres.
Et boum, tout s'écroule quand ce qu'il dit se passe vraiment. (enfin, il est dit que ça allait mal se passer)

Et donc, il va au camp d'entraînement et Garet sait pourquoi. (horloge qui retarde)
Ce qui m'intrigue vraiment, c'est que Alex fait "encore ce rêve". N'en a-t-il parlé à personne depuis le temps ?

Et puis après le camp d'entraînement, on a ça :

-Hey sais-tu que tu peux courir en appuyant sur shift ?
-On n'est pas dans un jeu vidéo...

Aussi, il y a des fautes d'orthographe collector. C'est tellement puissant que l'auteur n'ose même plus y toucher (désolé je charrie)

Enfin bref, ce qui contribue principalement à ce critère, c'est les graphismes soignés et les animations (matez moi ce moulin quitutout )

Graphismes (Note : 4,75/5)

De l'or en barres. Pour le peu qu'on voit, c'est un bonheur pour les yeux.

Un tracé précis pour les maisons, un perspective digne des RPG sur PS1, et un tracé flouté pour le village. On sent la différence de ton, et c'est bien orchestré !
Sauf la partie haute de l'intérieur du moulin, c'est brouillon.

Ces artworks, han la vache...

Tout ce travail a donné beaucoup d'importance au jeu, mais garder la même qualité tout au long du jeu aurait demandé un travail colossal, et qui malheureusement ne fut soutenu pas assez longtemps.

Bande-son (Note : 4/5)

Musique d'intro, Midis, et bruitages RTPesque. C'est pas mal du tout. C'est même harmoniquement réussi.
Bon par contre les musiques qu'on nous présente à la fin demandent plus de soin. (choix des instruments adéquat ?)

J'ai bien aimé l'effet "un instrument en plus" à la fin du monologue.


...


(oui je sais, je ne suis pas doué pour juger de la qualité sonore)


Awards spécifiques

Game design (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Level design (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Systèmes originaux (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Scénario (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Mise en scène (Note : 4,25/5)

Des PNJs ne sont pas statiques même s'ils restent sur la même case. Il y a de l'animation, et ça rend le tout un peu plus vivant.

Il y a du mouvement, les personnages principaux ont des moyens d'afficher leurs émotions autant sur le faceset que le charset. L'usage des emotes épice le tout; on a donc un joli plat bien organisé.



Univers (Note : 3,75/5)

Pour résumer, on a les humains avec l'armée impériale pour force militaire, se battant contre des Arvles (des elfes) parce que leur éducation leur oblige à se battre contre eux, ceux qui sont contre sont alors des rebelles.
Ajoutez à cela un peuple de loups bipèdes qui se foutent du conflit précédent, et des familiers élémentaires.

Au dessus, on a le truc qui dirige les lois de l'univers, avec ses créatures qui contribuent au cycle création/destruction (Terranigma !?)

C'est basique est bien ficelé pour pouvoir sortir plein de péripéties autour du héros
Secret (Cliquer pour afficher)
(aka Mr création) <-- comment ça c'était trop prévisible ? Ben qu'attendiez vous pour un scénar ultra classique


Encore faut-il les avoir sous les yeux, les péripéties

Personnages (Note : 2/5)

On a certes un résumé des personnages qui décrit ce qu'il sont et ce qu'il vont faire... Mais le vécu n'y est pas. On ne peut pas ressentir vraiment ce que les héros ont (vont) endurer dans leurs aventures.

Le héros va souffrir un max ? Pas vu dans la démo, tant pis.

Je ne peux pas noter cela très bien, vu que je n'ai eu de sentiment pour personne.


Graphismes originaux (Note : 5/5)

Tout (à part la police d'écriture, mais ça on s'en fout) est custo, c'est EXCELLENT !

Chaque décor est un pur bonheur pour les yeux. Que se soit dans une maison, un village, un moulin, une grotte, ou un point d'eau, c'est ma-gni-fi-que.

Même le menu animé est super cool (quoi qu'un peu futuriste pour de l'héroïc fantasy)

Ce projet est certainement fait pour cet award. Note maximale.

Musiques originales (Note : 3,5/5)

Après la suprême originalité des graphismes, je ne saurais en dire autant sur les musiques.
Certes, elles ont étés composées personnellement pour ce projet, mais leur qualité peuvent être améliorée (choix des bons instruments en Midi ? Mp3 ?)

Cela dit, c'est tout de même fabuleux qu'un projet s'efforce d'être véritablement custo dans les musiques pour se détacher des autres projets.

Introduction (Note : 4/5)

Miam, une intro animée 100% pictures.

On se rend compte du potentiel des pictures de RM quand on voit ce genre d'intro, c'est bien du Joke tout craché, ça.

Mon problème sur cette intro est son rythme qui commence à "extrèmement lent" (texte qui défile lentement dans un effet de vague très bien utilisé) alors que son 2e mouvement est déjà "très rapide". C'est probablement dû à l'herbe qui défile dans un effet de perspective et le héros qui court.

Donc en gros, les points négatifs :
- le rythme accélère très brutalement
- L'animation du héros est moche, et je m'y connais en animation 2D
- L'herbe qui défile, plus l'affichage des crédits, plus un mini-effet de brouillard, plus deux trois pictures de plus par ci par là, et vous avez ... des ralentissements qui cassent l'effet de cette sublime intro. à ce niveau là, autant enregistrer le truc en tant que film.

Malgré ces points négatifs, cette intro est quand même la meilleure intro que j'ai vu jusqu'à ce jour dans un projet amateur.

Fin (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Originalité (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)




Conclusion (Note totale : 3/5)

"Quand on grandit, on ne vit plus dans le même univers"
-PNJ qui s'appelle Joke

Au final, ce jeu inspire l'immaturité, l'innocence qu'on a perdue en grandissant, et c'est pourquoi il ne sera jamais repris par son auteur.

C'est un projet plein de nostalgie, au vu de l'effet rétro qui découle de son scénario classique, et il a le mérite d'être très très soigné.

Si jamais ce jeu aurait pu être un jour fini, cela aurait pu être mon coup de coeur ultime. Des projets 99.99% custo, on n'en voit pas tous les jours.




Hélas, le projet est définitivement mort et enterré. :pleure:


Remarques diverses

Quand on passe sur le pont, le charset se décale en haut de 1-2 pixel. C'est bien pensé !

Petit problème au niveau de la course. Dès le début, on est déjà en vitesse de course sans appuyer sur shift, mais dès qu'on appuie sur shift, où qu'un event reset la vitesse, on revient à la vraie vitesse de marche, alors qu'on s'est dit depuis le début que la vitesse de marche était plus rapide... déroutant.

Quelle note donneriez-vous à ce test ?

Ce test est-il bien rédigé, compréhensible, complet, respectueux ?

Vous devez être connecté sur le site pour mettre une note !