Test :
Version Fille

Temps joué : 10 h


Introduction

Version Fille est un jeu... particulier.

Combiner un univers RPG où le quatrième mur s'est chié dessus, un humour gras et un scénario complexe, ça a le mérite d'être original, pour autant est-ce que ça marche bien ensemble tout ses trucs ?
Voyons ça en détail...


Awards généraux

Gameplay (Note : 2/5)

Je pense que c'est assez visible rapidement, le gameplay n'est ici pas la priorité.

Au niveau du système, il s'agit d'un RPG classique, avec équipement et niveaux... Soucis à ce niveau sur une forme de réinitialisation qu'il y a chaque chapitre, c'est frustrant pour un joueur qui a bien fait progresser son équipe de se la voir redonner avec la même puissance qu'un joueur n'ayant pas pris le temps de s'entraîner, ce n'est donc pas franchement un bon point.

Après ça, je ne trouve pas si probant les systèmes liés à l'apparition de monstres random, et le manque de boss, qui sont généralement les quasi unique moment de tension dans ce style de RPG, alors ils ne sont pas spécialement ennuyeux, ni spécialement passionnant, mais il n'y en a clairement pas suffisamment.

A part ça, l'importante quantité de dialogues a évidemment un impact majeur sur la perception du gameplay, on joue à lire des textes un peu. Ce n'est pas nouveau et pas tant que ça un mal, mais évidemment ça ne peut pas apporter beaucoup de points dans la catégorie gameplay.

Histoire (Note : 3/5)

C'est un sujet assez complexe qu'est l'histoire de "Version Fille".

La trame principale est (trop ?) complexe. Et c'est extrêmement déroutant quand l'univers lui-même semble juste nous dire "Allez, ça va être WTF ce jeu, les personnes sont conscient de leur nature de perso de RPG, de leur PV, elles sont toutes féminines (c'est rare une équipe non mixte, et c'est même un point négatif dans certains cas, la complémentarité c'est un plus sympa )." Néanmoins, ça se tient, c'est plutôt intéressant même si un peu fouillis ,je pense que ça mériterait d'être un peu alléger, ne serait-ce qu'une grande abondance de dialogues, car plus y'a de dialogues, moins on est attentif à chacun d'entre eux, bon sauf si on joue à un Visual Novel, mais il me semble que c'est pas l'objectif ici. Mais surtout dans ses dialogues, y'a beaucoup de paroles qui font pas avancer le schmilblick, faut allez plus au fait et l'histoire sera plus digeste. Néanmoins je le redit c'était assez sympathique, sans forcément être révolutionnaire, et ça m'a un peu étonné vu l'enrobage étonnant, et la case dans laquelle se pose d'office le jeu avec son univers au quatrième mur inexistant tellement il se fait pisser dessus.

Ambiance et Immersion (Note : 2,5/5)

Alors, il y a du bon... Et du mauvais ici.

En ressenti purement personnel tout d'abord, je n'ai absolument pas apprécier l'humour, voilà ça arrive, je remarque que d'autres ont mieux aimé, ainsi je ne ferais pas trop ressentir ça à la note vu que c'est exclusivement une question de goût personnel.

Maintenant du point de vue objectif, il y a de toute façon un trop grande faiblesse au niveau des dialogues. Trop, trop, trop, trop et trop ! Je ne rigole pas, j'ai eu envie d'arrêter à un moment tellement j'était blasé de lire sans pouvoir casser la gueule à des monstres. Après, oui c'est peut-être pas tant objectif que ça, certains aiment bien les très longues phases de dialogue, mais ce n'est pas une qualité dans un jeu vidéo, on aimerait ressentir beaucoup plus fortement l'univers via autre chose. Les graphismes personnalisés contribuent vraiment à l'univers mais forment à terme plus une finition, un petit truc en plus qui diffère le jeu des autres... Mais une finition on la met quand le jeu est fini, j'ai l'impression qu'il manque simplement du corps au jeu, je pense vraiment qu'aérer plus le scénario en mettant plus de phases de gameplay où en allégeant celles de cinématique rendrait bien plus vif et intéressant l'ambiance globale du jeu, qui sinon tend à être quelque peu soporifique.

Graphismes (Note : 3,5/5)

Version fille dispose de très bon atout graphiques. Bien qu'on ressent une certaine inégalité de qualité entre les différentes maps, elle est compensée par des ajouts customs qui sont très bien réussi et qui s'avèrent très importants pour l'obtention de l'univers un peu particulier du jeu. Après ce sont des graphismes d'un type très habituel, donc ils ne nous emmènent pas non plus dans quelque chose d'exclusif à Version fille.

Bande-son (Note : 2/5)

La bande-son est finalement assez banale, elle est emplie de musique accompagnant doucement le jeu et soutenant légèrement sa structure et son rythme, mais celles-ci sont vite oublier au final et ne semblent pas retransmettre avec une précision chirurgicale l'univers du jeu, donc il y a de la musique mais... elle s'arrête là, elle n'apporte pas une plus-value du reste du jeu.
Les bruitages sont eux plutôt issues des RTP, donc rien n'a été touché, inutile d'ajouter particulièrement des points ici.
Enfin il n'y a pas de doublages, ce n'est pas un problème les jeux en ayant sont très rares.


Awards spécifiques

Game design (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Level design (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Systèmes originaux (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Scénario (Note : 3/5)

Honnêtement, j'ai eu du mal à saisir toutes les subtilités du scénario. Il m'a semblé très gros, voir lourd, portés par une mise en scène inadaptée basé sur des dialogues longuets à répétition. Quand un joueur est attardé comme moi, il a du mal à passer autant de temps à lire et à tout comprendre.

Au moins, j'ai pu saisir un point tout de même, c'est que le scénario est quand même bien travaillé. On voit quelque chose de construit sérieusement, mais on se demande à un moment la logique qui a poussé l"auteur à mélanger un univers propice à l'humour parodique du jeu vidéo et un humour noir malsain et raciste.
Néanmoins l'histoire ne fait pas dans le manichéisme et gagne donc des points pour cela, c'est toujours très plaisant de voir un scénario où l'on ne s'attends pas à ce qui va suivre dans l'immédiat.

Mise en scène (Note : 3/5)

Alors les dialogues... Ils sont lourds, longs, trop nombreux, trop peu utiles, c'est un excellent moyen de faire fuir une quantité importante de joueur souhaitant aussi jouer à un jeu vidéo derrière ça, et c'est selon moi le gros point faible de cette mise en scène, qui se base quand même quasi uniquement dessus, il y a des effets de lumières mais qui n'apportent pas de plus-value. Par contre les graphismes personnalisés donnent un petit plus appréciable à Version Fille. Car exprimer des émotions autrement que via un nouveau texte c'est extrêmement ennuyeux, surtout quand ils sont déjà aussi importants, et donc c'est une excellente idée. Mais fraîchement il faut alléger ça, à moins de vouloir faire un film interactif à la David Cage où un Visual Novel, c'est déconseillé d'y allez autant de bon cœur entre le temps passer à parler et à réellement jouer, et c'est très frustrant, mélangé à d'autres choses comme la réinitialisation des niveaux lors des chapitres, on arrive à un résultat bon mais un peu maladroit.

Univers (Note : 2,5/5)

L'univers du jeu est quelque peu particulier sur le coup. On se retrouve dans un RPG dans lequel les personnages ont conscience d'appartenir à un RPG via l'existence de barre de PV, et d'une immortalité admise par tous les habitants de cet univers. Mais c'est vraiment la seule chose que j'ai repéré de particulièrement notable. L'histoire semble en fait se détacher un peu de cette notion à vouloir jouer la carte du dramatique où de l'humour noir, ce qui fait qu'univers et scénario ne synergisent pas, pire même en voyant ce contexte on s'attends à un jeu basé sur un humour parodique, ce qui n'est pas réellement le cas, on a bien quelques éléments liés à cela mais ça reste très léger.

Du coup, je ne sais pas précisément qu'en penser, l'univers est-il un prétexte au scénario où c'est l'inverse, leur non complétion est en tout cas un problème et je n'ai pas ressenti une profondeur incroyable dans l'univers, il y a cependant ce qu'il faut pour poser les bases au joueur.

Personnages (Note : 3/5)

Alors les schizophrènes racistes c'est pas trop mon kiff personnellement
Après les personnages sont-ils mauvais en soit ? Non, pas du tout. Je craignais une chose notamment, c'est que j'ai du mal à les différencier, étant donné que l'univers pose déjà un ton fort avec les personnages conscient d'être dans un RPG, ça faisait déjà une chose de moins pour les rendre uniques, et somme tout c'est quand même suffisamment bien fait pour qu'on s'y retrouve, ce qui n'est pas si aisé. Même sans trop apprécier les personnages on peut voir des qualités dans leur réalisation qui méritent quand même quelques points dans cet award.

Après je ne met pas plus de points car... Les personnages secondaires m'ont semblé au contraire dispensable, ils alourdissent le jeu et on les oublie vite. C'est un peu dommageable et ça impacte sur le restant du jeu.

Graphismes originaux (Note : 4/5)

Et bien c'est quand même fichtrement sympa ses graphismes custom. Si il y a bien un truc qui tape à l’œil quand on joue c'est ça... Du coup je n'ai pas de temps de choses supplémentaires à dire sur cet award, je met une bonne note ici mais, il me semble clair que ce n'est pas le jeu présentant les meilleurs graphismes custom de cette session, mais je le vois aisément sur le podium, car il apporte quand même des éléments sympa qui méritent d'avoir leur place sur les marches.

Musiques originales (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Introduction (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Fin (Note : 0/5)

Un jeu non fini, qui participe à l'award fin, où on doit estimer de la qualité du ressort final... Qui est ici inexistant...

Pourquoi participer à cet award ? Ça semble évident que le gagner frise l'impossible avec un jeu qui n'a pas encore de fin.

Originalité (Note : 1,5/5)

Originalité de gameplay, non.
Originalité de graphismes, non, il y a du custom mais il n'est pas original.
Originalité de bande-son, non.
Originalité de scénario... Mhh... Explorons cette voie, c'est la plus probante.

Alors, le gros truc particulier de l'univers, c'est cette histoire de monde RPG, où les personnages sont conscients d'avoir des barres de PV, une vie, et sont affectés par tous les éléments traditionnels d'un RPG... Oui enfin on a déjà vu ça tout de même, des personnages qui sont au courant qu'ils sont dans un jeu/film/bd et qui l'utilisent comme un ressort humoristique... Donc quelques points car ce n'est pas courant mais... C'est pas plus original que ça non plus, le reste de la trame reste dans les pur traditions.


Conclusion (Note totale : 3/5)

Version Fille est un jeu complexe, c'est vraiment le premier mot qui vient à l'esprit.

Cet univers de RPG avec des personnages conscient de leur nature de personnage-joueur où de NPC, cet humour malsain et ce scénario trop complexe... Il y a de l'idée derrière tout ça, et des choses comme les graphismes personnalisés rendent honneur à tout le travail de réflexion passer dessus, mais au final on a l'impression d'avoir en face de nous quelque chose d'inachevé, quelque chose d'un peu trop chaotique pour montrer ce qu'il sait faire, car j'ai l'impression que l'enthousiasme du maker pour concevoir un bon scénario c'est presque transformer en obsession pour faire en sorte que le scénario soit super travaillé et super complexe, et ce n'est pas ce qu'un joueur attends en voyant u tel univers, un tel humour. Il aurait fallu moins se disperser, pour moins choquer, se concentrer sur une seule notion et la pousser à fond, de long en large, car à côté de cet univers plein de promesse mais trop chaotique, on a des dialogues et des phases de non-jeu omniprésentes qui deviennent lassantes à force de s'enchaîner sans avoir réellement l'impression que l'histoire avance à chaque fois.

Ainsi Version Fille est un jeu cool, mais son principe même de vouloir visiter plusieurs univers humoristique, couplé à une histoire trop longue porté par des dialogues trop lourds lui coûtent une perte de sympathie importante. Néanmoins je le répète, c'est très loin d'être un mauvais jeu, Version Fille a des arguments et sait conquérir certains publics, mais pas tous, en tout cas pas le mien.


Remarques diverses

Quelle note donneriez-vous à ce test ?

Ce test est-il bien rédigé, compréhensible, complet, respectueux ?

Vous devez être connecté sur le site pour mettre une note !