Test :
CAM°

Temps joué : 7 h


Introduction

Cam°, voici un jeux dont je vais me souvenir. Qui m'a frustré certes. Qui m'a énervé au possible. M'a fait gueuler comme un taré, je l'ai même insulté. Le plus frustrant reste malgré tout que je n'arrive pas à le boucler alors que j'en suis au dernier niveau. Vous l'aurez compris j'adore ce jeu, et non ce n'est pas ironique.


Awards généraux

Gameplay (Note : 2,25/5)

Le Gampelay de Cam°: On dirige la caméra avec la main droite, on marche, on court dans le bon timing avec la main gauche et on réfléchi. Simple, efficace et je dirais plutôt "rare" que "original".

La synchronisation des mains dirigeant chacune un élément directionnel demande un petit temps d'adaptation, mais s'assimile assez facilement et deviens vite la base pour progresser dans chaque niveau; autrement dit, est très bien exploité. Je me demande d'ailleurs si l'auteur s'est basé sur ce système pour concevoir le jeu ou si ce système est né du level design tellement qu'ils sont concordent.

-On ballait d'abord la pièce avec la caméra pour situer le passage et les ennemis.
-Puis on se lance avec notre personnage dans nos tentatives.
-La caméra demande cependant d'être contrôlé en même temps que le personnage dans pratiquement chaque pièce. Ce qui demande un peu de technique et parfois de stratégie quand à comment placer la caméra au départ.

La difficulté est très élevé et il faudra vite se rendre conte qu'on va bouffer du Game Over à répétition.
Il y à certains petit détails qui pourront autant être vu comme des défauts que des qualités.
Qui ont surement été voulu par l'auteur et calculé, en tout cas qui n'échapperont à personne.

Pour ma part je les prends comme des défauts car ils mon empêché d'apprécier pleinement le jeu:

-Le sprint est trop bref, trop long à être de nouveau disponible et il n'existe aucun moyen de savoir s'il est disponible ou non.

-Souvent, très souvent, j'ai appuyé sur la touche pour sprinter qui ne s'est pas activé. J'en ai déduit qu'en restant immobile tout en appuyant sur la touche il s'active mais que le personnage ne sprint pas lorsqu'on le déplace dans un deuxième temps. Ou que j'avais tendance à trop prévoir mon départ et restais trop longtemps appuyé sur la touche avant de déplacer le personnage. Et vu que le sprint est très bref et le temps de recharge beaucoup plus long, me retrouvais, au départ de ma course, sur un temps de recharge.

-Le personnage se déplace de deux cases si on reste appuyé un peu plus longtemps sur la touche. C'est clairement prévu et même expliqué que c'est un avantage dont on dispose sur les monstres qui imitent nos mouvements. Sauf que c'est très gênant lors d'un sprint, qui nous pousse souvent une case à côté de la trajectoire voulue. Et dans un jeu aussi millimétré ce n'est plus un avantage.

-Ne pas indiquer quelles portes sont fermées et laquelle on doit atteindre peux être considéré comme un challenge de plus. Mais pour cela, il aurait fallu que le jeu soit moins dure. Car lorsque l'on meurt dix fois en ayant atteint aucune porte et qu'il y a cinq portes à essayer, s'ajoutant à toutes les tentatives pour trouver la technique pour passer, plus les ratés dus à nos maladresse et celles dus aux points cité au dessus, on se retrouve très vite à la vingtaine de Game-Over avant de la trouver, mais pas forcément la franchir. Je pense que le jeu est assez dure pour se permettre de l'indiquer. Cela ne baisserait en rien la difficulté et le challenge, voir même éviterait beaucoup de Game Over au joueur et donc de frustration et d'abandon.

-Les portes et les trajectoires demandent beaucoup de précision, mais les ennemis nous touches à une, voir deux cases d'intervalle. Peut-être voulu mais très frustrant également.

Tu apportes de bons éléments et de bonnes idées créant de la difficulté, ils sont tous bon et efficace, mais cumulés, ils rendent le jeu Hardcord. J'ai dus approcher la centaine de Game Over, ça parait simplement incroyable. Chaque élément du jeu est au minimum bon, mais la difficulté viens gâcher tout plaisir. Je me suis forcé à aller jusqu'à la fin sans même le finir. J'étais frustré, et pas seulement parce-que je mourais pour un rien, mais parce-que le game-design est très bon mais complètement gâché par ce seul élément qui passe tout le reste à la trappe. Beaucoup passeront à côté, abandonneront et se souviendront du jeu comme impossiblement dur.

Cet élément vient ici baisser la note pour te faire comprendre à quel point il gâche tout le reste. Tout le jeu aura beau être génial, s'il nous décourage dès le début, nous fait rager et enlève le plaisir de jeu, l'histoire passe après, les graphismes, l'immersion, le son, le gameplay, le level design, non seulement on passera à côté de tout ça mais aussi ne le verront peut-être même pas puisqu'on aura arrêté le jeu.

Il n'y à pourtant pas grand chose à faire pour changer ça sans baisser la difficulté global mais rajouter un peu de confort pour le joueur comme: augmenter la durée du sprint ou baisser son temps de récupération. Augmenter la vitesse de déplacement de la caméra ou du joueur, indiquer la porte à trouver. Faire un retour en début de pièce au lieu d'un Game Over...

Est-ce que le contenu jouable procure du plaisir/de l'amusement ?
Au début oui, jusqu'au 10ème game over, après non.

Histoire (Note : 3/5)

Nous sommes Agent de surveillance dans un immeuble et aidons une femme à se diriger vers la sortie.
Là aussi ça reste très simple mais efficace. Le principe de protéger une femme fonctionne toujours très bien.
Et en mettre plus n'aurait pas forcément été à l'avantage du jeu, cette histoire lui est amplement suffisante.
La mise en scène est bonne sans être transcendante et les personnages facile à cerner.
Un point en plus pour la justesse du choix.

Ambiance et Immersion (Note : 2,5/5)

L'ambiance ne m'a embarqué qu'au début du jeu. Bien quelle soit soigné même si perfectible et manque de détail. Je n'ai pas ressenti ce que j'attendais. Ni peur ni d’angoisse, ni stress ou oppression. Et je sais pourquoi, au début la mise en scène et l'immersion opérait. Mais tout est très vite entaché par la répétition des Game Over. Honnêtement, on passe tellement de temps à mourir qu'on n'en à plus peur. On se détache complètement du personnage qui devient juste un pion qu'on avance et qui se fait dégommer toute les dix secondes, l'horreur en devient comique et nos tentatives désespérées.

J'ai fini par me faire une raison, peut importe ce qu'il se passait, où j'allais je savais à l'avance que j'allais mourir une dizaine de fois, voir plus, à chaque endroit. Le problème étant qu'on à plus rien à perdre. Ou disons plutôt la difficulté qui est trop élevé?

Ceci dit le tout laisse un souvenir de bien réalisé sans défaut majeur. Les graphismes sont en accords avec les sons qui sont bien distribué tout au long du jeu.

Petit bémol sur le fait d'être dans le noir mais d'avoir des pièces lumineusement blanche.
On nous parle bien de caméra infrarouge mais l'impression n'y est pas.

Graphismes (Note : 3,5/5)

Les décors sont corrects, simples, suffisants et harmonieux, mais trop répétitifs.

Les monstres sont travaillés c'est appréciable, surtout celui qui nous poursuit quand on s'approche trop, le walker de base un peu moins peu être.

Les différentes pose du personnage lors des scènes sont sympa et la rendent plus vivante.


Bande-son (Note : 3,5/5)

Aucune musique, je comprend tout à fait ce choix qui colle très bien au jeu, mais certains passage en méritait une tout de même.

Les sons d'ambiance sont bien choisi et réalisé. Ceux des monstres, cries et stressant, sont parfait. On reconnais chaque monstre avant même de les avoir vu.



Awards spécifiques

Game design (Note : 4/5)

Si le but était de faire un jeu challenge, destiné à repousser les petits pousses, décourager les plus courageux, à faire rager les rageurs et dégarnir les chauves. Pari réussi.

Le jeu dans sa globalité est convaincant par la qualité du gameplay, se voulant clairement orienté reflex et réflexion, avec un background horreur un peu en option. Le tout simple et efficace.

Le contrôle de caméra, le sprint, la recherche et réflexion pour parvenir à la destination en évitant les monstres, toutes de bonnes idées, perfectibles mais bonnes. (Voir section Gameplay)





Level design (Note : 4,25/5)

Encore un élément très bien réalisé, on vois clairement qu'il a été travaillé. Je dirais même que c'est un élément moteur du jeu. Dans chaque pièce où l'on entre, on se demande quel coup tordu tu as bien pu nous réserver et qu'elle en est la difficulté.

Juste deux petites choses qui viennent entacher le tableau:
-La difficulté des niveaux n'est pas crescendo, on commence fort, on enchaîne sur du même niveau, et puis d'un coup une salle se fait les doigts dans le nez, clairement pas à la hauteur des autres et on repasse à du hardcord, et cela plusieurs fois dans le jeu.
-Déjà cité plus haut; les portes à deviner qui créer une sensation hasardeuse et de die and retry. Ceci dit ce n'est pas forcément un défaut mais aide clairement à perdre et décourager le joueur.


Systèmes originaux (Note : 4/5)

Bravo, tu as réussi à réaliser quelque chose d'efficace et accrocheur avec peut d'éléments.
Car oui concrètement les éléments sont: la caméra, la marche et la course.
Mais bien employés et bien programmés, là est toute la différence.
Quelques petites choses à parfaire selon moi, mais ce n'est que subjectif.
Sinon la difficulté du jeu à réduire afin de pouvoir apprécier le système et se rendre mieux conte de sa qualité.

Scénario (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Mise en scène (Note : 3/5)

La mise en scène est bonne sans être transcendante. On comprend bien les scènes, leur son collent aux situations. Les grésillements de la caméra et les effets sonore bien adaptés. J'aurais aimé voir plus de cut scène.

Univers (Note : 2,5/5)

Un bâtiment vide, une catastrophe, des monstres ténébreux qui apparaissent dans un monde qui parait moderne. Aucune autre information concernant l’univers du jeu sinon qu'il y à la fille de The Ring et ce qu'elle peut sous entendre si on connais l'histoire.

Personnages (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Graphismes originaux (Note : 3,5/5)

Les graphismes créé sont cohérent avec l'univers et l'ambiance donnée. Le tout harmonieux et s'accord bien également avec les monstres et le personnage.

Musiques originales (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Introduction (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Fin (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Originalité (Note : 4/5)

L'originalité ici n'est pas dans le scénario ni le style horreur ou encore les graphismes plutôt simples.
Mais bel est bien dans le gameplay combiné au level design le tout noyé dans un bain de challenge.


Conclusion (Note totale : 2,5/5)

La note peux paraître sévère, mais:
Jouer 7 heures sur une partie qui t'enregistre même pas 40 min de jeu, montre clairement la différence entre le temps passé à avancer dans le jeu et le temps passé à mourir et réessayer.

Au final que m'a procuré ce jeu?
De la frustration, de l'énervement et de l'ennuie par répétition.
Bien-sur il y a eu cette satisfaction et fierté d'avoir réussi chaque passage, mais insuffisante et vite rattrapée par les sentiments précédents à chaque nouvelle pièce et surtout chaque Game Over.

La pire frustration est de se dire que le jeu serait presque parfait s'il n'était pas si dur.


Remarques diverses

Non je ne l'ai pas assez dit: Baisse la difficulté!
Bon point cependant c'est que le jeu se démarque et est mémorable.

Quelle note donneriez-vous à ce test ?

Ce test est-il bien rédigé, compréhensible, complet, respectueux ?

Vous devez être connecté sur le site pour mettre une note !