Test :
City Empire

Temps joué : 2 h


Introduction

Je viens de finir de lire la fiche du jeu et je viens de décompresser l'archive... Voyons voir de quoi retourne City Empire ! Tout ce que peux dire en intro, c'est que sur le papier, ça sonne bien ! Passons au jeu.(J'y ai joué 2 bonnes grosses heures après avoir eu certain crash ,die/retry certains combat et essayé de upper un peu les stats).


Awards généraux

Gameplay (Note : 3/5)

Des interactions un peu partout dans le ghetto (qui est un open world) font que c'est assez plaisant vu que j'active chaque pixel de chaque mur. Un HUD est présent et nous indique plusieurs infos tels que l'heure in game (petit cycle jour/nuit), la fatigue, la faim etc. qu'il faudra gérer tout au long du jeu. Le déplacement du perso en diagonale n'est pas dégueulasse donc pour cet aspect du jeu pour l'instant rien à dire. Une des premières choses qui m'a surpris c'est pourquoi le bouton de sprint est aussi le bouton d'action? (j'utilise Z) et pourquoi le bouton de saut est sur shift? D'un point de vue très perso, j'aurais mis : Shift = sprint; Saut = espace; Z,enter... = action. Cela n'engage que moi, évidemment. Les choix à faire au curseur de la souris n'est pas une mauvaise idée en soit mais, le fait que ça bloque le clavier est un peu dommage. Du coup il faut lâcher le clavier et choisir avec la souris. Heureusement que ces choix sont assez rare et qu'au début du jeu. En revanche, le curseur de la souris dans le menu est très mal calibrée, je m'explique : Quand je veux voir composition de mon groupe, il faut que je positionne ma souris quasiment sur la ligne au-dessus. Du coup on a tendance à caler la souris dans un coin et à faire les choix aux clavier ce qui est par ailleurs plus rapide et ça ne casse pas le rythme (bouger la main du clavier, choper la sourie, repérer le curseur et se calibrer pour cliquer sur le menu voulu...).
Lorsque je suis allé à la plage, j'ai été agréablement surpris que l'on puisse nager et même faire de la plongée sous marine où l'on peut trouver des coffres. Par contre, j'ai pu voir que l'on pouvait sauter hors de l'eau tel un dauphin plein de grâce ! C'est pas vraiment possible mais c'est sympa quand on veut aller tout en bas de la map assez rapidement.
Les combats maintenant ! Mon tout premier combat a été contre le rott dans une des maisons. Outre le fait que mon chat s'est fait dépecer et mon perso broyé par cette machine de guerre, le système de combat est purement et simplement du tour par tour tactique style Disgaea/ Final Fantasy Tactics etc. C'est donc après m'être fait bouffé trois fois que j'ai découvert la salle de sport où l'on peut s'entrainer (cela augmente les stats) pour la modique somme de 10 $ ! Mais... ça n'a servi à rien vu que j'me suis fait défoncer par les Turks dans la boite de nuit ! x). Il y a apparemment un système de réputation qui augmente/diminue chez des factions de gangs en fonction des actions effectuées (En fonctions des tags de tel ou tel gang? Je ne sais pas trop...). On peut rentrer chez la plupart des personnes et leur piller le frigo et autres biens, ce qui fera diminuer la barre "d'acte légal" (au passage, j'ai dit bonjour à Elekami et j'ai même pissé chez lui ). De plus, il y a des barres de progression qui sembleraient être des "niveaux de compétences" (on y alloue des points) dans certain milieu genre le deal et le proxénétisme. J'imagine qu'une fois un niveau avancé, cela donne accès aux fameux évènements que l'on peut trouver un peu partout dans la ville pour y placer un personnage qui bosse pour vous. Tout comme les spots d'évènement, le perso a la possibilité de racheter des magasins un peu partout en ville. Les points les plus négatifs pour moi sont les bugs de scripts qui nous tombent dessus comme une merde sur une planche et les images manquantes genre dans objectifs -> personnages importants qui font instant crasher le jeu. De plus, le jeu rame à mort la nuit dans le ghetto, ce qui est très pénible.
Certains dialogues sont en anglais malgré le fait de l'avoir mis en français (je ne parle évidemment pas de l'interface mais bien des bulles de dialogues). Du coup on a des fois un franglais.
C'est dommage que le nom du pet n'apparaisse pas.
Que dire de plus...? Ah oui ! On peut acheter un ours et se ballader dans le ghetto avec... Un ours putain !!


Histoire (Note : 1,75/5)

Dans City Empire nous incarnons Arsh (que l'on peut renommer par la suite) qui est en plein casting d'un film puis finis par se faire virer comme un malpropre. Il semble être pote avec Panda Pain que nous ne retrouverons pas (?) dans le jeu pour l'instant. Passé un petit interlude dans le métro, nous voilà chez nous, et sans aucune explication ou monologue de notre cher Arsh, on repart en ville faire notre vie. Aucune indication si notre personnage a de la famille, si son passé a été difficile ou non... Malgré cela, nous avons le choix entre suivre la pente du crime ou bien être quelqu'un de droit, ayant un salaire peu onéreux mais honnête. J'ai mis la moyenne à cet award vu que le jeu veut que le joueur fasse sa propre histoire qui en fait, à l'air assez riche selon si on est honnête ou pas, mais le fait que l'on n'ait pas une petite explication/dialogue/monologue/pensée pour guider un peu plus le joueur bah... On est vite paumé. On peut parler à n'importe qui, on fait des tags sur les murs. Je n'ai pas pu aller à fond dans l'une des deux voies et suis resté assez neutre, du coup, je ne sais pas vraiment comment évolue l'histoire dans un sens comme dans l'autre. Concernant les dialogues il y en a assez peu et se limite à une textbox par pnj. Certains pnj spéciaux déclenchent des interactions sociales donc on peut leur parler de tout et de rien voire même être brutal avec eux. j'ai repéré quelques fautes d'orthographe ici et là, rien de dramatique cependant mais c'est lourd de trouver des portes sur lesquelles c'est écrit : "fermer" au lieu de "fermée". Et comme je l'ai dit dans la section précédente, il y a certaine bulle de dialogue qui sont en anglais.


Ambiance et immersion (Note : 5/5)

Que dire...
Rien que la musique déjà (voir le paragraphe bande-son) nous met dans l'ambiance et on sait même avant de sortir dans la rue que nous sommes dans un ghetto. Le mapping quant à lui est pas mal aussi bien à l'extérieur qu'à l'intérieur des bâtiments. Les tags type street art sur les murs sont vraiment beau, mes félicitations à l'artiste. De plus, ils s'intègrent bien aux restes des tilesets. Les gangs sont bien représenté et ils ont tous un habillage qui les différencie et biensûr, ils ont un territoire qu'ils doivent défendre. L'ambiance est vraiment celle que l'on peut voir dans les films parlant de guerre de gang, en tout cas, je m'y suis bien cru.
La musique + les tags + les gangs + les flics qui en ont plein le cul + la boite de nuit + le labo de drogue... = Ambiance parfaitement réussie pour faire le ghetto. Idem pour la plage où tu n'as pas oublié de caser des kékés bien lourd !
Mention spéciale pour Alex qui a viré clodo !


Graphismes (Note : 3,5/5)

Comme je l'ai dis au dessus, j'ai adoré les tags et la cohésions qu'ils forment avec les tileset de rmkXP est assez bien faite. Les tags que l'on peut faire avec notre héro sont aussi de bonne qualité (j'entends par là que l'on arrive à lire le nom du gang représenté sans difficulté). L'animation du métro qui arrive en gare est fluide quoique un peu longue, surtout sur l'ouverture des portes.
N'étant pas graphiste, designer ni même mappeur, les seuls principaux défauts que j'ai pu trouvé sont que des fois on se retrouve bloqué sans aucune raison apparente alors que l'on peut clairement passer et je suis passé 2 fois aux travers d'un mur dans un immeuble (dans le labo de drogue je crois). Il faut juste faire attention à ça, et le reste est largement maîtrisé selon moi.


Bande-son (Note : 3,75/5)

Je tiens à être clair là-dessus : je n'aime pas le rap et tous les genres qui s'en rapprochent de près ou de loin, cependant, j'ai dû faire un gros effort et rester objectif pour ce test.
La bande son colle parfaitement à l'ambiance dégagée du jeu, c'est vraiment ce que je m'attends à entendre si je descends dans les quartiers chauds de ma ville. Les bruitages sont simples, la voix qui annonce le début de chaque combat est bien utilisée et les musiques de combats collent bien au thème.
Là où le jeu perd des points, c'est lorsque j'entends la musique RTP de l'auberge juste derrière la musique d'ambiance, ça tranche complètement avec le reste et j'ai eu un bug cérébral durant tout l'interlude. Là où ça ne va pas trop non plus c'est de passer, sans transition, de la musique du ghetto à une musique douce dans les champs. Sans ça, je pense que j'aurais mis le maximum de points.
Pour en revenir au ghetto, les musiques sont variées, on n'a pas toujours le même ostinato et c'est quand même assez sympa pour quelqu'un qui ne supporte pas ça. Et honnêtement, je m'attendais presque à un "tube" de l'été en musique pour la plage. x)


Awards spécifiques

Level-design (Note : 3/5)

Comme je l'ai dis, le mapping est bien fait à part les quelques petits soucis énoncés plus haut. On se croirait vraiment dans un ghetto complètement pourri de grandes ville. C'est sale, plein de tag, plein d'individus peu recommandables, les décors sont bien gérés et la continuité des niveaux est cohérente et logique.
On arrive à vite prendre ses repères et on hésite pas à explorer les maps à fond, à tester chaque pixel de chaque mur afin de dépouiller récupérer ce qui pourrait nous être utile.
Le déplacement dans cet environnement est assez fluide et intuitif mais on tombe parfois sur un tileset impraticable alors que dans la logique des choses on peut clairement passer dessus.


Systèmes (Note : 3/5)

Le système jour/nuit est lié avec le système de timer et on ils sont tout deux sur le HUD, ce qui fait que l'on perds pas la notion du temps en jeu. Ils sont correctement utilisés et bien exploités dans l'ensemble et ils obligent donc le joueur à respecter certain timing dans lesquels certains aspects du jeu sont disponibles à telle ou telle heure du jeu. Cependant, j'ai l'impression que le positionnement des pnj, quelque soit l'heure du jour ou de la nuit, ne change jamais. Quelque part je trouve ça dommage vu qu'on est dans un ghetto et que les gens qui n'ont rien à se reprocher devraient rentrer chez eux et se barricader.

Le système de sociabilité est bien pensé, on peut discuter de tout avec quelque pnj avec qui on a accès à cette fonctionnalité. Ce n'est cependant pas assez exploité dans le reste du jeu et je prends les videurs de la boîte comme exemple, ils ont tous le même dialogue.

Je ne sais pas trop en quoi consiste le système de dressage mais si c'est le fait d'avoir un animal dans l'équipe, qu'on puisse en acheter un dans les arènes pour ensuite les faire combattre, c'est plutôt une idée originale et qui peut vite tourner au délire car on peut acheter un tigre ou un ours, du coup... Y'a moyen de bien faire peur à tout le monde avec ! Remarquez, ce serais génial d'avoir un ours qui sert dans la police !

Pour ce qui est de la gestion de la faim, du sommeil et etc. donnent un bon côté réaliste au jeu sans être trop contraignant, si l'on fait que se ballader dans la rue, la jauge de faim et de sommeil n'augmente pas des masses, cependant, si l'on s'entraine régulièrement, celles ci augmente de manière significative et il faut donc se nourrir et boire ce qui entraine l'augmentation de la barre d'envie d'aller au WC. Tout ceci est bien dosé, ce qui n'oblige pas le joueur à avoir la pression constamment pour chercher de la bouffe et un lit.

Je n'ai pas pu exploiter le système de métier vu que mes barres de réputation sont restée assez neutre durant toute ma session de test et à part le boulot de serveur dans la boîte de nuit (dans lequel on a véritablement du mal a repérer les clients) je n'ai rien pu tester d'autre.

Pour le reste des systèmes je dirais que c'est assez original de taguer les murs et en fonction de la bombe équipée, le tag représente tel ou tel gang. Le système de plongé est très bien géré et il ne faut surtout pas oublier de vérifier son niveau d'oxygène sinon c'est le game over instantané. Cependant, je trouve pas ça très logique de pouvoir sauter hors de l'eau.





Mise en scène (Note : 3,5/5)

Rien qu'à la mini scène dans le métro on est déjà au courant sur quel genre d'endroit on va débarquer. Comme je l'ai dit, les décors sont bien gérés, l'ambiance est parfaitement maitrîsée grâce à l'omniprésence de tags, saletés et tout autre désordre. Là où c'est plus frappant, c'est surtout en periode de nuit. En effet, la totale obscurité pourrait nous inquiéter et on s'attend presque à voir un membre d'un gang nous racketter. Ce n'est pas le cas mais remarque ce serait pas mal comme event aléatoire. Il manque seulement un petit dialogue d'introduction afin de mieux situer le joueur qui débarque dans cet univers afin de l'en impreigner totalement.

Univers (Note : 2,5/5)

Pour l'instant nous n'avons qu'une base de l'univers et nous avons déjà une bonne idée de ce qui nous attend prochainement dans le jeu du moins, dans les grandes lignes. Selon moi, il manque une explication de qui est le personnage que l'on joue, d'où est-ce qu'il vient, quel est son passé, qu'a-t-il fait pour en arriver là? Même si le test de personnalité en début de jeu est un genre de création d'avatar unique, nous ne connaissons rien de lui. De plus, nous ne connaissons pas l'histoire de la ville, qu'est ce qui a bien pu se passer pour que des clans se forment etc. Ce sera peut-être expliqué plus tard, au fur et à mesure de l'intrigue mais, pour l'instant on se pose énormément de questions sur l'univers.


Personnages (Note : 1/5)

Vu qu'on débarque dans le jeu sans connaître la moindre pensée de notre personnage, j'en ai finalement déduit qu'il a la personnalité que l'on veut et cela est définit par nos actions faites au travers du jeu. Ce qui manque cependant c'est son absence totale de background. Les seules fois où l'on peut considérer que le personnage parle c'est lorsque l'on fait un choix quand un pnj nous pose une question et grâce à cela on peut s'amuser à faire une personnalité complètement lunatique voire bipolaire.
Le seul personnage secondaire qui a l'air d'être important est Panda Pain qui, aux premiers abords, à l'air d'être un gros déconneur, un mec qui ne se prend pas du tout la tête. Mis à part cela, et à cause du fait qu'on ne le recroise pas tout de suite dans le jeu, rien d'autre n'est exposé.
Quant au reste de la populace qui traine dans la rue... ça reste du "Ziva touche pas à mon mur sale bâtard !" Nan j'abuse biensûr, mais l'idée est là. Pour ceux qui sont chez eux, ils ont peur de ce qui se passe dans la rue et pour finir sur les flics, ils en ont tellement marre de ce ghetto qu'ils n'embarquent même pas notre personnage au poste quand on les menace ou qu'on les insulte.


Introduction (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Graphismes originaux (Note : 5/5)

Selon moi, ce jeu mérite un award graphismes originaux. Quand on passe en revu tous les graphismes qui ont été fait spécialement pour ce jeu, on ne peut qu'être impressionné.
L'écran titre est parfaitement bien animé, c'est simple et annonce tout de suite le thème.
Tout les pnjs ont un skin unique, je ne pense pas avoir vu deux fois le même charset (à part peut-être pour les flics), les habits des pnj changent en fonction de leur appartenance à un groupe quelconque (deux gangs différents par exemple).
Le design du menu est clair, les petites fioritures sur le bord de l'écran nous font vraiment penser à une vraie tablette, mis à part la batterie à 100% , ça c'est du fake !
Et pour le mot de la fin, ce qui m'a le plus plu, c'est le street art que l'on peut voir dans les territoires des gangs. Ils sont tels que l'on peut les voir sur les murs dans les villes IRL et ils font en sorte que l'immersion soit totale. Encore une fois, mes félicitations à l'artiste !


Musiques originales (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)




Conclusion (Note totale : 3/5)

City Empire est une très bonne base d'un Tactical RPG/ simulateur de vie réelle. Si toutes les promesses sont tenues, le jeu final sera génial et j'y jouerais avec plaisir même si je n'aime pas la musique !
Sur cette base, il manque quelque précisions sur ce que l'on peut/doit faire, ainsi que certaine réflexion personnelle venant du héro et ce sera impeccable.

Bon courage pour la suite et bonne continuation !



Remarques diverses

-Attention aux messages qui sont restés en anglais quand le jeu est mis en français (je parle bien des bulles de dialogues, pas de l'interface.)
-Les portes sont FERMÉES, et pas "fermer" ! Ou à la rigueur "C'est fermé"

Quelle note donneriez-vous à ce test ?

Ce test est-il bien rédigé, compréhensible, complet, respectueux ?

Vous devez être connecté sur le site pour mettre une note !