Test :
Nin'To
Par Yuko

Temps joué : 4 h 30 min


Introduction

Lorsque Nin'to s'était inscrit, je me souviens que ce jeu m'avait interpellé, je ne sais plus trop pourquoi, mais quelque chose m'avait donné envie de tester le projet, du coup, j'étais plutôt optimiste en commençant ma partie.

Mais bon, je préfère le dire directement, je n'ai pas apprécié Nin'to, à tel point que lorsque je rédige ce test je n'ai pas terminé la jeu (contrairement à mes principes) tellement j'ai trouvé mon expérience de jeu pesante et compliquée.

Néanmoins, je pense avoir joué assez longtemps pour avoir un avis assez poussé sur le projet étant donné que le niveau était plutôt égal sur l'ensemble de ma session de jeu.


Awards généraux

Gameplay (Note : 0,5/5)

Le texte va être assez court étant donné qu'il n'y a pas grand-chose à dire vu que les seuls éléments de gameplay que j'ai croisé sont plutôt classiques.

Tout d'abord, on a un système de combat somme-toute plutôt classique : les battlers des personnages sont disposés sur la droite tandis que les ennemis leur font face sur la gauche. Si ce n'est cette disposition, le reste consiste en une utilisation de capacités ou d'attaques normales afin de battre les ennemis.
Dans l'ensemble, certaines attaques sont un peu différentes, on peut par exemple rencontrer des capacités qui nécessitent des PV (plutôt que des PM) pour être utilisées, de même certaines capacités permettent de regagner des PM. Le soucis c'est que ça ne suffit pas : j'ai quand même passé toute ma session de gameplay à spamer l'attaque que je jugeais la plus puissante et me soignait quand ma vie commençait à être trop basse.
D'ailleurs, les ennemis communs sont plutôt simple à battre tandis que les boss sont très très longs à battre du coup on a l'impression que la difficulté est faite un peu à l'arrache.

En parlant de cette dernière, on peut la régler aux points de sauvegardes ainsi qu'au début du jeu, mais cela se limite à une simple modification globale des stats du projet. D'ailleurs, j'ai déjà eu du mal durant certains combat avec le mode normal alors je doute que la difficulté « Impossible » ait un quelconque intérêt vidéo-ludique étant donné qu'en effet, elle est sûrement impossible.
C'est sympa ce système de difficulté, mais là j'ai plus ressenti que cela avait été installé en une après-midi plutôt qu'une réelle réflexion sur commencer rajouter ou enlever du challenge au joueur (étant donné que le mode facile consiste à être surpuissant et imbattable, ce qui enlève tout l'intérêt aux combats, du coup, encore une fois, pas sûr que cela ait un intérêt vidéo-ludique).

Enfin, le dernier petit système dont j'ai envie de parler (vu que les magasin sont… des magasins) c'est celui des flammes dansantes et de la téléportation. En effet au bout de quelques minutes de jeu, on acquiert une pierre de téléportation dont le principe consiste à être téléporté à la flamme dansante la plus proche. Bah, j'ai pas trouvé de réel intérêt à cet objet à part à éviter de faire des retours en arrière à certains moments, mais ces « allers rapides » pourraient être obligatoires plutôt que d'inciter l'utilisation d'un objet.

Bref, finalement y avait plus à dire que ce que je pensais mais, dans l'ensemble, je pense avoir dépeint un tableau assez fade : d'un point de vue de gameplay, Nin'to n'a aucun intérêt, ma session de jeu s'est résumée à des combats et des dialogues, c'est tout. Difficile de s'amuser avec ça quant à côté on a d'autres jeux qui nous proposent des éléments de jeu intéressants et qui permettent de faire que ces jeux se démarquent.

Histoire (Note : 1/5)

Bon, je dois bien avouer qu'il y a l'air d'y avoir du travail derrière mais… Argh c'est tellement incompréhensible ! J'y reviendrai de différentes manières dans mon test, mais je n'ai rien compris à l'histoire.
Alors je ne pense pas être spécialement idiot et en soit, les éléments qu'on m'a apportés ne sont pas spécialement difficiles à comprendre, c'est juste qu'après quelques dialogues, on nous a parlé de tellement de choses différentes que c'est dur de suivre.

Dis comme ça, c'est pas très crédible, mais faut aussi que je dise que les fenêtres dialogues ne sont pas du tout agréables à lire : pas de faces dans Nin'to, seul le nom de l'interlocuteur écrit dans un coin permet de savoir qui parle, mais du coup, la lecture n'est pas fluide du tout, au contraire, on est face à une tonne de textes indigeste à avaler.

Les noms propres n'aident pas non plus, un peu comme dans certains romans de fantasy où on nous parle de 36 noms à connotations fantasy pour te rappeler que c'est pas le monde réel. Le problème, c'est qu'on ne retient pas ces noms alors à chaque fois qu'on en recroise un, faut essayer de se souvenir d'à quoi ce mot correspond, alors dans un roman, ça passe, on tourne quelques pages et on retrouve, mais dans Nin'to, bah on peut pas revenir en arrière, du coup on nous parle d'éléments qu'on comprend pas.

Finalement, je serais bien incapable de raconter l'histoire du jeu, j'exagère en disant que je n'ai rien compris, mais c'est vrai que souvent, j'avais juste compris l'idée principale de ce que je devais faire et c'était tout.

Je pense qu'un autre problème vient du fait que cette histoire n'est pas mise en valeur par les décors qui ne servent pas plus que ça la narration, j'en parlerai plus précisément ailleurs, mais comme les décors sont des labyrinthes « naturels » on se demande bien où on peut se trouver des fois et quel a été l'intérêt de construire tel ou tel élément de cette manière, donc lorsque l'on doit attaque un bastion et qu'on se trouve dans une sorte de dédale, on se demande si on comprend vraiment ce qui est en train de se passer.

Je n'ai aucun doute sur le fait que l'histoire de Nin'to est travaillée, mais en tant que joueur, faut que j'avoue avoir rien compris et c'est quand même pas rien : va falloir sérieusement corriger parce qu'en l'état actuel ça perd le joueur plus qu'autre chose.

Ambiance et immersion (Note : 0,25/5)

Bah peu de suspens pour cette section, moi je suis pas rentré dans le jeu, mais pas du tout… J'irais pas jusqu'à dire que j'ai trouvé que c'était un supplice de jouer… mais presque !

On progresse dans un monde qu'on ne comprend, dans une histoire qu'on a du mal à suivre, dans des environnements qui n'ont aucun sens et avec des combats pas spécialement intéressants qui viennent agrémenter notre voyage.
Du coup, bah on n'a pas grand-chose qui nous permet de rentrer dans le jeu.

L'ambiance se résume à des changements de tons d'écran… étranges : du orange, du bleu, c'est un peu hasardeux et ça n'a pas l'air de représenter réellement grand-chose : ni une heure particulière de la journée, ni une lumière particulière, juste une couleur « thème » d'une zone.

Alors ouais, on n'a pas grand-chose à se mettre sous la dent, on s'identifie pas aux personnages, on ne se sent pas proches d'eux, du coup, ce qui leur arrive ça nous passe par-dessus la tête, surtout qu'à cause d'eux on est obligé de se battre contre tout un tas d'ennemis, du coup, on ne les porte pas très haut dans notre cœur.

Durant ma session de jeu, j'ai pas rencontré un seul vrai village pour me reposer un peu ou juste parler avec des gens : pendant 4H30 j'étais en mission ce qui consistait à se rendre d'un point A à un point B à un point C et en ayant comme seule occupation de marcher dans des dédales et combattre.

C'est sans doute le plus gros défaut du jeu : on ne rentre pas dedans, on est totalement neutre vis à vis des événements qui se passent et quand on en ressort on n'a pas l'impression d'avoir retiré quoique ce soit de notre session de jeu.

Graphismes (Note : 1,5/5)

Bon, bah là encore y a rien de très probant, les environnements sont une répétition des même éléments graphiques et ça amène souvent à des environnements très très vides…
Alors même si en soit, les ressources utilisées sont plutôt chouettes, bah elle sont vraiment très mal mises en valeur ce qui amène à être totalement perdu dans les zones que l'on explore.


Après, je vais pas trop en parler, vu que le jeu s'est inscrit à l'award « Level-design », mais d'une manière général on a pas beaucoup de diversité au sein d'une même zone, du coup on se retrouve vite lassé par ce que l'on voit.

Là où par contre on a une belle surprise c'est pour les battlers qui sont originaux, du coup j'en reparlerai aussi dans l'award en rapport avec cela, mais ces battlers sont plutôt cools et sympas à découvrir. Finalement, c'est un peu l'inverse de ce que j'ai dit jusqu'ici, parce que pour le coup, on en a plein de différents, ils sont vraiment bien faits et du coup, quelle belle surprise de temps en temps ! De même, ils sont adaptés en fonction des zones et ça permet de créer un bestiaire graphiquement vraiment cool.
Le problème c'est qu'ils ne s'adaptent pas vraiment à l'identité grpahique du reste du jeu, donc ça détache un peu les combats des autres phases de jeu.
Après en soit, ça m'a pas gêné plus que ça, mais c'est vrai qu'il faut souligner cette hétérogénéité particulière.

Néanmoins, malgré ces battlers, bah le jeu ne rattrape pas de par ses graphismes, on retrouve même le windowskin de base seulement recolorisé, du coup, difficile d'identifier une vraie identité graphique à Nin'to (à part au niveau des battlers bien sûr)

Bande-son (Note : 2/5)

Bon, au moins la musique ça allait…. Même si c'était pas non plus oufissime.

Globalement, je me souviens de musiques très ton sur ton qui deviennent vite assez monotones, du coup, ça sert pas vraiment notre progression que l'on trouvait déjà plutôt lente et monotone (même si du coup, faut avouer que ça illustre bien la session de jeu).
D'ailleurs, ces musiques sont jouées incroyablement longtemps : certains combats n'ont pas de musique du coup même durant ces derniers on continue d'écouter la même musique… Lassant et pesant…

Alors même si en soit j'ai trouvé certaines musiques bien, elles étaient vraiment pas motivantes et devenaient assez rapidement soûlantes. Je me souviens notamment d'un remix d'une musique de Majora's Mask que je ne connaissais pas et que je trouvais très chouette, du coup, c'était cool à écouter ! Mais pas en jeu…
Parce que du coup, je l'ai trop entendu, elle était pas forcément adaptée à la situation et surtout j'ai fini par avoir envie de jouer à Majora's Mask plus qu'autre chose.

Donc bah… Malgré le fait que la plupart des musiques soient plutôt chouettes quand on les écoute individuellement, bah c'est encore une fois pas super bien mis en avant en jeu.


Awards spécifiques

Level-design (Note : 0,5/5)

Aaah, depuis le début de ce test je me ressens le besoin de parler de level-design, parce que là aussi on touche un des gros problèmes du projet et ça me rend désolé parce qu'en lisant la présentation du jeu, le créateur nous dit qu'il a vraiment passé du temps sur son Level-design.

Des dédales, c'est la meilleure manière de définir les environnements de Nin'to : on se retrouve dans des zones labyrinthiques où on se perd super facilement parce qu'on a aucun point de repère pour savoir si on est déjà passé par là où non, d'autant plus que les zones sont des répétitions des mêmes éléments graphiques encore et encore.
Alors les zones un peu labyrinthiques, c'est bien, mais pas dans TOUS les environnements : dans une forêt, ouais, dans une grotte, ok… Mais dans des bastions ennemis, ça n'a pas de sens.

Parce que ça aussi c'est un problème : les zones n'ont pas de logique, on reconnaît pas d'éléments particuliers qui pourraient nous feraient comprendre dans quoi on progresse : on trouve de la lave dans un fort ennemi et… non sérieux, je comprends pas.

Après je passe sur les problèmes de mapping, comme les problèmes de perspective vis-à-vis de la hauteur des zones, je ne parlerai pas aussi des problèmes de passabilité parce que finalement ça n'a pas bloqué ma progression plus que ça… mais par contre l'utilisation des icebergs de la map monde dans un donjon d'intérieur ça ne passe pas, de même que l'utilisation des petites calèches sur une map classique… Perso, c'est fatal pour moi.

Donc ouais, des zones énervantes à explorer, sans repères, sans cohérences et avec des erreurs graphiques, alors malgré tout j'aimerais dire que les maps sont sympa à regarder histoire d'avoir à dire au moins un truc positif sur le Level-design de Nin'to… mais même pas. Après, je suis peut être exigeant, mais les maps sont vides et esthétiquement pas bien mises en valeur…

Donc bon, je pense avoir assez détaillé ce que je pensais du Level-design et encore une fois, je suis désolé vis-à-vis du maker, mais c'est mon rôle de testeur de dire ce que je pense réellement du projet.

Systèmes (Note : 0,25/5)

Là par contre, j'ai pas compris pourquoi le jeu s'était inscrit parce que je ne sais même pas ce que je suis censé juger : le seul système donc je me souviens au cours de ma session de jeu, c'est celui de la pierre de téléportation et de ce que j'en ai vu, ça ressemble plus à un événement commun qui te téléporte dans une zone en fonction de ton avancement dans l'histoire plutôt qu'un réel calcul de proximité vis-à-vis des différentes flammes.

Ah si, à la limite, y a le système de difficulté, mais ça ressemble plus à un script copié-collé qu'autre chose. Du coup bah j'ai pas grand-chose à dire non plus.

Donc ouais non, y a que ça que je vois et c'est vraiment pas spécialement marquant donc je ne vois pas quel était le but de l'auteur en s'inscrivant dans cette catégorie.

Mise en scène (Note : 0,25/5)

Un peu comme je l'ai dit dans la section précédente, je ne comprends pas le pourquoi de l'inscription pour cet award: niveau mise en scène, Nin'to nous propose surtout une succession de fenêtres dialogues et... c'est à peu près tout: à part quelques déplacements lorsque les personnages doivent aller à un endroit, bah on n'a pas vraiment de mise en scène.

J'en parlais plus tôt, mais ça aiderait vachement de justement rajouter une mise en scène, notamment au niveau des dialogues ce qui permettrait de différencier les interlocuteurs ou d'en tout cas faciliter leur compréhension.

Après, je vais pas non plus écrire juste pour écrire, si y a pas de mise en scène, y a pas de mise en scène.

Univers (Note : 2/5)

Je pense que dans cette catégorie je vais me répéter par rapport à la catégorie histoire.

Dans un sens, le scénario me semble travaillé, on nous parle de différents peuples, il y a l'air d'y avoir des hostilités entre différents peuples et du coup, ça crée des dynamiques intéressantes. De même, le fait que le monde soit un monde remplit de magie, ça n'est pas spécialement original, mais les ennemis et personnages rencontrés semblent plutôt inspirés et surtout, ils sortent de l'ordinaire.
Du coup, on nous présente tout un tas d'espèces différentes et ça crée une hétérogénéité des visages rencontrés plutôt chouettes, on sent qu'il y a un background derrière toutes ces espèces mais... toujours le même problème: perso j'ai pas réussi à suivre.

Malgré que j'ai ressenti le travail derrière certaines situations ou missions du projet, j'ai la plupart du temps senti que je passais à côté de l'univers du jeu, comme je l'ai déjà dit, j'avais du mal à me souvenir de quel nom correspondait à quoi du coup, même si je n'ai aucune doute sur le fait que l'univers était bien complexe, bah je pense qu'il est trop mal amené pour qu'on puisse le comprendre.

Par contre, l'univers tel qu'on le perçoit à travers les maps/le level-design n'a l'air d'avoir aucun sens étant donné que comme je l'ai déjà dit, les environnements ressemblent à des dédales totalement illogiques.

Personnages (Note : 0,5/5)

Encore un élément sur lequel j'ai pas accroché : j'ai trouvé les personnages inintéressants.

Faut dire que ça a mal commencé, je déteste les personnages vulgaires pour un rien, j'ai toujours l'impression que c'est un raccourci un peu facile pour essayer de rendre un personnage badass ou autre.
J'ai rien contre la vulgarité, mais quelqu'un qui insulte tout à tout va, bah ça me désappointe plus qu'autre chose alors quand on plus ce même personnage le fait même lorsqu'il est seul, bah ça me gonfle vite fait. Surtout qu'à force d'utiliser cet « outil de langage », bah il perd de son impact et ça empêche de pouvoir rendre certains dialogues plus « puissants » justement en utilisant cette vulgarité inhabituelle.

J'ai déjà dit que j'avais eu du mal avec les dialogues du projet, du coup, j'ai un peu du mal à vraiment me souvenir du peu d'informations qu'on a retenu sur les différents personnages, mais j'ai trouvé en général leurs dialogues insipides et sans intérêts.

C'est bien de vouloir créer des personnages matures qui ont plus de la trentaine chacun, mais quand ils se comportent comme des ados un peu téméraires, bah ça ne marche pas trop.

Donc ouais, je l'avais déjà dit plus tôt, mais les personnages m'ont vraiment paru fades : j'ai pas accroché du coup je m'en foutais un peu de leur avenir et de ce qui leur arrivait…

Alors c'est peut être subjectif, y a des personnages de jeu-vidéo que les gens adorent et que perso je n'apprécie pas, mais là, j'avoue que j'ai du mal à voir ce qu'on peut leur trouver.

Introduction (Note : 0,75/5)

Je n'apprends rien à personne si je dis que l'introduction c'est les premiers pas du joueur dans un jeu et que du coup, il faut savoir lui donner envie de continuer.
En soit, une introduction, faut que ça délivre assez d'informations pour placer une situation initiale mais faut pas que ça en délivre trop de peur de perdre le joueur.

C'est le cas dans Nin'to, on nous parle d'un monde avec de la magie partout puis on nous présente le personnage principal qui est vulgaire pour un rien, du coup on l'écoute râler d'avoir une nouvelle mission et on se retrouve dans un fourgon de prisonniers, on comprend alors que le plan prévu n'a pas fonctionné et qu'en fait si vu que le fourgon est attaqué.
Puis on joue... et on ne comprend pas ce qu'on doit faire, où on doit aller, tout m'est apparu flou en tout cas et j'étais pas bien sûr de comprendre ce qui se passait et ce qui m'arrivait.

Du coup, à mes yeux, l'introduction n'atteint pas du tout ce qui devrait être son objectif: malgré quelques lignes sur le monde, j'ai pas vraiment compris ses différentes caractéristiques, ensuite, le personnage principal m'a énervé d'entrée donc j'avais pas envie de continuer à suivre ses aventures donc bon...

Une intro plus lente, plus illustrée et mieux expliquée serait vraiment préférable, parce qu'actuellement c'est fouillis, imprécis et surtout peu illustratif.

Graphismes originaux (Note : 3,25/5)

Là par contre, je vais pouvoir faire des compliments !
Les graphismes originaux correspondent au battlers essentiellement, et même si j'ai reproché tout à l'heure qu'ils ne s'adaptaient pas trop au reste des ressources, ça n'empêche que pris à part, je les ai quand même trouvés magnifiques !

Je n'exagère pas: je ne sais pas comment ils ont été fait, à un moment j'ai pensé à des dessins faits main qui ont été digitalisés après vu le niveau de détail, mais en même temps, ça ressemble quand même à du pixel-art... Dans tous les cas, bah c'est vachement classe, certains boss sont vraiment super bien fait et du coup, malgré que les combats ne soient pas toujours terribles, bah c'est quand même un plaisir de découvrir ces battlers.

Et j'en ai parlé plus tôt, mais y a une telle diversité vis-à-vis de ces battlers, ils sont vraiment adaptés aux environnements et on sent qu'ils ont été créé pour l'occasion.
Du coup, même si j'ai fait beaucoup de critiques plus tôt, là je dois bien admettre que j'ai été conquis !

Je trouve ça du coup d'autant plus dommage que ces battlers n'aient pas été utilisées en tant que face, d'autant plus que comme je l'ai dit plus tôt, les dialogues souffrent vraiment du manque de différenciation durant les dialogues.
C'est vraiment un talent à mettre plus en valeur parce que la qualité des battlers est vraiment élevée, rien qu'un bestiaire pour pouvoir revoir les monstres rencontrés ce serait super !

Musiques originales (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)




Conclusion (Note totale : 0,75/5)

Bon... pour le coup je crois que c'est le test le plus négatif que j'ai rédigé jusque là.
Loin de moi l'envie de jouer le faux-cul en disant "C'était pas mon but" ou ce que vous voulez, mais je tiens quand même à rappeler que si j'ai dépeint un tableau si noir, c'est pas pour le plaisir d'être méchant, c'est pour donner mon avis tel que je l'ai ressenti:
le jeu souffre de pas mal de défauts et je pense avoir assez détaillé certains d'entre eux.

J'ai ressenti beaucoup de frustrations en jouant à Nin'to, parce que malgré que l'histoire ou la narration semblaient réfléchis, j'avais l'impression que les choses étaient faites en sorte que ça me soit mal amené et que du coup je sois incapable d'apprécier tout ça.

Le problème vient aussi du fait que le jeu n'a pas l'air de s'améliorer au cours de l'aventure: dans certains jeux, on sent que le maker progresse plus on avance dans le jeu, dans Nin'to, on a un niveau de qualité à peu près constant du coup j'espère que mon test saura expliquer à l'auteur ce qui doit être fait pour améliorer l'ensemble du projet.
Et si jamais je suis le seul à ne pas avoir accroché au projet et à ne pas avoir compris l'histoire, alors tant pis, c'est que je ne devais pas être fait pour ce projet !


Remarques diverses

Quelle note donneriez-vous à ce test ?

Ce test est-il bien rédigé, compréhensible, complet, respectueux ?

Vous devez être connecté sur le site pour mettre une note !