Test :
La tour planaire
Par Yuko

Temps joué : 45 min


Introduction

La tour planaire, un des A-RPG de la session qui m'a donné le plus envie !
C'est peut être la présentation avec ses gifs qui m'a séduit, ça avait l'air fluide, bien géré et bien pensé.

Pourtant, c'est l'un des derniers jeux que j'ai testé, peut être pour finir sur une bonne note ?
Parce que oui, par soucis de transparence, je dois bien avouer que avant de jouer à la Tour planire, j'étais persuadé de jouer à un bon jeu.
Après, je reste objectif, le jeu peut justement encore plus me décevoir s'il n'est pas la hauteur de mes espérances !

Bref, voyons ça.


Awards généraux

Gameplay (Note : 4,25/5)

Le gameplay de La Tour Planaire tourne donc autour du système de combat: on contrôle une archère qui doit progresser au sein d'une tour remplie d'ennemis. Pour ce faire, on peut donc utiliser des flèches classiques ou des flèches magiques (glace, feu, ...).

Pour chacune de ces attaques, on garde un système d'épuisement de munitions, ainsi, si on tire trop, on va se trouver à court de flèches, cependant, au court de ma partie, je dois bien avouer que je ne me suis jamais retrouvé à court de flèches, peut être que je rechargeais trop souvent, mais je ne me souviens pas être descendu en dessous de la moitié des flèches qui étaient à ma disposition. Rajouté à ça, il y a aussi un système de mana/MP pour utiliser les flèches magiques, pour le coup, on sent plus le côté "ne pas gâcher" du coup ça a eu pour effet de me les faire utiliser qu'en cas d’extrême urgence.

Ce système d'attaque possède une sorte de système de visée qui fait que l'on peut se déplacer sur les côtés tout en tirant en direction d'un ennemi... Et ça rend le système tellement fluide et sympa à utiliser !
Cela pourrait être pris comme un "détail" mais ça prouve tellement le travail derrière le gameplay du jeu.
Moi un tel niveau de finitions, ça m'impressionne toujours !

Bref, si ce n'est ce dernier point, on a aussi le droit à d'autres éléments de gameplay, comme des points de téléportation qui permettront de résoudre certaines énigmes de la tour, ou un système lvl-uping et de collectables.

Finalement avec tous ces éléments, il ne reste plus qu'à canarder de flèches les monstres afin d'obtenir les cinq clefs du premier étage de la tour afin de compléter ce premier niveau. Parce que c'est ça l'objectif du jeu finalement: progresser d'étages en étages en récoltant les cinq clefs de chacune de ces zones.

Je pense avoir dressé un tableau global du gameplay de la Tour Planaire et il ne me reste plus qu'à conclure en disant que l'expérience de jeu offre un gameplay vraiment sympa et que c'est vraiment à essayer !
Donc vous pouvez foncer pour tester ce jeu, parce que c'est vraiment agréable d'y jouer.

Histoire (Note : 3,25/5)

La Tour Planaire est un jeu qui n'a pas plus que ça pour vocation de transmettre une histoire très détaillée.
Le résumé est plutôt simple: on joue une elfe qui alors qu'elle chassait se fait "attraper" par la tour et du coup, bah elle a pas trop envie de rester du coup elle va essayer d'en sortir.

C'est sûr, qu'on s'attend pas à avoir un développement de l'intrigue plus incroyable que ça, comparé à d'autres jeux où on peut ressentir qu'on va être surpris par l'intrigue pas mal de fois durant notre session de jeu.

Malgré tout... bah c'est un des jeux dans lequel j'étais le plus intéressé par l'histoire ! Parce que même si l'histoire peut paraitre simpliste, on est quand même intéressé par la nature de cette tour ou pourquoi on a été attiré par cette dernière. La rencontre avec l'archiviste nous pousse un peu là dedans aussi: même si c'est pas le principal intérêt du jeu, on rentre quand même dans l'histoire, parce que c'est simpliste, épuré mais surtout attrayant.

Donc finalement, bah je ne peux que mettre une plutôt bonne note qui est même supérieure à celles que j'ai pu mettre à des jeux qui privilégiaient l'histoire justement.

Ambiance et immersion (Note : 3,75/5)

L'ambiance c'est une ambiance plutôt animée, ou en tout cas, c'est ce que j'ai ressenti: on parcourt des salles avec beaucoup d'ennemis qui veulent notre peau, il ne nous reste donc plus qu'à survivre et essayer de nous enfuir.

De ce petit constat s'est créé une bonne immersion en ce qui me concerne: je sentais limite que c'était moi qui tirait les flèches et j'avais l'impression de me battre pour sauver ma propre peau.
J'irais pas non plus jusqu'à dire que le jeu a provoqué des émotions en moi, mais c'est vrai qu'on se prend plutôt facilement au jeu et que ce faisant, bah on a envie de continuer de jouer.

Avant d'aller affronter le premier boss, on prépare bien son stuff, on se prépare aussi mentalement parce qu'on a envie d'en finir avec ce premier étage, puis après bah on est déçu que ça soit déjà fini vu qu'on aurait bien aimé pouvoir continuer au moins un étage.

Donc l'ambiance est cohérente avec ce qu'elle est sensée accompagner et ça offre une immersion suffisante pour que l'on ait envie de continuer sa partie et finalement, c'est tout ce que je demandais à La Tour Planaire.

Graphismes (Note : 3,25/5)

Au niveau des graphismes, je vais refaire mon petit discours habituel disant que je ne m'y connais pas tellement en graphismes RPG Maker 2003, du coup, bah je suis incapable de dire d'où viennent les ressources.

Après, il me semble que quand même que les graphismes sont du RTP-like ou même du RTP tout court.
Dans tous les cas, bah on retrouve bien un décor de tour cohérent, une bonne mise en place des éléments et du coup bah c'est plutôt agréable à regarder.

Là où c'est vraiment chouette, c'est qu'on a un ensemble de graphismes plutôt chouettes au niveau des menus ou au niveau des HUD en lui-même.
Ce qui m'a vraiment surpris, c'est que l'écran de jeu RM est plutôt petit et le HUD ainsi que les menus prennent pile la place qu'il leur fallait: ils ne gâchent pas la "vue" et restent pour autant plutôt visible.

Finalement, je dois dire que même si le choix graphique n'est pas des plus impressionnant, ça crée quand même un mélange plutôt intéressant et agréable à l'oeil.
En tout cas, ça passe plutôt bien et seul le boss m'a un peu paru étrange, pour le reste, tout collait bien ensemble et c'était exactement ce qu'il fallait pour un A-RPG tel que La Tour Planaire.

Bande-son (Note : 3,75/5)

Niveau Bande-son, j'ai quelques petits souvenirs assez marquants.

Ces souvenirs ils proviennent du travail sur la voix de l'héroïne, pour le coup, c'est franchement bien géré !
C'est plutôt rare de retrouver ce genre d'univers sonore dans un jeu RPG maker, souvent parce que c'est pas forcément facile de se créer une bibliothèque sonore suffisante pour illustrer chaque ressenti du personnage.
Ici, bah c'est réussi, et c'est franchement sympa à entendre durant notre partie.

De même, les effets sonores lors des combats permettent d'accompagner les actions des ennemis, on peut par exemple détecter qu'il reste encore des ennemis dans la salle et ce genre de détails sont très agréables dans un A-RPG.

Le reste du temps, on peut entendre également des musiques qui s'adaptent bien aux situation, j'ai d'ailleurs beaucoup aimé le travail derrière ces dernières: le fait qu'une autre musique se joue lorsque l'on rentre dans le menu de magasin par exemple, tout ça prouve qu'il y a quand même une certaine réflexion en amont de la création du projet.

Pour le coup, la Bande-son est à l'image de la Tour Planaire, travaillée et fignolée.
En plus, ça accompagne bien le système d'A-RPG alors que demande le peuple ?


Awards spécifiques

Level-design (Note : 4,5/5)

Le Level-design c'est quand même important dans un A-RPG et la Tour Planaire à l'air de l'avoir compris.
Encore une fois, on peut comprendre assez rapidement que ce dernier point a bénéficié d'une bonne réflexion et que certains éléments ne sont pas là par hasard.

Bon, déjà, on peut retirer la question de l'esthétisme en se reportant à la catégorie "Graphismes": c'est agréable à l'oeil, facilement compréhensible, y a du coup pas grand chose à dire d'autre !

Pour la cohérence du level-design... bah carrément, on se crée peu à peu les chemins de l'étage dans sa tête et la progression semble logique, après, j'ai un bon sens de l'orientation, du coup j'ai réussi à me repérer assez facilement au sein de ce grand bâtiment.

De même on reconnait bien une architecture de tour, par là j'entends qu'on a pas l'impression que c'est grand pour rien: ça parait vrai, possible.

Enfin, je garde ça pour souligner à quel point le level-design est réfléchi car durant ma session, un moment m'a marqué: on rentre dans une salle et on rencontre des pics au milieu d'un couloir qu'on évite bien naturellement puis qu'on rencontre ensuite de nouveau, mais cette fois-ci avec des ennemis à côté de ces dernières.
Ce genre de progression par le level-design, c'est quelque chose de courant dans les jeux-vidéos et le fait de voir que Qb!k a travaillé ça, ça me fait grandement plaisir. Pour détailler un peu, ce level-design permet d'abord de rencontrer un élément de level-design et ensuite passer de la théorie à la pratique.

Bref, mon but n'est pas de faire un cours de level-design (surtout que c'est un sujet controversé dont je préfère m'éloigner), mais tout ça pour dire que La Tour Planaire c'est un très bon exemple de level-design, et ça vaut le coup de le préciser.

Systèmes (Note : 4,5/5)

Je suis un peu gêné pour cette catégorie vu que je sais pas trop quoi écrire...
En fait, j'ai déjà assez décrit les systèmes dans la catégorie "Gameplay" et maintenant bah... je peux juste dire "Bah c'est bien... c'est très bien."

Je suis limite un peu jaloux parce que les systèmes sont tellement bien construits que j'ai oublié tous les petits défauts que j'ai sans doute rencontré durant ma partie.
Ce qu'on retient, c'est surtout que l'on a sous les doigts, les contrôles d'une archère qui répond exactement à ce que l'on veut faire.

C'est peut être la seule chose que j'ai à dire: je ne sais pas comment a été fait ce système de combat, mais j'ai été impressionné. Faut dire que j'étais un peu fâché avec les A-RPGs faits avec RPG maker, on y retrouve souvent derrière un script pas forcément maîtrise un ensemble d'actions probables qui font plus fouillis qu'autre chose.

Là, la Tour Planaire m'a totalement réconcilié et même plus. J'ai adoré contrôler cette elfe et son arc et le fait de voir que tout autour est réfléchi pour mettre en valeur ce système (bande-son, level-design), ça m'a fait très plaisir également.
Donc j'ai pas d'autres choix que d'attribuer cette note à La Tour Planaire. Et pour dire vrai, ça me fait très plaisir.

Mise en scène (Note : 2,25/5)

Pour la mise en scène, bah je suis plus mitigé.
En effet, on a quelques éléments de mise en scène sympas, mais ça ne va pas très très loin non plus, faut l'avouer !

Le dialogue avec l'archiviste en est un exemple: on est quand même proche de l'enchainement de fenêtres de dialogue, du coup, je sais pas trop sur quoi je suis sensé juger.

A la limite, l'élément de mise en scène qui m'a le plus séduit, c'est le fait de voir que c'est en réalité le marchand lui-même qui est à l'origine de la musique que l'on entend quand justement on est en train de commercer avec lui.
Si ce n'est ça, le reste du jeu est centré sur les phases de gameplay, qui à mes yeux, ne correspond pas à de la mise en scène.

Du coup, bah y a pas de grosses fautes à signaler, mais y a pas non plus de trucs incroyables à se mettre sous la dent, ce qui explique sans doute que ma note ne met pas très en avant ce côté du projet !

Univers (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Personnages (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Introduction (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Graphismes originaux (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Musiques originales (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)




Conclusion (Note totale : 4/5)

Alors finalement, est-ce que mes attentes de la Tour Planaire ont été satisfaites ?
Plus que ça, j'ai été séduit et je me suis rendu compte ce que ça peut donner un A-RPG sur RPG maker, et je suis très heureux d'avoir pu le constater !

Qb!k l'a dit je ne sais plus où, mais La Tour Planaire est centré sur son gameplay... bah ça se ressent et c'est parfait comme ça !
Une histoire discrète, une bande-son qui accompagne les actions vues à l'écran, un level-design pensé pour le système de combat, bref, j'en ai déjà parlé plus tout, mais tout accompagne bien la nature d'A-RPG de ce projet.

L'expérience de jeu qui m'a été proposé était soigné. Je dois avouer que j'ai eu l'impression que tout était fait pour que je passe un bon moment en jouant au jeu, et c'est bien ce qui s'est passé.

La Tour Planaire a mis la barre haute dans le monde des A-RPG, que ce soit dans cette session ou dans le monde du making en général.


Remarques diverses

Quelle note donneriez-vous à ce test ?

Ce test est-il bien rédigé, compréhensible, complet, respectueux ?

Vous devez être connecté sur le site pour mettre une note !