Hello ! Venez discuter sur Discord !
Test :
LAR
Par hinola

Temps joué : 1 h 15 min


Introduction

LAR LAR LAR ...
Un jeu pas très simple à noter et à décrire. Il y a énormément de choses à dire sur tous les points du jeu, si bien que je vais en oublier, c’est sûr.
Créé sur RPG maker 2003 par trotter, c’est un jeu de type RPG / simulation de vie où l'on joue notre propre personnage, projeté dans un univers médiéval (plus précisément un jeu, à en croire l’histoire du monde). On se retrouve donc livré à nous même, après avoir été recueilli par une famille dans un monde dont on ne sait rien, et dans lequel on doit trouver sa place.



Awards généraux

Gameplay (Note : 3,5/5)

Le Gameplay se veut vaste. Chasse, pêche (et tradition) donjons, travail, vol … La quantité de choses à faire dans LAR est assez importante, un bon point pour un jeu de simulation de vie. Ces éléments se prennent en main assez facilement, et intuitivement. Pour le reste, la chance s’en occupe. Des fois ça marche, des fois ça ne marche pas.

Mais sa plus grande force selon moi réside dans le coté Jeu de rôle :
Nos actions comptent, nos choix (bien que souvent réduis à discuter-attaquer-voler) changent vraiment la façon dont les PNJs réagissent (du moins pour la plupart). Certains refuseront même de nous adresser la parole si on les vexe trop, d’autres nous proposeront de les suivre.
Ce Gameplay de relations sociales et de dialogues est assez poussé et intelligent, couplé à un système de sujets « favoris », choisit dans le menu qui nous permettra facilement de demander un travail à tout le monde en quelques clics.

Pour accentuer ce côté jeu de rôle, on doit aussi parler de la création de notre personnage.
Une création simple, on choisit notre sexe (et l’apparence qui va avec), puis notre nom, et enfin, point intéressant, on choisit des traits qui nous décrivent. Force, vitesse, chance … on peut la jouer honnête en choisissant quelques-uns, on choisir la facilité et tous les prendre. Pas de limitations donc. On commence déjà à faire un peu ce que l’on veut.

Le gros hic est sur la longueur. Chasser revient vite à courir après les proies, les travaux à effectuer sont répétitifs, on est finalement peut-être un peu trop près de la simulation de vie.
De plus, il y a un seul magasin généraliste dans la ville de départ, qu’il est possible de voler : Du coup on se retrouve avec plus rien à acheter le deuxième jour Et puis il manque un but. Quand on a trouvé le secret de la cabane, vidé un donjon, il ne reste plus grand-chose. Du moins de vraiment attractif.


Histoire (Note : 1/5)

L’histoire n’est autre que celle du joueur.
Le prêtre est un peu le pilier central de cette catégorie car c’est avec lui que l’on va parler histoire. Et quand il nous demande notre histoire, on peut lui raconter soit des bobards soit … Eh bien le fait que l’on test un jeu, et qu’il fait partie des PNJs.
D’ailleurs, tout ce qu’il nous raconte sur son monde, une histoire de flux, se rapport à ce fait que les PNJs vivent dans un jeu, et que nous, étranger, on y joue.

Il n’y a donc pas de réelle histoire, juste un univers bien défini et cohérent au niveau de ses personnages et de sa géographie.
Bien que ça colle au thème du jeu, un petit fil directeur, un but autour d’une vrai histoire serait tout de même la bienvenue.


Ambiance et immersion (Note : 4/5)

Deux points sont à souligner :

L’univers :
Les PNJs, la géographie, l’histoire forment un tout cohérent et bien monté. Rien de tel pour l’immersion que d’avoir une bonne synergie entre tous les éléments qui constituent le monde du jeu. Notre prêtre joue son rôle de prêtre, les enfants sont bien les enfants de leurs mère, aucun PNJ n’est laissé de côté, tous ont plus ou moins de relations avec les autres.

Le visuel et les sons :
Les bruits d’ambiance, j’en reparlerai un peu plus bas (notamment sur ce qui est de la qualité), mais leur présence est un plus, qui nous fera même oublier les graphismes, peu adaptés au type de jeu selon moi (pratiques et correctes, certes, mais peut immersifs).

Et enfin, le point vraiment négatif, encore une fois, cette limite que l’on ressent qui nous fera décrocher du jeu une fois atteinte.


Graphismes (Note : 2,5/5)

On est sur du 2003. Du bon 2003, certes, mais du 2003 qui a ses limites en termes de graphisme.
Je ne comparerais bien sûr pas à certains jeux auxquels on peut vite penser à l’évocation de cette version de RPG maker, mais à ce que le logiciel nous offre de base. Répétition de décors, petits éléments (étant majoritairement utilisateur de XP, les arbres de 2 cases de haut m’ont toujours fait tiquer, y compris sur VX , là ça va, ils sont corrigés)
Nous avons donc ici une interface à gros pixel, qui a son charme, mais qui n’est ni sur exploité, ni sous exploité. Aucune vrai prouesse, mais un ensemble tout de même homogène, des effets sympas, des animations correctes. Le tout est d’une lisibilité parfaite, et tout à fait adapté au style de jeu.

L’ambiance graphique est correcte, les tons sont agréables (ou pas dans les grottes, mais du coup, c’est le but) un petit masque qui s’assombris lorsque l’on s’enfonce dans la forêt …

On notera aussi, très important, la présence de « faces » (qui sont en fait carrément des bustes) pour chaque personnage. Bustes de qualité, détaillés, qui rajoute encore de la crédibilité à l’environnement du jeu.


Bande-son (Note : 2/5)

Petit manque de ce côté-là, la bande son est à moitié complète.
Aucune musique (même sur l'écran titre :/), mais des effets sonores bien présents tout au long du jeu.

Des bruits de pas au son de l’eau, une fois encore on améliore l’immersion par le détail.
Cependant, il y a un petit problème de qualité sur certain sons, surement dû à la difficulté d’un trouver gratuitement suffisamment pour faire tout ce que l’on attend dans notre jeu.
Certains sons ont des « bruits de fond » ou des bourdonnements dans le micro.

Le dosage est bon, le niveau sonore est parfait, et surtout monotone. Pas un son plus haut que l’autre, pas de différence de tonalité, encore une fois un tout homogène très bien intégré.



Awards spécifiques

Level-design (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Systèmes (Note : 4,5/5)

Je pourrais dire pour ma part que les systèmes de ce jeux ont comblé une grande partie de mon temps de jeu, ayant joué au moins 10 minutes avec le générateur de nom aléatoire. Générateur qui nous permet, si on le souhaite de trouver facilement un nom à notre personnage, parfois correcte, parfois moins. J’ai beaucoup hésité entre Libukaq, Uvhywuw, Nucutuu ou Dotysux.

Le menu :
Majoritairement noir et blanc, du texte et des bordures. Les choix sont disposés de manière « serrés », la lecture n’est pas au top. Je pense que le menu a grandement besoin d’une interface plus visuelle, colorée et lisible. Une police plus grosse et une meilleure organisation des éléments. Je ne sais pas ce qu’il en est réellement, mais je le considérerais comme simplement non terminé.
Pour ce qui est du contenu, c’est complet. Le choix des sujets de discussion, est bien géré, l’inventaire un peu moins. Peut-être une séparation des objets ou un changement de couleur selon leur utilité rendrait le tout plus lisible. Complet, encore, mais qui pêche sur le visuel.

A noter aussi le système de touche rapide pour utiliser depuis la carte directement un objet, un arc, une torche, un saucisson …
(Avec parfois un petit accro pour l’arc, où plusieurs pressions sont nécessaire à enclencher le système de chasse)

Et puis tout plein de petites choses … Le système de chasse, la course, la pèche, le désherbage, le temps (dont le fonctionnement est assez original il faut dire) … tout est bien cadencé, homogène dans leurs fonctionnement, sans pour autant devenir difficile à prendre ne main. Juste ce qu’il faut.

Dans un cas plus général, pour résumer, le jeu a son point fort ici. Les systèmes servent bien le jeu et le jeu sert bien les systèmes. Rien n’est en trop, et quelques ajouts seraient encore bon à prendre (crafting coming soon ?)


Mise en scène (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Univers (Note : 4/5)

L’univers est très important dans un jeu comme LAR.
On est amené à l’explorer, le découvrir, à discuter avec ses habitants, chercher ses trésors …
Aucun dragon, aucune princesse, aucun trésor d’une grande valeur, l’univers de LAR reste cantonné aux alentours d’un petit village et dans un cadre crédible et honnête. Et on en demandera pas plus.
Deuxième point fort de LAR, son univers est travaillé, ses lieux judicieusement placés, ses personnages parfaitement intégrés, ses dialogues à l’image des protagonistes, On est dans un jeu dans lequel on ne s’en tirera pas sans explorer, sans essayer sans chercher, et c’est un peu notre but. Puis viendra le moment où on connaitra la zone comme notre poche, plus besoin de carte, ni d’indication. Les maps se suivent logiquement, la structure générale et simplement logique (l’auberge sur la grande route, les fermes à l’extérieur des villages …)

Très beau travail sur ce point. Reste à voir si la cohérence restera quand cet univers s’agrandira. Travail peu facile à gérer, mais géré tout de même.


Personnages (Note : 0,5/5)

Je ne dirai rien à propos du personnage pour ce jeu. Ou du moins, pas grand-chose. Car le seul et unique personnage du jeu, c’est le nôtre, c’est nous qui le créons, qui lui donnons des caractéristiques et une histoire.

Selon moi, ce jeu ne devrait pas participer à cette catégorie.

Introduction (Note : 1,25/5)

Il n’y a pas de réelle introduction au jeu. On se retrouve au milieu d’une forêt, rapidement récupéré par un homme, un dialogue avec sa femme, et le jeu commence.

Avant cela, il y a la création de personnage, dont j’ai déjà parlé plus tôt dans les systèmes, et avant même dans le Gameplay.
La question est, est-ce que l’auteur comptait cette partie dans l’introduction ?
Autant dire, même avec ces systèmes, l’introduction n’apporte pas grand-chose à propos de la situation initiale, du contexte, et surtout de notre but (bon du coup, là, il y en a pas vraiment)



Graphismes originaux (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Musiques originales (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)




Conclusion (Note totale : 3/5)

Je le reprécise encore ici, La note principale n’est pas liée aux notes précédemment données.
Les paragraphes à propos de l’introduction et des personnages n’entrent bien sûr pas en compte dans mon appréciation générale du jeu, telle que je vais vous la donner ici.

Donc la question est, LAR est-il un bon jeu, au point de remporter le fameux Awards des Alex ?
Un bon jeu, oui. Sur la bonne voie en tout cas. Les 30 premières minutes. Pas mal de choses sont encore à pousser, et on attendrait presque une petite extension de la zone jouable, peut-être même pourquoi pas une ville. Tellement de possibilités d’ouverture pour ce jeu, qui malheureusement ne sera pas, pour moi, assez poussée. Car le gros problème, dit et répété, c’est que au fil du temps, l’ennuie pointe le bout de son nez. La répétition de certaines tâches pour gagner de l’argent, l’unique magasin, on sent trop vite une limite à un jeu qui n’en veut pas. L’implémentation simplement d’un but, un vrai pourrait donner tout son sens à ce jeu au quel ça manque. La survie dans un jeu est intéressante, la vie, moins.

Il méritera tout de même une bonne note cependant. C’est un jeu intéressant, original, bien conçu, fort en exploration, en système rôliste, en recherche, que l’on a envie de découvrir toujours plus.

Par contre, je le redis ici, les awards du meilleur univers et des meilleurs systèmes sont à voir.



Remarques diverses

Quelle note donneriez-vous à ce test ?

Ce test est-il bien rédigé, compréhensible, complet, respectueux ?

Vous devez être connecté sur le site pour mettre une note !

Page : 1
Pseudo Commentaire
Page : 1

Vous souhaitez donner votre avis sur ce test ? Connectez-vous à votre compte, ou créez-vous un compte !