Test :
La Princesse Oubliée [V3.6]

Temps joué : 1 h 45 min


Introduction

La princesse oubliée est un jeu que j'ai découvert durant cette session des alex, plus particulièrement pendant la phase de prétests (puisque je l'ai prétesté).
À la fin de ce prétest, j'avais pensé que le jeu pourrait facilement gagner un award. Cependant, après un test plus prolongé j'en suis devenu moins sûr. J'essayerais d'expliquer le pouquoi durant ce test.


Awards généraux

Gameplay (Note : 1,5/5)

Le gameplay est celui d'un RPG ponctué de nombreux systèmes tels que de l'alchimie et de récolte, de quêtes... on peut d'ailleurs voir une longue liste énoncée sur la présentation du jeu. Cependant au delà du fait que certains systèmes auraient pu ne pas être mentionnés de par leur simplicité (je pense surtout au système de sauvegarde) d'autres comme l'alchimie ne sont pas forcément très utilisés (je ne suis même pas trop sûr de savoir comme on l'utilise) et le système de quête n'est finalement pas très bien utilisé dans la mesure où les quêtes sont souvent des petits allez-retours entre deux endroits (il faut soit parler à quelqu'un, soit aller récupérer quelque chose).

Niveau des combats ils sont intéressants de par la variété des techniques utilisables pas nos personnages mais souffre de plusieurs problèmes d'équilibrage. Déjà le moindre ennemis devient de plus en plus résistant et puissant au fur et à mesure de l'aventure là où les héros ne progressent que via l'augmentation de niveaux. Cela rend les combats de plus en plus ardus le long de l'aventure et on cherchera surtout à les esquiver (ce qui n'aide pas à faciliter les suivants).
Autre détail : on a peut d'objet de régénération et seul sort de soin connu est finalement peu utile en combat (trop faible) et peut faire planter le jeu hors combats (erreur de script). Ce qui participe aussi à la grande difficulté des combats.

Histoire (Note : 1/5)

L'histoire est particulièrement simple voir même trop simple : Il faut récupérer les fragments de l'esprit de la princesse oubliée pour les ramener à son corps. Jusque là rien de bien méchant (rien de fantastique non plus) s'il n'y avait pas un défaut assez récurant dans le jeu qui est que tout est indiqué au joueur et que, de fait, rien ne laisse de place à l'imagination.
Ainsi on voit un feu follet : que veut-il, que fait-il ? il nous mène à notre destin. Un méchant cause du tort dans les parages, même question mais déjà la réponse est donnée : il est là pour nous, car nous sommes les élus. On est poussés dans un trou et capturé par des inconnus ? C'est pas grave, on sait déjà qu'il veulent faire de nous des esclaves.
Ça aussi ça nous l'est d'ailleurs pas mal répété "on est des élus" sans que finalement rien ne nous laisse vraiment y croire. Le gameplay n'aidant pas, on se sent banals, pas du tout comme des élus.
Pour finir, je me permettrais de signaler l'orthographe qui n'est pas terrible terrible et qui mériterais bien plus de soin.

Ambiance et immersion (Note : 2,5/5)

Niveau Ambiance c'est un peu mi figue mi raisin. C'est à dire qu'il y a des efforts pour donner une atmosphère précise, et qui se réussi particulièrement par les graphismes et le mapping qui permettent de se plonger dans l'univers du jeu. Cependant, comme cité plus haut, le fait que l'histoire nous tienne trop la main et une mise en scène minimalistes (ainsi que le gameplay ardu) font que cette ambiance ne parvient pas à satisfaire pleinement, un peu comme un gâteau au glaçage parfait, mais dont la cuisson laisserait à désirer. En bref on commence par apprécier, on regarde, on contemple mais sitôt la contemplation terminée et la bulle de l'observation percée prennent place des élément au niveau bien en dessous, et c'est plutôt dommage.

Et niveau immersion c'est un peu le même problème, peut-être moindre cependant. Effet la "deception" citée plus haut (je met déception entre guillemets car ce n'est pas non plus dramatique) nuit aussi à l’immersion puisque que l'on passe de quelque chose de crédible à quelque chose de plus artificiel. On se retrouve alors face au jeu lui-même, ce qui est la cause de la brisure.

Donc pour conclure, et ce sera sûrement redondant avec d'autres parties de mon test : il faut revoir la narration, il faut revoir la mise en scène pour donner égaliser les niveaux des différentes catégories du jeu. Ce ne sera pas forcément chose facile, mais le jeu en vaudra la chandelle.

Graphismes (Note : 3,5/5)

Les graphismes sont beaux, et particulièrement homogènes. Ils sont aussi assez variés pour donner aux environnements la diversité minimum pour que tout ne se ressemble pas mais aussi de quoi éviter un aspect trop artificiel (Nda, la taille des maps, et donc le level-design y participe aussi).
L'utilisation de fog est aussi intéressante bien que certains ne soient pas forcément crédibles (cf mon screen dans remarque où les ombres de feuillage sont celles d'arbres géants.... et invisibles).

En étant un peu pointilleux je dirais que les ressources manquent de personnalité car déjà vue et revues quand bien même je ne saurais définir clairement les sources. Mais j'imagine que c'est en partie du RTP mêlé probablement avec du Mack end blue et de Céliana. N'étant pas un grand joueur de jeux RM je ne suis personnellement pas très affecté par l'utilisation de ce triangle magique mais je comprendrais plutôt bien que d'autres personne en aient une over dose. Du coup je me sens un peu obligé d'être critique envers ce détails malgré ma certaine souplesse.

En bref on n'est certainement pas face à la révolution graphique de l'année. Mais les yeux les moins désabusés sauront très bien en profiter.


Bande-son (Note : 4/5)

(Voir l'award musiques originales)


Awards spécifiques

Level-design (Note : 3,5/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)

Le level design est particulièrement bien réussi. En effet les map sont très belles à regardées non seulement grâce à leurs graphismes mais aussi de part l'utilisation de brouillard animé (comme les feuilles tombantes) et la clarté des chemins. Quoique pour ce dernier point certains endroits font un peu tâche comme le "raccourci" qu'on emprunte en plein milieu de la forêt dont le point de téléport n'est pas très visible (il y a tout juste des traces de pas qu'on ne remarque guère).

Mais cela reste un exemple plutôt particulier aussi je me dois de donner un exemple opposé sur ce qui est bien fait :

Lorsqu'on quitte la seconde ville (Tadefeuille) on avance vers le nord et on finit par rencontrer un cimetière. C'est peu être un détail pour vous mais pour moi ça veut dire... (bon j'arrête la blague). J'ai trouvé ce décors particulièrement intéressant du fait qu'il n'apporte rien à l'histoire ni à l'exploration (c'est un cimetière totalement statique). En effet cette construction est totalement gratuite et j'étais plutôt content de la découvrir cette structure pour rien surtout mais surtout pour le plaisir du geste, du soin apporté au détail qu'on ne retrouve que dans quelques rares jeux.

Systèmes (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Mise en scène (Note : 1/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)

Je ne comprend pas trop la participation à cet award. En effet la mise en scène est minimaliste et se résume à des déplacement et animations de charset, c'est à dire la base de la base. Il n'y a du coup aucun effet cinématographique, pas d'effets de lumière qui fasse que les mises en scènes soient remarquées et remarquables.
Mains d'un autre côté en faut-il forcément plus ? Peut-être n'est-il pas nécessaire d'aller dans le spectaculaire mais d'un autre côté difficile de bien noter quand on a aussi peu. Ce qui reviens à se poser la question que j'énonce au début de cette partie.

Aussi comme cité dans l'award Histoire, les saynètes ne sont pas vraiment très crédibles du fait que tout est raconté au joueur au point qu'on lui tienne la main à chaque fois.

Pour moi ce qu'il faut absolument changer dans la mise en scène, c'est changer les dialogues pour redonner à l'histoire toute sa crédibilité.
Je ne met pas une plus mauvaise note car je pense que ça a été travaillé et que ça mérite récompense, mais tout comme je pense qu'il n'aurait pas fallu concourir ici, je ne peut me permettre de donner beaucoup mieux.

Univers (Note : 1,5/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)

Si l'univers semble important à la lecture de la présentation il semble cependant être moins présent lors du jeu en lui-même. En effet ce que l'on sais après avoir joué c'est entre autres que les événements se déroulent dans un royaume en grande partie recouvert de forêt. En fait j'ai un peu de difficulté à décrire l'univers du jeu tout simplement car je n'ai pas beaucoup de souvenirs sur ses descriptions. Et plus j'essaye de me remémorer moins j'ai l'impression d'avoir reçu de descriptions des environnements que je visitais.

C'est peut-être dû au fait qu'on ne les visite que brièvement d'ailleurs. En effet pour chaque village, par exemple, on ne passe finalement que peu de temps à le parcourir avant de le quitter pour de nouvelles zones, ce qui fait que le jeu n'a pas vraiment le temps de leur donner de la substance. Ce qui explique bien que rien en soit ne soit vraiment mémorable, du fait qu'on arrive qu'on effectue quelques actions et qu'on repart aussitôt.

Pour conclure, je disais plus haut que le description donnais l'impression d'un univers assez riche et travaillé, mais j'ai le sentiment que sa retranscription dans jeu laisse plutôt à désirer.

Personnages (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Introduction (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Graphismes originaux (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Musiques originales (Note : 4/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)

Pour les musiques customs, ce que j'ai à faire remarquer en tout premier c'est qu'elles sont au format mp3. Aussi j'en profite pour recommander leur conversion au format ogg qui est bien plus léger et mieux utilisé par RPG maker.

Ce détail mis à part, elles sont agréables à écouter, et surtout très douces, calmes, du fait notamment de l'utilisation de vrai instruments (enfin vrais, je me doute bien qu'il sagit de bibliothèques sonore, l'auteur n'ayant surement pas d'orchestre à sa disposition, mais on n'a pas affaire à des sont de synthétiseurs tout dégelasses)
Une chose que je n'ai pas constatée mais qui aurait été intéressant pour une bande son custom, c'est l'utilisation d'un leit motiv. En effet cela aurait permis d'améliorer l'identité sonore du jeu. Heureusement cependant, la douceur et la constance dans les instruments garantissent déjà une part de cette identité.
Il faudra d'ailleurs faire attention à ce niveau car une trop grande ressemblance entre chaque morceau ce qui ruinerais la variété musicale et entrainerais vite une lassitude. Par exemple en réécoutant le thème de combat je l'ai trouvé un peu mou.

Dernière suggestion, peut-être il a-t-il trop de musiques différentes. En effet en parcourant le dossier BGM on remarque qu'il y 5 musique pour la première zone de forêt (jusqu'à la citadelle tadefeuilles). Il serait peut-être prudent de réduire ce nombre pour éviter de noyer le joueur dans les divers thèmes.



Conclusion (Note totale : 3/5)

La princesse oubliée est je pense un bon jeu qui souffrirais de deux problèmes.

Le premier est l'histoire : à ce niveau là j'ai un peu l'impression d'avoir affaire à un premier projet qui aurait évolué avec le temps et c'est assez problématique car je ne suis pas sûr que ce soit corrigible.

Le second est le souci d'équilibrage : très difficile à gérer mais je pense qu'en fournissant les efforts nécessaires cela ne sera plus qu'un mauvais souvenir.



Remarques diverses

Attention à la potion qui lévite :

Quelle note donneriez-vous à ce test ?

Ce test est-il bien rédigé, compréhensible, complet, respectueux ?

Vous devez être connecté sur le site pour mettre une note !