Test :
City Empire

Temps joué : 1 h 15 min


Introduction

City Empire est un jeu de simulation de vie dans lequel vous vivez votre vie comme vous l'entendez. Vous aimez vous battre, vous préférez vous occuper de vos petites cultures dans votre coin ou vous avez juste envie de vivre votre petite vie, vous pouvez, car le choix ne dépend que de vous ! Le jeu prend place dans le ghetto où votre personnage réside, et ce, dans une époque moderne telle que la notre. Si vous cherchez un jeu mignon ou des épées, passez donc votre chemin !

Cela fait depuis un moment que je surveillais l'avancée de City Empire, désormais appelé Arsh's Dreams, sur le Palais du Making. Je sais à quel point son créateur s'implique dans son projet, je suis donc impatiente de pouvoir tester cette petite démo et j'espère qu'elle sera à la hauteur ! Allez, c'est parti !


Awards généraux

Gameplay (Note : 3/5)

Le moins qu'on puisse dire, c'est que niveau interactions City Empire n'est pas en reste, et vous serez même noyé devant l'immensité des propositions auxquelles vous serez confrontées.

Dés le départ, vous pourrez répondre à un petit questionnaire pour établir votre profil psychologique. Pour ma part, je suis quelqu'un de relativement honnête et peu bagarreuse, j'avais donc un peu peur en sortant de mon chez moi. Et j'ai eu raison ! Manque de bol pour moi, une de mes premières interactions a été de me faire mordre à mort par un chien dehors alors que je voulais innocemment tester si je pouvais le caresser. C'est ce qui amène ma première critique, ce n'est pas toujours évident de deviner quel comportement va adopter la personne en face de vous. Ce serait bien qu'on ait le choix visuel de ce qu'on veut faire, où que ce soit écrit que telle ou telle personne ait l'air agressive. Parce que la fois d'après, je suis rentrée dans une maison, après la visite de 2-3 autres, et j'ai parlé à une dame qui a hurlé à la mort qu'il y avait un intru avant de lancer tout un gang pour me tabasser.

Tout cela m'amène au système de combat. C'est un T-RPG classique où l'on peut se déplacer puis attaquer. J'aurais voulu pouvoir m'enfuir du fait que je n'aime pas du tout me battre, mais je n'ai pas trouvé l'option.

Mis à part tout cela, le jeu est vraiment fourni en possibilités. J'ai pour ma part acheté un terrain à la ferme, mais sur mon chemin j'ai vu des boutiques, des salles, des maisons à acquérir pour une floppée de prix différents ! Bien sûr, tout ceci nécessite de l'argent que vous pourrez avoir en travaillant ou comme moi en pillant des frigos et en revendant vos objets.

Vous aurez de plus accès à plusieurs zones dans le jeu, la navigation entre celles-ci s'effectuant en empruntant le métro. Un métro très réaliste, comme l'ensemble du reste des lieux, jusque même dans l'attente. Ce n'est pas toujours très drôle de patienter par ailleurs.

A noter que de nombreuses interactions et lieux ne sont pas disponibles dans la démo mais nous sont déjà plus ou moins teasés.

Je regrette pour ma part l'absence de tutoriels pour les nombreuses choses proposées. Soit je suis idiote et je suis passée à côté, soit ceux-ci sont absents et c'est problématique. Dans mon cas, je n'ai pas exemple jamais pu planter de graines dans mon champ car je n'ai jamais trouvé comment faire.

Le jeu possède aussi un HUD relativement complet avec votre personnage et son équipe, et ses statuts : soif, faim, sommeil,... L'heure est aussi notée, ainsi que d'autres petites choses. Je le trouve bien réparti sur l'écran et efficace.

Histoire (Note : 1,5/5)

Vous commencerez votre partie au côté d'un petit jeune du Ghetto que vous pourrez nommé comme vous le souhaitez (pour ma part, celui-ci s'appelle ArshAA, vous comprendrez plus bas pourquoi). ArshAA est donc en plein casting pour un film qui visiblement ne crèvera jamais l'écran quand l'un de ses amis arrive et pourrit un peu beaucoup son passage avec un humour des plus douteux. Résultat pour vous, pas de job alors que vous êtes visiblement dans la dèche. Vous prenez donc le métro et rentrez chez vous. Et c'est tout.

Le concept du jeu est de construire soi-même sa propre histoire. Le problème, c'est qu'on est très vite perdu dans cette grande ville. J'aurais aimé connaître des informations sur moi, savoir pourquoi je vis seule dans un endroit aussi craignos, croiser mes amis, même le bouffon du début que je n'ai pas eu la "chance" de recroiser pendant ma partie.

J'aime le concept de gérer soit même sa vie et de la construire, mais je pense qu'un minimum scénaristique apporterait vraiment un plus à tout cela et pourrait même servir le gameplay.

Ambiance et immersion (Note : 4/5)

Si il y a bien un point où ce jeu est soigné, c'est l'ambiance et l'immersion. Peu importe le lieu visité, on y croit et il suffit d'un coup d’œil pour comprendre où l'on se trouve. Je me suis par exemple perdu dans un immeuble et en flânant dans celui-ci, j'ai finit par rentrer dans un appartement visiblement habité par des terroristes vu le nombre d'armes posées sur la table du fond. Je me suis donc rapidement redirigée vers la sortie.

Le look des personnages, leur manière de parler, les sons, les musiques, apportent beaucoup à l'ambiance que je trouve extrêmement bien maîtrisée. Pour preuve, je déteste les boîtes de nuits dans la vraie vie, quand je suis rentrée dans celle du jeu, j'ai ressenti la même envie de partir très loin en courant.

La gestion est aussi bonne que ce soit de jour que de nuit, où je me suis surprise à avoir peur en me promenant dans la rue (on est jamais à l'abri d'un psychopathe sortant d'une ruelle sombre !).

Il y a cependant quelques petits choses à peaufiner. Notamment sur les personnes présents et ce qu'ils font au cours du temps. J'ai par exemple été très étonnée de parler à un mec à 1h30 du matin et d'avoir comme réponse que celui-ci lavait sa voiture avant d'aller au travail ! Bien matinal cet homme ! De même avec le maire je suppose, qui attendait un taxi qui visiblement s'est perdu sur une autre planète. Et puis d'autres petits trucs un peu plus visuels comme le fait que dans la boutique d'animaux, aucun d'entre eux ne bougent... (Je pense que la gérante les drogue.) J'aurais aimé aussi trouver des personnes différentes à l'intérieur des wagons, ces gens ont-ils peur de descendre ?

Graphismes (Note : 3,5/5)

Visuellement, les maps sont cohérentes et même plutôt jolies pour un environnement aussi hostile. Nombreux tags différents sur les murs, poubelles qui traînent, prostituées dans les rues, jolis jardins dans la quartiers résidentiels, danseurs, immeubles... Tous ces éléments sont bien réalisés et il est très rare que j'ai eu à plisser des yeux pour comprendre ce que j'avais sous les yeux. On identifie très rapidement le style moderne de notre époque ce qui participe fortement à l'immersion dans le jeu.

Je suis cependant très à cheval sur l'homogénéité des ressources, et j'ai parfois eu du mal avec l'accord de certaines ressources VX/XP ayant des saturations et teintes différentes. Je pense que quelques modifications apporteraient une touche non négligeable au jeu car c'est réellement la seule chose qui m'ai rappelée que j'étais en train de jouer.

Les nombreuses poses des personnages sont pour moi le grand plus du jeu. Les personnages sont vraiment atypiques et on retrouve sans mal le personnage que l'on cherchait même si on ne l'a pas vu depuis le début de notre partie.


Bande-son (Note : 3,5/5)

Ce ne sera une surprise pour personne, le style de musique n'est pas du tout le mien. Cependant, je n'en ai absolument pas pris compte, ou presque pas. Ces styles de musique définissent justement très bien ma vision des lieux auxquels ils sont associés. J'ai trouvé la musique de la boîte de nuit absolument insupportable, au même niveau que celle que l'on peut entendre dans les vraies. La musique lourde du ghetto correspond parfaitement à l'ambiance du lieu, de même que celle un peu plus légère qu'on peut entendre à Costa Del Sun correspond bien à cet espace un peu plus détendu.

Les sons sont très bien choisis, bien que bouclant parfois un peu mal (au début du jeu notamment quand le perso parle avec son ami Panda, le son du métro à quelques problèmes). Le reste est globalement bien, on a vraiment l'impression de prendre un bain dans son appartement et on sait que notre cher ArshAA ronfle quand il dort.

Seul point noir selon moi, c'est que ces ressources viennent normalement d'un site payant que je connais, et que mon oreille a reconnu l'horrible "Audiojungle" répété en boucle pendant celle-ci. Cela nuit énormément au jeu selon moi.


Awards spécifiques

Level-design (Note : 3/5)

Je trouve les maps relativement bien construites et agencées. On reconnait parfaitement le genre de dédale un peu sombre des quartiers qui craignent dans les grandes villes avec ses recoins poubelles où traînent les sans-abris. On croisera des prostituées toute concentrées mais espacées à la fois et leur "manager" pas trop loin, les entrées pour le métro bien placées, les magasins et autres maisons avec un placement logiques auquel on peu s'attendre.

J'ai cependant peu apprécié le fait de pouvoir toucher des bords de maps sans être téléportée sur la map conjointe, et d'être même obligée de descendre là où se trouve les flèches indiquant les téléportations. Cela nuit beaucoup à l'immersion et rend les bords de maps peu sympathique à regarder.

De même, certaine fois je n'ai pas compris pourquoi j'étais bloquée alors que je pouvais clairement m'engager dans l'espace devant moi. J'ai aimé devoir marcher un peu en tout sens pour éviter les obstacles d'éléments qui traînaient par terre dans le ghetto car c'est réellement comme cela que j'imagine ce genre d'endroits, alors que je pouvais foncer tout droit dans le quartier un peu plus huppé.

Systèmes (Note : 2,75/5)

Dans City Empire, nous avons à faire avec de nombreux systèmes. Le problème, c'est qu'ils ne sont pas toujours très bien optimisés et peuvent même devenir agaçant pour certains.

Le gros gros problème du jeu selon moi, c'est le système de souris... Diable, pourquoi donc avoir inclue une souris dans ce jeu ? J'ai eu beau chercher, je n'ai pas trouvé le moindre intérêt à la chose. Pire, c'est à cause d'elle que certains systèmes deviennent absolument infernaux. Celle-ci est extrêmement mal calibrée dans le menu et ouvrait des sous-catégories autre que celles où je cliquais. Heureusement, on peut naviguer avec les touches du clavier... Oui, enfin, il va quand même falloir jarter la souris du cadre, sinon tout scrollera rapidement ou vous sauvegarderez sur autre chose que votre partie. Le problème, c'est que lorsque vous avez à faire un choix, vous ne pourrez utilisez que la souris ! On se retrouve donc à ramener la souris pour le choix, jarter la souris dans le menu pour sauvegarder, la ramener... ce qui devient très rapidement agaçant.

J'aurais apprécié que le système jour-nuit soit plus exploité au niveau des interactions avec les personnages puisque, comme cité plus haut, beaucoup font la même chose peu importe l'heure de la journée. Niveau ambiance lumineuse, c'est au top.

Je n'ai eu accès au système de dressage qu'une fois, sur un monsieur à l'entrée de la boîte de nuit qui m'a gentiment fait comprendre qu'il pouvait se nourrir seul. J'ai voulu essayer en parlant à mon chat, mais ça l'a juste ajouté à mon équipe, du coup j'ai pas trop compris. Et j'ai pas voulu tenter sur un chien errant vu que le dernier m'a mordu à mort...

Le système de faim, soif, etc... est plutôt bien géré, peut-être un peu lent sur certains critères, à voir sur le long terme.

Je ne sais pas à quoi ça sert mais je me suis amusée à taguer un peu partout. Comme je suis quelqu'un d'honnête, je n'ai pas coupé le courant quand j'en ai eu l'occasion. D'ailleurs c'est pas très protégé j'ai l'impression !

J'ai bien aimé nagé même si j'ai trouvé ça un peu lent. Par contre j'ai eu beau spam plein de touches, j'ai jamais trouvé comment plonger...

J'aurais vraiment aimé un système de tutoriels qui aurait grandement facilité de nombreuses choses.

Dernier bémol, certaines choses sont restées en anglais : par exemple quand j'ai parlé à l'armoire de mon appartement ou pour certaines compétences et certaines bulles de dialogues sortent du cadre ce qui rend impossible la lecture du début ou fin des phrases. Pour finir, je n'ai jamais réussi à apporter sa commande au client de la boîte de nuit, il faisait beaucoup trop sombre et j'ai eu beau spam les gens, aucun ne m'a répondu.

Mise en scène (Note : 2,75/5)

On ne peut pas vraiment dire que l'ambiance soit mise au service du scénario étant donné qu'on ait pas vraiment à faire avec une histoire écrite. Les lumières, les environnements, les animations des personnages servent clairement pour l'immersion et pour le réalisme des lieux que l'on traversent et sont de très bonnes qualités.

Le jeu gagnerait à posséder des événements un peu plus scriptés dans lesquels ont pourrait retrouver/rencontrer des personnes connues de notre ArshAA et qui nous éclaireraient sur les lieux où nous nous trouvons. On croise de nombreux personnages qui nous parlent un peu de la galère dans laquelle ils se trouvent ce qui est un réel plus de ce côté, de même lorsque certains PNJs nous rassurent en nous disant qu'on peut suivre un chemin honnête, faire des études et s'en sortir malgré le milieux d'où nous sommes issus. Je pense que creuser encore plus de ce côté serait une bonne chose pour le jeu.

Univers (Note : 3,5/5)

Le créateur du jeu a pour moi fait un bon travail sur l'univers du jeu. Celui-ci fourmille de nombreux détails qui rendent le tout réel et cohérent. Lorsqu'on se ballade dans les environs de sa maison, on sait où l'on est, on comprend ce qu'on voit et on s'amuse même à imaginer quelques relations entres les personnages. L'univers des bas-fonds des villes est donc pour moi totalement géré. Les environnements sont intéressants à visiter et j'ai aimé serpenté dans tout ça pour parler un peu à tous mes "voisins".

J'aurais cependant aimé une introduction plus approfondie du lieu en question, car encore une fois, on est lâché dans un univers que certes notre personnage connait, mais que le joueur découvre pour la première fois. Je pense qu'il serait réellement bon d'amener des informations de manière détournée. Rien que sur la ville par exemple, pourquoi possède-t-elle un taux de gangs aussi élevée ? Pourquoi y'a t-il autant de criminalité ? Quel type d'homme est au pouvoir ?

Je pense que l'univers pourrait être encore plus approfondi, ce qui rendrait notre ballade bien plus intéressante.

Personnages (Note : 1/5)

Alors là, j'avoue que je ne comprends pas trop la participation à cet award !

Je pense que celui-ci ne vise clairement pas notre personnage puisque nous n'avons absolument aucune informations sur son passé et sur sa manière de penser, réagir,... Ce qui est normal puisqu'il a le rôle d'avatar pour coller à ce qu'on veut faire de lui.

Du coup je suppose que cela concerne les PNJs. Le seul ami du personnage n’apparaît que pendant les 2 premières minutes du jeu et me semble être un bouffon fini puisqu'il nous empêche de décrocher notre job. Mais malgré tout, 2min ne suffisent pas à déterminer le profil d'un homme, donc juger son intérêt me semblerait étrange.

Il ne reste donc que les vrais PNJs. Sauf que c'est un peu étrange de participer pour des PNJs. Il est clair que c'est très atypique de croiser des prostituées ou des dealers dans un jeu, mais on ne connait rien de ces gens ni de leur histoire. Si seulement je savais pourquoi madame X se retrouve à faire le trottoir pour un sale type, ou pourquoi y'a t-il un mec qui squatte juste à côté de la porte de chez moi en fixant le mur de la maison d'en face toute la journée...

Bref, je ne peux pas vraiment mettre une bonne note pour cette catégorie.

Introduction (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Graphismes originaux (Note : 4,5/5)

Niveau graphisme originaux, je pense qu'on ne peut pas vraiment se plaindre. Tous les menus, HUD et autres petits systèmes ont été créés spécialement pour le jeu et lui donne une identité visuelle certaine. J'aime le fait que le menu principal ait une apparence tablette avec des sous-catégories comparables à des applications car on ressent la modernité du jeu même quand on ne joue pas réellement. J'aurais cependant apprécié un écran titre avec un titre lisible, car si je ne savais pas que le jeu était nommé City Empire, je n'aurais jamais réussi à le lire.

Là où le jeu se démarque réellement, c'est dans les personnages et environnements en eux-mêmes. Les tags sont réellement géniaux à regarder et je n'en ai pas croisé 2 pareils ou presque (il n'y a en fait que nous qui taguons la même chose partout tel un robot sans inspiration). Les personnages sont vraiment uniques, atypiques et en plus font parfois des actions sympas à regarder (par exemple les danseurs dans le métro, même si l'animation est parfois un peu étrange, notamment au niveau de leur saut ? Ou grand écart ? Je ne sais pas trop). Il y a de nombreux éléments un peu partout qui sont vraiment cools.

Du coup, ça jure parfois avec les graphismes XP/VX, quand on les voient on se dit "mwerf" et on aimerait voir un truc original à la place.

Musiques originales (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)




Conclusion (Note totale : 3/5)

J'ai pris plaisir à jouer à City Empire, c'est un fait. J'ai aimé me promener dans tous ces lieux et découvrir un univers que je ne connais pas le moins du monde dans la vraie vie. Je suis plutôt du genre à jouer à des simulateurs mignons où j'élève mes animaux et je m'occupe de ma ferme dans mon coin, pourtant j'ai bien accroché. Le simulateur est bien fait et l'ambiance de ce jeu le rend vraiment unique.

Cependant, je ne pense pas que le jeu mérite de gagner l'Alex d'Or pour le moment. A l'heure actuelle, le jeu ressemble beaucoup à une démo technique pour moi. On peut voir que de nombreuses choses seront débloquées par la suite et qu'il deviendra encore plus intéressant à jouer dans un futur proche. De plus certains problèmes d'optimisation entachent encore un peu le jeu. Tout ceci est prometteur mais encore incomplet, voilà pourquoi je pense que d'autres jeux méritent plus de gagner que celui-ci.

J'espère cependant que celui-ci sera bien récompensé, notamment en graphismes originaux, car le soin apporté au jeu est facilement constatable et que Kasbak mériterait d'être récompensé pour cela.


Remarques diverses

Parmi les choses qui entachent encore beaucoup le jeu (mais qui me semble avoir été corrigée à l'heure actuelle) :
-Beaucoup trop de fautes dans les dialogues et dans les interactions. J'ai vu le verbe être utilisé à la place du verbe avoir par exemple, et certains accords ont du se perdre au même endroit que le taxi du maire.
-Il n'y a pas d'icone pour les croquettes de mon chat, c'est inadmissible ! En plus, j'ai jamais réussi à le nourrir le pauvre !

http://puu.sh/lcEUY/b84fd6ed6f.jpg <- Un exemple de présence d'anglais

Quelle note donneriez-vous à ce test ?

Ce test est-il bien rédigé, compréhensible, complet, respectueux ?

Vous devez être connecté sur le site pour mettre une note !