Test :
Séries Occultes - La Petite Fille sans Visage
Par Yuko

Temps joué : 35 min


Introduction

Séries Occultes - La Petite Fille sans Visage... La première pensée que j'ai eu en commençant ce test c'était que le titre me faisait penser aux chaînes msn que je recevais pendant les années 2000, mais si ce n'est ça, le jeu était plutôt tentant et j'en avais même eu des plutôt bons retours.

Séries Occultes, c'est aussi le dernie jeu en lice que j'ai testé de cette session, alors au moment où j'écris ce test j'avoue que j'ai un peu des airs de trompette de victoire dans la tête !
En lui-même, le jeu tourne autour des thèmes de l'horreur et de la peur, comme on aurait pu s'en douter aux vues du titre, il est réalisé à l'aide de RM2k3.
Mon dernier test de la session: c'est parti.


Awards généraux

Gameplay (Note : 1,5/5)

Intéragir avec le décor pour trouver des objets afin d'intéragir avec d'autres éléments du décor...
Ouais ça parait logique pour un jeu du style, mais ça reste tellement maigre.

Mon expérience se jeu s'est résumée à me ballader dans le manoir en essayant de deviner où il fallait que j'intéragisse pour continuer l'histoire et derrière se cache un système d'interupteurs qui t'oblige à suivre un ordre précis d'actions sinon l'histoire n'avance pas. Alors dans le fond, c'est logique, mais par exemple, on peut être perdu pendant un moment parce qu'on a pas examiné la bonne bibliothèque (au début du jeu) parce qu'on est pas allé dans le bon cul-de-sac vu qu'on avait aucune raison d'y aller (idem) ou alors parce qu'on avait déjà interragit avec le décor avant que ce soit notre tour (Dans le grenier, j'ai cherché un moment ce qu'il fallait faire, et en fait, je devais aller chercher les draps sur le lit... Ok, sauf que ces draps je les avais examiné plus tôt sans qu'on puisse rien en faire donc je pensais pas que maintenant le héros dirait "Ça pourrait servir !").

Bref, niveau gameplay, c'est maigre: à un moment le jeu nous présente pourtant l'attirail de nos deux héros, du coup je pensais qu'on en aurait des choses à faire avec un détecteur de phénomènes paranormaux, un bouquin pour écrire les mystères etc... Mais non, ou en tout cas, dans la démo, ils ne servent à rien: tout le menu n'est pas du tout utile en fait. Tout ce qu'on peut faire, c'est intéragir avec le décor et comme ces intéractions sont vraiment mal indiquées et mal gérées, c'est des fois un vrai casse-tête de savoir ce qu'on doit faire.
En ce qui me concerne, j'ai trouvé plutôt vite, mais à chaque fois par un pur hasard et parce que j'étais consciencieux. Mais j'ose imaginer que certains joueurs n'auront pas le réflex d'aller lire des livres au début du jeu alors que notre mission c'est de chercher les propriétaires. Réussir à perdre le joueur lors de sa première mission, c'est quand même dommage.

Histoire (Note : 2/5)

Des airs de Conjuring et il y a même une dédicasse aux Warren au début du jeu, donc à mes yeux, on est clairement dans une inspiration de la vie de ces deux chasseurs de fantôme: notre couple de héros endossent même les mêmes métiers que le couple Warren. Mais bon, c'est pas quelque chose qui me gêne, au contraire.

Là où je suis plus gêné, c'est que l'histoire d'une petite fille morte et d'un fantôme qui répète "Tu veux jouer ?", bah ça me parait quand même vachement classique et j'arrive déjà à détecter les grosses ficelles. Le classicisme c'est pas gênant, mais dans les histoires qui font peur, je m'attends quand même à être surpris par ce qui est sensé me faire peur.

Pour en revenir à l'histoire en elle-même, on incarne donc un couple qui va enquêter sur des événements paranormaux dans une ancienne maison, on se retrouve dans un grenier et on constate rapidement qu'en effet, il se passe des trucs peu communs. Jusque là, ok, mais par contre, le déroulé de ce qui se passe manque clairement d'impact: notre femme disparait au début de l'aventure et en fait, c'est juste elle qui est allée se ballader d'elle-même contrairement à ce qu'elle avait indiqué et sans prévenir son mari... Pas super niveau conscience professionnelle.
De la même manière, nos héros semblent plus choqués par le fait qu'ils ont pu passer une porte soi-disant fermée depuis longtemps plutôt que par les phénomènes paranormaux qu'ils ont constaté.

Bref, y a tout un tas de petits détails qui ont fait que j'étais très détaché de l'histoire du jeu: les héros ne pensent pas, à mes yeux, de manière logique et du coup, on constate clairement le rail scénaristique qui a été créé et qui ne laisse pas place à autre chose que ce qu'avait prévu le créateur.

De même, certains passages sont atrocement compliqués et manquent d'illustration, la fin de la démo en est le parfait exemple: on nous ballance toute l'histoire de la maison et entre ce qu'on avait déjà appris, ce qu'on avait déjà appris mais qui se révèle être soi-disant faux... Pfiou... Dur quand on a pas le droit à une petite pause.

Finalement, l'histoire en elle-même n'est pas mauvaise, elle est juste mal amenée et comme en plus elle est plutôt classique, je n'ai pas pu m'empêcher que d'autres oeuvres avaient surement traité le sujet d'une manière bien mieux.

Ambiance et immersion (Note : 3/5)

On est dans un ancien château/manoir encore entrenenu mais avec des phénomènes paranormaux qui s'y déroulent et pour le coup, bah ça marche quand même plutôt bien: le décalage entre l'aspect "propre" du lieu et les événements qui s'y déroulent sait nous mettre mal à l'aise.

Dans l'idée on passe notre partie à se dire que quelque chose nous suit et on se demande quand est-ce que cette chose va apparaitre. Le truc, c'est que pour l'instant on en est au stade d'une démo et du coup, bah ça va pas très loin. Dans un sens, c'est logique, le poltergeist ne va pas apparaitre tout de suite, mais bon, ça donne une impression assez lente de l'apparition des événements.
D'autres manquent de profondeur: lorsque les tableaux apparaissent ou disparaissent, bah sur le premier coup, l'effet est là, mais après, je suis plus concentré sur le fait que l'ambiance sonore m'évoque de l'eau et que ça n'a rien à voir que sur le sentiment de surprise que je pourrais avoir.

On retrouve tout de même des effets arrivant à provoquer la peur, notamment dans la salle où la lumière déconne: j'étais persuadé qu'un truc allait apparaitre, mais de la même manière... finalement non.
C'est ce côté pas aboutit qui m'a gêné dans l'immersion: l'ambiance est là mais elle a un effet de pétard mouillé. J'ai pas été immergé plus que ça dans l'histoire, malgré les efforts sur l'ambiance, parce que je ne me sentais pas en danger, je me sentais très "loin" de tout ça.

Ça changera sûrement dans la suite du jeu, ou en tout cas je l'espère, mais pour l'instant le jeu n'a pas réussi à me hameçonner.

Graphismes (Note : 3,75/5)

Là y a pas à dire, on est dans du bon.
Les pixels se font apparants et pourtant les décors sont très détailles: ça arrive de jouer avec l'opacité des rideaux, avec la notion d'obscurité progressive, bref, y a un gros travail derrière tout ça.

Sur le papier, bah ça permet d'apprécier pleinement la session de jeu: les graphismes sont adaptés pour représenter le château voulu et le tout semble très cohérent par rapport à ce qu'on pouvait attendre.
On retrouve cependant assez souvent le même style en fonction des zones (ce qui est normal), mais la répétition des mêmes éléments est parfois un peu dommage, notamment pour les chaises du grenier que l'on va devoir inspecter une à une, ça appuie vraiment le trait.
De même pour les talbeaux, on retrouve celui des malheurs de Sophie assez souvent et il lui arrive presque toujours le même phénomène, ça manque de diversité !

Après, c'est "défauts" ne sont que mineurs, parce que la qualité des graphismes et la précision vis à vis de certains détails montrent bien le travail et l'envie qui ont été fournis en amont.

Bande-son (Note : 2,75/5)

Une bande-son toute en sobriété, ce que j'apprécie en général pour les jeux qui misent sur la peur... Mais là c'est des fois un peu trop.

On passe de moments très bien travaillés au niveau de l'ambiance sonore (lorsque le détecteur s'affole par exemple) à des moments moins détaillés où ça parait un peu vide pour nos oreilles. Au niveau des effets sonores durant les scènes de peur, bah ça marque bien les apparitions où phénomènes paranormaux, mais l'effet sonore de la disparition/apparition des tableaux me fait toujours autant penser à un bruit d'eau, du coup, je m'attendais à un truc du style mais... rien.
Alors soit c'était fait exprès pour nous faire comprendre quelque chose, soit le bruit n'étais pas sensé faire penser à ça, dans tous les cas, ça m'a mis dans une situation où j'étais un peu perdu sur ce que je venais de vivre.

Après, globalement, le jeu nous propose une bande-son épurée, peu de musiques ou en tout cas jamais très longues mais même si celles-ci sont d'une plutôt bonne qualité, on est jamais subjugué par ces dernières, c'est plutôt le silence qui nous marque. Un silence qui plutôt que d'être pesant et jouer sur notre insécurité, donne plutôt l'impression que la bibliothèque sonore manque des fois de profondeur.


Awards spécifiques

Level-design (Note : 3,25/5)

Globalement, on se sent dans un château, l'entrée avec son grand escalier et qui donne sur une grande vitre est parfait pour cela, la disposition des différents éléments semble logique et on se sent bel et bien dans le bâtiment décrit dans l'histoire du jeu. Le level-design est réfléchi de manière à ce que ce soit joli et pratiquable, et pour moi, les deux fonctions sont réunies: même si le fait de ne pas pouvoir courir dans un jeu RM est toujours frustrant, on s'y fait vite et les distances à parcourir ne sont jamais trop longues.

Après, comme je l'ai déjà dit dans la catégorie Graphismes: on retrouve assez souvent le même style en fonction des zones (ce qui est normal), mais ça peut aller jusqu'à retrouver une disposition des objets un peu identique. J'ai eu cette impression de répétition de pièce un peu pour "aggrandir" le château mais sans que ces dernières aient une utilité autre que "chemin de passage". De même, l'architecture était parfois un peu étrange: pourquoi autant de pièces avec rien dedans ? Ça fait parti de la mise en scène, je m'en doute, mais rien que le fait d'avoir un grenier qui comporte tant de couloirs et de pièces, ça me fait bizarre au point de vue de la cohérence.

Globalement, le level-design est bon, il remplit bien sa tâche de savoir décorer les lieux sans gêner le joueur. Après, il ne montre pas non plus de points particulièrement remarquables: pas de gros défauts, pas de grosses qualités non plus.

Systèmes (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Mise en scène (Note : 3,25/5)

Aaaaah, c'est beaucoup trop rare !
C'est le début du jeu mais c'est frustrant, vraiment !

La démo nous montre quelques scènes où l'on voit que la mise en scène peut être vraiment très bien réalisée, donc on est enthousiaste, on a envie de continuer, de voir la suite !
Mais le soucis, c'est que ça vient pas, on a pas mal de moments où on pense qu'il va se passer un truc et... rien.
L'épisode des tableaux en est un très bon exemple: notre héros va se cacher, on entend un effet sonore qui nous fait penser que quelque chose va arriver et finalement... le même phénomène observé 3 minutes plus tôt. Décevant.

La fin de la démo est également du même style, le dialogue avec la propriétaire consiste à une suite de boîtes de dialogue et la lecture finale est un gros pavé avec un défilement automatique... Ça aurait pu être plus travailler quand même.

Je comprends que ce soit le début du jeu et je demande pas à ce que l'on rajoute des événements avec des mises en scène de dingue si ça correspond pas à la trame principale. De même, j'ai rien contre le fait contre cet effet d'attente qui ne mène à rien, ça crée justement une impression de sûreté qui pourra être utilisé par le créateur pour mieux nous surprendre, mais le fait que la démo se termine si sèchement et que la phase du grenier où la pression monte pendant une vingtaine de minutes pour finalement ne mener qu'à un "Bon, bah j'y vais", c'est un peu dommage.


Univers (Note : 3/5)

Un univers plutôt classique, comme je l'ai déjà dit, y a un air de Conjuring et cette inspiration se ressent pas mal.
On progresse durant notre session de jeu au sein d'un château dont on apprend quelque peu l'histoire à travers quelques bouquins: c'est suffisant pour comprendre que l'on se trouve en France étant donné que l'on nous parle de la terreur post-révolution.

On est donc dans une univers rappelant le monde réel mais affirmant l'existence (ou en tout cas, sous-entendant l'existence) de poltergeists. Et... c'est tout.

L'univers en lui-même est donc plutôt "Déjà-vu", une enquête autour d'événements étranges, j'en ai pas mal qui me viennent en tête. Des petites filles mortes et des "Tu veux jouer avec moi ?" aussi. On retrouve bien les codes et les éléments des oeuvres similaires, mais ça n'aide pas trop à différencier et démarquer cette oeuvre des autres du même style.

Après, malgré tout, on peut quand même souligner le background de l'histoire: on a quand même une belle cohérence historique et même si l'histoire en elle peut être plutôt classique, elle repose quand même sur de bonnes bases au sein même du projet.

Personnages (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Introduction (Note : 3/5)

On commence le jeu sans vraiment savoir dans quoi on va tomber: le nom est classique et l'écran titre ne nous informe pas plus sur ce que l'on va croiser.
On rencontre alors nos héros: un couple de chasseur de fantômes qui discutent dans un train de l'affaire vers laquelle ils se rendent.

A travers ce dialogue, je me souviens avoir compris le background général de ces personnages: ça n'est pas leur première enquête, la femme est capable de ressentir la présence de forces occultes, on se dirige vers un château où il se passe des événements étranges.
Bref, c'est suffisant pour nous plonger dans l'histoire.

Par contre, l'intro ne va pas plus loin, c'est une simple discussion entre deux personnages. Attention, ça n'est pas un défaut, comme je l'ai dit, je pense très honnêtement que cette intro est suffisante pour le jeu qu'elle essaye d'introduire, mais lorsque j'en viens à juger et à noter la démo, je ne peux pas non plus lui mettre une note trop élevée, elle est bien, mais elle n'est pas non plus incroyablement merveilleuse !

Graphismes originaux (Note : 3,75/5)

Difficile à noter étant donné que je ne sais pas ce qui est original et ce qui ne l'est pas.
En effet, durant la session certains jurés se sont intéressés à ce point étant donné que Séries Occultes semblait être similaire d'un autre jeu amateur.
Loin de moi l'envie de crier au plagiat, mais les graphismes de Séries Occultes semblent plus tenir de l'inspiration et de l'adaptation qu'autre chose.

Je tiens quand même à préciser parce que je ne veux absolument pas créer de quiproquo: on est pas dans un bête copier-coller, mais plutôt dans une inspiration accentuée.

Ce faisant, dur pour moi de noter les graphismes originaux. Dans tous les cas, j'ai déjà détaillé ce que je pensais des graphismes en eux-mêmes plus tôt, étant donné que tous ces graphismes sont considérés comme originaux, je n'ai rien à en dire de plus.

Que ce soit inspiré ou non de décors déjà existants, ça ne me gêne pas, certains jeux utilisent bien des rips et on ne les fustigent pas. Dans tous les cas, on retiendra de Séries Occultes ses beaux graphismes qui sont adaptés aux situations rencontrées dans le jeu et c'est finalement tout ce que l'on demande.

Musiques originales (Note : 3/5)

Quand on a lu ce que j'ai dit dans "Bande-Son", on est en droit de se demander ce que je vais rajouter ici !

En effet, on a peu de musiques dans cette démo de Séries Occultes et comme je l'ai déjà dit, elles sont bien: bien adaptées, bien écrités, de bonne qualité... Mais jamais très longues !

Ainsi, malgré que je n'ai rien à redire vis à vis de la qualité de ces musiques originales, la quantité vient faire défaut, expliquant pourquoi je ne peux pas non plus donner une trop bonne note.


Conclusion (Note totale : 2,75/5)

J'ai utilisé plusieurs fois cette expression dans mon test (ou en tout cas, je l'avais pas mal en tête): "Pétard mouillé".
C'est une expression qui qualifie finalement pas mal ce que j'ai pensé de cette démo.

En fait, aux vues de la longueur, je pensais que Séries Occultes faisait parti de ces jeux courts mais intense, et ça me tentait bien de développer une courte histoire occulte sur une petite durée. Et finalement, c'était juste un démo et c'est cohérent avec le fait que l'on a pas vu une bonne partie du château.

Pour autant, la démo qu'on nous propose est coupée d'une manière vraiment abrupte: au milieu de la lecture d'un livre et... bah niveau suspens, on a vu mieux.
Finir une démo sans avoir pu constater autre chose que quelques petits phénomènes paranormaux, c'est frustrant, finir sur une remise en question de ce que l'on a appris durant la démo, c'est aussi frustrant.
En soit, tout me pousse à penser que la démo aurait gagné à être soit coupée plus tôt, soit plus tard, mais pour le coup, on est clairement sur une fausse note en fin de partition, ou plutôt sur une partition arrêtée abruptement: ça ne crée pas de l'attente, mais de la frustration.

Après, ça n'enlève pas les qualités du jeu, mais c'est vrai qu'à mes yeux, c'était trop court pour que je m'y attache et que j'attende la suite avec impatience.


Remarques diverses

Quelle note donneriez-vous à ce test ?

Ce test est-il bien rédigé, compréhensible, complet, respectueux ?

Vous devez être connecté sur le site pour mettre une note !