Test :
Manted: A glimmer in the dark

Temps joué : 2 h 30 min


Introduction

Manted est un jeu réalisé par Cactus.

Il raconte l'histoire d'une équipe de chasseurs de fantômes qui part dans un hôtel chasser un vilain pas beau gros fantôme.

D'après le speech et les quelques screens que j'ai pu zieuter, ça s'annonce drôlement excitant comme jeu... un poil givré, un poil chaud pour nos fesses.

J'éspère que je vais bien m'amuser et que je vais pas avoir trop peur...


Awards généraux

Gameplay (Note : 3/5)

Le gameplay est basé sur un système de combat RPG classique au tour par tour, des interactions diverses et variées avec le décors, et des scènes de jeu palpitantes !
Pour faire court, je ne me suis pas ennuyé malgré quelques éléments assez rebutant.

Premier point:
Ce qui a fait défaut à cela, c'est le système de combat.
Nous sommes dans un univers drôle, impulsif et spontané avec des combats aléatoires sur les maps, incroyablement long et très répétitif... dont la fuite ne marche qu'une fois sur 1000 (quel intérêt ?).
En plus de cela, on nous offre peu de choix en matière de stratégie. Tout ce qu'on peut faire, c'est zigouiller les fantômes à coup de laser.
Les 4 personnages ont tous la même arme, et font tous la même chose. Seul un ou deux pouvoirs sont discernés à certains.

Je me souviens avoir frénétiquement tapé sur la touche action pour que tous mes coéquipiers bourrinent les méchants.
J'ai même pété ma touche espace.
Les ennemis sont aussi plus fort que les héros 4 fois sur 5, et ce dès le début. Ca craint du boudin de faire un Game Over au bout de 10 mètres



J'aurais aimé pouvoir à faire à des combats plus rapides, ou alors un A-RPG par exemple, pour rester dans la tendance dynamique l'univers...

Deuxième point:
Les interactions avec le décors.
On peut interagir avec quelques éléments, comme allumer les lampes, ou mettre mettre un vinyle dans une platine tourne-disque... c'est original et amusant mais c'est a peu près tout... De nombreuses bibliothèques arborent nos chemins, sans que l'on puisse y jeter un oeil ? Dommage, on aurait pu apprendre des choses intéressantes, tels que des indices pour certaines énigmes...
Des coffres sont à notre disposition aussi, pourquoi pas, cela reste classique mais bon ça fonctionne dans une chambre d'hotel !

Troisième point:
Les différents étages composent des énigmes.
On a donc à faire à un système de niveau bien pensé.
Les idées sont intéressantes, mais parfois rien n'est expliqué, ce qui oblige le joueur a utiliser un peu de sa matière grise !
Les énigmes sont bien équilibrées, ni trop dur, ni trop simple. Elles sont liées à la logique de l'univers, elles n'apparaissent pas comme un cheveux sur la soupe.
Bien intégrées.

Quatrième point:
Les interactions avec les personnages secondaires pour acheter, troquer, sauvegarder, ressuciter est assez sympa. Cependant, je ne comprends pas l'utilité de choisir ente une recharge (qui s'équipe comme une arme) de 11, 12, 13, 14... balles dans la boutique. C'est peut être de l'humour subtilement absurde ?

Quoi qu'il en soit, c'est très dur pour mettre en place une stratégie de combat, il n'y a pas beaucoup de choix. Il y a de l'idée, mais les objets sont extrêmement chères et on n'a pas la bourse du Roi de Chine !



Pour conclure sur ce point, j'ai trouvé que ça manquait de dynamisme, c'était parfois lent en terme de rythme et monotone...

C'est pourquoi j'attribue cette note.

Histoire (Note : 2/5)

L'histoire en elle même: des chasseurs de fantômes semblables à GhostBusters partent chasser un gros méchant fantôme dans un Hotel remplit de vilaines créatures fantomatiques.
Une copie conforme qui en plus de ça ne tente même pas à être développée dans un sens ou dans un autre.
Manted est à GhostBusters ce qu'un jus d'orange est à Orangina.
Y a pas les bulles quoi.

En fait le seul suspens du jeu est basé sur un gros méchant qu'on doit aller buter, et dont on a aucune idée de ce à quoi il ressemble. Non seulement c'est bête qu'il n'y ait pas de détour scénaristique, mais en plus c'est très classique comme suspens et donc au final moyennement excitant.

Un des piliers du jeu est basé sur l'humour subtile, de par les protagonistes se lançant des vannes en combat par exemple, ou de l’environnement interactionnel.
La description de certains objets dans le menu permet de comprendre certains points subtiles du scenario, par exemple de la glue, qui n'est en fait pas de la glue... ou tout simplement les clefs, qui ont tous une description intéressante ("clef bard: elle ramène le baton" oh oh oh).

La narration du jeu va droit au but, pas de mésaventures obligeant les héros à reculer dans leur avancée, les personnages secondaires nous informent plus ou moins directement de ce qu'il faut faire... du moins au début du jeu !
On passe par des endroits intéressants, loufoques et distordus, régulièrement liés à l'univers complètement dégénéré du jeu: aller chasser un fantôme gluant dans les toilettes, c'est très drôle (un truc gluant dans les toilettes, vous voyez ou je veux en venir ?) !

Donc voilà, c'était drôle, mais plat comme une crêpe.
Et ça tiens pas au ventre une crêpe avec un jus d'orange au dîner :/

Ambiance et immersion (Note : 4/5)

Mélange d' humour, d'étrange et de flippe ! Concrètement c'est plutôt bien joué !
En guise d'exploration, on a le droit à une vieille lampe pour nous aider, c'est cool, au moins on n'est pas dans le noir (sauf si on décide de l'éteindre histoire de bien déconner et de faire peur aux camarades!).

Les maps sont pas dégueues, pas trop vides et pas surchargées, ce qu'il faut. L'Hotel est bien fichu, il y a même un ascenseur ! Bref c'est pratique.
Les chambres sont nombreuses et se ressemblent presque toutes... parfois il n'y a rien et ça manque d'ambiance...
Les musiques sont classieuses, et si on choisit de mettre un vinyle dans une platine tourne-disque, on a le droit à une musique d'ambiance qui apaise un peu les esprits, si l'on puisse dire ainsi...!
Parfois on a des manifestions dignes d'un poltergeist, assez déroutantes (dans le bon sens du terme) puisqu'on ne sait plus où donner de la tête: pourquoi j'ai reçu ce livre sur la tête ? Cette poupée, elle était pas là quand je suis passez tout à l'heure !! Wtf ?!
Les tableaux représentent des portraits qui s'animent quand on a le dos tourné... et puis les miroirs... les miroirs !! Vrrrr je préfère pas en dire d'avantage car je ne veux pas faire peur aux enfants au fond de la salle qui m'écoute avec des grands yeux (oui ils écoutent avec leurs yeux).

Dans ce jeu, tout est drôle, même les combats !
Les fantômes ont des noms qui leur correspond plus ou moins bien, et leurs actions est parfois HYPER réaliste: "Esprit fait un truc de malade !" et Bam on perd la moitié de nos PV en un seul coup.
Pour le coup c'est vraiment un truc de malade.

En bref, c'est bien joué, puisqu'on sursaute un peu et ça nous fait rire !


En fait, l'atmosphère du jeu me rappelle un peu Casper le fantôme sur PS1, qui possédait une ambiance à la fois glauque et grossièrement drôle.




Graphismes (Note : 3/5)

Les graphismes orignaux (personnages, monstres, certains éléments de décors) ont une certaine influence cartoonesque, permettant de décontracter l’atmosphère de ce jeu complètement possédé !
Étrangement, le mélange est réussi, on ne distingue pas une hétérogénéité perturbante, incohérente ou déroutante, mais correspond bien à l'effroi et à l'humour du jeu.

Cependant, ces éléments originaux peuvent être perçues comme pas terrible, le style carré très simplistes des personnages dans un univers graphique rippé d'autres jeux peut ne pas plaire à tout le monde.

Au moins ça a le mérite d'être original !

Chaque personnages du jeu (héros et pnj) est différent, chacun possède une esthétique unique, point assez positif puisqu'il contribue à la variété du détail.

Il y a quelques endroits qui ont un décors varié, mais j'en compte pas plus de deux. Et c'est cruellement terrible. J'aurais aimé être plus surpris.

J'attribue donc cette note, car je pense que l'intention est bonne et bien pensée, mais que les personnages ne sont pas les plus beaux que j'ai pu voir au cours de ma carrière de joueur...

Bande-son (Note : 3,75/5)

Le jeu possède très peu de musiques variées, et une seule musique originale: celle de l'écran titre (rappelant un peu le thème d'Harry Potter, ou alors Casse-noisette de Tchaikovsky).

Le fait qu'il n'y ait qu'une musique pour tous les niveaux de l'hotel est assez ennuyant et donne mal au crâne.
Heureusement que l'on peut choisir de mettre une musique avec un vinyle, avec des musiques de chanteurs célèbres, tel Frank Sinatra (j'aurais préféré un peu plus disto, des amplis qui explosent et une batterie bourrinée jusqu'au sang)! La musique est intradiégétique, serait-on dans le même monde eux et nous ? Brrr!

Ces musiques sur vinyles éveillent la bonne humeur, rappelant un peu GhostBuster. Le côté absurde est bien là, on zigouille des fantômes tout en déconnant ! Yeah !!

J'adhère !

La musique des combats est intéressante.
On en a une seule par défaut pour tous les combats aléatoires sur les maps, mais si on décide de mettre un vinyle, la musique reste celle du vinyle mais s'accélère !
Que faut-il comprendre ?
-Les esprits s’énervent et font accélérer le tourne-disque ?
-Nos héros ont la trouille et ils perçoivent la musique ainsi accélérée ?
-Rien ?

Je vous laisse choisir la bonne réponse.

On a aussi une musique différente pour chaque boss. Bon y en a pas énormément mais bon voilà c'est cool.


Awards spécifiques

Level-design (Note : 3,5/5)

Des niveaux étalés sur les différents étages, très labyrinthiques, long à parcourir, et dont on ne connait pas l’objectif de départ du niveau. Tout ce dont on se doute, c'est que l'on va avoir à faire à une énigme, puisque chaque étage est fastidieusement composé ainsi.
Le mapping manque parfois de créativité, tout se ressemble (c'est un hotel en même temps vous allez me dire, toutes les chambres se ressemblent !) et on manque donc de surprises...

Il y a beaucoup de pièces parfois étalées n'importe comment: un étage est fabriqué en longueur avec des petites chambres uniquement, un autre avec plein de salles à manger immenses, des couloirs qui partent dans tous les sens, des escaliers sans logiques...

Mais à part tout ça, cela reste très agréable à l'oeil, il n'y a pas d'énormité monstrueuses qui feraient retourner les morts dans leurs tombes au niveau du décors, les pièces sont proportionnelles et bien reliées entre elles.

Systèmes (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Mise en scène (Note : 4/5)

On commence le jeu avec une vieille lampe pour nous éclairer aux 3 mètres alentours. De quoi mettre un peu d'ambiance !
On arpente l'hotel dans une pénombre sans fin, à tout moment des événements inexpliqués peuvent survenir: cris, secousses, bruits bizarres... Les tableaux sont vivants, des esprits apparaissent subitement au moment où vous les croiser... Oh my god! (oui, c'est de l'américain)
On peut aussi trouver quelques objets pour nous aider dans notre exploration:
-Un radar, qui nous permet de voir les méchants fantômes qui veulent nous attaquer
-Une système de vision nocturne magique qui nous permet de voir quelques passages dans des murs, et tout bonnement les gentils fantômes, qui se baladent, qui dorment dans les lits, ou qui dansent (il me semble qu'il y en a à côté de la platine quand on met un vinyle) !

Les boss sont mis en scène de façon intéressantes aussi.
Par exemple le premier boss, qui est une poupée: On doit récupérer des affiches collées au mur dans un étage. Sur ces affiches dont dessinées des menaces de mort très enfantines. A chaque passage de chambres, on peut voir en revenant sur nos pas que la poupée est devant l'entrée de la chambre, autrement dit qu'elle nous a suivi ! C'est un peu flippant comme chose.

A chaque fois qu'on ouvre une porte, on a le droit à une animation en semi-3D à la première personne: La porte va t'elle être verrouillée ? Attention grand suspens ! dommage qu'il n'y ai pas de surprise derrière, comme un monstre ?
Du coup c'est un peu lassant car c'est pas super excitant et ça fout pas la trouille quoi.

Je suis par contre trèèès déçu de la fin, qui est particulièrement brève. Le boss final arrive brutalement, sans préparation, à part le grand escalier juste avant qui est la seule supposition qu'on risque de se faire exploser la tronche en haut.
Et à la fin du combat, on a une petite séquence très courte.
Le tout reste drôle et très bien réalisé, et la fin est un vrai climax, contribuant à l'humour du jeu.


La mise en scène est classique pour un jeu d'horreur burlesque, mais bon, c'est réussi et c'est déjà pas mal.

Univers (Note : 3,25/5)

Le jeu se déroule dans un Hotel qui semble appartenir à l'époque qui mélange début du 20ème siècle et un futur potentiellement proche.
Le décors est 20ème, mais les personnages et leurs équipements sont futuristes !

Ce jeu reprend en fait très grossièrement l'univers de Ghostbursters, une équipe de chasseur de fantômes, qui utilisent aussi des lasers, qui chassent des fantômes rigolos et méchant en même temps, et qui les enferment dans des boîtes...
Donc pour le coup c'est pas vraiment original... voilà voilà.

Il est notable de noter que l'hotel est assez bien exploité, puisqu'en effet, on peut accéder aux salles de bains, à l’ascenseur, à la cave, à des endroits secrets, et parfois même, des interventions au-delà du réel changent le décors !

Les monstres ont des noms rigolos. Par exemple pour les fantômes, ils ont un nom qui correspond à leur correspond à leur couleur. Par exemple un fantôme jaune s'appelle :"Joni" (Johnny, Jaune !!), un bleu s'appelle Blues !
Il y a de la recherche...

Personnages (Note : 1/5)

Les personnages du jeu sont tous un peu timbrés, mais c'est tout...
Ils n'ont pas réellement de personnalité, et il ne se passe jamais rien entre eux, et ils ont le même sens de l'humour.
A vrai dire je ne sais pas trop quoi dire, je ne me suis attaché à aucun d'entres eux, que ce soit les héros ou les PNJs...
Même en combat, ils ont le même équipement, seuls David et Serge possèdent un pouvoir spécial, et ils font tous les quatre des blagues en permanence.

Je suis très deçu pour cet aspect, il y avait pourtant de la matière et de quoi justifier facilement des comportements grâce à ce superbe background!
Par exemple:
-l'un aurait pu être un affreux trouillard
-un autre aurait pu parler avec les esprits et trop leur faire confiance, à la limite du naïf qui se fait avoir parce qu'il est trop gentil et considère les esprits comme gentils et malheureux (alors que ceux là non, ils se foutent de sa gueule !!)
-un autre pourrait en avoir marre de ces esprits qui lui cassent les roubignols
-et enfin un dernier qui reste sceptique et qui cherche une explication rationnelle/scientifique aux événements qui se produisent.


Là au moins on aurait pu créer des conflits entre les personnages, des disputes menant à une séparation temporaire, des personnages qui se font enlever, des situations drôles, des abus de confiance, des blagues logiques... mais non.

ABSOLUMENT RIEN.

Il n'y a pas non plus d'évolution des personnages dans leur comportement. Ils partent comme ils sont arrivés: niais.

Les personnages sont sacrément vraiment super nuls ici.

Introduction (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Graphismes originaux (Note : 2,75/5)

Les graphismes originaux du jeu concernent les personnages, les monstres, et quelques éléments du décors.

Ici, le travail est facilement critiquable, puisqu'on a à faire à des sortes d'ébauches sur paint fait en 10 minutes au boulot entre midi et deux. Le rapport entre l'humain qui a designé ça et l'ordinateur donne naissance à un style humain-cubique étonnant !

Les animations des monstres sont plutôt bien travaillées, même si le bestiaire est relativement restreint, l'effort n'est pas négligé et c'est très agréable à l'oeil en combat...

Ce design particulier peut se justifier par le fait que le jeu soit complètement absurde, c'est rigolo, c'est le plus important non ?

Je trouve tout de même ça un peu facile, et je pense que beaucoup d'autres jeux ici méritent une note supérieure à celle de celui-ci pour cette catégorie, pour une simple raison d''investissement et de rendu beaucoup plus (facilement plus ?) impressionnants.

Musiques originales (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)




Conclusion (Note totale : 3/5)

Manted est un jeu vraiment sympathique. On passe du bon temps, il y a un bonne ambiance et puis voilà.
C'est un jeu où il faut ne faut pas être trop pressé.

Hélas il y a encore beaucoup de défaut, on n'a pas envie de recommencer.

Il n'y a pas le... truc.


Remarques diverses

Il y a quelques bugs:
Dans le menu, si on sélectionne l'objet radar, le jeu freeze.
En combat, il arrive que le personnage attaque un monstre autre que celui sélectionné.

Quelle note donneriez-vous à ce test ?

Ce test est-il bien rédigé, compréhensible, complet, respectueux ?

Vous devez être connecté sur le site pour mettre une note !