Test :
Cendres
Par Yuko

Temps joué : 1 h 15 min


Introduction

Les Survival-Horror, c'est sans doute le deuxième style de jeu le plus fait avec RPG maker après... les RPG.
Dans cette session des Alexs, il y a également Trap et School Urban Legends qui explorent l'horreur, mais pour leur part, ils s'affranchissent un peu des codes du logiciel, Cendres est donc le seul jeu de la session à être un Survival Horror aux allures de RPG.

C'est un genre que j'aime beaucoup, j'en ai déjà vu paraître plusieurs depuis que je make et ça m'intrigue à chaque fois parce que je pense que c'est un genre qui a du potentiel !
Cependant, je suis un peu frustré, car en écrivant cette intro, je me rends compte que je ne pourrais citer aucun RPG-Survival Horror qui m'a vraiment marqué, mais comme à chaque fois, j'ai lancé Cendres en espérant que ce soit lui, le jeu deviendra ma référence pour ce genre !
Bon c'est juste une démo pas très longue, donc mon avis se fera sur des éléments très peu développés, mais c'est déjà ça !


Awards généraux

Gameplay (Note : 2,75/5)

On commence le jeu dans une phase d'exploration : fraichement réveillé dans une chambre d'hopital on va explorer ce dernier où toutes les portes (ou presque) sont fermées.
Alors on essayer d'ouvrir chaque porte pour enfin trouver une clef, qui permet d'ouvrir une autre porte, qui permet de trouver une clef, qui permet de... Bon, vous avez compris. C'est rigolo, c'est de plus en plus "courant" dans les jeux Horror du moment ce modèle de porte/clef ahah.

Mais bon, y a pas que ça ! On doit aussi ramasser d'autres objets pour débloquer d'autres lieux ! C'est comme des clefs mais faut un peu plus réfléchir pour savoir où les utiliser.
Ahah, je troll un peu mais en vrai c'était pas trop mal fait, les énigmes étaient intéressantes et j'étais vraiment motivé à déloquer toutes les pièces de cet hôpital. Le seul point noir c'est le Game Over un peu injuste dans les toilettes, il a déjà été évoqué dans les pré-tests, mais un Game Over qui spawn sans raison, ça n'est pas rigolo, on ne se dit pas "Ahah, le jeu m'a bien eu !" c'est juste frustrant parce que (ça a été mon cas) on peut devoir recommencer tout le jeu parce que le maker a voulu nous tendre un piège.

Puis finalement le gameplay finit par changer du tout au tout au détour d'une pièce où l'on rencontre un ennemi, on apprend ensuite qu'on peut invoquer des esprits pour nous aider et que l'on peut upgrader, qu'on a accès à de l'alchimie pour fabriquer des potions et... on finit par tomber dans un RPG des plus classiques.
Enfin "classique", c'est ce que j'en ai ressorti, mais on m'a expliqué tellement de choses "magiques" d'un coup (le jeu nous balançant une multitude de grimoires à lire) que je ne suis pas sûr d'avoir tout compris, j'en ai juste retiré quelques éléments de gameplay que je savais déjà manipuler, peut être qu'il en existe d'autres plus originaux que je n'ai simplement pas compris.
Les combats sont alors très très simplistes tandis que le boss, pour qu'il soit une sorte de "défi" pour le joueur, le problème, c'est que là, le premier boss est ridiculement dur, un travers dans lequel tombe beaucoup de RPG: des stats bien plus élevés à ceux des ennemis lambdas ne font pas un bon boss difficile, juste un boss frustrant.

Du coup, j'ai découvert deux types de gameplay différents: de la recherche-exploration survival-horror intéressante, et du RPG plus classique et mal dosé. C'est dommage, il faudrait réussir à mixer les deux pour que ça se marie mieux, là j'ai juste eu l'impression que l'auteur n'a pas su trancher entre deux envies qu'il avait.
C'est triste, parce que là où le jeu commençait bien, me laissant espérer encore mieux par la suite, il a finalement retiré tout ce que je trouvais cool au moment où il a voulu m'offrir plus.

Et puis même, pour un jeu d'horreur, je préférais le début où l'on est seul et que l'on s'inquiète de rencontrer potentiellement une créature terrifiante, plutôt que lorsque l'on rencontre des spectres que l'on peut tuer en deux coups.
On passe vraiment d'un gameplay "Survival-Horror" (accompagnant une ambiance du même genre), à un gameplay "RPG", sans jamais passer par du "RPG-Survival-Horror"

Ah et j'ai mis du temps avant de trouver la sauvegarde, étant sorti de la chambre sans apercevoir l'inscription sur le mur...

Histoire (Note : 3/5)

C'est toujours autant difficile de noter l'Histoire d'un jeu dont on ne peut jouer qu'au début !

Dans Cendres, on se réveille, amnésique, dans une clinique abandonnée avec juste une note pour nous avertir de la situation : y a un truc, on sait pas trop quoi, mais ça a l'air dangereux et on est pas en sécurité alors faudrait se méfier.
Du coup on cherche à sortir de cette hôpital et à force de l'explorer on découvre que y a des trucs pas tops qui se sont passés, comme une vieille dame qui s'est tuée dans une douche ou alors une cave secrète qui possède tout pour faire des rituels étranges.

Puis... c'est à peu près tout.
Dans le style, ça évoque bien les débuts de Survival-Horror, on n'identifie pas trop ce qui se passe, le personnage est amnésique pour qu'on (re)découvre en même temps que lui la menace, bref, c'est bien.
Après, comme dit plus tôt, on ne peut pas trop savoir ce que l'histoire a vraiment à offrir, ça peut aussi bien réserver une intrigue intéressante qu'une intrigue déjà vue et revue.

Cependant, j'ai pas noté de gros défauts, si ce n'est que le héros semble assez compréhensif avec ce qu'il se passe, il ne panique pas tellement, il accepte assez rapidement de se battre contre des esprits avec d'autres esprits... Mouais, au niveau du personnage, c'est pas trop ça, mais au niveau de l'histoire en elle-même, ça fait le travail, pour l'instant.

Ambiance et immersion (Note : 3/5)

Alors, j'en ai déjà un peu parlé plus tôt, mais je trouve que l'ambiance et l'immersion sont intimement liés au gameplay de ce jeu, notamment parce que c'est un Survival-Horror.

Lorsque l'on commence dans un hôpital alors que l'on est amnésique et qu'on nous a mis en garde, on repense immédiatement à toutes les œuvres où le héros finit par apprendre qu'il n'est pas seul. L'immersion se fait donc rapidement, on retrouve des codes utilisés dans les jeux/films d'horreur et on parcourt les différentes pièces avec un peu d'appréhension, bref, une formule qui marchie et dans Cendres, elle marche bien.

Puis vient la découverte du premier ennemi et après avoir découvert que le toucher équivaut à un Game Over (on aurait pu s'en douter mais j'aurais aimé qu'on me permette de sauvegarder un peu avant histoire de perdre toute mon avancée...), on finit par s'armer de pouvoirs et rituels magiques et d'un coup, plus rien n'est effrayant.
On perd tout le côté horreur et on a plus l'impression d'être dans la forêt de départ d'un RPG classique en train de se battre contre les ennemis basique locaux, en tout cas, la sensation est la même : les ennemis ne nous poursuivent plus, ils ne font que se déplacer aléatoirement dans les couloirs, et en tant que joueur, on sait qu'on peut les battre (facilement en plus). En tant que joueur, on peut également attribuer des informations sur l'ennemi qui pouvait nous effrayer jusqu'ici, et là où l'inconnu fait peur, bah le connu... moins, surtout quand on peut juste l'éviter en passant à côté de lui.

J'ai quand même mis 3 au jeu, parce que le début était bien et présageait du bon, mais (encore une fois), ça tombe en eau de boudin. Je trouverais ça quand même dommage de trop pénaliser l'auteur pour ça, parce qu'il a montré qu'il était capable de bien immerger le joueur dans une ambiance propice à développer une intrigue horreur, il a juste un peu raté la suite (selon moi), mais je suis quand même très confiant : il pourra se rattraper sur la suite !

Graphismes (Note : 3,25/5)

Graphiquement, Cendres m'avait attiré, on retrouve bien l'ambiance étrange et le perpétuel "Il peut se passer un truc à tout moment" lorsque l'on regarde des images du jeu.
On a un style moderne proche des RTPs qui fonctionne bien : l'hôpital est cohérent et les pièces représentées sont bien pensées, le plan parait cohérent et on passe de pièces en pièces en reconnaissant facilement ce que c'est et où on est.

Là où j'ai peut être été déçu, c'est dans les spectres qui, que ce soit en battler ou sur la map, sont assez basiques (d'autant plus qu'on ne voit que très peu les spectres sur la map à certains moments et c'est assez gênant). Après, je demande pas non plus à ce qu'on ait des battlers ou des chars qui fassent super peur, mais là, ça contribue fortement à ne plus avoir peur en jouant au jeu.

Autre défaut, quitte à filer des Game Over lorsque l'on échoue quelque chose (fouiller les toilettes, où se faire attraper lors de la course-poursuite), ça aurait été l'occasion de travailler sur une animation de mort qui marquerait, plutôt que simplement décrire avec du texte ce qui se passe, ce serait bien plus marquant pour le joueur s'il y avait eu un travail sur les graphismes pour représenter distinctement la mort du héros.
Alors c'est pas facile, c'est sûr, mais à long terme, ce serait tellement génial d'avoir le droit à ça !

Mais bon, c'est vraiment à long terme que je dis ça, actuellement, les graphismes sont déjà agréables à regarder, à découvrir et à parcourir, j'ai pas de gros défauts à reprocher : je trouve les graphismes déjà bien comme ça !
C'est plutôt classique tout de même et on pourrait espérer aller plus loin que trouver les bonnes ressources sur internet (parce que je pense que c'est majoritairement ça), mais ça viendra avec le temps, c'est déjà bien comme c'est !

Bande-son (Note : 2,5/5)

Dans l'ensemble, on a le droit à des musiques d'ambiance un peu inquiétantes qui sont des ambiances sonores plus qu'autre chose. Pour les combats, les musiques sont un peu plus pressantes (ce qui contraste d'ailleurs un peu avec le fait que les combats soient plutôt "tranquilles").

Mais sur l'ensemble de la démo on ne découvre que peu la bande-son de Cendres et j'ai du mal à être enthousiaste avec ce que j'ai entendu. Trouver une ambiance angoissante, c'est assez simple. Je ne peux pas reprocher aux musiques de ne pas marcher parce que c'est exactement le genre qu'il faut pour créer une ambiance horreur, mais je ne peux pas non plus le féliciter pour ça, d'autant plus que même si les musiques collent elles ne se démarquent pas et ne marqueront pas le joueur non plus.

D'autant plus que dans un jeu d'horreur, outre les musiques, les sons jouent beaucoup et pour le coup, dans Cendres bah c'était assez timide, ça aurait été l'occasion de rajouter une ambiance plus oppressante avec les classiques bruits qui font peur: tonnerre, planche qui grince, bruits de pas, ...
Y a un gros potentiel derrière tout ça et Cendres reste encore un peu timide dans ce domaine.



Awards spécifiques

Level-design (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Systèmes (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Narration et Mise en scène (Note : 2,5/5)

Alors on a pas de grosses erreurs de narration et de mise en scène, mais pas de grosses qualités non plus.

Je serais limite un peu déçu parce qu'un jeu d'horreur c'est l'occasion de se faire plaisir sur la mise en scène justement ! Ça passe avec la bande-son (notamment les effets sonores) comme dit plus tôt, mais aussi par tout ce qui est visuel : des lampes qui clignotent, des flashs lumineux suivant les éclairs, bah ça manquait de tout ça !

Après, je dis ça tout en ayant conscience d'avoir ressenti un peu d'appréhension à certains moments du jeu, mais j'ai plus l'impression de m'être moi-même persuadé que quelque chose allait potentiellement arriver alors qu'en réalité, le jeu ne faisait pas grand chose en ce sens.
Et je vais me répéter, mais lorsqu'à la moitié de ma partie j'ai commencé à me dire "Ah, donc c'est ça les ennemis ? Bon bah y a pas de quoi avoir peur..." bah ça détruit tout ce que le jeu a construit jusqu'aujourd'hui.

Y a moyen de rattraper tout ça, j'ai aucune crainte sur le fait que ça s'arrangera avec le temps !

Univers (Note : 1,75/5)

Hé c'est sans doute là que le jeu pêche un peu, du moins pour l'instant !
J'ai vraiment du mal, en tant que joueur, à identifier l'univers. Déjà parce qu'aux moments où on a voulu me l'expliquer j'ai trouvé ça confus, on tombe sur plusieurs livres, sur des explications d'un esprit et... Ouais non, j'ai vaguement compris que y avait une histoire de magie et de rituel, mais clairement, je ne pourrais pas expliquer plus précisément ce qu'on m'a expliqué.

A côté de ça, on a plusieurs styles de jeux "horreur" qui varie du ou des monstres derrière la menace présente dans l'oeuvre (un alien, un zombie, ...) et là... Alors, les esprits prennent une grosse partie du début du jeu, mais on a aussi une tentacule qui nous tue en sortant des toilettes, donc un monstre-alien ?
Quand on découvre l'histoire des patients de l'hôpital (et de la vieille dame) j'ai cru que c'était plus un spectre, et finalement, on a du mal à comprendre ce qui se passe.

Je n'ai aucun doute sur le fait que l'univers existe et qu'il est sûrement bien pensé, mais il manque un peu de cadres, de limites et il faut réussir à faire passer les infos autrement qu'actuellement, parce que le moment d'explications est un peu indigeste.

La note peut paraître un peu sévère, mais c'est surtout parce que c'est un gros manque que j'ai ressenti dans ma partie: je comprenais l'histoire et ce qu'il m'arrivait, les différents éléments qui survenaient, mais je n'ai aucun idée du contexte dans lequel ça se passait.

Ça m'aurait paru surement plus clair en avançant plus loin dans le jeu, mais en l'état actuel, c'est pas clair !

Personnages (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Introduction (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Graphismes originaux (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Musiques originales (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)




Conclusion (Note totale : 2,75/5)

Cendres souffre des mêmes problèmes que les Survival-Horror RPG maker auxquels j'ai pu jouer jusqu'à aujourd'hui : ça n'est pas un mauvais jeu, mais il n'a pas assez maturé pour réellement se démarquer.
En tant que joueur, j'ai l'impression que l'auteur ne savait pas trop où nous mener et comment nous y mener, on mélange ainsi les gameplays, les univers, les idées, ...
Mais j'ai quand même une certaine affinité pour ce jeu, parce qu'il a de l'espoir et que ça peut donner quelque chose de très bien si son auteur a la motivation pour continuer à travailler sur son projet, parce que c'est souvent un problème des jeux RPG-Survival-Horror sur RPG maker, ils ne voient jamais le jour.

Alors en l'état actuel, je ne peux pas mettre des notes excellentes à Cendres, mais je l'encourage quand même pleinement à continuer sur cette voix parce que je détecte beaucoup de bonnes intentions derrière ce projet, ça manque peut être juste un peu d'ordre et d'organisation pour bien les mettre en œuvre ainsi que de temps pour peaufiner tout le projet et notamment la mise en scène qui, et le logiciel peut le permettre, pourrait devenir des plus effrayantes !


Remarques diverses

Quelle note donneriez-vous à ce test ?

Ce test est-il bien rédigé, compréhensible, complet, respectueux ?

Vous devez être connecté sur le site pour mettre une note !