Hello ! Venez discuter sur Discord !
Test :
Kingdom Hearts Rebirth 2 Premium Showcase

Temps joué : 5 h 30 min


Introduction

Kingdom Hearts Rebirth 2... Retenez bien ce nom parce que voilà un petit bijou qui va faire parler de lui au cours de cette session. Il y a tellement de choses à dire sur ce jeu, des bonnes et des moins bonnes mais rien de vraiment mauvais. Étant un grand fan de la licence, j'attendais beaucoup de ce jeu et croyez moi je n'ai pas été déçu tant le jeu fourmille de détails venant rappeler qu'il n'est pas là pour faire de la figuration et compte bien se hisser au même rang que ses illustres prédécesseurs.

Et bien c'est qu'il y arrive le bougre...

Des combats à la gestion du levelling, du menu au choix des musiques en passant par des cinématiques magnifiques, tout est parfaitement géré pour offrir une expérience de jeu unique et prenante.

Un effort conséquent à été fait pour rendre les personnages vivants et le caractère de ceux déjà présents dans la saga à été parfaitement respecté, on retrouvera avec plaisir Dingo, Donald, le roi Mickey ou encore Yen sid et j'en passe. Les personnages originaux ne sont pas en reste pour autant et le jeu peut se vanter de proposer un antagoniste charismatique et au taux de badassitude élevé ( quoi c'est mon test je dis ce que je veux ).

Petit bémol cependant concernant le mode de compatibilité XP demandé pour pouvoir jouer qui créé de gros ralentissements lors d'un abus d'appui de touche ( merci Windows 10 )
On relèvera ci et là quelques fautes d'orthographe et l'emploi maladroit de certains mots mais cela ne nuit en rien à l'immersion ni à la compréhension.

Pour résumer, Kingdom Hearts Rebirth est un projet bourré de qualités dont les quelques défauts ne parviennent pas à éclipser le plaisir d'y jouer et promet de se hisser dans les plus hautes sphères du making.
Un jeu fait par des fans pour des fans




Awards généraux

Gameplay (Note : 4,25/5)

Attention les yeux ! De ce côté ci, ça envoie du lourd ! TOUT Y EST !!

La gestion du menu respecte parfaitement celle des précédent opus, c'est simple, ergonomique et facile à prendre en main.

Le système de combat est un pur plaisir, si au départ on est vite à court de magie ou d'objets et face à des combats un peu longs (notamment à cause de ces sal...... de sans coeurs qui se fondent dans le sol ) on parvient vite au niveau suffisant pour améliorer tout ça et pouvoir coller des peignées à l'ennemi . Encore une fois le jeu respecte à la lettre la norme établie par la saga.
Un autre point sur lequel ce système de combat s'illustre est sa réactivité, Kyoku répond parfaitement aux commandes que ce soit avec un clavier ou une manette offrant une jouabilité quasi jouissive et des combats dantesques surtout lors des combats de boss qui demanderont tout de même certains réflexes de jeu. C'est un peu comme avec la boxe, il faut toujours penser à ta garde sinon tu t'en prend plein ta mouille...
Pour le reste on retrouve toutes les mécaniques de jeu d'un Kingdom Hearts, les alliés, la magie, les capacités brise-garde, les combats bien nerveux, je vous l'ai dit, TOUT Y EST !!

Mention spéciale pour le second combat avec l'antagoniste principal qui est juste à devenir dingue si on à comme moi "esquivé" quelques combats aléatoires.

Les déplacements se font non pas sur les positions classiques (2, 4, 6, 8) mais sur les diagonales (1, 3, 7, 9) ça reste instinctif sauf lors de certaines sorties de maps où si vous appuyez trop vite après la téléportation, vous vous trouvez gratifié d'un retour à la map précédente.
Encore une fois Kyoku répond parfaitement aux commandes de déplacement et ça, ça fait vraiment plaisir.

J'avais un peu peur de me retrouver avec un système un peu boiteux en me confrontant à cette démo dû au fait que le logiciel n'est pas fait à la base pour gérer ce genre de déplacements et ce type de système de combat très dynamiques, il y a eu un travail monstrueux de réalisé pour pallier à ces faiblesses, un grand bravo pour ça.

En bref le gameplay de Kingdom Hearts Rebirth 2 c'est du pur plaisir, un kiff, de la joie, it's over 9000 !!!

Histoire (Note : 4/5)

De tous les tests que j'ai effectués jusque là (celui ci est le 10ème), je n'ai été autant absorbé par l'histoire. Une narration quasi impeccable sans temps morts où trop de longueur, des cinématiques juste nickelles, des personnages vivants et attachants, des dialogues ponctués de sons pour exprimer les émotions des personnages (en plus des facesets évolutifs) tout est fait pour que le joueur s'imprègne vite de l'ambiance et plonge au cœur d'une histoire dont on à envie de connaitre la suite.

On retrouve tous les éléments de background qui ont faits le succès de la saga, la guerre des Keyblades, les serrures des mondes à ouvrir ou refermer, le monde des rêves, les similis et les avales rêves mais le jeu se fend de proposer tout de même un tout nouvel élément, un cristal qui permet à Kyoku de manier une Keyblade malgré le fait qu'il n'ai plus de coeur...
Pourquoi et comment, le jeu se chargera de nous le faire découvrir au travers d'un nouveau monde spécialement créé à cet effet et qui pour le coup est particulièrement soigné et dont le combat final servira de fin à cette démo. Un grand bravo et une mention spéciale pour ce monde où vous vous êtes surpassés ( si tu veux savoir le nom faut jouer et ouais ! ).

Côté méchant complètement cintré, on atteignait déjà des sommets avec ses prédécesseurs mais KHR2 renouvelle le genre avec un antagoniste aussi fort que fou, déterminé à répandre les ténèbres sur les mondes, à la fin de la démo ses motivations et sa force réelles restent encore obscures quand à son identité je pense en avoir une petite idée...
Encore une fois tout est fait pour proposer un méchant original à cette histoire sans pour autant en changer les codes.

Ambiance et immersion (Note : 4/5)

Sur ce point encore le jeu s'illustre, des décors parfaits gratifiés de musiques parfaitement adaptées qui nous ramènent à des mondes qu'on à déjà visités sans pour autant en faire des copier-collés et offre des situations "crédibles" en accord avec l'endroit visité. Le fait de parvenir au terme d'un monde donne un peu plus d'infos sur l'antagoniste, donnant envie de continuer pour en savoir plus, vous savez le syndrome du "allez jusqu'à la prochaine sauvegarde et j'arrête" ...

Le jeu ne cesse de nous rappeler qu'il est le digne successeur de la saga Kingdom Hearts de par son ambiance unique et ses décors somptueux et je ne sais pas vous, mais pour ma part à plusieurs reprises je me suis dit, "tiens je me referais bien le premier..." ( bon ok en fait le deuxième ). Je crois bien que c'est la première fois qu'un fan-game RM ( si on peut encore le qualifier ainsi ) provoque cette envie chez moi, j'aime !



Graphismes (Note : 4,25/5)

Bon dieu que c'est beau ! Du premier au dernier des mondes visités, les éléments de tilesets sont parfaitement gérés, les sorties sont visibles ( sauf peut être celle de l'écran de la statue géante au Colisée qui cache un peu la sortie de map ) si bien qu'on arrive instinctivement à s'orienter et qu'on mémorise facilement les divers chemins possibles s'offrant à nous.

Petit reproche sur le point de sauvegarde et l'icône de sortie qui s’avèrent parfois difficiles à distinguer sur certaines map (surtout dans le dernier monde). Cependant ça n'entache pas pour autant le gameplay, je n'en tiendrai donc pas compte dans la note.

Les dialogues se fendent de faceset évolutifs selon l'humeur ou l'émotion du personnage, un plus appréciable qui vient encore renforcer l'immersion de ce jeu.

Cette fois encore le jeu fait tout pour que dès les premiers instants on se retrouve plongés dans l'univers unique d'un Kingdom Hearts et le pari est largement tenu tant les mondes visités sont variés et riches en détails.

Bande-son (Note : 4/5)

Si il y a un jeu ou il est un plaisir de monter le volume de votre ordinateur ( pas trop quand même on pense aux voisins ) c'est bien KHR2. On retrouve toutes les mélodies qui savent faire d'un Kingdom Hearts un jeu mêlant action et monde oniriques, chacun des morceaux utilisés l'est à bon escient venant encore renforcer l'immersion de jeu et appuyant les moments clés de la narration ou lors des combats de boss si bien qu'on en redemande encore et encore !

Effet rare dans un projet RM (mais étant visiblement appelé à se démocratiser avec le temps), l'emploi de son pour appuyer les émotions des personnages déjà bien défini par les facesets. On dénotera tout de même quelques lenteurs ou retard dans l'emploi de ces sons mais je pense que sur ce point précis le mode de compatibilité y est pour beaucoup.

Les combats ne sont pas en reste côté son, chaque action du personnage déclenche un son ou des paroles. Avec l'habitude on parvient même à s'en servir pour compter les combos... Oh tiens comme dans les autres Kingdom Hearts !

Une bande son agréable à écouter et gérée sur mesure selon le monde visité, des combats rendus vivants par l'emploi de son venant ponctuer les actions du personnage; la bande-son, voilà un point sur lequel le jeu brille encore une fois.


Awards spécifiques

Level-design (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Systèmes (Note : 4,5/5)

Des menus impeccables et cohérents avec ceux de la saga, faciles à prendre en main et sans fioritures inutiles à l'instar de ses prédécesseurs voilà ce que propose KHR2. De ce côté-ci je ne vois pas grand chose à ajouter sinon que c'est au top, tout est ergonomique et on retrouve instinctivement les habitudes des anciens Kingdom Hearts en la matière.

Côté commandes, tout répond immédiatement et pourvu qu'on arrive à mémoriser les patterns des sorts et autres capacités on parvient vite à élaborer des stratégies de combat efficaces.
Cependant certains combats aléatoires sont à mon sens inutilement longs (surtout ceux contre les sans-coeur qui ont la capacité de "rentrer" dans le sol).

Là encore KHR2 place la barre très haut et va avoir du mal à trouver un équivalent dans ses adversaires de cette session.

Narration et Mise en scène (Note : 4,5/5)

Que dire de la narration... Si on relève parfois quelques fautes d'expression et d'orthographe, elle sait nous emmener dans un univers avec son histoire propre qui vient se greffer au sein de l'histoire des Kingdom Hearts, ça relève presque du génie.
La mise en scène n'a rien à envier à ses confrères non plus, des personnages mobiles avec des charset adaptés aux situations, des faceset évolutifs, des sons venant appuyer les émotions décrites par les faceset et les dialogues, des cinématiques magnifiques pour les moments importants du scénario, des phases de gameplay prévue pour couper une narration qui pourrait être trop longue, tout est fait une fois encore pour nous rappeler que KHR2 est là pour en mettre plein les mirettes et se hisser au même niveau que ses illustres prédécesseurs.

Univers (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Personnages (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Introduction (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Graphismes originaux (Note : 4,5/5)

Sans rire c'est pas des rips des autres jeux ??? Les facesets, les tilesets, les charset et les animations sont très très proches des jeux pro de la licence, je pensais vraiment avoir affaire à des rips bien employés. Je suis sur le c..

Juste WOW !!! Le travail est proprement gigantesque tant les environnements des mondes visités sont variés, c'est propre épuré et dans la juste lignée des autres Kingdom Hearts, des écrans simples au issues claires permettant une évolution très intuitive au sein des différents tableaux traversés.

Mention spéciale pour le dernier monde de la démo qui est juste magnifique et organisé d'une main de maître, on en prend plein la tronche pour pas un rond, encore !!!! C'est quand la suite ??

On en prend pleins les yeux, lors des combats sans pour autant que la visibilité en soit affectée et ça en soit c'est déjà une prouesse quand on connaît les nombreux projets RM à surenchère d'effet qui piquent les yeux.

Musiques originales (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)




Conclusion (Note totale : 4,25/5)

On ne peut résumer KHR2 et qualifier la gifle monumentale infligée lorsqu'on joue à ce jeu que d'une seule manière :



Jouez-y, adorez le et implorez l'auteur de vite nous concocter la suite de ce petit bijou qui nous fait oublier qu'il est un jeu RM pour nous rappeler sans cesse qu'il est le successeur légitime de la saga Kingdom Hearts.




Remarques diverses

Quelle note donneriez-vous à ce test ?

Ce test est-il bien rédigé, compréhensible, complet, respectueux ?

Vous devez être connecté sur le site pour mettre une note !