Test :
Cendres

Temps joué : 2 h


Introduction

Cendres... Derrière un nom tout ce qu'il y a de plus simpliste se cache un jeu plein de surprises et de bonnes idées. Très inspiré des grands noms du genre (Horror Games/Jeu d'horrreur), le jeu propose un gameplay original et une histoire qui ont chacun un petit goût de "reviens-y".

On y incarne Josh qui se réveille au beau milieu de ce qui semble avoir été un hopital complètement amnésique et à peine conscient de son propre nom qui plus est dans une chambre qui en ferait frémir plus d'un...
Une fois sorti de sa chambre, notre héros devra user de ruse et d'intelligence pour déjouer les énigmes de cet endroit qui semble décidément bien désert... ou pas...

Des casses-têtes bien pensés et pour le coup pas si accessibles pour certains, offrant une difficulté correcte malgré un gameplay très simple et bien pensé, voilà ce que propose l'auteur au travers de ce jeu.


Awards généraux

Gameplay (Note : 3,75/5)

Simple et efficace, ce sont les deux mots qui résument le mieux le gameplay de Cendres. Ici pas de menus ou de système de combat trop compliqués, cette caractéristique est réservée à certaines énigmes de cette démo qui saura vous faire vous arracher les cheveux.
Les menus sont à peu de choses près ceux de base avec cependant quelques ajouts :

- un système de sauvegarde rapide en plus du système par point classique (via les pentagrammes),
- ajout du nombre de points de quintessence des esprits.

J'ai cependant trouvé dommage qu'on n'ai pas accès à plus d'informations sur les esprits dans l'onglet statut comme justement ce fameux nombre de points de quintessence ou encore les objets à utiliser pour restaurer les-dits points (voir plus bas).

Le système de combat lui, n'est utilisé que plus tard dans le jeu après qu'on ait trouvé le premier esprit.
Encore une fois c'est le système de base qui est utilisé, il a juste été rajouté un système d'active time battle (ATB).
Il est possible de trouver des grimoires d'invocation qui permettront d'utiliser des esprits qui aideront le héros au combat ou grâce à des aptitudes passives. Ce système est particulièrement bien pensé selon moi, il utilise des points de quintessence qui permettent ou non, si on en possède pas assez, d'utiliser certaines actions allant de la simple compétence de combat à l'impossibilité d'échanger les esprits membres de l'équipe.
Malheureusement pour le moment les combats sont un peu redondant, les ennemis pouvant être affrontés sont au nombre de 4 seulement (dont le boss) et la technique pour les vaincre reste assez simple. Dans le sens où on se trouve au début du jeu ça reste cohérent, espérons quand même d'avoir d'avantage de diversification et de difficulté par la suite.

On a aussi accès à un atelier qui permettra de crafter des potions de soin et de magie pour restaurer les membres de l'équipe en sacrifice d'objets dropés lors des combats.

Il deviendra vite vital de savoir gérer les ressources et de plutôt sacrifier un tour et quelques points de magie pour soigner l'équipe afin d'économiser les ressources. En même temps c'est ce à quoi on s'attend dans ce genre de jeu, sur ce point l'auteur ne nous prend pas au dépourvu.

La force du gameplay réside surtout dans les énigmes qui permettront généralement d'accéder petit à petit aux différentes salles de l'hôpital pour enfin atteindre l'issue de ce lieu décidément mal fréquenté... Mais avant cela il va falloir se heurter à ces énigmes et si certaines sont simples d'autres demanderont de l'ingéniosité et de la mémoire pour être résolues. On déplorera cependant le manque d'indications pour certaines actions (comme le coup des dossiers avec les casiers, merci la solution fournie avec la démo).

On a la une très bonne base, avec des concepts bien utilisés mais les combats manquent un peu de piquant à mon goût. Certains joueurs seront je pense rebuté par la difficulté de certaines énigmes mais les amateurs du genre en seront eux ravis.

Histoire (Note : 3/5)

Pour le moment, le jeu ne s'est pas encore vraiment dévoilé... On en sait pas vraiment qui est le héros hormis le fait qu'il est capable de contrôler des esprits et son nom (qu'il est d'ailleurs possible de changer dès le début du jeu). On ne sait quasiment rien sur l'endroit où il se trouve non plus, on connaît la prochaine destination à la fin de la démo mais on ne sait toujours rien sur la ville... C'est qu'il se fait désirer le coquin !

Il est flagrant que la démo à été finie à la hâte pour pouvoir concourir à la session des alex d'or, seules les dernières salles de la démo comportent des erreurs (comme la name_box où le nom ne s'affiche plus correctement passés un certain point). L'histoire s'en ressent également et la fin est amenée un peu vite par rapport à tout le déroulement précédent des évènements. J'ai même eu l'impression que le héros oublie complètement son amnésie au moment où on trouve la carte de la ville, rien... Le simple fait de lire le nom de la ville aurait déjà dû provoquer une réaction chez Josh. Il manque quelques petits éléments qui viendraient s'ajouter à cette histoire qui s'annonce pourtant intéressante.

Qu'on se rassure ça ne coupe pas pour autant l'envie de vite connaître la suite des aventures de Josh Parce que oui on veut la connaître la suite, l'auteur à su en deux heures de jeu me donner envie d'en savoir plus sur cet univers sombre et glauque à souhait.

Ambiance et immersion (Note : 3,5/5)

On est plongé dans une ambiance de mysticisme et d'horreur dès les premiers instants du jeu, côté renforcé par le fait que la plupart des zones que vous allez traverser sont désespérément désertes ou presque... ou pas... enfin au début... et qu'il y fait noir mais alors genre très très noir. Profitez bien des pièces éclairées parce que vous n'allez pas en croiser des masses... Cependant celles où il vous sera possible de voir offriront des tas de détails sordides à souhait pour vos petites rétines innocentes...
Le plus drôle, c'est qu'au moment ou vous vous habituez au fait d'être seul au monde, les ennuis commencent et vous vous retrouvez poursuivis par dieu seul sait quelle immonde bestiole... Premier réflexe courir... loin et surtout très vite, pression assurée...

Pour le coup l'équilibre entre le calme des phases d'énigme/recherche et ces phases plus dynamique est plutôt bien géré et leur contraste créé un ensemble sans temps mort qui rend le jeu très agréable à jouer.

Graphismes (Note : 2,5/5)

De ce côté-ci pas de grande surprise, on retrouve pas mal d'éléments connus de divers auteurs mais ils sont bien utilisés, on se retrouve avec un ensemble très cohérent et parfaitement plausible et réaliste (en dehors de l'aspect horrifique) dans sa conception.

Les différentes sources de lumières sont plutôt bien gérées à l'instar des zones d'ombre, les différentes zones s'entremêlent plutôt bien offrant plus ou moins de détails mais surtout des indices parfois bien cachés ! il y a eu un très gros travail effectué sur cette partie en particulier et l'effet est plutôt réussi. Les zones sombres sont suffisament grandes pour qu'on ne se retrouve pas bloqués toutes les deux secondes mais pas vides pour autant, si on prend le temps on peut voir pas mal de détails dans celles-ci comme dans celle qui sont éclairées.

Je suis curieux de pouvoir visiter la ville, ayant vu le premier bâtiment j'ai hâte de voir quelle conception sera faite de la ville et des autres endroits visitables.

Bande-son (Note : 3/5)

Les morceaux de musiques utilisés sont cohérents avec l'univers, amateurs de musiques oppressantes à souhait vous voilà servis ! Ayant joué il y a peu au reboot de resident evil premier du nom, je me souviens à quel point l'ambiance sonore de ce genre de jeu est importante et encore une fois, Cendres ne s'en sors pas trop mal de ce côté-ci. Sans être mémorable la mélodie utilisée colle parfaitement à l'ambiance glauque de l'hôpital et aidera le joueur à s'imprégner de l'ambiance toute particulière de ce jeu.


Awards spécifiques

Level-design (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Systèmes (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Narration et Mise en scène (Note : 2,75/5)

Que ce soit au début de la démo ou lorsqu'on parvient enfin à franchir le seuil de l'hôpital, une seule impression reste... la solitude... Josh n'a encore croisé personne enfin rien d'humain en tout cas, il devient vite évident pour lui qu'il doit vite trouver de l'aide pour s'en sortir mais y parviendra t'il seulement ?

La mise en scène est plutôt correcte, on notera cependant quelques longueurs lors de certains effets de lumière (notamment lors des rituels d'invocation), pour le reste on à l'impression que les décors sont vraiment oppressants et que chaque coin d'ombre peut recéler un piège ou un ennemi, on en vient vite à avancer avec prudence dans les endroits sombres.

Côté narration, quelques faiblesses de vocabulaire mais très peu d'orthographe, chose rare dans les projets RM. Je trouve cependant que de ce côté là l'auteur à encore des progrès à faire, les années aideront probablement à cela.

Univers (Note : 3,5/5)

Encore une fois il est compliqué de juger Cendres sur cet aspect, il y a évidement beaucoup de travail pour produire un monde cohérent avec notre réalité et à la fois complètement inspiré de tous les plus grands classiques du genre mais le jeu n'en a encore selon moi pas assez montré de ce côté pour pouvoir être correctement estimé.
Néanmoins ce que l'auteur présente forme un tout très crédible et parfaitement dans le ton recherché chez les joueurs amateurs de ce type de jeu (moi y compris).

Chose à remarquer, je n'ai eu à aucun moment une impression de déjà vu,malgré les petites faiblesses de vocabulaire qui viennent quelques peu décrédibiliser le récit, l'auteur à su créer une ambiance et une histoire originale, affaire peu aisée quand on sait combien le genre à déjà été pillé, retourné, recyclé [ajout de tout synonyme connu autorisé ].

Personnages (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Introduction (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Graphismes originaux (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Musiques originales (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)




Conclusion (Note totale : 3,25/5)

Cendres est un jeu intéressant et agréable dans sa simplicité de prise en main possédant ses propres atouts et un univers soigné et cohérent (enfin autant que peu l'être ce genre d'univers). Possédant une ambiance bien orchestrée, ce jeu vous plongera au cœur d'un monde obscur peuplé d'être étranges et pas toujours sympathiques.

A tester pour les amateurs du genre ! (pour les autres aussi d'ailleurs )


Remarques diverses

Quelle note donneriez-vous à ce test ?

Ce test est-il bien rédigé, compréhensible, complet, respectueux ?

Vous devez être connecté sur le site pour mettre une note !