Test :
Gamt

Temps joué : 2 h 15 min


Introduction

Gamt est un RPG classique réalisé par Unconnected42. J'ai eu pas mal d'échos concernant ce jeu, comme quoi nous pourrions avoir des nœuds au cerveau inutilement. Mais bon, restons optimiste et découvrons ce jeu dans les détails.


Awards généraux

Gameplay (Note : 3,5/5)

Comme dit un peu plus tôt, Gamt est un RPG classique, n'est n'a donc pas pour vocation d'avoir un gameplay très novateur. Les combats sont en sideview, et me paraissent équilibré, mais surtout stratégique (quoique ces 2 points peuvent être oublié si on active le debug mode, trouvable très facilement, malheureusement). C'est une habitudes à force, les héros sont animés, mais pas les ennemis, je ne le dirais jamais assez, mais ça me gène. Aussi, je ne sais pas si c'est vraiment nécessaire de noyer le joueur de compétences dès le début du jeu.
Ensuite, le gros plus pour moi, c'est que l'exploration est vraiment mise en avant. On peut interagir avec de nombreux éléments du décor, la poudre de révélation ainsi que les pelles et pioches apportent un plus, et les quelques quêtes annexes mettent elles aussi en avant l'exploration. Le seul point noir de l'exploration reste quand même la conception du level design, aimant explorer tout et n'importe quoi, je me suis pris dans les décors plus d'une fois, et surtout les maps sont beaucoup trop grande.

Je reviens vite fait sur le debug mode. Je n'ai rien contre le fait qu'il apparaisse dans le jeu, mais comme je l'ai dit, j'adore explorer (et autant dire que dans Gamt, j'ai été servi), du coup je suis tombé sur le debug mode complètement par hasard (dans la maison de Rigonthe). Pour débloquer ce mode, je suggère de faire ça dans une quête à part assez difficile, car en l'état des choses, le debug mode permet de trouver des salles de tests mais aussi de pouvoir finir les combats en moins de temps qu'il n'en faut. Cette dernière option tue complètement les combats, se qui est très dommage (imaginez cette option dans les mains d'un joueurs peu ou pas du tout honnête).
Enfin, pour se qui est de mon cas, je ne m'en sers qu'en cas de nécessité, faut pas déconner non plus .

Histoire (Note : 3,25/5)

Gamt n'a pas une histoire sensationnel, je dirais même classique, mais elle est très bien narrée. Tout part d'un type malsain qui a donné un livre à Dame Héloïse, suivi de Sylvarius qui a été envoyé par son tuteur, Maître Corben, afin de prendre des nouvelles de Dame Héloïse, dont la santé est en train de s'affaiblir. Attention, révélation de ouf guedin, toute se qui arrive à Dame Héloïse, et plus tard à Sylvarius, c'est la faute au sale type du début.
Classique, mais ça marche parfaitement, notamment grâce à une ambiance soignée, et surtout à des personnages très bien écrits et attachant (même les PNJ, c'est dire).

Du coup, pour moi le point fort de l'histoire de Gamt, c'est les personnages, et comme Gamt concours pour l'award personnage, on y reviendra après.

Ambiance et immersion (Note : 4/5)

L'ambiance de Gamt est très réussi (évidemment, vu que je viens de mettre 4). Les personnages très réussis donnent de la vie aux différents, et chaque personnages peut savoir se qui se trame à l'autre bout de la zone et donner son avis, C'est un grans plus. La musique et le graphisme correct donnent aussi une ambiance propre au jeu.
Mais selon moi, il manque encore quelques choses. Ça ne concerne que moi, mais je trouve que ça manque de bruitages (bruits de pas, oiseaux, écoulement d'eau...). Si y'en avait plus, Gamt aurait déjà une bien meilleure ambiance, et donc le jeu ne pourrais être que meilleur.

Graphismes (Note : 3/5)

Le mapping est fait essentiellement avec les RTP, avec quelques éléments amenés de l'extérieur. Contrairement à se que le cliché peut dire, le mapping de Gamt est très joli, mais ça reste un pied de mouton sur un mouton, pas très original en somme. Mais bon, du moment que c'est pas laid, ça me va.

Les charas, pareil, essentiellement du RTP, avec quelques truc amenés de droite et gauche. Là aussi, pas grand chose à redire. J'apprécie aussi l'effort fait pour donner différentes émotions aux facesets.

Et le dernier point, la charte graphique générale. J'aime beaucoup le style végétal fantastique, et étrangement, c'est pas un truc que je regarde beaucoup, mais le windowskin m'a beaucoup plus aussi. J'ai juste un regret concernant les icônes de compétences en combat, elles ne sont pas très explicite.

Bande-son (Note : 3,75/5)

Je ne sais pas d'où viens la bande sonore, mais elle colle très bien avec Gamt, et contribue énormément avec l'ambiance générale du jeu. J'ai un gros faible pour la musique de la forêt, qui met bien en avant l'ambiance anormale de cet endroit, encore plus quand les monstres débarquent. La musique qui est joué lorsque Kelmie nous emmène voir la tombe de Rigonthe est aussi très bien choisie.
Un véritable travail a été fourni pour l'ambiance et les choix musicaux, ça fait très plaisir à voir.


Awards spécifiques

Level-design (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Systèmes (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Narration et Mise en scène (Note : 4,25/5)

La mise en scène est top. Les dialogues sont bien écrits, les différents éléments de l'histoire amené correctement, et les musiques collent parfaitement avec l'ambiance et le design des maps.
Cela dit, quand c'est très bon, on en veut toujours plus, et c'est mon cas pour Gamt. J'ai déjà soumis l'idée un peu plus tôt dans ce test, des bruits de pas ou autre bruitages de fond améliorerais la mise en scène, qui n'en sera que plus réaliste. Gamt est un RPG, qui se veut, je pense, sérieux et réaliste, donc ce genre de détails peut donner un plus.

Univers (Note : 3,5/5)

La force de l'univers de Gamt vient surtout de ces personnages. Je rentrerais plus dans ce détail dans la partie personnages, mais pour faire simple, ils donnent le background de chaque endroit. Ils donnent aussi quelques ragots concernant l'histoire du jeu.
Sinon, l'univers est assez sombre, notamment grâce au mapping et aux musique, et à la fois assez drôle, toujours grâce aux personnages, mais aussi grâce aux interactions. Je ne m'attendais certainement pas à rire autant dans un cimetière.

Personnages (Note : 4,75/5)

On touche presque à la perfection. Les personnages, même les PNJ les plus simples qui soit, sont tous très intéressant et ont leur petit nom, leurs manies/habitudes, caractère, et bien sûr, personnalité. J'aime aussi leur manière de parler, comme des beaufs (du moins, à Aigueval).
Mon seul petit regret étant... Sylvarius. Il est gentil, mignon, je l'aime bien, certes, mais il est un peu trop classique. Les autres personnages le sont aussi, mais se n'est pas un défaut en soit, mais Sylvarius tranche peut-être un peu trop.

Introduction (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Graphismes originaux (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Musiques originales (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)




Conclusion (Note totale : 3,75/5)

Finalement, j'ai été agréablement surpris par Gamt. C'est un jeu assez simple et semblable à beaucoup d'autre, mais il est aussi très frais.
Finalement, je n'ai pas grand chose à dire pour la fin. Bonne continuation .


Remarques diverses


Fond bizarre détecté.


Incohérence: On peu rentrer dans les bâtiments avec porte fermée, mais pas dans ceux où la porte est ouverte...


Je lis les pancartes sur le côté moi.


Ombre chelou détectée.


Sans commentaire.


L'endroit où j'ai trouvé le debug mode.


A quoi correspondent ces chiffres?

Quelle note donneriez-vous à ce test ?

Ce test est-il bien rédigé, compréhensible, complet, respectueux ?

Vous devez être connecté sur le site pour mettre une note !