Test :
The Lone Chameleon

Temps joué : 4 h


Introduction




Awards généraux

Gameplay (Note : 3,5/5)

Puzzle-game malin, le jeu nous met aux commandes de 4 caméléons aux capacités différentes.
A nous de switcher entre les différents personnages pour progresser le long des 20 niveaux.

La difficulté très progressive, accompagnée de didacticiels clairs et précis, permet de bien appréhender les différentes mécaniques de gameplay.

Il faut en revanche noter que la maniabilité aurait pu se révéler plus pratique.
Naviguer entre les différents personnages n'est pas toujours fluide.
De même que l'utilisation de certaines capacités se révèlent parfois pénibles.

La progression peut aussi se révéler laborieuse, la faute à des checkpoints qui sauvegarde votre progression dans un niveau, mais sans savoir si ce que vous avez entrepris avant le checkpoint est correcte. Bizarre ...
Il arrive aussi de faire des erreurs idiotes qui force à recommencer un niveau en entier.

Enfin, je ne peux pas terminer sans parler des problèmes de perspectives du jeu.
La fausse perspective utilisée par RPG Maker entraine de gros problèmes sur certains niveaux.

Il m'est arrivé plusieurs fois d'être bloqué à cause "d'illusions d'optiques" ou de jeu de hauteur tout simplement impossible ou trompeur.






Histoire (Note : 1,75/5)

Un tel jeu aurait pu facilement se passer d'une histoire quelconque.
Mais Aminomad a choisi d'apporter une couche narrative à son jeu.

C'est à mon sens pas vraiment réussi.
Dans la mesure ou le jeu ne contextualise rien, n'explique rien, et ne fait que conter son "histoire" à travers des textes succincts.

Contrairement à un jeu comme Portal, qui construit une ambiance, un univers, à travers ses décors, et les transitions entre chaque niveau, The Lone Chameleon ne prends pas le temps de se raconter ou de se développer.

J'ai donc eu du mal à m'intéresser à cette histoire.

Le tout a le mérite d'exister et d'essayer d'apporter un intérêt à progresser à travers chaque tableau.

Ambiance et immersion (Note : 2,5/5)

Peut-on parler d'immersion dans un puzzle game ?

En tout cas, difficile de décrocher du jeu lorsque l'on veut à tout pris finir ce satané niveau sur lequel on est depuis 30 minutes.

Graphismes (Note : 3/5)

Pour ce genre de jeu, l'important est d'avoir quelque chose de clair et lisible.

C'est dans l'ensemble réussi.
Le jeu propose un style sobre, minimaliste et élégant.

Cependant j'ai trouvé dommage que la palette graphique et le style reste la même le long des 20 niveaux.
Ce qui entraine une certaine monotonie et un manque de variété.

Bande-son (Note : 2,75/5)

Plutôt sympa, les musiques sont très planantes et "orientales".

Malheureusement trop peu nombreuses et répétitives, j'ai pour ma part du couper le son au bout d'un moment, pour mieux me concentrer sur la résolution des puzzles.


Awards spécifiques

Level-design (Note : 4,25/5)

Exemplaire, le Level Design est impeccable et indéniablement, l'un des points forts du titre.

Très progressif, variés, intelligents, les niveaux sont très bien faits.
Et pour le coup, de vrais casse têtes.

Aller au bout d'un niveau et trouver "le truc" est toujours un grande satisfaction.
Les derniers niveaux sont particulièrement complexe et bien fait.




Systèmes (Note : 2,5/5)

Comme expliqué dans la partie "Gameplay", je pense que le jeu pourrait grandement s'améliorer dans sa maniabilité et sa fluidité de progression.



Narration et Mise en scène (Note : 2/5)

Voir paragraphe "Histoire".

Univers (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Personnages (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Introduction (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Graphismes originaux (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Musiques originales (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)




Conclusion (Note totale : 3,5/5)

Excellent Puzzle-Game, The Lone Chameleon a mis mes neurones à l'épreuve.

Grâce à des niveaux intelligents, une difficulté progressive, un gameplay astucieux qui se renouvelle en permanence, The Lone Chameleon est une jeu très plaisant et malin, dont il est difficile de décrocher.



Remarques diverses

J'ai eu 2-3 plantages sur mon PC portable peu puissant.

Quelle note donneriez-vous à ce test ?

Ce test est-il bien rédigé, compréhensible, complet, respectueux ?

Vous devez être connecté sur le site pour mettre une note !