Test :
The Lone Chameleon
Par Fistan

Temps joué : 2 h


Introduction

Avant de vous parler de The Lone Chameleon, j'aimerais remercier l'auteur pour le gros mal de crâne qu'il m'a refilé. Je sais pas vraiment combien de temps j'ai passé dessus, vu comme mon tube d'efferalgan est entammé ça doit bien faire 2h.


Sadique.


Awards généraux

Gameplay (Note : 4,5/5)

Si vous avez lu la présentation du jeu, vous savez déjà que The Lone Chameleon fait parti de ces jeux qui sont souvent qualifiés de puzzle-games, ou, si vous préférez un terme camemberisé, casse-têtes chinois. Si vous aviez pas lu, ben maintenant vous savez ! Le but du jeu est donc de résoudre des puzzle, et, comme il est de mise dans le genre, avec une mécanique spécifique au jeu. Le genre lui même est, il faut le dire, surpeuplé, étant très prisé des développeurs amateurs comme professionnels. Aussi, le "déjà-vu" n'est pas rare. The Lone Chameleon prenait donc un risque certain en se lançant sur le terrain.

Je suis heureux de dire que le risque paye, dans la mesure où les mécaniques proposées arrivent à donner un peu de fraicheur dans un monde de similaritudes. Ici, le gameplay repose sur 4 personnages jouables, chacun ayant sont petit pouvoir. Le but est d'activer 4 interrupteurs (1 par personnage) simultanément, pour une ouvrir une porte que les 4 devront ensuite franchir. Simple dans le principe, et vers la fin du jeu souvent tordu sinon complexe dans l’exécution. C'est agréable a jouer, il n'y ai pas vraiment de salle qui soit trop capillotractée.

Rien n'est cependant parfait en ce bas monde et il y a quelques tout petits défauts. Les contrôles du jeu, sans doute limités par RPG Maker, ne sont pas très fluides, en particulier pour changer le personnage contrôlé (le joueur est obligé de cycler entre les 4 personnages, dans l'ordre) - c'est assez agaçant quand on doit faire des aller-retour entre deux bonhommes. Pour cycler dans les deux sens, ou, encore mieux, sélectionner à la souris eût été fort agréable (surtout que si je ne m'abuse la souris est gérée sur l'écran titre ! A noter que le jeu conseille l'emploi d'une manette, bien que soient donnés les commandes aussi bien au clavier qu'à la manette. Merci, d'ailleurs, parce que j'ai pas de manette. J'aurais quand même aimé user d'autres touches que les flèches, CTRL et Shift : p
Par ailleurs, la lisibilité des salles n'est pas toujours parfaite. A la défense de l'auteur cependant, ce n'est pas évident de gérer plusieurs niveaux de hauteurs avec la perspective RM, donc bon, soyons indulgent.



Avis sur le gameplay : Un bon jeu dans son genre
Il y a tout ce qu'il faut pour faire un bon puzzle-game. Quelques petites imperfections (des limitations techniques sans doute) dans les contrôles diluent un peu le plaisir de l'expérience, mais le jeu n'en reste pas moins agréable. Sans révolutionner le genre, The Lone Chameleon y apporte sa petite pierre, efficace et sans prétention.

Histoire (Note : 4/5)

Je dois dire, ce jeu m'a surpris. En arrivant dans le jeu, c'est vrai que je m'attendais à peu de choses - j'veux dire, un jeu de puzzle, ça ne m'aurait pas choqué que l'histoire soit là juste pour habiller le jeu.

En fait non, plus on progresse, plus ça devient tout mignon. Enfin, mignon, j'ai une drôle de conception du mignon, c'est peut être pas le meilleur mot pour en parler... disons poétique. Voilà. C'est pas l'histoire qui va révolutionner le monde, mais ça motive à passer les énigmes et ajoute une petite pointe de mystère.



Avis sur l'histoire : Poétiquement agréable
Une histoire assez agréable sans être de celle dont on se souvient toute une vie, mais une addition bienvenue. L'influence Portal est très perceptible, trop perceptible peut être, ce qui casse un peu l'intérêt de la narration... mais cette dernière n'en reste pas moins agréable et très bien intégrée au jeu : tout les éléments du gameplay sont directement introduits par la voix désincarnée accompagnant les protagonistes.

Ambiance et immersion (Note : 2,5/5)

Bon, par définition, un jeu de puzzle, c'est pas super immersif - fondamentalement, c'est un concept plutôt absurde, quand on y réfléchis un peu.
En termes d'ambiance, y'en a bien une, mais ça reste réduit. C'est l'ambiance d'un puzzle quoi.


Avis sur l'ambiance : Rien de remarquable
Ni bonne, ni mauvaise, l'ambiance est plutôt neutre et n'ajoute rien au jeu, mais ne lui enlève rien non plus.

Graphismes (Note : 4,5/5)

Niveau visuel, le jeu est clairement "fait maison" et donc forcément très cohérent. L'artwork accueillant le joueur sur l'écran titre est de bonne facture et pose les base de l'identité graphique développée dans le jeu : un style épuré, des couleurs plutôt neutre, une très bonne lisibilité qui fait bien ressortir les personnages. Les graphismes sont bien adaptés au jeu.



Avis sur les graphismes : Adaptés, très réussis
Il y a bien un petit manque de variété, mais pour un jeu aussi court, c'est presque du pinaillage !

Bande-son (Note : 3/5)

Concernant la bande son, pour être honnête je ne l'ai pas vraiment remarqué. J'ai coupé la musique a un moment parce qu'elle commençait à me taper sur le système, mais je ne le conseille pas vraiment, le jeu y perd. Il y a un petit côté mystérieux dans ces notes qui y est pour beaucoup dans l'ambiance du jeu. Disons, pour faire simple, qu'elle fait très puzzle !



Avis sur la bande son : Mystique
Pas foncièrement désagréable mais un peu frustrante au bout de 20minutes à cogiter sur une énigme, la bande son de jeu est plutôt sympathique sans être de celles qui s'écoutent en boucle en dehors du jeu.


Awards spécifiques

Level-design (Note : 4,5/5)

Il n'y a presque rien à redire sur le level design, maîtrisé et parfaitement adapté aux besoins du jeu. Je regrette cependant que l'auteur ne ce soit pas aventuré à produire des niveau qui dépassent la taille d'un écran - peut être à espérer pour une suite ?

Un peu de variété dans les environnements, ou un peu de fioritures inutiles (un fond, par exemple, à la place du noir), auraient été les bienvenus. Ceci étant, le jeu est assez court pour que la monotonie ne se fasse pas ressentir.

Systèmes (Note : 4,75/5)

Les contrôles peu intuitifs mis à part, les éléments du jeux sont parfaitement fonctionnels, et ce sans bugs ou presque (j'ai rencontré des petits conflits entre la réinitialisation des cartes et les didacticiels, mais rien de méchant). La fonction permettant d'annuler la dernière action est particulièrement impressionnante, même si le joueur réalise assez vite que ces retour en arrière sont limités à certaines actions majeures - ce qui laisse quand même bien assez de checkpoints.
Pour un puzzle game, je ne vois pas ce que l'on pourrait demander de plus que ce qui nous est donné ici. Ce que le jeu fait, il le fait très bien.

Narration et Mise en scène (Note : 2,5/5)

Sur ce point je suis vraiment partagé, parce que pas convaincu qu'il y ait beaucoup de choses que l'on puisse qualifier de mise en scène dans ce jeu. Il y a bien quelques scènes, qui appuient la narration, mais ce ne sont guère plus que des plans fixes ombrant plus ou moins une partie de la carte.
La narration elle même passe par des dialogues (bien écrits, et, ce qui est impressionnant, parfaitement bilingues) au rythme correct. Rien de plus cependant, c'est pas non plus la fête.

Dans l'ensemble, je dirais que la narration est compétente, sans plus, ni moins.

Univers (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Personnages (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Introduction (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Graphismes originaux (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Musiques originales (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)




Conclusion (Note totale : 4/5)

Ressortissant d'un pays frisant la surpopulation, The Lone Chameleon s'avère à l'usage être un cityoen exemplaire en son genre. C'est là ce qui fait dans la même temps sa force et sa faiblesse. Pour qui aime les puzzles, je recommande ce jeu sans hésitation, cependant pour le curieux de passage je suis plus mitigé. Les différents composants sont dans un excellent équilibre, certes, mais il manque quand même le petit je-ne-sais-quoi qui ferait distinguer ce puzzle-game dans la cohorte des puzzle-games. Dans l'ensemble, un bon sinon très bon jeu de cette sélection 2016 !


Remarques diverses

Quelle note donneriez-vous à ce test ?

Ce test est-il bien rédigé, compréhensible, complet, respectueux ?

Vous devez être connecté sur le site pour mettre une note !