Test :
Gamt
Par Fistan

Temps joué : 2 h


Introduction

Il y a des jeux qui font dire "c'est vraiment pas mal". Il y a des jeux qui font dire "NEED MOAR". Il y a des jeux qui ne font dire des choses que la morale réprouve. Il y a des jeux bofs. Il y a des jeux superbes, mais vide.


Et pis il y a des jeux qui ne payent pas de mine, qui n'ont rien qui les fasse vraiment se démarquer, mais dans lesquels sans savoir pourquoi on tombe et dont on se dit au final que hey, quand même, c'était pas mal ce truc, sans savoir trop pourquoi.

Gamt, un petit RPG simple avec ses personnages sans prétention, son histoire heroic-fantasy et son système de combat classico-classique, a été pour moi un de ces jeux. Je me demande encore pourquoi, mais je m'y suis laissé prendre, et c'était une expérience agréable.


Awards généraux

Gameplay (Note : 2,5/5)

C'est presque dommage de parler d'abord du gameplay, alors même qu'il s'agit sans doute du point le plus faible de Gamt. Pour résumer simplement, c'est un RPG classique dans le style "ATB" (c'est à dire que chaque combattant agit non pas à tour de rôle mais lorsque que sa jauge d'action est remplie). Pas de problème en vue sur le concept, c'est proprement réalisé et il y a un effort pour donner à chaque ennemi sa spécifié (compétences, résistances/faiblesses). En soit, pour qui apprécie ce type de combats, ce n'est pas désagréable, sans être une révolution.
Je mettrais cependant un bémol sur les altérations d'état : très nombreuses, leurs effets sont flous. En effet, elles sont présentées par des icônes et rarement décrites ; il est dès lors difficile de suivre ce qui se passe. Bon, certes, avec de l'expérimentation et de l'habitude le joueur finit par comprendre quel statut fait quoi, mais une description ou introduction plus progressive des statuts eût été apprécié.

A noter, cela dit, que la plupart des combats peuvent être évités (à la discrétion du joueur). En effet, il n'y a pas de rencontre aléatoire, tout les combats se lancent par contact entre héros et monstres. Le joueur porté sur la fuite, tel ce testeur, se rendra vite compte qu'il ne faut pas trop en éviter, mais ça reste bien mieux que du combat aléatoire !

Histoire (Note : 4/5)

L'histoire du jeu est ce qui m'a motivé à avancer tant que j'ai avancé dedans, donc je pense qu'il est légitime que je dise qu'elle me semble tout à fait correcte et compétente. Ce n'est certainement pas le récit qui me marquera le plus dans ma vie, c'est vrai... cependant, a-t-on toujours besoin de quelque chose de très compliqué ? Je rappelle que l'histoire de Zelda, depuis deux décennies, c'est "sauver la princesse".

Donc, ouais. Simple, mais c'est bien fait. Donc c'est bien, quoi.

Ambiance et immersion (Note : 3/5)

Alors là je suis mitigé. Bon déjà disons le de suite, si vous cherchez quelque chose de révolutionnaire vous vous êtes trompés de jeu. Gamt est fait d'une ambiance simple. Mais une ambiance bien faite. Je ne saurais pas vraiment mettre de mot dessus, mais je trouve qu'il y a un équilibre, une alchimie qui se créée. Je l'admet, je me suis pris au jeu. En face de moi, j'avais un monde cohérent, avec dedans des personnages vivant.

Alors... oui, c'est simple c'est vrai, et pour certains je pense que ce sera peut être trop simple. Personnellement, je suis plutôt de l'avis qu'il ne faut pas chercher à réparer ce qui fonctionne. Et là, ça fonctionne !


Bon, si, un petit bémol quand même, il y a peut être un peu trop de map inutiles - c'est ce que j'aime à appeler l'effet Skyrim : c'est grand et plein de recoins, mais ça fait surtout qu'on passe du temps à traverser des endroits vide d'objet. Bien que cette dimension "remplissage" soit nécessaire à tout jeu vidéo (en particulier les RPG), là dans Gamt il y a peut être un petit déséquilibre. Cela joue aussi sur le gameplay dans une certaine mesure (les donjons tentaculaires quasi-vides de sens ça peut agacer).

Graphismes (Note : 2,5/5)

C'est pas moche mais c'est pas pire. C'est du RTP, c'est mis en place correctement. Il y a bien quelques petites erreurs par ci par là mais bon, qui n'en fait pas ?
L'un dans l'autre, c'est moyen. Ni vraiment satisfaisant, ni gênant, plutôt suffisant.

Bande-son (Note : 2,5/5)

Un peu comme l'ambiance graphique, l'ambiance musicale est très passe-partout. Sans être un défaut du jeu, ce n'est pas un point fort... plutôt un point que, personnellement, j'ai oublié.


Awards spécifiques

Level-design (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Systèmes (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Narration et Mise en scène (Note : 3,5/5)

Y'a peut être pas toute la panoplie de FX, effets spéciaux qui soit utilisée mais, encore une fois, je trouve que ça marche. Je n'ai pas eu de mal à me mettre dans l'histoire, à me projeter dans les scènes.
Bon, oui, d'accord, parfois c'est un peu prévisible et ça fait sourire, d'accord. Et les RTP n'aident pas à donner de la finesse à la mise en scène, donc parfois ça peut sembler un peu bourrin, je l'accorde... mais je pense, personnellement, que là on touche plus à un problème d'identité graphique que de mise en scène.

Univers (Note : 3/5)

Le background, c'est peut être un peu ce qui m'a moins emballé dans la partie "écrite" de Gamt. Je n'ai pas le souvenir d'avoir eu l'occasion d'aller bien loin. Le monde a beau être cohérent (et même avoir une pointe d'humour de ci de là), il manque peut être un peu d'exposition. Je n'ai pas eu l'impression d'être introduit aux "règles" du monde de Gamt, mais plutôt de devoir combler les trous avec mes habitudes d'heroic fantasy.

C'est un peu dommage, il y aurait eu quelque chose à faire en plus je pense. Ceci dit, c'était quand même agréable de découvrir un peu ce monde, je n'ai pas ressenti de gêne en jouant, c'est plutôt là en retrospective que je suis un peu déçu. Sur le coup, quand même, ça va, ça passe assez bien.

Personnages (Note : 4,5/5)

Les personnages de Gamt sont... attachants. Okay, ils sont un peu clichés (encore que c'est plutôt des mélanges de différents clichés, donc ils sont clichés mais pas vraiment clichés, t'vois ?). Okay, c'est pas ces perso' là qui vont changer la face du jeu vidéo. Mais... ben j'sais pas, pour moi, ils ont fonctionné, ils étaient vivants, ils étaient attachant, et j'avais envie de les découvrir, de les comprendre un peu plus. Et pourtant, créer des personnages intéressants quand on part avec l'esthétique "trop über kawaï" de VX, c'est tout sauf facile.

Donc, bah... kudos pour les persos, quoi.

Introduction (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Graphismes originaux (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Musiques originales (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)




Conclusion (Note totale : 4/5)

Gamt c'est bien. Tout simplement.

Je me sens obligé quand même de mettre un petit bémol parce que les combats ont au final épuisé mon plaisir, et malheureusement je n'ai pas réussi depuis à m'y remettre.
Dommage, mais, ceci étant, c'est surtout parce que je suis par nature réticent à m'engager dans ce type de combat RPGesque que je trouve très ennuyeux. Donc, bon, le problème vient sans doute autant de moi que du jeu.


Remarques diverses

Je tiens à être franc avec le lecteur de ce test : la rédaction en a été un peu bâclée, je l'avoue. Il s'est passé que j'ai pas trouvé comment rendre la lecture intéressante, et qu'au bout d'un temps c'est vrai ça a commencé à me gaver. Dans le même temps, je voulais rendre assez vite parce qu'il y a quand même des déclarations à faire. Donc voilà. Toutes mes excuses à l'auteur, son jeu mérite un mieux que ce que j'ai fait ici. Promis, si je trouve la bonne façon de dire ce qu'il y a à dire, je reviendrais sur ce test pour le perfectionner.

Quelle note donneriez-vous à ce test ?

Ce test est-il bien rédigé, compréhensible, complet, respectueux ?

Vous devez être connecté sur le site pour mettre une note !