Test :
Détective Alice

Temps joué : 1 h 45 min


Introduction

Détective Alice, comme son nom l'indique nous met dans la peau d'une femme qui va mener une enquête.

Vous accompagnez le notaire qui a pour but de communiquer les dernières volontés de feu Félix Aubert. Immensément riche dans une battisse où grand nombre de personnes ont des choses à cacher.

Votre esprit curieux vous pousse alors à mener l’enquête.


Awards généraux

Gameplay (Note : 2,75/5)

Ce jeu n'est pas évident à noter sur son gameplay aux vues des dynamiques qu'il propose. En effet l'essentiel réside surtout dans la recherche, l'interaction et le questionnement. Il est donc directement lié à l'accroche au concept que le joueur va ressentir.

Globalement il fonctionne bien, il n'est pas compliqué dans sa réalisation et ne demande pas forcément d'apprentissage. Car c'est bien la logique du joueur, sa curiosité et sa capacité à résoudre le puzzle de ce jeu qui font partie intégrante du système gameplay.

Dans ce cadre, le jeu a su justifier ses choix stratégiques tout en ne notifiant pas assez le joueur de la justesse de sa démarche. Le joueur agit, mais ne sait pas nécessairement a chaque question ou action si son choix est judicieux et s'il doit revoir son angle de recherches.

Les indications fournies nous donnent juste une notion de prudence dans nos propos qui insistent à réfléchir nos choix sans forcément savoir si ils sont primordiaux ou pas.

Et dans l'architecture même du système de jeu et de ses objectifs, cela pose un frein à l'expérience joueur.

Histoire (Note : 3,25/5)

L'award histoire englobe les personnages, le fil conducteur, la narration, l'univers et bien d'autres choses encore. Pourquoi je dis cela? Car à proprement parler l'histoire en elle même, ce qu'elle raconte est simple sur le papier, mais c'est l'ensemble des autres éléments qui s'y greffent qui la rende plus dense et profonde.

On reparlera des personnages et de l'univers dans les awards secondaires plus en détail.

Pour le fil conducteur, il s'établit quand on a découvert ou débloqué un élément particulier du scénario. Un élément où l'on peux passer clairement à côté ne comprenant pas forcément ce que le jeu attend de nous. Vu le flot d'informations, il est des fois difficile de faire le tri pour le joueur.

Quand à l'histoire elle se développe en parallèle au fil conducteur. C'est d'ailleurs à cela qu'un fil conducteur est sensé fonctionner.

L'histoire en global est donc assez riche, mais pas accès sur le terme histoire, mais plus sur son ensemble. Ce qui explique pourquoi il est compliqué de donner une note représentative de cet élément assez global là où ce sont des éléments précis qui sont les plus développés et non l'ensemble.

Ambiance et immersion (Note : 3/5)

Nous reviendrons sur les choix de graphismes et de la bande son dans les award concernés, mais globalement on peux dire qu'il y a des partis pris et des choix pouvant être discutables. Le mapping est des fois bien trop grand, mais globalement juste. Après les ressources RPT utilisées avec un style complètement autre dénote tellement qu'on se demande pourquoi l'auteur a fait ce choix. Après, ça peux clairement ne pas nuire à l'immersion du joueur.

Nous avons un effort pour nous transporter dans une époque passé identifiable (genre à la Dick Tracy, les années 30 du coup) avec beaucoup de références de l'époque pour ceux qui en ont une vague idée. Même les plus jeunes assez curieux peuvent identifier ce style si particulier de l'époque et là dessus on peux dire que l'ambiance et l'immersion globale est crédible. Du moins suffisante.

La partie audio sera développée dans l'award correspondant, mais globalement, le jeu oscille entre idées sympa et minimum syndical.

Graphismes (Note : 3/5)

Avec quelques ressources dissonantes, le jeu est globalement et graphiquement un choix de l'auteur. Ce genre de choix évident quand on s'inspire de vieux jeux ayant le même type de graphisme assez reconnaissable par leur style global si particulier.

C’était des point and click ou des sortes de successions de choix et de dialogues entrecoupés, pour certains de déplacements protagoniste. Il devait certainement exister un logiciel à l’époque avec quelques ressources et des actions sur le logiciel qui permettaient ce genre de structure d'histoire. En bref: J'ai déjà vu ce style de graphisme dans un style de jeu des années 90 environ, mais impossible de me rappeler d'où ca vient. Mais à l’époque il était plutôt pas mal utilisé pour des petits jeux. Nous somme en tout cas dans la même veine.

Après, oui dans l'absolu, c'est la dlc Mythos Horror Resource Pack de Vx ace. Mais ca reste quand même dans un style que j'ai décrit.

Mais bien utilisé pour paraitre moins glauque que ce que propose l'original.

Bande-son (Note : 2,5/5)

Le son est plutôt homogène, ce qui est un point positif, pas trop criard dans les oreilles et c'est là aussi déjà un bon paramétrage de départ.

Le choix des (assez rares) sons d'ambiances ou d'illustration et des musiques dépend beaucoup des moments du jeu. Autant j'ai trouvé l'idée de la musique de la chambre d'à côté de la notre, qui change de volume quand on s'approche, très intéressante concernant le scenario, autant certains chois audios me laissent assez dubitatif.

Il ne faut pas mettre du son pour mettre du son ou mettre un genre musical qui se prête à l'époque car c'est raccord. Enfin pas seulement. Mais la musique à mon sens fait le café, il faudra juste le boire sans sucre et c'est déjà pas mal.


Awards spécifiques

Level design (Note : 2,25/5)

Je n'ai aucune idée de pourquoi le jeu concours dans cette catégorie. Avec un principe de jeu fermé sur un seul bâtiment, dont on explore (sauf si j'ai raté quelque chose) presque toute sa surface (sinon toute) dès les premières minutes de jeu.
Je me pose sérieusement la question: Comment peut il concourir à arme égale avec un jeu où le level design et bien plus riche, plus varié et travaillé?

Ce n'est pas le seul jeu de cette session où certains awards secondaires semblent peu judicieux. C'est pourquoi, je préfère mettre une note pas trop mauvaise juste pour dire que le level design fait un thé menthe appréciable.

Systèmes (Note : 2/5)

Quels systèmes? Le cycle jour nuit, réputation et énigmes?

Un système jour nuit qui se contente d'utiliser 4 tons écrans avec au mieux une variable? Non ça prend 3 minutes chrono.
Un système de réputation géré par une variable propre à chaque personnage en fonction de son questionnement et non géré en global (oui j'ai vérifié ingame si ma réputation changeait entre chaque perso suivant mon attitude)? Non ce n'est pas de la réputation gérée de manière complexe mais individuellement. Ca aussi c'est très facile et rapide à faire.
Le système d’énigme très énigmatique? Non, car j'ai pas compris comment il fonctionnait ni à quoi il faisait appel.

Que la structure de chaque personnage et situation, ainsi que les embranchements choix soient complexes et bien menés, oui par contre.

Mais je ne trouve pas judicieux de concourir sur l'award secondaire systèmes.

Narration et Mise en scène (Note : 2/5)

Il y a des effets lumineux, des sons d'ambiance des moments où les pnj bougent. Bref il y a de la mise en scène, mais on ne peux pas dire que ce soit le centre du jeu en lui même.

Univers (Note : 2,5/5)

L'univers est clairement du au graphisme et au style de musique choisi car sinon ce sont les personnages qui apportent le plus à ce jeu plus qu'autre chose.

Il est reconnaissable, et c'est ce qu'on lui demande. Après on ne sait rien en dehors du manoir alors que l'univers c'est bien plus global. Un cappuccino? Oui mais sans sucre.

Personnages (Note : 5/5)

Je dirait que c'est la plus grande force du jeu quand au développement avec les différentes énigmes dont j'ai pas trop parlé j'avoue. Mais clairement, dans ce jeu ce qui m'a marqué c'est le développement des personnages. Je dirait même à la limite de l’excès pour certains.

Mais ça reste un travail de fond que je salue grandement. Les personnages ont ne âme, elle est développée, les questions influent leurs comportements, et les interactions agissent sur l’énigme. L'ensemble est un peu lourd, amoindri par le côté stressant de devoir lir des longs discours sur une succession de boites de dialogues de deux ligne de haut.

Mais clairement, c'est la plus grande force du jeu et de loin.

Introduction (Note : 2,5/5)

L'introduction est sobre, résume la situation et nous montre l'essentiel. Bref, un moccachino banal.

Graphismes originaux (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Musiques originales (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)




Conclusion (Note totale : 2,5/5)

Avec ses forces, ses faiblesses et certains partis pris, le jeu est globalement parmi ceux qui se laissent jouer. Sur certains points très appliqués, sur d'autres un peu léger, il oscille sur un résultat qui se veux moyen.

J'ai apprécié de jouer à ce jeu et à me triturer la tête, mais il est important de prendre un bon recul et de noter les points de manière à ce que le soft soit noté le plus justement possible.

Pour moi ce jeu devrait aussi voir les autres éléments d'une dynamique de jeu appliquée pour qu'il soit plus fort sur les éléments cités dans ce test pour le rendre encore meilleur. Après certains ne sont pas réceptifs à ce style de jeu, mais cet élément n'est pas à prendre en considération sur une appréciation que se veux la plus fidèle possible.

Mais c'est bel et bien en utilisant d'autres mécaniques et en améliorant certains éléments que celui-ci pourra convaincre le maximum de personnes et c'est là qu'il est important de se poser les bonnes questions pour y apporter les meilleures réponses.


Remarques diverses

Quelle note donneriez-vous à ce test ?

Ce test est-il bien rédigé, compréhensible, complet, respectueux ?

Vous devez être connecté sur le site pour mettre une note !