Test :
Fictitious World

Temps joué : 1 h 15 min


Introduction

Fictitious World nous amène à suivre l'aventure de Jack et ses amis Tanaka et Suki, alors que la fin d'année du lycée vient de sonner et que les vacances commencent !

Le jeu commence par une cinématique d'introduction (passable) montrant quelques plans de la ville sous une petite musique tranquille. Ça casse pas 3 pattes à un canard mais ça fait son taf.

Il est temps de vraiment commencer l'aventure !


Awards généraux

Gameplay (Note : 2,5/5)

Le téléphone :
1) La lampe torche, elle fonctionne très bien avec un petit raccourci, rien à dire
2) Appeler : j'ai appelé une seule fois car on m'y a obligé sinon je tombais sur les répondeurs. Pas vraiment d'intérêt pour l'instant.

Le système de sauvegarde : Des objets consommables permettant de sauvegarde, voilà le seul moyen de sauvegarder.
C'est moche, à vrai dire ça rend le jeu punitif... et chiant. Le nombre de save étant limité, si tu le fais au mauvais moment, tu te retrouves à devoir te retaper des tonnes de textes pour un Game Over qui débarque par surprise.

Pour les Game Over, parfois on en mange des randoms, "bim t'es mort", hein ? mais pourquoi ? Et parfois t'en prend pas.
La première fois qu'on voit "l'ange de la mort", elle nous poursuit mais on peut prendre quelques coups de sa part, y a pas de soucis. Trois secondes plus tard quand on est caché / enfermé dans les chiottes, la moindre erreur et c'est la mort alors qu'on a grave le temps de fuir en courant plutôt que de s'accroupir.

Des choix sans véritable impact ou avec un "choix à faire obligatoirement sinon ça avance plus :
- L'arrivée de Tanaka, on a 3 choix, et pour avoir essayé les 3, ça change pas grand-chose.
- Pareil quand on va chercher les planches : on peut regarder à 3 endroits : un bon, et 2 mauvais mais les 2 mauvais n’entraînent rien de spécial : pas d'objet ou autres (un Game Over qui pourrait débarque par surprise, par exemple mais là ça serait extrême)
- En sortant de la maison, on peut aller chez Suki et c'est tout.

Proposer des "faux" choix c'est pire que de pas en proposer, ça entraîne un faux sentiment de liberté. Il y a aussi les choix "?" qui n'ont pas d'effet car pas disponible (si on se base au premier choix ainsi). Faut voir si tu peux pas les "griser", les rentre présent mais non sélectionnable, parce que chez Suki, ce choix-là entraîne un bug avec un fichier manquant.

Quelques énigmes assez sympas (le code de l'ascenseur). Le "mini-jeu" pour tenir la porte ou forcer le placard est un petit QTE sympa puis la partie "rpg" via l'ordinateur elle n'a rien d'exceptionnel mais reste agréable.

Il y a beaucoup d'interactions, c'est cool mais elles se répètent beaucoup, puis dans certaines maps, très grande, je cherchais même pas pour me concentrer sur la trame principale.

Histoire (Note : 2/5)

Des vacances qui "tournent" mal, voilà comment résumer la base du jeu. Jack commence à avoir des rêves et/ou hallucinations très étranges.

Le jeu varie entre 2 plans : le monde réel et un "monde parallèle" comme je vais l'appeler pour ce test. Dans le monde réel, Jack se retrouve vite bloqué chez lui avec son ami Tanaka à cause d'une météo très capricieuse mais de l'autre côté Jack va vivre des trucs bizarres.

D'abord un monde vite et sans intérêt, puis sa propre maison "un peu abîmé" pour prendre "connaissance" d'une étrange personne aux yeux bleus et enfin, une sorte de grand hôpital où un étrange ange cherchera à le buter mais aussi, la présence de son amie "Suki". Que fait-elle ici aussi ? Et qu'est-ce que c'est que ce bordel ? Plein d'éléments qui débarquent mais encore aucune réponse.

Par contre la scène d'après, j'ai rigolé. On se retrouve chez Jack, après avoir rien suivi de ce qu'avait fait Tanaka parce qu'on dormait, il nous donne une lettre qui a l'air relativement sérieuse MAIS on l'ouvre pas. Sérieusement ? C'est le matin, ils sont coincés chez eux sans électricité, pourquoi attendre ? Si cette lettre on l'ouvre à la fin et quelle continent une info capitale à la conclusion, c'est NUL.

Il y a pas mal de mystères qui commencent : Genesis ? leur véritable but ? qui est Jack ? Mitori ? Suki ? l'inconnu qui veut notre mort ? Par contre petit aparté sur Mitori & l'objet à trouver. C'est carrément au pif où y a moyen de trouver un indice ?
Sérieusement, j'ai pris le bocal de Mitori car c'est le seul prénom prononcé par l'un des 3 protagonistes avec Tomo (mais elle n'était pas dans les choix) et j'ai eu bon mais c'est ultra-tiré par les cheveux.

Pas mal de bruitages sont présents pour créer une ambiance pesante, mais une mise en scène trop légère et les événements assez prévisibles, puis une fois sur deux, Jack réagit moyennement bien. Genre on a pas l'impression qu'il panique au début alors qu'à la fin du chapitre 1, là on sent bien qu'il est totalement paniqué.

Ambiance et immersion (Note : 2,75/5)

Une ambiance sombre permet de cacher un mapping parfois très moyen. Ça ajoute un côté un peu stressant car on ne voit pas ce qui peut arriver mais le problème c'est souvent que rien n'arrive.

La mise en scène est très légère, parfois il n'y a que des bruitages sur un fond noir. Parfois ça a un peu plus de gueules, comme quand Tanaka & le frère de Suki sont face à face. Une petite musique de tension entre les deux, une animation sur chacun (pas forcément les plus adaptés mais elles ont le mérite d'être là).

Il y a pas mal de bruitages mis pour faire peur, créer un peu de stress, mais une fois y a rien, une seconde fois rien et à la troisième, ça fait plus aucun effet, surtout qu'on est au final très libre, le stress d'être "poursuivi" par ce qui nous chasse 2~3 fois et trop peu présent pour être efficace.

Faut aussi parfois forcer une action. Je prends la scène quand on quitte notre maison pour repartir. On parle au vieux et après on doit se déplacer à la voiture. Non. L'évent lui-même devrait forcer le déplacement jusqu'à la voiture au lieu de nous laisser vagabonder & pouvoir spam le choix du vieux. Toute la panique de la situation s'envole à ce moment-là car on est libre.

Petit point supplémentaire (pas d'impact sur la note) : les changements de chapitre en gros, je trouve que ça pète l’immersion, créant une coupure trop sévère entre l’enchaînement des événements. Le pop-up pour le succès, je ne suis pas fana non plus mais il se fait assez discret et ne pop pas à des moments importants.

Graphismes (Note : 1,75/5)

Du rtp-like avec un niveau variable.
Les intérieurs des maisons du monde réels sont plutôt réussis, notamment la maison de Saki qui est très sympa. Le village de Jack est peu visible vu l'obscurité mais pas d'erreur visible.

Truc un peu bizarre, quand même en sortant par le sous-sol, une fois dehors, j'ai trouvé la maison VACHEMENT grande par rapport à quand on a débarqué avec Tanaka, limite si c'est pas la même.

L’hôpital est inutilement grand. Techniquement que ça soit grand, je suis d'accord mais bloque les accès pour se cantonner au chemin principal vu que toutes les portes sont fermées et que les pnjs n'ont pas de ligne de dialogue. Oui, je pense avoir tout vérifié à ce niveau et c'était pas intéressant >.<

Mais le plus gros problème c'est le monde parallèle. La première map qu'on visite dedans est réellement trop grande, surtout qu'elle est extrêmement vide. Et la majorité des maps sont grandes pour rien au final, on les visite en sprintant jusqu'à trouver l'évent qu'il faut.

Il y a quelques maps assez bien foutu car courte et bien aménagé, ça fait un mauvais mélange comme certaines salles rempli de cassiers. D'un côté c'est très bien de l'autre beaucoup moins.

Bande-son (Note : 3,25/5)

Bruitages : celui des messages est... argh, c'est moche >.<
Autres celui-ci les bruitages sont cool et bien placés. En général c'est plus qu'ils ont l'air très bien placé mais que la suite ne fait pas honneur à leur présence (la petite fille qui pleure par exemple) et du coup, ben ça fait effet au début, puis à la fin on s'en fout, et c'est vachement dommage car ils sont là où on les attends.

La musique colle à l'ambiance en général : elle est inexistante quand c'est nécessaire, pour laisser les bruitages (vagues, pluie ou autre) faire le travail, discrète quand il le faut, dans les moments un peu sombre, et bruyante quand il faut (dans la salle de bain avec Suki). Bon parfois ça manque d'une douce musique de fond pour éviter des blancs trop grands, surtout quand on ne risque rien.


Awards spécifiques

Level design (Note : 1/5)

Certaines maps sont beaucoup trop grandes pour ce qu'elles servent. Vu qu'on est pas poursuivi en continu, ça n'apporte rien, pas de sensation de se "tromper" et donc derrière de prendre une punition plus ou moins sévère.

On peut certes interagir avec beaucoup de choses mais je me vois mal parler à 100 placards pour un seul qui contiendrait quelque chose. Comme quand j'ai parlé de l’hôpital, il est hyper grand et c'est normal mais tu n'es pas forcé de donner libre accès à tout ce dernier à notre Jack, toutes les portes étant fermées, j'ai tourné en rond pour rien vu que le chemin principal est bien tracé au sol (un "fil rouge" qui porte bien son nom). C'était pareil pour récupérer l'objet dans le monde parallèle, la map est GIGANTESQUE, beaucoup trop

La seule chose bien faite, c'est la lampe torche : les maps sont sombres & la lampe torche est très souvent indispensable et vu sa batterie limitée (même si ça se recharge vite), faut penser à la désactiver quand elle n'est plus nécessaire. Après elle perd quand même en intérêt vu qu'on est pas menacé par quoi que ce soit. C''est trop posé pour un survival-horror alors qu'on a clairement quelqu'un qui veut notre peau.

Systèmes (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Narration et Mise en scène (Note : 2/5)

Je commence par la cinématique d'intro avec le défilement et la mise en scène globale des PNJs, c'était pas fou mais bien fait, je l'ai trouvé inutile mais elle était bien faite.

Le côté sombre donnant le côté survival-horror est au rendez-vous, même si certaines scènes sans la lampe torche, ça fait très bizarre. Quand on voit le visage de Mitori pour la première fois, ben sans la lampe torche, on ne voit rien du tout (elle s'est éteinte pile à ce moment, c'était le destin).

Après y a peu d'animation, et les scènes sont très statiques malgré certains moments cool (comme le héros qui tombe du lit au début). Deux pnjs qui se regardent et discutent tranquillement. Exception faite à l’hôpital, je m'attendais à une map à la noix pour voir Suki et au lieu de ça, c'était des images plutôt cool, agréable surprise ! Puis dans la scène d'après, les dialogues mettent plus en avant la peine des personnages présents. Les grands bustes représentant les personnages n'ayant qu'un modèle fixe (2 pour le héros avec la tache), n'aident pas à montrer ce qu'ils ressentent (visage en pleure, colère, paniqué, ect..), ça pourrait être un ajout (ou les retirer, ça peut le faire aussi).

Mais ça reste assez pauvre, y a des scènes passées sur fond noir (quand Suki tape son frère ou quand on doit "chercher les affaires de l'inconnu" et qu'on active la lumière), ou manquant de piquant comme quand on se fait choper par l'ange lorsqu'on la croise la première fois.


Univers (Note : 2,5/5)

Le monde réel n'est pas très intéressant et on ne va pas se mentir, on s'y intéresse peu. Le seul point qui nous intéresse là-bas, ça sera le groupe "Genesis" qui avaient les moyens de sauver Suki mais qu'ils l'ont tué.

Et encore, c'est surtout que ce groupe est présent dans le monde parallèle. Un monde beaucoup plus intéressant par les mystères qu'ils laissent planer mais dont on ne sait rien. Difficile de juger ici si c'est bien ou non par le manque de contenu disponible.

Qu'est-ce qu'il représente et quel lien y a-t-il entre lui et le monde réel ? Le groupe Génesis étant présent dans les deux, comme certaines personnes tel que Suki et Mitori. Sans oublier la présence de l'immeuble où vit Suki. C'est intéressant par rapport à ce qu'il peut être et ce que pourrait être le monde réel mais à l'heure actuelle c'est pas vraiment notable, le jeu ne va pas assez loin pour.

Donc, oui, y a un potentiel très intéressant mais pas encore découvert.

Personnages (Note : 1,25/5)

Jack : Héros principal, c'est un garçon comme les autres, il n'a rien de particulier. Dans ce genre de situation où il se retrouve au milieu d'une histoire qui le dépasse, il réagit relativement calmement, même si à la fin du chapitre 1, il se lâche un peu plus, paniquant totalement.

Tanaka : Pas grand-chose à dire, à l'heure actuelle, on sait juste que c'est un bon pote. On apprend qu'il a bon cœur par rapport à Suki & surtout la foi, parce que tenter de faire plus de 2km à pied sous la pluie à 8h du matin, faut le vouloir. Puis on voit un côté moins sympathique avec le frère de Suki.

Suki : Jeune femme relativement violente, ne mâchant pas ses mots aux premières allures. Bon cliché, de l'autre côté, elle est très gentille et s'inquiète pour les autres, notamment notre cher Jack. Malgré tout, c'est celle qui fait le plus humain avec diverses facettes qu'on aperçoit lors du chapitre 1.

Mitori : A part qu'elle est louche, on ne sait pas grand-chose d'elle. Je suppose qu'il s'agit de l'élève dont parle Tanaka au tout début mais ça reste à prouver. Je pense aussi qu'elle a un lien avec l'ange inconnu qui essaye de nous tuer. On ignore d'ailleurs ce qui la lie à Jack et ses amis alors que le lien entre nos 3 héros s'explique dès le départ quand Jack parle de la disparition de Tomo, la petite amie de Tanaka, mais aussi la meilleure amie de Suki, qui a créé un lien solide entre eux.

Le petit frangin "amoureux" & voulant protéger sa sœur, c'est mignon surtout quand ce bg a l'air d'être un geek.
Dans l'ensemble les personnages sont un peu trop clichés et manquent de profondeur pour devenir intéressant.

Introduction (Note : 1/5)

Rien à dire sur l'écran-titre, il est sympa et donne la couleur de ce qui suivra.

Mais l'intro n'a rien d'exceptionnel, même plutôt barbante. Où elle s'arrête surtout ? La cinématique d'intro, comme dit dans un autre award, présente juste quelques angles de vue d'une grande ville.

J'en suis la mise en place des personnages principaux via une discussion statique devant leur lycée, finissant sur un choix à une branche (car la seconde indisponible). La scène d'après montre une grande map totalement vide avec quelques lignes de dialogue, un vieux rêve moisi, vu que notre héros se réveille juste après.

Là on n'est déjà pas convaincu mais bon, on continue tranquille, on a accès au téléphone (mais on peut appeler personne) et surtout à la lampe torche qui se veut assez utile mais il ne se passe rien de spécial jusqu'à l'arrivée de Tanaka et le tremblement de terre mais au final ça arrive beaucoup trop tard, le début de l'intro paraît beaucoup trop long avant un début intéressant (et je trouve que l'image des yeux bleus, lors de sa seconde apparition, dure au moins 3x plus longtemps que la première fois).

Graphismes originaux (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Musiques originales (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)




Conclusion (Note totale : 0/5)

Je laisse à zéro car j'ai dû m'arrêter avant la fin à cause d'un bug au début du chapitre 2, empêchant d'aller plus loin. (J'ai réussi à retourner en arrière en téléphonant à Tanaka, recommençant la fin du chapitre 1 mais ça a rien donné. Le jeu étant bugué, je considère qu'il ne peut concourir au titre du meilleur jeu (mais ça n'a pas impacté les autres notes).

Sinon la moyenne est de 2,75/5. Il y a du potentiel mais encore assez mal exploité. Tu as de bonnes bases, il faut juste les approfondir encore plus.


Remarques diverses

- La version corrigée de la démo étant obtenue à la fin des tests, je ne modifie pas ce dernier (qui n'est donc pas totalement représentative du contenue prévue).

- Pourquoi afficher les fps (parce que je suppose que c'est ça) sur fond noir constant en haut à droite ? Ça fait trop tâche puis c'est trop gros. En appuyant sur F2 en fenêtre, on a les fps qui s'affichent à côté du titre du jeu, c'est suffisant (puis on ne va pas se mentir, voir les fps affichés, on s'en tamponne un peu).

- Si on clique sur "Extra" on arrive sur une page qui dit que c'est pas disponible puis on ne peut rien faire, obliger de relancer le jeu. Dans le cadre de la démo, il aurait mieux fallu retirer cette commande.

- Petit bug de vitesse quand on va à l'ordi du frangin de Suki, le perso se met à marcher lentement (et c'est un peu chiant) mais ça finit par se corriger via d'autres évents.

- On récupère plein d'objet à la noix "vieille serviette, sous-vêtement fille/masculin" mais j'en ai trouvé aucune utilité.

- Pour la blagounette, j'avais tenté de me changer dans la chambre de Suki plutôt que la salle de bain, ça a fonctionné mais j'ai été tp dans cette dernière quand même, tristesse

Quelle note donneriez-vous à ce test ?

Ce test est-il bien rédigé, compréhensible, complet, respectueux ?

Vous devez être connecté sur le site pour mettre une note !