Test :
Le Darkans
Par elm6

Temps joué : 40 min


Introduction

Le Darkans est un jeu de type Action-RPG développé par NanakyTim sur RPG Maker XP.
L'histoire du jeu se présente sous la forme de conte aux aspects sombres, faisant la part belle à l'aventure.

Il s'agit actuellement d'une démonstration qui se termine en une trentaine de minutes.


Awards généraux

Gameplay (Note : 3,75/5)

Le gameplay général est vraiment plaisant. J'ai pris peur lors des configurations de touches au départ, mais au final, on s'y fait très facilement.

Les combats sont dynamiques sans être spécialement complexes. Ils sont efficaces pour un début de jeu mais on imagine que le système souffrira par la suite s'il n'est pas amélioré, lorsque pour le renouvellement du challenge il faudra ajouter de nouveaux aspects aux affrontements.

Le menu est encore en développement, mais n'est pas désagréable à parcourir. Il manque cependant un peu de clarté quand aux actions qu'il faut y effectuer (en terme d'évidence des indicateurs visuels, comme pour savoir quand un consommable est équipé ou pas).

Des interactions avec la map sont présentes et apportent vraiment quelques choses, je pense notamment aux ossements au sol, certains sont juste des ossements, d'autres se lèveront pour attaquer. Les nombreux détails visuels de l'ambiance, comme le tronc avec un œil, le buisson aux mille yeux, ou l'arbre-croqueur ajoutent apportent une véritable identité aux paysages du jeu. De plus, certains de ces éléments sont agressifs si l'on s'en approche, d'autres non.

Les chemins boueux qui ralentissent sont un élément intéressant aussi car ils forcent des choix d'orientation pour les combats. Cependant, le fait qu'il s'agisse purement des sentiers est agaçant lorsqu'on fait simplement des aller-retours. Il serait peut-être plus judicieux de placer des zones de ce type de manière ciblée plutôt sur les chemins.

Niveau tutoriels, le jeu n'est pas avare, mais, compte tenu du gameplay et des touches associées qui sortent du commun pour des productions RM, ils sont insuffisants (j'ai profité des moments sans danger pour vraiment tout essayer, sans quoi, je ne m'en serais pas sorti). Une bonne initiative donc, bien menée, mais à compléter encore.

Mais pour faire bref, malgré la longueur limitée de cette démo, le gameplay de Darkans est un surprise très agréable pour moi. C'est fluide, c'est varié, c'est original, je ne demande pas plus, bravo !

Histoire (Note : 2,75/5)

L'histoire du jeu est peu originale dans le concept de base, cependant, de part l'aspect "conte" de ce récit vidéoludique, ce n'est pas choquant, voire adapté.

Les personnages n'ont pas une profondeur exceptionnelle, mais ne se limitent pas à des PNJ sans âme non plus, on est dans un entre-deux.

Le tout est trop fébrile pour marquer profondément, mais suffisant pour qu'on ne ressente pas de manque à ce sujet.

Mention honorable, cependant, à la mise-en-scène et aux bruitages. Les choses sont bien faites. On a l'habitude du minimalisme ou de l'abus. A l'inverse, NanakyTim nous livre ici une création sous l'égide de l'équilibre, ni trop, ni pas assez, c'est très appréciable.

Des clins d’œils sont aussi présents, ce qui peut prêter à sourire (coucou Sabrina la sorcière et Klaue le chat).

En bref, la note de 2,75/5 n'est pas une sanction, le jeu pourrait aller au delà, mais souffre du peu de temps de jeu, et donc d'informations disponibles pour vraiment juger un aspect comme celui-ci, qui nécessite une vision plus globale sur la durée d'un jeu.

Ambiance et immersion (Note : 4/5)

L'atmosphère du jeu est clairement présente. Il pose les piliers de son identité propre très vite, et s'y tiens tout le long de la démo. Le rendu d'ambiance me laisse sur un avis mitigé. D'un côté, le travail est conséquent, et bien fait. D'un autre, j'ai quand même l'impression qu'il manque quelque chose, sans mettre le doigt sur ce que c'est.

Dans tous les cas, mise en scène au poil, graphismes classiques mais homogènes et assez plaisants, mapping maîtrisé.
La musique apporte cependant peu au tout, mais a le mérite de ne pas jurer avec le reste, c'est toujours ça.
L'ambiance visuelle générale est bien raccord avec celle qu'implique l'histoire.

Il manque simplement le petit plus, qui nous fait vraiment ressentir personnellement.
J'ai apprécié le travail, j'en ai vu les qualités, mais le jeu n'est pas allé jusqu'à provoquer des émotions.

Graphismes (Note : 3,5/5)

Les graphismes sont homogènes, et relativement plaisants, bien qu'il y ai toujours se rendu un peu terne typique de RPG Maker XP et ses RTP (même si l'on n'est pas dans du RTP ici, mais on reste dans un design assez proche).
Le tout est très lisible, et j'ai apprécié certaines originalités. C'est cette originalité dans des créations pour l'identité du jeu qui me fait monter la note à 3,5/5, alors que ça sans sans, je me serais limité à 3.

Bande-son (Note : 2,75/5)

Les musiques ne dénotent pas, mais ne sont pas spécialement adaptées. Du moins, j'entends par là qu'elles participent trop peu à un rendu d'ambiance.
Les bruitages par contre, sont proches de la perfection, et contribuent à monter un peu la note dans cette catégorie.

Dommage que les voix soient pour le moment absentes, ce sera un vrai bonus quand elle seront intégrées (mais ce n'est pas la priorité je suppose, et je peux comprendre).


Awards spécifiques

Level design (Note : 3/5)

Concernant le Mont Ansicht, l'endroit est très correct à parcourir. L'aspect level-design n'a certes rien de transcendant, mais fait son boulot comme il faut. On parle cependant d'un "donjon" à chemin unique, donc je pense qu'on en a vu trop peu pour juger vraiment de ce que le LD de Darkans vaudra dans une version plus avancée.
On a des lignes directrices, et les contours des maps sont adaptés à la vision écran pour le joueur, ce qui évite le désagréable sentiment d'être perdu dans de grands espaces.

La difficulté me semble adéquate, je ne suis pas mort de la démo, mais j'ai vu ma vie descendre et j'ai utilisé des consommables pour me soigner, en bref, c'est efficace à ce sujet. On ressent le risque de défaite, sans être plongé dans du trop punitif d'entrée.

Le bémol question level-design est pour moi dans la ville. Elle est visuellement très agréable à parcourir, et son aspect ne manque finalement pas de réalisme, mais pour une ville encore en construction (dans le sens où le créateur du jeu n'a pas mappé la plupart des intérieurs je veux dire), et surtout, pour la première zone de repos/commerces que l'on visite, elle est trop grand et labyrinthique. C'est le seul moment où je n'ai pas su où aller, quand il fallait aller dormir chez soi. Au moins, j'ai visité, mais ça reste un manque d'indications.

Systèmes (Note : 2/5)

Les systèmes sont incomplets et imparfaits, tout en restant plaisants.
En terme de gameplay, je n'ai pas trop été dérangé, mais si je dois juger les systèmes de jeu de manière indépendante, je dirais qu'ils souffrent quand même d'un côté trop amateur, autant dans le visuel que l'ergonomie.

Cela n'atteint pas forcément le plaisir de jeu, ou pas beaucoup, mais pour obtenir quelque chose de vraiment propre, il y a encore beaucoup de travail à accomplir.

Narration et Mise en scène (Note : 4/5)

La narration globale, de la part les cut-scènes, les interactions, les dialogues et événements, m'a paru rondement menée. Je mentirais si je disais que c'est parfait, parce que je pense être assez subjectif sur ce point, mais, assumons, et disons simplement que j'ai aimé ce que l'on m'a proposé à ce niveau.

Je considère que l'effort de mise en scène vient justement apporter ce qu'il manquerait au jeu compte tenu de son univers et histoire assez convenus.

L'environnement lui-même est très animé, tant par les choses sur lesquelles on peut interagir, que sur les ennemis ou simplement la vie sur la map. On n'est pas dans des décors statiques, et j'adore ça.

Univers (Note : 2,5/5)

Comme déjà dit, l'univers est peu original. Dans son concept, pas son traitement.
Cependant, l'aspect "conte noir" est ouvert à l'imagination de chacun, et l'on prend plaisir à découvrir où les éléments parsemés dans la narration nous mènent.

Le tout est bien cohérent. On est donc dans du simple, dans du convenu, mais pas dans du mauvais.

Personnages (Note : 1,25/5)

Trop peu de personnages sont développés dans cette démo. On en rencontre bon nombre, mais on en sait finalement peu. Je ne peux noter cet award efficacement, navré, la note est basse, mais pas parce que c'est nul, seulement parce qu'il faudrait en voir bien plus pour juger.

Introduction (Note : 3,5/5)

Si l'on passe les choix de paramétrage et les touches d'humour avant d'être vraiment dans le bain, je trouve l'introduction à la fois rapide et efficace.

Alors, certes l'hymne national, ça fait rire, mais c'est surement en trop.
Pour la suite par contre, un entraînement qui fait à la fois office de mise en place du contexte et de premier tutoriel, c'est parfait. On est très vite jeté à l'aventure, et on continue de découvrir et d'apprendre pendant qu'on joue. C'est donc une introduction active, ce qui la rend dynamique et clairement pas ennuyeuse.

Le plus gros bémol, cité plus haut quand on parlait du gameplay, les tutoriels, qui sont présents mais manquent de précision, et nous forcent à spammer les touches de notre clavier pour vérifier "quelle touche fait quoi".

Graphismes originaux (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Musiques originales (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)




Conclusion (Note totale : 3,5/5)

Personnellement, j'ai énormément apprécié cette courte démo. Je prend de plus en plus rarement du plaisir en jouant à des jeux RM, surement par lassitude avec les années, et Darkans a su me surprendre.

Si la démo était plus longue, et que le jeu nous en montrait donc plus, j'aurais probablement monté ma note globale plus haut que ça, je trouverais cependant malvenu de hisser aussi haut dans le classement du meilleur jeu un projet encore embryonnaire, certes développé depuis longtemps car il nécessite beaucoup de travail, mais finalement peu avancé en terme de temps de jeu et de progression de l'aventure.

Je te souhaite donc bon courage Nanaky, j'avais vu des screens de ton projet depuis bien longtemps sans imaginer une seconde que ça me plairait vraiment, et tester le jeu pour les Alex m'a prouvé que je faisais fausse route.
Le Darkans a de beaux jours devant lui si tu continues de l'améliorer et d'avancer l'histoire. Pour l'instant, il ne peut faire concurrence à de bons jeux terminés ou bien avancés, mais dans le futur... qui sait ?


Remarques diverses

Quelle note donneriez-vous à ce test ?

Ce test est-il bien rédigé, compréhensible, complet, respectueux ?

Vous devez être connecté sur le site pour mettre une note !