Test :
La Femme du Ka

Temps joué : 3 h


Introduction

La femme du Ka est une suite d'autres opus de Miduki. Réservé à un public averti, ce jeu peut se jouer sans avoir joué aux autres.

Jeu qui a posé des problèmes à de nombreux testeurs qui n’ont pas pu mener à bien le test faute de possibilité de le lancer ou autres. Il semblerait que ce ne soit pas lié à des bugs mais bien par le faire que MV mange énormément de ressources à tel point qu'il rame et fait planter de nombreuses fois.

C'est donc avec ce contexte très particulier que ce jeu a pu être testé sur les Pc qui arrivaient à le faire tourner. Ce qui pose un véritable problème: Un jeu doit il être noté a sa juste valeur si il doit demander un PC vraiment solide là où beaucoup de jeux peuvent tourner de manière correcte sur la plupart des PC.

La note du jeu doit inclure cette spécificité, il me semble. Maintenant passons au test.


Awards généraux

Gameplay (Note : 3/5)

La progression dans le jeu est très linéaire et offre pas réellement de choix. Certains systèmes marchent plus ou moins bien suivant les cas. On peux citer le ciblage lors de combats ATB qui ne permet pas de changer de cible et d'autres choses que j'indiquerais dans systèmes.

Je pourrait parler longuement des points positifs sur le système de combat classique en indiquant que c'est rythmé, agréable à l’œil (sauf quand il y a trente tonnes de sang, car pas crédible du tout) que certaines idées pour rendre le combat intense sont bien trouvées, mais..

Mais, les équilibrages des personnages et des combats, les différents moment où "Ça chie" donc plante, fait un truc étrange que je comprend pas et pourtant j'ai pas un mauvais PC ni une mauvaise carte graphique. D'après Can I Run It, mon PC peux faire tourner au dessus de la config minimale tout les jeux sauf ceux de réalité virtuelle car ma carte n'est pas compatible et parce que osef.

D'après beaucoup ce sont les PC qui sont en cause, mais là faut pas exagérer non plus.
En faisant un ratio entre tout ces éléments, il est plutôt judicieux de faire un compromis quant à la note.

Histoire (Note : 2,5/5)

Alors l'histoire, comment dire? On joue un méchant, ça change, ok. Il a un background, qui n'est pas non plus trop raconté durant le jeu et qui, je suppose se trouve présent dans les autres Opus. Pourquoi pas. Le contexte est assez vague et ... Enfin bref en fait on dirait un très mauvais remake de Bersek dans la justification des combats. Comme résumer un concept par: il se bat et tient car il a pas le choix. Et aussi parce qu'il veux se venger.

Il tue un peu tout (ou pas) ce qui passe sur son chemin et on a l'impression que le jeu n'est qu'un prétexte à scénariser des scènes de combat plutôt qu'une structure historique qui s’imprègne dans le jeu.

Toutefois il y a assez d'éléments dans la narration et la mise en scène ( voir award concerné) pour justifier d'un ensemble correct et pouvant être assez apprécié.

Apparemment, d'après ce que dit l'auteur, suivant ce qu'on raconte, il est possible d'avoir différentes phases et différentes fins. Oui, mais j'avoue que ça m'a pas du tout sauté aux yeux un seul moment.

Ambiance et immersion (Note : 3,75/5)

La musique et le graphisme ainsi que les différents effets du jeu nous plongent dans celui-ci de manière relativement efficace. Seulement les disparités graphiques et certains choix de décors peuvent casser celle-ci.

La mise en scène est souvent intéressante, le mapping beau mais très souvent assez linéaire, en bref, le jeu oscille entre plusieurs éléments qui ne s'accordent pas toujours judicieux pour l'ambiance et l'immersion.

Des fois j'ai l’impression, vraiment que le jeu a été structuré pour montrer des moments précis tel que l'auteur voulait qu'ils rendent, mais que les moyens mise à disposition et la volonté d'avoir des choses particulières dessert un peu le jeu en global.

Graphismes (Note : 3,25/5)

Si on met de côté le fait que certains éléments sont pixélisés, que les décors ne sont pas exactement du même style que les personnages, que les faces ne sont pas aussi du même style, on peux dire que c'est un bon résultat.

Après, le côté +18 est clairement too much (même si on vois que le sang car des images autres seraient une cause d'exclusion aux alex).

Bande-son (Note : 4,75/5)

J'ai vraiment été marqué par les musiques qui sont magnifiques, vraiment. L'utilisation de celle-ci est souvent percutante et judicieuse.

Les sons en général sont présents et pour de nombreuses raisons, toutes judicieuses et bien réglées. Si c’était pas RPG maker MV mais une version antérieure (on l'on peux voir les fichiers audios notamment), j’aurais été intéresse de voir le nom de chacun de des musiques utilisées et les écouter en dehors du jeu.


Awards spécifiques

Level design (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Systèmes (Note : 2,5/5)

Le QTE est étrangement rythmé et ne nous prévient pas ni quand il démarre, ni quand il finit. Il demande une bonne réactivité, mais ça passe. Juste que voir les flèches comme ça d'un coup surprend vraiment. C'est possible que ce soit volontaire, mais c'est vrai que j'ai trouvé qu'il aurait été possible.

Quand à l'arbre des talents il fait son travail mais je l'ai trouvé peu ergonomique pas expliqué et l'histoire des flammes un peu bof. Le système est clairement fait en event, là ça me pose aucun souci (Au contraire c'est cool de faire des systèmes en event quoi!!!) , non ce qui est ennuyeux c'est son fignolage. Il fonctionne mais mériterait plus d'application. Tant par l'univers du jeu que par l'explication des différentes améliorations proposées mais aussi sur le déplacement etc...

Narration et Mise en scène (Note : 3,25/5)

Etant un jeu très linéaire par rapports aux choix de façon de jouée proposée, cet award est forcément plus maitrisé et métrisable. La structure narrative du jeu est même faite ainsi et le joueur suit donc un fil conducteur relativement droit et qui peux frustrer les amateurs de liberté et de flânage.

Reste que beaucoup de mise en scènes "tappent" et donnent globalement bien (si on met de côté certains moments pixelisés et admettons ce qu'ils montrent comme une représentation). Elles sont nombreuses et rythmées, elles apportent une patte au jeu et un style particulier. Et c'est un point assez intéressant pour le reste de la structure du jeu.

Univers (Note : 3,25/5)

Si je prend l'univers du jeu par ce qui en est dit dessus dans le jeu lui même, c'est vrai qu'il n'y a pas grand chose à se mettre sous la dent. Mais n'oublions pas que l'univers c'est aussi ce que raconte implicitement les décors et les situations.

Le personnage principal possède un background que l'on sent profond et lourd, mais oui on nous en dit pas forcément grand chose. C'est un parti pris relativement commun pour tenir en haleine le spectateur et malheureusement échaudé par de nombreuses utilisations boiteuses dans nombre de jeux RPG maker.

Mais si on compare cet contexte et cette profondeur implicite du monde à certains mangas, nous avons bon nombre d’ingrédients de très bonnes séries. Peut être que le format jeu inclus forcément plus de choses que le manga, mais ça reste un développement d'univers qui doit être pris comme il est.

Mais on est dans un jeu, et il est possible de mettre beaucoup de choses en dehors du fil conducteur justement à propos de l'univers. Ou même des quêtes annexes pour en apprendre plus sur les perso et la géopolitique que sais je?

Personnages (Note : 3,5/5)

J'en ai parlé un peu dans univers et presque pas dans histoire. Bon les personnages dans les jeux vidéos, pour qu'ils soient admis comme bons on doit savoir des éléments important sur eux, il faut que leurs interactions soient identifiables comme étant un caractère bien précis du personnage et surtout susciter l'adhésion du joueur.

En gros ils doivent nous marquer.

La façon dont le jeu nous donne des indices sur les personnages n'est pas forcément évidente ni même captivante pour certains. Toutefois, le personnage principal rempli bien tout les critères du héros marquant (Oui pour le nom qu'on oublie facilement et difficilement prononçable on a quand même le héros: Arngrim)

Après bon les autres personnages sont pas très développés, il faut dire. Certains PNJ ça et là mais pas forcément quelque chose de notable. On sent que l'auteur ses concentré sur un seul personnage en priorité. Après on aime ou on aime pas ce parti-pris.

Perso je préfère avoir un bon personnage bien développé (voir trois ou quatre) que plein de personnages à moitiés développés dont on raconte plein de choses random qui servent à rien par exemple.

Introduction (Note : 3,5/5)

L'introduction elle fait son travail visuel, là dessus c'est vraiment sympathique. C'est beau, le son est bien choisi, il est beau bien posé, les scènes sont intéressantes et on prend vraiment plaisir à les regarder.

Après, passer d'un endroit à l'autre sans raison scénaristique durant l'intro, j'ai toujours autant de mal. Car l'intro dure quand même environ 2min32 ou 11 min56 suivant si on estime que les combats et QTE avant un générique ne font pas partie de l'intro.

Car il faut dire que la question pourrait être posée. On imagine tous l'intro comme une séquence où l'on introduit le héros et où normalement on ne fait (tout au plus) que passer les textes.

L'introduction indique pas forcément de manière pertinente (vu sa longueur) le contexte, on a encore l'impression que ce sont des choses qui sont là parce que ça donne bien, il n'y a ni fil ni transition ni explication entre chaque scène, chaque moment de cette introduction.

Et cela peu laisser dubitatif certains.

Graphismes originaux (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)



Musiques originales (Note : 0/5)

(Ce jeu ne participe pas à cette catégorie compétitive)




Conclusion (Note totale : 3,25/5)

Comment noter un jeu qui brille pour certaines choses mais qui ne peux pas être joué par tant de personnes que ça là où la plupart des jeux rpg maker ne sont même pas joués (car les makers ne jouent que très peu aux jeux des autres).

Comment prendre en compte de manière impartiale les bugs, ratés et visuels dissonants tout en incluant les éléments du jeu qui sont globalement réussies.

A mon sens, c'est compliqué de mettre la note la plus juste pour certains jeux comme celui-ci sur le fil du rasoir, tendant vers plusieurs interprétations.

Ne pouvant ni lui mettre juste la moyenne ni d'avantage que 4 pour l'ensemble des raisons indiquées sur ce test, il me semble judicieux de mettre une note arbitraire entre les deux.


Remarques diverses

Quelle note donneriez-vous à ce test ?

Ce test est-il bien rédigé, compréhensible, complet, respectueux ?

Vous devez être connecté sur le site pour mettre une note !