Test :
Ricky Jones
Par Parkko

Temps joué : 2 h 30 min


Introduction

Le jeu est un hommage, ou une sorte de suite, à Rick Dangerous, jeu de plateforme sorti il y a déjà pas mal d'années, et que je ne connaissais pas.
Ici, nous sommes donc en compagnie de notre Ricky Jones, qui doit traverser différents niveaux en évitant les (très nombreux) pièges.

Si la durée de jeu annonçait par le créateur est de 30 minutes, on peut se demander comment un tel calcul a été fait. Sur une base de 10 niveaux de jeu, cela signifie donc 3 minutes par niveau.
Quand on voit qu'il m'a fallu environ 2h30 de jeu, et encore, je n'ai pas terminé tous les niveaux (j'en ai terminé la moitié, certains ont eu raison de ma patience) et environ 200 game over, le calcul du temps de jeu me semble bien surprenant.

Voyons maintenant, ensemble, ce qu'il en est quant aux qualités et défauts de ce Ricky Jones.


Awards généraux et spécifiques

Meilleur Univers (Note : n/a)

Ce jeu de plateforme ne se prête pas à cet award.

Meilleure Narration (Note : n/a)

Ce jeu de plateforme ne se prête pas à cet award.

Meilleur Gameplay (Note : 3,5/5)

Le jeu Ricky Jones nous remonte environ 20 ans en arrière, à l'époque où les jeux de plateforme étaient un peu plus à la mode que maintenant. Le pari est réussi de ce côté là pour Ricky Jones, le rendu est très bon, on se sent presque transporté dans le temps à jouer à ce jeu. Il y a un travail abouti et sérieux. Notons toutefois quelques bugs rencontrés : au niveau de l'avion, par exemple, mon avion a fini par disparaitre et l'écran a défilé jusqu'à me faire valider le niveau. Egalement, certaines morts sont difficilement compréhensibles, je pense par exemple au fait de s'approcher des gros blocs qui tombent et remontent afin d'écraser le joueur : si vous touchez par le côté ce bloc (dans le but d'attendre qu'il se soulève pour foncer après) vous avez tout de même un game over. Difficile de comprendre en quoi le fait de toucher une pierre, par le côté, est si périlleux pour Ricky Jones.

Le jeu qui aurait pu être extrêmement répétitif (10 niveaux de plateforme) est plutôt malin pour se renouveler. Comme cité précédemment, il y a le niveau de l'avion qui vient donner un petit coup d'air frais sur le jeu. Vers la fin, les niveaux ne cessent de regorger d'inventivité : jet pack, sorte de poulie infernale ou écran qui défile, chaque monde apporte une nouvelle touche intéressante. On regrettera peut-être juste de ne pas avoir proposé un ou deux autres niveaux complètement différents, à l'instar de celui de l'avion.

Ce qui est dommage, c'est que malgré un vrai travail fourni de la part de l'auteur, ce jeu est quelque peu entaché par la très grande difficulté du titre, presque punitive.
Je m'explique. Si il y a un vrai plaisir à déjouer des situations compliquées, à parvenir à franchir une étape jusqu'alors non franchie, il y a pour le joueur un effet de sanction assez immédiat lorsqu'il commence le titre.
Le premier niveau, qui aurait du permettre au joueur de s'approprier un peu le genre de jeu, de franchir quelques pièges faciles, de le mettre en confiance et de lui faire voir quelques petites astuces du gameplay, me donne l'impression d'une punition sévère attribuée par une maitresse en fin de carrière à un écolier ayant trop bavardé. Vous faites un pas, vous vous faites écrabouiller. Vous en faites un autre, des piques vous sortent dessus. Vous pensez avoir enfin réussi à franchir le passage ? Non, voilà que vous devez sauter à travers les balles d'un pistolet automatique tout en évitant les montres qui s'agitent au gré d'une massue géante qui tourne avec deux blocs de piquants à chaque extrémité. Voyez-vous le problème ? Le joueur est directement plongé dans un jeu qui le fait mourir 20 fois au bout de 5 minutes, et si en tant que testeur il me fallait aller plus loin, il est possible que beaucoup de joueurs baissent les bras à ce moment là, tellement cela peut être dissuasif.
Entendons-nous bien. Je n'ai rien contre un jeu difficile, mais la difficulté doit être évolutive, que cela soit à l'intérieur d'un niveau, mais aussi pour l'étendue des 10 niveaux. Pourquoi ne pas laisser au joueur le temps de s'imprégner un peu du jeu avant de lui imposer des choses aussi compliquées ?
Je regrette aussi que certains pièges me semblent complètement "injustes". Qu'il faille regarder le plafond à chaque seconde pour éviter d'être écrabouillé est déjà pénible, mais j'ai le très mauvais souvenir de piques venant du sol m'ayant conduit vers un autre game over dont je ne pouvais absolument pas prévoir l'arrivée, et qui m'ont envoyé vers mon dernier check. On sent un plasir de la part de l'auteur a vouloir complexifier le jeu pour en faire un jeu exigeant qui demande de recommencer et qui valorisera le joueur quand il aura réussi à terminer le niveau. C'est bien. Mais il aurait fallu faire une difficulté beaucoup plus évolutive.
Un autre exemple qui me vient en tête. Le jet pack. Quand on commence ce niveau on découvre un nouvel objet qui nous fait voler. Dès le début du niveau, il faut utiliser le jet pack pour franchir un passage où des pistolets tirent de 2 côtés différents. Ne pas aller trop en haut vite car des piques vous attendent. Ne pas aller sur le côté aussi car il y a des piques (et tout ça on ne le voit qu'au dernier moment vu qu'on doit franchir très vite le passage aux pistolets) et juste avant le check in, il y a des piques cachées sur le sol ! Pourquoi ne pas laisser au joueur le temps de découvrir le jet pack en proposant au début du niveau un passage simple où il n'aurait qu'à éviter des pistolets et c'est tout, le temps qu'il s'approprie ce nouvel objet ?
Le nombre d'exemple est légion.

Bref, le jeu est abouti et plaisant, il fait un vrai effort d'inventivité pour que le joueur trouve son compte, mais malheureusement la difficulté n'est pas assez évolutive.

Meilleurs Graphismes (Note : 3,5/5)

Les graphismes de Ricky Jones nous plongent 20 ans en arrière, dans un style rétro et old school parfaitement assumé.
On ne peut donc pas en soit parler d'une beauté visuelle incroyable, mais le tout est si cohérent, il y a une vraie harmonie par rapport au style du jeu, très appréciable.
Le titre est vraiment très soigné, et pour un jeu de plateforme, si les graphismes ne sont pas le point central du jeu, c'est appréciable de voir que le créateur a été aussi exigent dans son univers visuel.
Les animations sont fluides et réussies également, on sent un vrai soucis du détail (la petite pierre qui tremble avant de tomber, des éléments de décor pour favoriser l'imprégnation du joueur : chauve-souris, toile d'araignées...).
Le titre tient donc ses promesses en terme de graphisme, le côté nostalgique fonctionne à bloc, on se croirait sur notre vieux PC ou sur notre Nintendo.
Je félicite donc le créateur pour avoir réellement pris la peine de faire un jeu visuellement abouti, et pas seulement un jeu de plateforme qui miserait tout sur son gameplay.

Meilleure Ambiance Sonore (Note : 2,5/5)

Si l'univers graphique était assez abouti, réfléchi et travaillé, je regrette un peu que tout le travail sur le son fut moins exigent de la part du créateur.
Au niveau de la musique, il aurait pu être appréciable d'en mettre un peu plus, car de tête, à part celui de l'avion et de l'écran titre, il n'existe pas de musique. J'en profite pour signaler un bug d'ailleurs, la musique de l'avion a fini par ne plus se déclencher au bout de mon - environ - 15e game over dans ce monde là.
C'est un choix de ne pas proposer de musique dans un jeu de plateforme, il est vrai que vu le temps qu'on passe à résoudre un niveau, la musique aurait pu être très vite exaspérante, mais peut-être qu'une bande sonore très discrète, presque anodine, aurait pu être appréciable.
Car sans musique, l'oreille ne prête attention qu'aux effets sonores, et c'est eux qui finissent par être très agaçants : le bruit des pas, des sauts et tout le reste. Ils sont, de ce fait, omniprésents. Il n y a même pas de petite musique de victoire lorsqu'on termine un niveau.
De ce fait, l'auteur a préféré se concentrer sur le son de chaque partie de son gameplay : sauter, tirer, une pierre qui tombe, une bombe etc. Mais ces bruits, étant les seuls que le joueur entend, finissent par crisper et on regrette vraiment qu'un petit fond sonore, même très discret, ne vienne pas un peu réveiller le joueur.

Meilleures Ressources Originales (Note : n/a)

Il existe trop peu de ressources originales pour évaluer le titre à ce niveau là.


Conclusion (Note totale : 3,5/5)

Difficile de juger un jeu de plateforme car il ne correspond finalement pas beaucoup aux awards attendus. Sur les 6 catégories compétitives, je ne peux en juger que 3, car l'univers et la narration ne font pas parti de ce genre de jeu, quant aux ressources originales elles sont trop peu nombreuses.

Néanmoins, il serait injuste de jeter le titre pour autant sans prendre le temps de le regarder et de lui laisser sa chance.
On sent une vraie passion de la part du créateur et d'un vrai amour pour ce type de jeu, passion qui semble lui faire oublier à plusieurs reprises que tous ses joueurs ne sont pas pour autant mordus des jeux de plateforme et cet oubli regrettable semble lui donner l'impression que tous ses joueurs sont aguérris à cet exercice là. Du coup, la difficulté est presque repoussante et si je ne regrette pas d'avoir poussé l'expérience un peu plus loin, il est fort à parier que beaucoup seront complètement désabusés par une exigence si forte dès le premier niveau.

Le jeu se révèle être donc à la fois plaisant et déplaisant. Plaisant car le joueur ne peut qu'être fier de lui lorsqu'il termine un niveau, et déplaisant car le côté punitif n'est tout de même jamais loin.

Je note toutefois le vrai travail accompli, l'inventivité de chaque niveau, le soucis pour le créateur de proposer une expérience différente pour le joueur afin de ne pas le lasser.
Une fois terminé le jeu, il est vrai qu'on n'en ressort pas le souffle coupé, mais le titre fait preuve de qualité et de sérieux, et il mérite à juste titre d'être valorisé.


Remarques diverses

Quelle note donneriez-vous à ce test ?

Ce test est-il bien rédigé, compréhensible, complet, respectueux ?

Vous devez être connecté sur le site pour mettre une note !