Test :
Listhère
Par Parkko

Temps joué : 30 min


Introduction

Listhère propose une démonstration courte - bien trop courte même. Une rapide mais efficace scène d'introduction nous entraînera dans un accident de voiture dont est victime notre personnage principal, Lise.

Nous la retrouvons plus tard, en train d'écrire un livre comme moyen de thérapie - et encore, c'est la fiche qui en parle, car dans le jeu ce n'est pas si clair que ça.
Lorsqu'elle reçoit une lettre lui expliquant que la ville de son action - Listhère - existe réellement, elle prend la route pour gagner cet endroit mystérieux.

Le jeu est prévu comme une sorte de survival horror, pour le moment il est difficile de réellement voir comment le jeu s'articulera. Place maintenant à l'analyse de cette démo.






Awards généraux et spécifiques

Meilleur Univers (Note : 3,5/5)

C'est drôle, car à la fois on ne sait rien de ce monde, et à la fois cela me va. Je n'ai pas envie de mettre une "mauvaise note" au jeu car il ne propose pas cinquante dieux, trois types de divinités, quinze peuples et cinquante légendes et rumeurs. Car créer un univers, ce n'est pas ça. Créer un univers, c'est faire que lorsqu'on lance le jeu, on a l'impression d'être plongé dans cette histoire, d'appartenir à cet endroit là.
Et ça marche. Je m'en fous de savoir où habite Lise. Ou de savoir le nom de ses amis, de sa religion. De savoir qu'il y a eu une guerre il y a 100 ans etc etc... L'auteur nous en dit peu, mais tout ce qu'on sait est parfaitement rendu.

On évolue dans un monde réel ou proche, et chaque endroit visité (la maison, la route, la station essence, la cabane) est un petit élément que j'ai envie d'explorer à fond, comme pour prouver à quel point je suis attaché à ce monde-là.

Alors je ne peux pas mettre plus, car pour le moment la démo est trop courte pour réellement profiter du monde proposé par l'auteur, mais moi il me plait déjà. Il est resserré mais suffisant à lui-même.

Meilleure Narration (Note : 4,25/5)

Quelques petites incohérences viennent peut-être empêcher la note maximale, et aussi le fait que la démo soit si courte qu'elle gène pour réellement apprécier la narration. Mais je ne peux que féliciter le travail très accompli de l'auteur en terme de mise en scène.
J'ai trouvé que l'intégralité de ses scènes avaient été pensées, réfléchies sur un même principe : comment raconter au mieux ce que je veux faire, comment au mieux le mettre en image, qu'est-ce que je vais montrer (ou pas) à mon joueur?
Il y a une telle efficacité dans la scène d'introduction, avec une musique complètement insignifiante qui tranche avec ce qu'on sait qu'il va se produire, une vision simple en type "caméra subjective" du joueur : ne voyant que les mains de la conductrice - de soi, du personnage - sur le volant, le portable, et la route devant... que je me suis dis qu'avec une telle scène d'introduction, il fallait tenir la route (la blague est involontaire !).
Et ce fut le cas. Une simple scène en voiture (malgré le côté trop vite répétitif de l'arrière plan) en vue aérienne me passionnerait pendant 5 minutes j'ai l'impression, quand tout d'un coup on se resserre dans la voiture avec la conductrice.
L'attaque dans la station service, tout se déroule "hors champ", renforçant la peur et l'angoisse qu'il y a à ne pas savoir ce qu'il se passe de l'autre côté de la porte.
Que dire d'autre ? Chaque effet est réussi, tout est maîtrisé et parfaitement pensé.

Ce qui m'empêche de mettre plus ce sont quelques problèmes d'incohérences gênant l'immersion dans le jeu : un bout de papier pour se rappeler un code, planqué dehors. Un personnage principal dont l'intérêt ne se réveille qu'au bout de la 10e lettre par exemple... quelques maladresses qui peuvent être facilement réparées pour rendre un meilleur rendu en terme de narration.

Quelques petites fautes d'orthographe également viennent gêner parfois le joueur.

Mais pour tout le reste, bravo.

Meilleur Gameplay (Note : 1/5)

Le gameplay pour l'instant ne montre rien, donc je ne peux décemment pas mettre plus. Pour l'instant, j'ai plus eu l'impression d'assister à un film animé, de très bonne qualité, certes, mais sans montrer autre chose.
Il est probable que cette absence de gameplay pourra en gêner plus d'un, ceux qui auraient envie d'avoir plus la main en tant que joueur, car pour le moment mon rôle en tant que joueur n'a été que de me rendre d'un point A à un point B, sans aucune réflexion. Je ne préfère pas m'étendre sur la fausse quête de retrouver un bout de papier, ce qui n'est ni gratifiant pour le joueur comme première mission, ni pour le scénario tant on se demande comment un personnage pourrait cacher un code sur une feuille de papier et le laisser dehors, sans tenir compte du vent, de la pluie etc etc...
Passons.
Pour le moment, le gameplay qu'on devine ne se résume qu'à la barre de stress de mon personnage principal, barre qui sera, sans nul doute utilisée pour la suite, mais pour le moment, le gameplay est inexistant. Au bout de 30 minutes de jeu, cela est quand même regrettable de ne pas mettre un peu plus le joueur à contribution.

Meilleurs Graphismes (Note : 4,25/5)

Le titre qui fait preuve de qualité en tout point, ou presque, ne déroge pas à la règle quant à son aspect visuel.
Il est appréciable de voir que le titre est réussi sur cet aspect là aussi.
En terme de cohérence, il joue de façon pertinente sur les ombres, les lumières, ce qu'on va cacher aux yeux du spectateur, ce qu'on va mettre en avant. L'objectif est de renforcer le côté horrifique que l'oeuvre va essayer d'imposer progressivement à mon avis.
Les graphismes permettent au spectateur d'être directement plongé dans l'histoire, notons comme je l'ai déjà fait, mais sur un point strictement de mise en scène, la qualité de l'introduction, cette fois-ci en terme de qualité visuelle. C'est beau et fluide.
J'ai eu quelques surprises parfois en visitant la maison, l'impression que mon personnage se tenait bizarrement derrière une armoire, je ne suis pas non plus fan de l'effet des portes, un effet bizarre de marcher sur la tapisserie quand on pénètre dans sa chambre, mais tout ceci reste des détails qui doivent être minimisés face à la qualité visuelle du jeu.

Meilleure Ambiance Sonore (Note : 4/5)

Le travail sur le son est une des choses que j'ai préféré dans le jeu. L'écran noir du début conseille au joueur de mettre sa pièce dans le noir et de mettre le casque. C'était chose faite de mon côté.
Et j'ai pu profiter du travail réalisé sur le son par son auteur. Ce n'est pas tant les musiques que j'ai envie de mettre à l'honneur, même si elles sont à la fois discrètes et à la fois réussies, permettant au joueur d'avoir une ambiance musicale sans s'y focaliser ou sans s'agacer à cause d'un côté répétitif du titre.
Non, ce dont j'ai envie de parler c'est du son, du bruit de l'environnement. Le clignotant est stressant à souhait, le bruit des phares qu'on a oublié et qui fait un boucan infernal est une petite idée toute simple mais très efficace, comme un avertissement sur le danger qui attend Lise. Tout contribue à rendre cohérent l'ensemble, à renforcer l'immersion du joueur. Encore une fois, tout a été pensé et réfléchi pour savoir comment on peut raconter au mieux cette histoire au joueur. Et une nouvelle fois, je dis bravo.

Meilleures Ressources Originales (Note : 3,25/5)

L'auteur a indiqué dans sa fiche avoir réalisé un petit peu d'effets sonores originaux, tout comme les graphismes originaux. Je vais donc plutôt m'intéresser aux musiques originales de l'auteur, car il est indiqué qu'il s'agit là d'une complète oeuvre musicale originale.
Je dois dire que les musiques ont été une bonne surprise, car elles n'ont été ni trop marquantes et donc gênantes pour l'immersion, ni trop discrètes. Très bien dosées, sans effet de répétitivité pénible.
En revanche, peut-être que le créateur pourrait un peu plus jouer avec ses musiques originales lorsqu'il crée des "scènes" pour le joueur. Car s'il joue parfaitement de ses effets sonores, son utilisation de ses propres musiques, qu'il pourrait donc calibrer à sa guide, est beaucoup plus d'accompagnement que d'une réelle réflexion sur comment utiliser la musique pour mettre en valeur chaque scène (scène d'intro, scène de l'attaque, scène de l'ordinateur... y avait différentes idées possibles).
Mais les ressources originales restent de qualité suffisante tout de même.


Conclusion (Note totale : 4/5)

En réalisant ce test je n'ai pas voulu m'enthousiasmer, car j'ai jugé que trop souvent les Alex d'Or s'enthousiasmaient pour des démos de 30 minutes et négligeaient des jeux plus longs, alors qu'il est bien sûr plus difficile pour un créateur de tenir une cohérence, une harmonie, une narration parfaite sur 4h de jeu que sur 30 minutes. De plus, un jeu abouti est une expérience plus gratifiante pour un joueur qu'une démo qui ne reste souvent qu'un vague aperçu, comme c'est le cas ici.
J'ai donc un peu temporisé mes commentaires, ne voulant m'extasier de façon un peu bravasse tant la démo était courte. Néanmoins, ce jeu, même très court, est d'une qualité nette et évidente. J'ai été notamment frappé par l'intelligence et par le travail accompli par l'auteur sur comment raconter la meilleure histoire possible. Car en terme de mise en scène pure, c'est presque parfait, le tout lié avec un travail sur l'image et sur le son impressionnant. C'est une œuvre mâture et réfléchie, aboutie.
Notons toutefois l'inexistence du gameplay, malgré 30 minutes de jeu, ne laissant qu'une quête anecdotique qu'il vaudrait presque mieux supprimer tellement elle fait tâche avec le reste de la démo.

Il reste maintenant à l'auteur de développer la suite et de continuer dans cette voie-là, car pour le moment, il a presque tout bon. Je lui adresse mes vives félicitations.


Remarques diverses

Quelle note donneriez-vous à ce test ?

Ce test est-il bien rédigé, compréhensible, complet, respectueux ?

Vous devez être connecté sur le site pour mettre une note !